Accueil / ACTUALITE / INFOS + / NIGER: Comment Issoufou désarme les gradés

NIGER: Comment Issoufou désarme les gradés

Quelque membres du CSRD (Junte, au pouvoir de transition) - (Ph : SM)

Quelque membres du CSRD (Junte, au pouvoir de transition) – (Ph : SM)

 

Toujours vigilant à l’égard de l’armée, Mahamadou Issoufou mise sur les ambassades à l’étranger pour écarter certains hauts gradés de son entourage immédiat.

 

 

Mauvaise nouvelle pour Mahamadou Issoufou : alors qu’il souhaitait éloigner le colonel Amadou Madougou Wonkoye de la sphère militaire nigérienne, les autorités égyptiennes viennent de refuser son accréditation comme attaché de défense de l’ambassade du Niger au Caire. Traditionnellement, l’Egypte refuse la nomination de tout attaché militaire dans les chancelleries étrangères. Ancien stagiaire à l’Ecole de guerre de Paris ayant acquis sa réputation dans la lutte contre la rébellion touarègue, Wonkoye attend une nouvelle affectation.

Le président nigérien a été plus chanceux avec Abdoulaye Mounkaïla, ex-responsable de la Garde présidentielle sous la transition militaire du Commandant Mallam Wanké (1999-2000). Emprisonné pour « atteinte à la sûreté de l’Etat » sous Mamadou Tandja (1999-2009), Mounkaïla a été promu colonel dès l’arrivée au pouvoir d’Issoufou, avant d’être aussitôt envoyé, fin 2011, au sein de la Monusco, la force des Nations unies au Congo-K. Même sort pour Maman Souley, ancien membre de la junte du CSRD dirigée par Salou Djibo.

Considéré comme un proche de la famille Tandja, ce colonel a été prié d’aller suivre une formation d’un an à l’Ecole de guerre de Paris. La mise à l’écart la plus significative vise toutefois « la bande du colonel Abdoulaye Badié », numéro deux du CSRD et actuel attaché militaire à l’ambassade de New York. Un de ses proches, le colonel Salif Mody, a été nommé en novembre 2011 à l’ambassade à Bonn (Allemagne), pays n’ayant aucune coopération militaire avec le Niger. Idem pour le colonel Amadou Diallo, qui doit prendre ses nouvelles fonctions à l’ambassade à Rome.

Autre victime de cette politique de marginalisation, le colonel Abdoul Karim Goukoye, ancien porte-parole de la junte et beau-frère d’Abdoulaye Badié, a posé ses valises à l’ambassade du Niger à Bruxelles. Il est cependant revenu à Niamey temporairement car il n’y dispose pas d’un logement de fonction. Mahamadou Issoufou a par ailleurs promu douze nouveaux généraux, dont dix au sein de l’armée et deux dans la gendarmerie, soit le double des promotions effectuées par Mamadou Tandja en dix ans ! Seulement sept ont une affectation précise. Le général de gendarmerie Lawel Koré gère les renseignements extérieurs.

Moumouni Boureima est, lui, ambassadeur du Niger en Egypte. De son côté, Abdou Kaza est nommé conseiller à la présidence chargé de la sécurité nationale. Quatre généraux occupent des fonctions militaires (chef d’état-major, inspection des armées, chef d’état-major adjoint…). Evoluant dans un environnement de plus en plus incertain, le président nigérien n’a toujours pas réglé le sort des cinq autres toujours sans affection.

À propos Super User

9 plusieurs commentaires

  1. Voilà une pierre de plus dans la destruction du Niger. Je ne sais pas pourquoi les gens n’analysent pas profondément les choses sur ce site. on vous lance une petite chose (parce qu’on connait quelles seront vos réactions) et vous sautez automatiquement. Il fallait laisser ce genre d’articles sans commentaire. Pendant qu’ils cherchent à consolider la partition du Mali, il faut enflammer le Niger pour que les choses aillent vite. On soulève des militaires en leur faisant voir une injustice qu’eux-mêmes n’ont pas vue, un petit coup d’État intervient, dans la confusion genre celle du Mali, le nord Niger s’embrase au profit des mêmes groupes maliens et hop le puzzle est complet. Ces gens là, regardez-les faire et rester sereins. Combattez plutôt ceux de l’intérieur qui passent leur temps à taper les tamtams autour du président pour le pousser à commettre de graves erreurs qui créent des troubles de l’interne. Qu’Allah soit aux côtés du Niger

  2. Du n’inporte quoi. Notre armee doit etre revue. Elle a ete politisee et est trop ethnique. Avamt les militaires etaient grades selon leur region et leur ethnie, maintenant c’est selon l’avancement normal. Il est temps que les gens commencent a meriter certaines choses.

    • Mounkaila Hama ize

      [quote]J ai beaucoup aime lanalyse de boukar . Seulement comprenez bien ce sont nos freres d armes qui se cachent derriere ces types de doit disant journalistes pour dire ce qu ils ne peuvent pas dire.tous les officers qu ils a cites n ont rien montrer sur le terrain si ce n est que tourner autour de laraba Tandja pour avoir DES promotions .goukoye et distribution DES vivres si on enquete c est pas bien. Les dealer de drogue avec prevue a l appui . Seul Badie en tant qu officer non fatassin a fait Tingalen je le confirme car il etait avec moi.

  3. Mounkaila Hama ize

    S il vous plais Monsieur le journaliste si vous ne maitrisez rein de l armee nigerienne raises tout implement au lieu de dire DES balivernes .si ses officers sont incapables de Parler qu ils ne vous utilisent pas pour dire ce qu ils n ont pas pu dire. Tu m econnais le dossier madougou ,quelle rebellion a t il combattu ? La seule que les soldats de l armee nigerienne et general boureima peuvent vous confirmer ce qu on appelle madougou goudou parce qu il a fui devant l ennemi laissant ses hommes pendant la rebellion.c est un officier minable ayant su beneficier des supports ethniques ,mahamadou n a pas besoin d ecarter les officers .je suis un officer de l armee nigerienne Doncaster s il vous plait renseignez vous et surtout ayes de la hauteur dans vos ecrits.

    • Mounkaila Hama ize

      [quote]S il vous plais Monsieur le journaliste si vous ne maitrisez rien de l armee nigerienne restez tout simplement au lieu de dire DES balivernes .si ses officers sont incapables de Parler qu ils ne vous utilisent pas pour dire ce qu ils n ont pas pu dire. Tu meconnais le dossier madougou ,quelle rebellion a t il combattu ? La seule chose que les soldats de l armee nigerienne et general boureima peuvent vous confirmer ce qu on l appelle madougou goudou parce qu il a fui devant l ennemi laissant ses hommes pendant la rebellion.c est un officier minable ayant su beneficier des supports ethniques ,mahamadou n a pas besoin d ecarter les officers .je suis un officer de l armee nigerienne Doncaster s il vous plait renseignez vous et surtout ayes de la hauteur dans vos ecrits.[/quote]

  4. Connerie. On veut creer des conflits maintenan avec les militaires on dirai. Et cest faut, le gouvernement a ouvert les blocus de larmee, des officies colonel depui 20ans viennent d’acceder a des grade superieurs, lavancemen est normal maintenan,mais ca narrange pas tou le monde parce que avant les avancemen concernaient seulemen les fils de niamey et tilabery

  5. Connerie. On veut creer des conflits maintenan avec les militaires on dirai. Et cest faut, le gouvernement a ouvert les blocus de larmee, des officies colonel depui 20ans viennent d’acceder a des grade superieurs, lavancemen est normal maintenan,mais ca narrange pas tou le monde parce que avant les avancemen concernaient seulemen les fils de niamey et tilabery

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.