Home ACTUALITE Guerre sanitaire contre le Coronavirus ; le président Issoufou Mahamadou annonce la fermeture de toutes les frontières du Niger

Guerre sanitaire contre le Coronavirus ; le président Issoufou Mahamadou annonce la fermeture de toutes les frontières du Niger

Nigériennes, Nigériens, Mes Chers Concitoyens,

depuis Décembre 2019, notre planète fait face à un ennemi terrible, invisible, dévastateur, le coronavirus dit COVID-19. En moins de 3 mois, il affecte 151 pays, soit plus de 75% de ce qu’en compte le monde. Sur notre continent l’Afrique, 27 pays, soit 50%, sont touchés par cette pandémie face à laquelle même les plus puissants sont impuissants, désarmés. Leurs systèmes de santé, notamment leur capacité de réanimation, sont débordés. Pour l’instant, il n’ existe ni traitement, ni vaccin contre ce virus. La seule arme qui existe aujourd’hui, c’est la prévention. C’est pourquoi, tous les pays du monde prennent des mesures sévères, des mesures drastiques, notamment de confinement de leurs citoyens et de fermeture de leurs frontières. Même les lieux de culte sont concernés, y compris la plus sainte des saintes mosquées, la Kaaba’. C’est une réalité, ce n’est pas de la science fiction.

Mes Chers concitoyens,

Face à cette menace, le Gouvernement a déjà pris, le 13 Mars 2020, d’importantes mesures, notamment l’annulation des réunions internationales prévues à Niamey, telles que la célébration du cinquantenaire de l’OIF et la conférence ministérielle de l’ OCI. Grace à Dieu, notre pays le Niger est pour l’instant épargné. Mais comme les autres, nous ne sommes pas à l’ abri de la contagion, car le monde est devenu un village. La faiblesse des systèmes de santé de nos pays, nous impose beaucoup plus que d’autres, la prévention. Aussi, en plus des mesures déjà prises le 13 Mars 2020, ai-je demandé au Gouvernement de prendre les mesures suivantes:

  1. Fermeture des aéroports internationaux de Niamey et de Zinder pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 19 mars 2020 à minuit sauf pour les vols domestiques, cargos, sanitaires, et militaires;
  2. Fermeture de toutes les frontières terrestres pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 19 mars 2020 à minuit excepté pour le transport des marchandises ;
  3. Concertation entre le gouvernement et les leaders religieux (Oulémas et prêtres) afin d’arrêter les mesures relatives à l’accès aux lieux de culte.
  4. Fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur pour une durée de 2 semaines renouvelable à compter du 20 mars 2020 à minuit; les parents sont chargés de la garde de leurs enfants.
  5. Fermeture des bars, des boites de nuit, salles de cinéma et des lieux de spectacle à compter du 18 mars 2020 à minuit ;
  6. Interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. Cette mesure concerne notamment: les baptêmes, les mariages et toute autre forme de cérémonie, sur toute l’étendue du territoire. En particulier, les ateliers et séminaires sont interdits jusqu’ à nouvel ordre.
  7. Institution des mesures d’hygiène obligatoires dans les marchés, magasins, restaurants, services publics et privés ;
  8. Respect d’une distance d’au moins un mètre entre les personnes dans les grandes surfaces, les restaurants, les entreprises, les zones aéroportuaires et les lieux publics;
  9. Gratuité du diagnostic et de la prise en charge des éventuels cas confirmés.
  10. Révision du plan d’urgence pour tenir compte des nouvelles exigences, et allocation d’une somme d’ 1 milliard de francs CFA sur le budget national pour son financement.

Mes Chers Concitoyens,

Depuis la grippe espagnole, il y a un siècle, l’ humanité n’ a pas connu un fléau sanitaire d’ une telle ampleur. Je le répète: il n y a ni traitement, ni vaccin. Notre seule arme reste la prévention. Appliquons donc avec rigueur les mesures que je viens d’ évoquer, et prions Dieu pour qu’il protège notre pays, et au delà, le monde.

Je vous remercie.

Source: Presidence de la Republique

3 Comments

  1. On est d’accord par les mesures courageuses et préventives que le Président a annoncées dans son discours. maintenant il revient à la population de prendre avec beaucoup de sérieux ces mesures , du moment où on ne peut pas mettre un gendarme derrière chaque personne pour voir si ces mesures sont respectées. c’est notamment la concentration humaine dans les marchés, les transports, les taxis etc…
    SURTOUT MULTIPLIER LES INVOCATIONS DIVINES POUR NOUS PROTÉGER CONTRE CETTE PANDÉMIE MONDIALE

  2. président la faiblesse de votre systèmes de santé est du à la corruption ‘faut pas divertire ton peuple dans allah  » » rien que l’argent detourner au ministère de la defance peu résoudre la misère sanitère dans votre pays  »’ blabla blabla

    1. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit ici, mon frère. Ça c’est un autre chapitre. Il s’agit de se prononcer sur la pertinence ou non des mesures annoncées dans le cadre de la prévention de la pandémie du COVID-19. Je pense que nous devons toujours essayer dans nos interventions d’allier ces deux paramètres : utilité et opportunité. Autant le discours d’hier du PR ne pourra servir à enterrer le dossier du ministère de la défense, autant ce dossier ne saurait se substituer à ce discours. Il s’agit de deux questions distinctes mais égales en droit. Chacune demande une attention particulière, mais en son temps et lorsque c’est d’elle qu’il s’agit. L’heure est à la communion des cœurs, face à un fléau qui n’a pas de préférence, même entre deux ennemis déclarés. Pour toute autre question, nous avons d’abord besoin d’une certaine certitude existentielle pour y revenir de plus belle et nous le ferons, In cha Allah. Que Dieu nous préserve des effets d’une cause pour laquelle nous n’y sommes pour rien. Ameen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Des Caméras Partout À Niamey !

Encore un buzz mettant en scène des cas de vols filmés ! A peine une dizaine de jours aprè…