Home ACTUALITE Mohamed Bazoum à bâtons rompus avec la presse internationale…

Mohamed Bazoum à bâtons rompus avec la presse internationale…

Le président Mohamed Bazoum, candidat du PNDS Tarayya aux élections présidentielles de demain 27 décembre 2020 a accordé cet après-midi un entretien à bâtons rompus à la presse internationale venue spécialement pour la couverture médiatique du scrutin de demain.

Dans un langage de vérité, pondéré et mesuré, le président Bazoum s’est déclaré confiant quant à ses chances de succéder au président Issoufou.

Nous avons en notre faveur le bilan flatteur du président Issoufou, qui au cours de ces dix dernières années a transformé radicalement le visage du Niger au grand bonheur du peuple nigérien. Nous allons poursuivre et consolider les acquis.

Mieux les résultats des scrutins municipaux et régionaux ont démontré à la face du monde que notre parti dispose d’une force de frappe considérable.

En effet aucun de nos adversaires n’a atteint les 10% de l’électorat et aucun d’eux ne l’atteindra demain, or notre parti va in sha Allah atteindre les 40 à 50%.

Revenant sur les grandes lignes de son programme politique, le président Bazoum a indiqué que l’éducation sera la priorité de ses priorités. Tout sera fait afin que l’école Nigérienne retrouve toutes ses lettres de noblesse.

Ainsi des moyens conséquents seront mis dans le secteur de l’éducation.  Il en sera de même pour la santé et les autres secteurs sociaux de base. La sécurité occupera également une place de choix.

Le président Bazoum promet de s’investir personnellement dans la recherche d’une paix globale au sahel. En tant que nomade dit-il, ancien ministre des affaires étrangères, ancien ministre de l’intérieur, « je maîtrise parfaitement ce dossier et je dispose d’un carnet d’adresses fourni susceptible de nous permettre de mieux mettre fin dans les meilleurs délais à ce fléau qui déstabilise les états sahéliens ».

Le président Bazoum a également abordé sa gouvernance en mettant l’accent sur le respect des principes démocratiques et la consolidation de l’état de droit. Il a salué la liberté d’expression et de la presse qui est garantie au Niger, même s’il a déploré le manque de professionnalisme chez certains confrères qui abusent de cette liberté pour simplement nuire à autrui.

Évoquant les grands projets structurants, il a affirmé que le barrage de kandaji sera terminé dans le délai, il en est de même pour le pipeline.

Le programme de renaissance acte 3, consolider et avancer permettra à coup sûr au Niger d’atteindre l’émergence dans un bref délai.

Par Tamtam Info News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Abdoul Aziz Kountché, fabricant de drones au Niger« Il n’est pas nécessaire d’aller ailleurs pour réaliser ses rêves »

Abdoul Aziz Kountché est un jeune nigérien de 37 ans qui a fait la prouesse de fabriquer d…