Home ACTUALITE Niger/Conseil de Sécurité: Point de presse du Ministre des Affaires Etrangères sur l’élection du Niger comme membre non permanent du Conseil de Sécurité…

Niger/Conseil de Sécurité: Point de presse du Ministre des Affaires Etrangères sur l’élection du Niger comme membre non permanent du Conseil de Sécurité…

Le  Ministre des Affaires Etrangères de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieure SEM KALLA ANKOURAOU a animé une conférence de presse sur la récente élection du Niger comme membre, non permanent, du Conseil des Nations Unies.

Le Ministre KALLA ANKOURAOU a annoncé qu’il y a quelques semaines, « à mon retour d’Abou Dabi, nous avons eu cette rencontre pour parler de la tenue de la conférence de l’Union africaine et de la tenue en février prochain de l’organisation de la conférence islamique au niveau du conseil des ministres ».

Cette fois-ci, dit-il,  « nous nous retrouvons encore une fois pour parler d’un évènement qui a mis du baume au cœur de tous les  nigériens, et peut être des africains, l’élection de notre pays au conseil de sécurité comme étant membre non permanent ».

C’est un processus qui pour l’Afrique est simple, mais qui n’est pas moins démocratique. En Afrique de l’ouest, sur les trois membres non permanents du conseil de sécurité que l’Afrique compte,  la CEDEAO est appelée à désigner un dans le processus d’endossement par l’Union africaine et « nous avons eu quatre candidatures, le Ghana, le Libéria, la Sierra Leone et le Niger. Les trois pays étant anglophones, ont légitimement pensé qu’après le passage de la Côte d’ivoire francophone, c’est peut être leur tour » selon le Ministre des Affaires Etrangères.

Mais c’était « sans compter avec la crédibilité aujourd’hui  que connaît notre pays, et la ténacité et la constance du Président Issoufou Mahamadou pour avoir raison sur les trois autres candidatures » selon Kalla Ankouraou.
Et au Niveau de l’Union Africaine, après une année d’échanges le Niger a pu obtenir son endossement pour être candidat pour l’Afrique de l’ouest au Conseil de sécurité, soit dit en passant, la Tunisie avait eu plus facilement l’endossement des pays de l’Afrique du nord.

Le premier passage n’était pas mince, affirme-t-il,  il fallait y croire et « nous avons cru que même en partant avec des avantages, nous avons pu faire cette traversée des primaires de notre sous-région. Pour défendre notre candidature au niveau de New York, nous avons utilisé tout ce que nous avons  comme moyens de communication, de contact, de persuasion et de faire passer cette crédibilité et cette constance du Président Issoufou Mahamadou auprès de tous les Etats ».

« Nous avons écrit aux 192 pays qui sont membres de l’ONU, nous avons rencontré beaucoup de pays principalement les présidents des 5 groupes qui sont aux Nations Unies. Jusqu’à la dernière minute nous avons fait du porte à porte. Tout cela réuni, à la déclaration des résultats, c’était même dans la salle, la surprise générale parce que c’est des taux qu’on a oublié depuis très longtemps au Conseil de sécurité » indique le chef de la diplomatie nigérienne.

C’était l’euphorie,  disait-il, et peut être moins dans le pays parce que les nigériens étaient beaucoup plus contents de ce résultat et à juste titre, « parce que on place le Niger pour les deux prochaines années dans le petit cercle des    15 pays qui ont une importance particulière sur la gestion des affaires du monde ».

La principale mission pour ce nouveau poste, c’est le maintien de la paix et de la sécurité. Cela veut dire que si le Niger veut jouer un rôle important, il doit contribuer à faire éteindre tous les foyers de tension et de guerre dans le monde. « Nous allons le faire parce que nous avons la crédibilité, parce que le Niger est écouté dans le monde, c’est d’ailleurs le suffrage qui le dit, au plan international on a confiance au savoir, à la vision et au courage des autorités qui gouvernent ce pays » a annoncé le Ministre Kalla Ankouraou.
Selon lui, Il faut qu’on sente dans les deux ans à venir, si tous les 15 mettent leur savoir faire pour le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde, il faut qu’on sente une amélioration de la paix et de la sécurité dans le monde à travers la diplomatie afin que les résultats escomptés puissent être atteint.

« Nous serons courtisés par beaucoup de pays mais nous avons principalement notre problème puisse que nous avons parlé au nom de l’Afrique, et dans cette zone, le principal foyer de tension c’est le Sahel avec le terrorisme. Nous allons nous attendre sur cette thématique pour trouver les voies et moyens de le combattre » dit-il.

Le développement peut mettre fin aussi au terrorisme parce que il se nourrit de la misère. Pour cela  « nous avons des  expériences  dont la principale, qui est une initiative du Niger, est la mise en commun des moyens » poursuit le diplomate nigérien.

A cela s’ajoute une organisation du travail car « nous allons mettre en place deux cellules de réflexion dont une sera basée à New York et une autre à Niamey pour accompagner nos diplomates de New York ».

« Nous allons donc définir nos stratégies, améliorer ce que nous savons faire, mettre une organisation efficace qui va être bipolaire, et évaluer u fur et à mesure ce que nous faisons » joute le Ministre des Affaires Etrangères.
Déjà dans les pratiques des Nations Unies, les nouveaux élus  qui doivent prendre place à partir du 1er janvier sont admis dans les réunions du Conseil de sécurité un trimestre avant, à titre d’observateurs pour qu’ils s’habituent au travail, à la pratique ainsi qu’aux méthodes.

« Nous allons tout faire pour marquer le passage du Niger au sein du Conseil de sécurité pour qu’il soit encré dans les mémoires pendant longtemps ».

2 Comments

  1. Quand on sait que la plupart des pays africains nous ayant dépassé au plan logistique et d’&ménagement de leurs capitales, ce n’est que la conséquence du colon qui voulut que ce soit ainsi du budget alloué pour l’AOF. Quand on sait qu’un pays n’est diplomatiquement vu et respecté à l’extérieur, c’est évidemment le reflet du Chef qui y est projeté pour en valoir le respect de tous.
    Le Niger n’a véritablement connu de bonnes périodes de la gestion de sa Diplomatie qu’à ces régimes:

    1/ À la toute première République du Niger présidé par le défunt Père de l’Indépendance, Diori Haman; celui-là même qui fut l’un des précurseurs et membre des Fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) de nos appelée Union Africaine (UA) qui il fit partie de ce qui ont mis sur pied, la puissante ACCT où notre compatriote Dan Dicko Dan Klodo fut placé pour l’amener à devenir l’universelle Organisation de la Francophonie pour le développement et la vulgarisation de la culture française dans le monde. Toujours prêt d’aller jusqu’aux fins fonds du monde pour faire parler du Niger; il était le motivateur de la création de l’OCAM, Conseil de l’Entente… tout pour le panafricanisme vivant et vivace jusqu’au moment où le militaire à la solde des impérialistes, vint le détrôner par les armes pour servir de policier défenseur des intérêts de la métropole. C’est par et pour sa capacité diplomatique que ses pairs africain lui ont conféré tant de valeurs et de renommée.

    2/ À la 3ème République, c fut le temps d’apprentissage de notre pays apprenant à marcher à quatre pattes quand le renard zindérois joua le rôle de kamamini aux anciens barons de la 2ème République prétendue de décrispation alors que ce n’était la continuité de régime d’exception kountchiste qui n’eut réalisé que le Palais des Congrès, le stade omnisports de son nom ou l’Hôtel Gawèye quand l’argent de l’uranium n’eut même pas permis de construire lune route digne pour le transport de ce minerais d’uranium le contraire de l’autre militaire sur la RTA.

    3/ La 4ème république aurait levé toutes les frontières au Niger grâce à l’intrépide Ibrahim Baré Maïnassara si les vieux loups ne l’eurent pas trouvé comme étant l’incarnation ou la réincarnation du défunt digne fils d’Afrique – Thomas Sankara – commandeur du pays des Hommes Intègres dont les carnassiers ont fait assassiner par son propre frère de confiance. Il est clair et irréfutable qu’Ibrahim Baré Maïnassara a su mettre en valeur, la diplomatie nigérienne de façon profitable au peuple et la nation mais dégoutant ceux qui la trouvèrent ramant à contre courant des règlles préétablies pour mieux dominer l’Afrique. Cet autre digne fils d’Afrique produit par notre peuple, futsoumis à la même condition finale que le Burkinabé.

    4/ La 5ème République du Niger sous le sage Président Tandja Mamadou, aurait donné une vraie orientation dans le bon sens aux générations suivantes s’il n’avait conjugué le pouvoir avec un filou qui l’eut cloisonné d’individuus fourbes qui l’empêchèrent de réaliser ses promesses de campagnes desquelles le peuple lui a conféré deux mandats successifs. hélas! Il a fallu qu’il soit soigné de sa myopie quant à la nature de l’H+ypocrite par des infirmiers traitants de la trempe d’Elhadj Nouhou Arzika pour leur mouvement citoyen afin de meuler et dessouder de force, l’acoquinant PM par la surprenante motion de censure qui l’a éjecté afin d’entamer les grands travaux dans le Programme du Président (Tandja Mamadou Na Hadjia Larba, bien sûr) que l’on a vu capable de déclencher le déclic du démarrage de bonnes actions en faveur la métamorphose du Niger qui aurait crever les yeux des ennemis internes et externes qui sont contre le développement de notre pays et son peuple.

    5/ Alors que son règne accoucha de la mort-née sixième (6ème) République, il avait été renversé.

    6/ Quand vint le restaurateur de la Démocratie, le CSRDiiste Général Salou Djibo soutenu de toute part de par le monde et qu’il organisa des élections libres, transparentes et crédibles reconnues et validée par toute la classe politique confondue, les groupements associatifs et de Sociétés Civiles;

    7/ La SEPTIÈME (7ème) RÉPUBLIQUE NAQUIT AVEC À SA TÊTE, SEM LE PRÉSIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU QUI A SU DÉMARRER TOUTES LES TURBINES DES MOTEURS DU NIGER À PLEIN RÉGIME FONCTIONNEL POUR ALLER DANS LES PLAINES ET LES SAVANES, LES DUNES ET LES MONTAGNES DU SAHARA AFIN DE FAIRE PARVENIR LES ÉCHOS DE SON ENGAGEMENT À SORTIR NOTRE PAYS DES SENTIERS BATTUS AU MERDIER QUI L’EMPÊCHAIT D’AVANCER.
    accompagnés d’intrépides hommes et de femmes dans sa bataille politique, il a su imposer son message que le peuple a saisi pour lui confié la canne de commandement du Niger pour un premier mandat duquel il engagea ses démarches diplomatiques. Il a mis pied à terre dans les grands pays au quatre coisn du monde. Alors qu’auparavant, certains agents du service de migration vérifiant votre passeport aux aéroports français, quand bien même leur pays nous a colonisé, on peut demander un nigérien s’il est de « NIGER STATE » du Nigeria de SE l’imperturbable Muhamadu Buhari Na Hadjia AÏCHA la 1ère Dame.
    Aujourd’hui, grâce à l’imposante image reflétée par la limpide sagesse de SEM le Président Issoufou Mahamadou, beaucoup de citoyens nigériens ont été placés dans les institutions internationales (signe de temps de la bonne diplomatie de notre pays) quand le Niger vient d’être élu membre non permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies avant l’organisation très prochaine de la Conférence des Chefs d’États et de Gouvernements des 52 pays membres de l’Union Africaine.
    Lorsque la Dame de Fer Aïchatou Mindaoudou défendaitles couleurs de la diplomatie nigérienne sous la férule du sage Baba Tandja Mamadou, la victoire de notre pays quant à l’Ile de l’Éthée en fut l’objet de tant de questionnements de la part des autres citoyens de pays voisins au point le visage de notre pays commença à resplendir sous d’autres cieux.
    Ce sera très grandiose qu’avec le vaillant Ministre des Affaires Étrangères de la Coopération (de l’Intégration Africaine) et des Nigériens à l’Étranger Kalla Ankouraou né diplomate élevé dans la diplomatie et vivant dans la diplomatie lorsque le Niger sera la Vitrine de toute l’Afrique avec la Conférence de l’UA 2019 quand, satisfait de la mission bien menée à ce Bagobiri Dan Bagobiri; sera couronnée de succès; alors, SE le PM Brigi Rafini très satisfait, frottera ses mains pour en se prosternant devant Allah (swt) pour l’en remercier. Qu’Allah (swt) le Tout Puissant, place sa Main Protectrice de notre Patrie-Niger ainsi que nos dirigeants et tous les invités venus pour l’occasion de cette rencontre pleine de noblesse et de gratitude à l’ égard de notre pays et son peuple.

  2. Bravo Ankourao. Bon travail à toi et à Wafy. Vraiment pour une fois qu’un Bagobiri et un arabe font quelque chose de bien dans ce pays il faut les encourager.
    Guri dey dey bouroba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Attaques ciblées contre des militants du PNDS Tarayya…

Des rumeurs de plus en plus persistantes font état de la nomination de M. Sani issoufou di…