Accueil / ACTUALITE / Mohamed Bazoum répond à Amnesty International : « Nous ne violons pas les droits de l’Homme »

Mohamed Bazoum répond à Amnesty International : « Nous ne violons pas les droits de l’Homme »

Mohamed Bazoum. © Vincent Fournier/J.A.

Mardi 11 juillet, Amnesty International a appelé les autorités du Niger à annuler les charges retenues contre plusieurs journalistes, leaders de la société civile et activistes politiques détenus, selon l’ONG, arbitrairement, et à les libérer sans condition. Le ministre de l’Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, joint mardi 12 juillet par Jeune Afrique, soutient que chacune des personnes défendues par l’ONG a commis au moins une infraction.

Jeune Afrique : Le journaliste et syndicaliste Baba Alpha, dont le procès s’est ouvert mardi 11 juillet, est très critique à l’égard du régime. Amnesty International considère qu’il a été pris pour cible pour ses prises de position sur la chaîne de radio privée Bonferey…

Mohamed Bazoum : Ce journaliste est très militant, très engagé, et ce depuis au moins six ans. Mais il n’avait jamais été inquiété. Il a fait des faux papiers, il y a déjà longtemps ; il s’est inventé un autre lieu de naissance que le sien dans le but d’avoir la nationalité nigérienne. Nous n’avons rien inventé. Il a été dénoncé par des gens qui le savaient. Est-ce qu’il faut laisser ceux qui font des faux papiers, ne pas les inquiéter ?

Ce n’est pas parce qu’on est journaliste ou opposant qu’on a une immunité à toute épreuve !

C’est une réponse générale que nous apportons, là. Peut-on concevoir user de faux et avoir une impunité garantie, parce qu’on est journaliste et opposant ? Si oui, tout le monde peut contourner la loi, alors ! Tous les jours, mon ministère délivre des avis favorables en vue de l’obtention de la nationalité nigérienne lorsque les gens remplissent les conditions prévues par la loi. Pourquoi a-t-il fait des faux ? J’ai essayé de contacter Amnesty International, à Dakar, concernant Baba Alpha. On ne m’a jamais répondu. Nous ne violons pas les droits de l’Homme. Ce journaliste a fait une erreur.

Amnesty International pointe le cas de l’activiste défenseur des droits de l’Homme, Abdourahamane Insar, arrêté le 14 mai et accusé d’avoir fait une « proposition en vue de détruire ou changer le régime constitutionnel et d’exciter les citoyens ou habitants à s’armer contre l’autorité de l’Etat », sur Facebook. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis et libéré le 8 juin dernier. Il a fait appel de la décision de justice. Confirmez-vous cette version des faits ?

Abdourahamane Insar a appelé tous les jours sur Facebook au renversement du régime. Depuis qu’il a été arrêté, il ne le fait plus. Idem pour les autres opposants cités par Amnesty International. Je dis opposant, pour Abdourahamane Insar, car il a un parti politique, la Révolution nationale, démocratique et populaire. Tous ont cessé.

Notre pays est vulnérable et précaire. Nous avons subi trois coups d’État en dix ans. En appelant au renversement du régime, Monsieur Insar commet une infraction. Il peut dire que nous sommes corrompus. Il n’en est pas empêché. Mais appeler au meurtre et au coup d’État, non. C’est pareil pour Ali Idrissa − il fait partie du Moden FA Lumana de Hama Amadou. Il a dit : « Nous allons renverser le régime de Mahamadou Issoufou par tous les moyens ». Mais depuis que la police l’a arrêté, il ne dit plus ça.

Je me suis battu pendant vingt ans dans l’opposition, ce sont des choses que nous n’avons jamais dites.

Quand ils sont si inciviques, il faut les ramener à l’ordre pour qu’ils mesurent leur langage. Nous sommes des sociétés fragiles. Je me suis battu pendant vingt ans dans l’opposition, ce sont des choses que nous n’avons jamais dites. Eux, ce sont des hommes politiques, qui ne veulent rien d’autre qu’Hama Amadou au pouvoir, qui se drapent du manteau de la société civile et commettent des infractions. Nous ne sommes pas gênés de les poursuivre. Nous sommes à l’aise avec ça. Ils ont intérêt à renoncer à leur projet insurrectionnel.

Que pensez-vous du travail d’Amnesty International ?

Amnesty International manque de rigueur dans son appréciation. Son communiquéne nous importune pas. Nous n’avons pas attendu Amnesty International pour être des démocrates. Ils sont faibles face à un Etat et présentent un schéma simpliste. Toutes les personnes citées par l’ONG font partie de la même communauté, celle du Moden Fa Lumana.

Ce sont des hommes politiques et leur objectif est subversif. Ils abusent de la dépénalisation du délit de presse. Ils se couvrent en se faisant passer pour des internautes lambdas ou des défenseurs des droits de l’Homme.  Est-ce qu’Amnesty International a enquêté sur place ? Depuis les années 1980, je soutenais Amnesty International mais je constate qu’ils ont un parti pris contre les régimes de façon totalement grossière.

À propos de l'Auteur

Par Anne Frintz (Jeune Afrique)

À propos Administrateur

33 plusieurs commentaires

  1. hi ho ha le janjawid mohamed bazoum , tu oublies que toi ,aussi tu possedes de faux papiers , tantot tu es libyen , tchadien , soudanais oui il faut exploiter les negres qui ne comprennent rien .

  2. ON ENFERME, ON BAT, ON TUE, ON PILLE

    OU EST LE PROBLEME ? QUI A UN PROBLEME ?

    SI NOUS EN AVONS ASSEZ, LEVONS NOUS ALORS ET COMBATTONS .

    SINON TAISONS NOUS ET ATTENDONS QU’ALLAH NOUS EN DELIVRE

  3. la verité ne connait pas Amnesty International

    Le jour ou viendra le tour de BAZOUM, peut être qu’il se rappelera de ses propos

  4. La théorie de cekanda ? Elle a lamentablement échoué. Parce que les nigériens sont trop métissés et fervents musulmans. Celle de coquille vide ? Elle a également échoué. Le traffic de bb ibos ? Oui , il a fui et réfuse le test adn même dans un pays neutre . Merci la noble et grande dame qui refuse de fuir et affronte son sejour carceral. Alors que reste t il ? La haine , la haine , la haine. Les insultes et les insultes.Merci beaucoup aux suppoerters du fuyard. Vous êtes très forts quand il s’agit de noyer le poisson dans l’eau. Un nigérien peut faire des faux papiers au Mali et insulter les autorités avec la bénédiction de l’opposition malienne ?. Hama + , votre stratégie est contre productive. Mais cela arrange guri qui ne demande pas mieux. Il reste maintenant aux insulteurs de réagir par la haine et les insultes

  5. S.E.M. BAZOUM JE TE SALUE.TU ES TOUJOURS EGAL A TOI MEME.QUE DIEU TE PROTEGE ET TE DONNE TOUJOURS LE COURAGE DE DIRE LES CHOSES TELLES QU ELLES SONT.

  6. « Toutes les personnes citées par l’ONG font partie de la même communauté, celle du Moden Fa Lumana. » dixit Bazoum, comme si c’est seulement ce sont uniquement les militants de ce parti qui comment des délits.
    – qui a tué Mallah? sont-il jugés et jetés en prison?
    – qui a vendu le don du riz pakistanais? sont-il jugés et jetés en prison?
    – qui sont ceux impliqué dans la transaction malsaine de 2 milliards? sont-il jugés et jetés en prison?
    -bazon, tu a la mémoire courte, tu as oublié les appels de ton parti pendant tazartché et le régime de Barre, vas réécouter les déclarations de ton parti dans les archives des nombreuses radios et télés du Niger
    j »ai pas de parti, mais l’injustice saute à l’oeil nu
    qu’as tu fait de la déclaration récente de nouhou Arzika?
    nous ne sommes pas des imbéciles toi même ta place est en prison. tu es devenu millardaire alors que la seule activité que tu exerces est la fonction publique. tu as oublié ton étape de mardi, quand tu fumais a cigarette dans ton ton salaire de n+1.

    • Dans tous les cas il y a moins de prisonniers qu’au temps de la toute puissance de Hama
      Pour ce qui est de la lutte contre tazartché le Lumana et le PNDS faisait le même combat.

    • La liberté de l’autre s’arrête là ou commence celle des autres. Un point un trait.
      Mettre le feu (allumer du feu) ou que sais-je, dans la société c’est ça liberté de presse. C’est ça l’essence de la presse? Je pense que les journalistes doivent être formés sur le droit pénal aussi et les autres droits. Cela leur permettra d’éviter certaines erreurs qui peuvent leur coûter cher à la longue. Surtout en pareilles circonstances où les gouvernants cherchent à établir la stabilité.
      Mais là ou le bas blesse, les journalistes sont les premiers éléments qui créent du désordre et le pouvoir judiciaire est là aussi pour réguler les règles du jeu. Car il n’y a pas des règles sans exceptions.
      Sinon peut-on qualifier la dépénalisation du délit par voie de presse « d’un laisse guidon »?

    • Sans parti politique

      Moi ce qui m’intrigue, c’est parler de COMMUNAUTE en parlant des partisans de Lumana! Pour un soit disant responsable, c’est un écart de langage dangereux!

  7. Oui vous ne violez pas les droits humains Mr bazoum mais vous et votre clique violez le trésor publique

    • Wiwi ….Regardes le body language de cet escroc…. qui par la position des mains dit….ne me prenez pas au serieux….je ne suis qu’un voleur et un menteur……😄😃

      MAIS ATTENDEZ !! 😀😀

      SAIS TU SAIF AL ISLAM est libre, et que les pro Kadhafi pesent sur l’evhiquier la bas en Libye meme en desordre….

      Saif te demandera des comptes de ou et avec quels complices tu AS VOLE ET CACHE les biens de son frere footballeur au Niger…..

      Tu n’as jjamais espere que lles PRO KADHAFI auront un poids dans l’apres debacle du Guide…..😄

      Continues a fanfanner ton tour viendra…..et dis toi que TOTO A DIT t’a informe …toi et tes coauteurs……:SEID ‘sabre de l »Islam …..a l’assaut contre ces gangsters…..meme Sarkozy dort d’un oeil😂

      COntinuer

  8. Amnesty doit concentrer ses efforts sur la denonciation de ceux qui financent et arment les terroristes et sement la desolation dans le monde, le Niger n’a jamais aussi eté respectueux des droits de l’homme que pendant ce regime!

    • Comme tu le dis😂😂😂

      Quand le meme Bazoum circule librement pour avoir donne la nationalite nigerienne a un libyen ne en libye que Bazoum lui etre ne a Agades, quand pour la meme affaire des officiers et commissaires de police ont purge une peine et un passage en prison …

      Et que pour un moins que ca des sous Nigeriens sont interpelles et incarceres….

      Quand BAZOUM dit des officiers des FAN sont dans leur collimateur et n’est nullement inquiete et continue a nargue la masse et circule comme l’air narquois.

      Et que pour un rien que ca propos des sous Nigeriens sont interpelles a la Police Judiciaire et envoyes dans des prisons….

      Quand des Douaniers sont epingles et mis en prison lorsque pour la meme affaire leur CHEF D’ORCHESTRE, le Directeur General de la Douane , ami de qui l’on sait, le tire d’affaire, est nomme ….le meme , CONSEILLER A LA PRESIDENCE AVEC RANG DE MINISTRE,, le meme jour ou il a ete congedie DGD..

      Et que pour un peu que ca des sous Nigeriens croupissent en prison..

      Quand …..quand ….quand

      Est il serieux de dire que le Niger n’ait jamais aussi eté respectueux des droits de l’homme que pendant ce regime ? 😄😄😄

      • Pauvre TOTO A DIT toujours en train de souffler sur les braises comme son ami Ali Téra.
        ALLAH protège notre pays des actions des antinationaux.

    • Sans parti politique

      Tu parles d’un autre pays je suppose? ou du Niger d’un autre temps! Sans aucune animosité de ma part, je dirais que le Niger n’a jamais connu d’aussi mauvais dirigeants! Mais nous continuerons à prier pour eux! à prier pour une véritable renaissance (pas le slogan narcissique des gouristes) de notre pays!

  9. ET TOI GASTON BAZOUM… Tu as commis COMBIEN d’infractions averées ?

    Arretes de narguer le peuple ??

  10. Quel CLOWN GAFFEUR …celui la !!!

    Ces propos ne meritent aucun credit inutile meme de s’attarder..
    .

  11. La Brigade des martyrs

    Dans quelques heures, nos collègues enseignants seront évalués, et ce malgré que tous les syndicats d’enseignants, la société civile et une bonne partie de Nigériens se soient opposés. La Brigade des Martyrs se joint ainsi à la majorité pour décrier cette évaluation illégale tant dans son fond que dans sa forme. Cette évaluation à laquelle sont impliquées tous les Directeurs centraux malgré eux (car tous, sans exception sont contre mais ont peur de le manifester sous crainte de perdre leurs postes) a commencé à faire de victimes innocentes, car c’est avec regret que nous avons appris la mort subite du Directeur de l’Evaluation scolaire et des concours professionnels, Monsieur ALPHARI DJIBO AMADOU. A sa famille éplorée, la Brigade des Martyrs présente ses condoléances les plus attristées au nom de tous les enseignants du Niger. Que Dieu le Tout miséricordieux et le très miséricordieux l’accepte dans son paradis. Amin.
    Ce sage enseignant n’a pas pu survivre face aux humiliations criardes de MARTHE qui l’a dessaisi véritablement de la gestion de cette évaluation mais que les observateurs non avertis insultaient bêtement. On lui a fait endosser, les responsabilités qu’il n’a pas sans savoir que Marthé n’a jamais perdu de vue toute voie où circule l’argent, surtout que le défunt ne se compte ni parmi ses parents, ou les parents de ses parents, ni parmi ses amis ou complices.
    Repose en paix et que justice te sera faite.
    Par rapport à cette évaluation, nous tenons à dire à nos collègues inspecteurs, pour qui nous nous battons qu’ils ont intérêt à saboter cette évaluation qui leur ferait porter le chapeau de ses conséquences dont on sait qu’elles seront fâcheuses, car elle n’a d’autres objectifs que le débauchage des enseignants alors que nombreux ont fondé des foyers grâce à ce métier. N’oubliez pas que c’est vous qui vivez avec ces enseignants, leurs parents, leurs frères, leurs épouses, leurs époux, contribuer à les mettre sauvagement au chômage compliquerait vos relations avec eux. Vous n’êtes en rien responsable de la déliquescence du système éducatif nigérien que cette évaluation, même bien faite, même avec votre total soutien n’arrangerait rien. Autant Mathé est nul mais malgré tout le président de la République le maintien mordicus à ce poste, autant vous devaient faire en sorte que ces enseignants soient maintenus dans le système en les surévaluant. Ce ministre est aujourd’hui le ministre le plus corrompu du gouvernement, car, sur tous les marchés, il exige, via des personnes interposées de pots de vin, malicieux qu’il est. Son objectif, c’est de gagner beaucoup d’argent pour acheter les consciences des militants dans sa région d’origine afin de s’imposer sur l’échiquier politique de sa région où il est haï par tous dans cette région. Dans son projet machiavélique il a le ferme soutien de Bazoum de qui il prend l’essentiel des instructions. Tout ce que Marthé fait, c’est avec le concours de Bazoum..Le MEP/A/PLN/EC est ainsi devenu leur propriété privée où ne sont nommés que les leurs.
    Sachez aussi que tous les ministres en charge de l’éducation n’apprécient pas l’arrogance du Ministre Marthé, parce que disent –ils, il prend des décisions sans les associer et au nom de tout le secteur parce que qu’il a Bazoum, et après on leur impose des activités qu’ils n’ont ni initiées, ni préparées, dans la plus grande précipitation. Il se prend pour le point focal des ministres en charge de l’éducation ou le Ministre d’Etat. Vous n’êtes donc pas les seuls que ce bandit d’Etat humilie.
    La seule solution face à ce raté qui, visiblement aime se faire parler de lui est de favorisez vos enseignants comme eux (lui et son soutien Bazoum) ils favorisent leurs parents, amis et connaissances en donnant plus de la moyenne à chacun. Dans tous les cas ils n’ont jamais cru à la qualité de l’éducation malgré que ce soit sur toutes leurs lèvres. Sinon comment comprendre atteindre les objectifs du millénaire en éducation et laisser les inspections sans véhicules, les secteurs pédagogiques sans motos, les enseignants sans formations, l’argent des partenaires détournés, des parents incompétents à la tête de toutes les directions nationales stratégiques, d’éternels directeurs des Ecoles normales qu’on maintient environ une décennie sans aucun résultat qui motive leur maintien, etc. . Bref tout le contraire de ce qui devait nous conduire à cette qualité.
    En fin, nous invitons tous les enseignants, à murir déjà les réflexions sur les points sur lesquels vous devrez entretenir les populations rurales afin de leur empêcher par tous les moyens d’accorder leurs suffrages au PNDS. Il n y a pas mieux que vous pour le faire, parce que non seulement vous êtes les plus nombreux de tous les fonctionnaires, mais aussi vous êtes ceux qui ont l’expérience des deux mondes : rural et urbain. Vous pouvez pencher la balance où vous voulez. Le moment venu, ils essaieront de vous faire oublier le calvaire vécu par des billets de banque qu’ils ont volés, prenez les, c’est l’argent du peuple nigérien destiné à construire le pays qu’ils ont détourné, mais voter ailleurs, ne voter même pas leurs alliés, vous ne commettrez aucun péché à agir de la sorte.
    Le PNDS a toujours été considéré comme un parti des enseignants, ce qui n’est pas faux, mais ceux qui l’animent sont ingrats, issus tous de petites familles dont plusieurs sans origines de référence, c’est ce qu’ils viennent de nous démontrer. Nous leur disons merci et que Dieu les paie comme ils nous l’ont fait.
    Du courage et la lutte continue.
    Ne craignez rien, Dieu est avec nous et la victoire est toute proche.

    • Que cette évaluation puisse permettre à notre pays d’avoir des enfants qualifiés pour enseigner les enfants du Niger.
      Aucun vrai patriote ne peut accepter que l’enseignement continue tel qu’il est jusqu’aujourd’hui.
      ALLAH protège le Niger.

    • « Dans quelques heures, nos collègues enseignants seront évalués, et ce malgré que tous les syndicats d’enseignants, la société civile et une bonne partie de Nigériens se soient opposés. »

      C’est faut!!! La majorité des citoyens notamment les parents d’élèves sont favorables à cette évaluations. Et normalement en bon citoyen, soucieux du devenir de l’école nigérienne, vous devrez et nous devrons tous accepter, apprécier et encourager cette évaluation.
      Tout contractuel et toute contractuelle qui sais pertinemment qu’il n’a pas le niveau d’enseigner nos enfants, il n’a qu’aller se former ou même s’auto-évaluer pour son propre perfectionnement. c’est aussi simple. ce n’est pas une fin en soi svp. Des enseignants qui ne peuvent même pas de faire une phrase en français.
      L’administration ne doit pas continuer dans les erreurs et la médiocrité.

    • Vous avez vu l’épreuve de français que le ministère leur a soumise.Quelle remédiation proposez-vous qu’on fasse ou qu’on apporte à tout enseignant qui n’obtient pas la moyenne ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*