Home ACTUALITE Mobilisation des ressources internes à la Douane : Le LT COLONEL ABDOULAYE VINCENT et ses hommes distingués…

Mobilisation des ressources internes à la Douane : Le LT COLONEL ABDOULAYE VINCENT et ses hommes distingués…

Mener les réformes nécessaires au niveau des différentes régies financières du Niger telle la mission assignée à HASSOUMI MASSAOUDOU ;qui dès l’entame de ses fonctions à vouloir assainir les régies financières qui sont les chevilles ouvrières de la mobilisation des ressources internes à cet effet l’argentier avait promis de ne tolérer ni indélicatesse ni incompétences et pour cela il, s’était engagé à sanctionner les brebis galeuses et à récompenser lesplus méritants et les plus exemplaires en matière de redressement des finances publiques.

Cette volonté du ministre des finances s’est éloquemment illustrée le mercredi 20 septembre 2017,où le gouverneur de la région de Dosso a décerné un témoignage officiel de satisfaction au Lieutenant-Colonel, Inspecteur Principal des Douanes, Abdoulaye Vincent, Chef de Bureau des Douanes de Gaya et ses éléments pour les efforts de mobilisation des ressources internes à l’Etat.

Le Lieutenant-Colonel Abdoulaye Vincent a été nommé chef de bureau des Douanes de Gaya en février 2017.

Après huit (8) mois de service, il s’est distingué parmi ses collègues pour cette mobilisation exceptionnelle après une évaluation de la période du 31 janvier 2017 au 31 août 2017, comparativement aux recettes de ses prédécesseurs, il est passé de plus de 4 milliards à une recette douanière de plus de 8 milliards de F CFA.

Cette performance des agents du bureau de GAYA méritent de faire école au niveau de tous les postes frontaliers surtout dans cette période où l’Etat connait une forte pression pour faire face aux impératifs de sécurité et surtout à son devoir régalien qui est celui d’assurer à tous les fils du Niger un éducation de qualité. Cette attitude du Lieutenant-colonel Abdoulaye Vincent et ses hommes honore à plus d’un titre l’ensemble du corps des douanes nigériennes dirigé par le GENERAL MAHAMADOU HALILOU qui nonobstant le fait qu’il ne soit pas douanier est en train d’instaurer dans cette régie la discipline et la rigueur qu’on connait à toute armée qui prétend gagner une bataille.

Pour l’instant le commissaire est sur le point deremporter la bataille de la mobilisation des ressources internes.

[author ]M.I. (LE TEMPS N° 106)[/author]

11 Comments

  1. Chers frère
    Je me maitrise pas l’art de la plume.
    Mais je trois point dons j’aimerai evoque apropos de cette article.
    Au moment ou le Tabaski approche ou tt le commerçant ont apprivoisions l’huile vegetal pour
    La fete de Tabaski la direction general de la douane a fait sortire un note de service pour
    Objet valeur taxables des huilles vegetales alimentires a la eexportation a 8030cfa le bidon de 25 l
    Soit une augmentation de 250% sur l’ancien barème .Au mme monent ou le Bénin prend 478cfa par bidon de 25Litre y compris les frais d’amener le container a Alladah port sec et les transbordement dans les Camoins .
    Pour quoi le Burkina faso prend 270 000 par camoin sur transit Niger soit 200cfa par bidon de 25litre
    Pourquoi le ghana prend moin de 200 cfa par bidon sur transit niger y compris tt le taxe portuaire .
    Pourquoi le Togo prend 300 cfa par bidon de 25litre transit Niger y compris tt le taxe portuaire .
    Si par hasard le BENIN OU LE GHANA COMME LE TOGO PREND 6000 PAR BIDON TRANSIT NIGER QUI VA COMMANDE DHUILLE VEGETALES ENCOR AU NIGER .
    JE M’ETONNE L’ORSQUE LA DOUANIERE FAISEZ SES DERNIERE RECETTE EN MATIERE DE TRANSIT
    ONT LA FALICITE C’EST DOMMAGE.

  2. ON N A PAS BESOIN D ETRE EXPERT POUR SAVOIR COMMENT ON PEUT MOBILISER LES RESSOURCES INTERNES.
    TOUT D ABORD TOUT REDEVABLE DOIT S ACQUITTER DE SES OBLIGATIONS SANS EXCEPTION SANS FAVORITISME ET QUE LES PERCEPTEURS NE DOIVENT PAS S APPROPRIER ET EMPOCHER LES RECETTES.
    D AUTRE PART LE CONTROLE NE DOIT PAS S ARRETER AUX DOUANIERS SEULEMENT……IL Y A QUELQUE PART UNE BELLE PROPOSITION QUE J AI VUE ET MERITE D ETRE MISE EN APPLICATION ….CELLE DE PROCEDER AU RECENSEMENT DE TOUS LES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES ET DE DEMANDER A LEURS PROPRIETAIRES DE JUSTIFIER LEUR ACQUISITION…….ET LE RESTE VIENDRA.

  3. Au Mali à côté, un pays en instabilité depuis belle lurette, la douane fait le triple de ce que nous faisons ! C’est tout simplement que le pays va mal, rien d’autre !

    1. Je suis entièrement d’accord avec vous malheureusement nous sommes au Niger où la conscience professionnelle et l’intégrité font défaut . Comparativement à tous les pays de la CEDEAO seuls les douaniers NIGERIENS sont les plus riches de façon vertigineuse et cela n’interpellent aucun citoyen nigérien y compris les hauts dignitaires parce que tout simplement pendant longtemps ils sont les pourvoyeur des fonds aux politiciens et grands responsables de l’administration à tous les niveaux et pis encore ils ont réussi a trompé la vigilance des acteurs de la sociétés civiles qui a toujours omis de les dénoncer lors des différents débats ou coup de gueule . le phénomène est tellement grave que les jeunes vont à la douane n’ont pas pour servir le Niger mais plutôt pour s’enrichir . l’œuvre de Massaoudou bien que mal appréciée par certain est pourtant la meilleure façon de mettre les choses dans l’ordre à la Douane . le temoignage de satisfaction donné aux Douaniers de Gaya est encourageant ils l’ont mérité bien que ça ne soit pas suffisant et qu’ils peuvent faire mieux

  4. Mes encouragements. Mais ils seront très surpris quand ils seront remplacés sans préavis avec des fausses accusations à l’appui. D’autres responsables méritants de ce ministère ont payé ce prix pour leurs refus de cautionner le faux. En 2015 de nombreux responsables de la DGD et de la DGI ont payé pour leurs compétences. Wait and see.

  5. Est ce que la loi est claire pour ces genres d’infraction? Si oui nous demandons une ouverture d’information judiciaire. Si non nous exigeons une excuse publique de la part de l’auteur de cet article. En effet, la difamation est condamnée par l’Islam et le code pénal.

  6. FRAUDE PASSATION DES MARCHES ONG NATIONALE (agrément 24 Décembre 1992 par Arrêté n° 273/DAPJ/MI, Contact : (227) 20 72 38 95, 20 75 30 23) A ZINDER. Nous interpelons la chambre de commerce, les institutions de régulation des marchés, la justice ordinaire et le HALCIA à s’approprier ce dossier pour assainir cet espace particulier qui est constitué des ONG et Associations, particulièrement nationales. Je vous donne une piste pour comprendre comment les représentants de cette organisation orchestrent ses opérations criminelles. En effet, ces criminels disposent des NIF et des personnes ressources complices qu’ils utilisaient. Nous nous sommes intéressés à ce réseau malfaiteur lorsque les piliers de ce dernier avaient décidé de débarquer leur premier responsable. Et ce dernier avait fini par rendre le tablier pour insuffisance de collaboration avec ces criminels. Ils établissent des faux préformas (2 à 3). Vous comprendrez que c’était toujours la même personne qui collecterait le fonds pour partager entre les complices et les cadres de l’organisation. Et ils cherchent des marionnettes (moyennant quoi ?) pour écrire leurs noms sur les faux préformas. Lorsqu’un marché est accordé vous constaterez les noms qui se trouvaient sur les factures ne toucheraient pas le fonds, ce serait une autre personne qui serait autorisée à retirer le fonds auprès des banques. C’est une manière de brouiller les pistes. Un autre fait ou une autre preuve, vous constaterez que le coordonnateur est très souvent driblé. C’est-à-dire il est contourné ou absent. Et on ne trouvera jamais une annonce d’appel d’offre au niveau régional ou national pour cette représentation. Les chefs des projets s’échangent les marchés à l’interne de cette représentation Les fonds concernés par cette malversation sont à titre d’exemple les fonds mobilisés par le FIDA, les fonds mobilisés par le système des nations unies (PAM), etc…. Nous demandons les autorités politiques, judiciaires et les entrepreneurs nigériens de suivre cette infraction financière.

  7. ok c bien…mais le probleme l’argent qe verse les douaniers à l’Etat retourne dans les caisses des hommes de l’etat . A commencer par l’arentier bien sur donc arreter

  8. en tout cas, c’est du bon boulot, arriver à doubler en 8 mois, une recette, c’est impeccable…si tout le corps de la douane pense moins à s’enrichir facilement et le plus rapidement possible, les caisses de l’Etat allait être bien remplies, quitte à l’État à son tour de mettre cet argent du contribuable dans les besoins les plus nécessaires du peuple: éducation, santé, agriculture/élevage, énergie etc

  9. comme quoi quand on veut, on peut. félicitation au LT Colonel Vincent et à toute la douane de Gaya ainsi qu’à Massaoudou pour la pression et l’orientation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Repenser La Sécurité Collective !

On dit souvent qu’à «chacun ses problèmes dans la vie». On pourrait y ajouter aussi qu’à c…