Home ACTUALITE Mise en garde du Ministre de la santé publique sur l exercice privé pendant les heures de service…

Mise en garde du Ministre de la santé publique sur l exercice privé pendant les heures de service…

Dans une correspondance adressée aux responsables des différentes structures publiques de santé , le ministre a instruit ces derniers de veiller au respect des textes qui régissent l administration générale de l l’etat quand au respect des heures réglementaires des services.

La loi a bien défini les horaires de la fonction publique, tout agent qui travaille 40 heures par semaine à droit à une récupération de 48 heures.
Malheureusement aujourd’hui dans certains secteurs dont celui de la santé les inspections de routine ont relevé que certains agents ne respectent pas cette réglementation en vigueur.

Combien de médecins travaillent à peine deux à 3 heures de temps par jour au lieu de 8 heures , ces mêmes médecins après avoir consulté 5 ou 10 malades dans les meilleurs des cas se retrouvent dans le privé pendant les heures de service public , obligeant le reste des MALADES à les suivre dans les privés où ils exercent.

Ces mesures salutaires du ministre de la santé publique rentrent dans le cadre de l assainissement de ce secteur et cadre parfaitement avec le cahier de charge que le Président de la république lui a confié .

Beaucoup d efforts ont été consentis ces 8 dernières années par le gouvernement dans le cadre de l amélioration de l l’etat de santé de la population mais malheureusement les mauvaises pratiques persistent dans ce secteur.

Ces mauvaises pratiques ont pour noms : mauvais accueil, l inconscience professionnelle, le non non-respect de l éthique et de la déontologie médicale, l exercice illégal exagéré dans les cliniques privées aux heures réglementaires de service public.
les dernières inspections du ministère de la santé publique ont relevé que des agents de santé régulièrement payés par l l’etat se trouvent être des agents permanents des cliniques privées.

C est devant ce constat amer que le ministère de la santé publique mène cette bataille afin de préserver la population de ces pratiques malsaines.

Il n a jamais été question de lutter contre les services de santé privés mais de les faire respecter la loi.

Les mauvaises interprétations et les intoxications orchestré par certains individus spécialisés dans l exercice illégal dans le privé même aux heures de service public ne vont pas annihiler la détermination de ce ministère à faire respecter les textes de la république.

Au journal l expression nous encourageons Mr le ministre de la santé publique a continué cet assainissement et a s inspiré de son homologue DAOUDA MARTHE qui a conduit avec brio le test dans l éducation afin de détecter les lacunes qui assaillent notre système éducatif.

Par Djibril (Contribution)

2 Comments

  1. Je suggère à Monsieur le Ministre d’essayer une formule qui a donné ses fruits dans plusieurs pays. Cette méthode consiste à recruter des vrais et faux malades dotés de caméras cachées pour fréquenter les centres de santé. Les cas les plus graves de violations sont diffusés, en prenant soin de masquer le visage des indélicats, à la télé nationale. Ça marche très bien.

  2. l’initiative est encourageante….ce secteur de santé est devenu aussi criminel qu’une mafia italienne ou mexicaine…tu pars te faire soigner et tu deviens une marchandise, une aubaine, bref un moyen pour certains « professionnels » du domaine de t’arnaquer et d’amasser le peu que tu as, souvent dans des conditions difficile (prêts, vente de acquis etc.) pour à la fin un résultat décevant……il y a des médecins assez cruels dans cet hôpital de Niamey qui t’envoient dans des cliniques privées par l’intermédiaire des quelles on te fait certains prélèvements pour ensuite les « envoyer » pour examens en Europe et tout ça pour un cout astronomique et pour clore le tout, tu ne verras jamais les résultats en provenance d’une quelconque institution sanitaire (publique ou privée) européenne, on t’a juste volé de l’argent, si par malheur, tu avait refusé de faire cet examen « européen » couteux, le médecin en charge de ton dossier va négliger ton cas et trouvera un alibi pour ne pas te suivre….certains patients déjà préoccupés par leur état de santé se pressent à faire tout ce que leurs médecins leur disent de faire et ces derniers profitent de cette faiblesse, se comporter ainsi est pire qu’un être un élément de boko haram car un élément de boko haram aurait de la compassion pour des personnes malades….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima nommé Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel…

Par Décret du Président de la République, M. Boureima Issifi a été nommé Coordonnateur du …