Accueil / ACTUALITE / Niger: le poisson fumé, source d’importants revenus pour Boko Haram

Niger: le poisson fumé, source d’importants revenus pour Boko Haram

Les insurgés islamistes confisquent aux pêcheurs du lac Tchad leurs cargaisons de carpes et de silures fumés. RFI/Sayouba Traoré

Les insurgés islamistes confisquent aux pêcheurs du lac Tchad leurs cargaisons de carpes et de silures fumés.
RFI/Sayouba Traoré

Dans le sud-est du Niger, le transport du poisson fumé est temporairement interdit dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. Le gouvernorat de Diffa a adopté la mesure mercredi dernier. Selon les autorités administratives et militaires, les insurgés tirent d’importants revenus de la chaîne du poisson qui est revendu sur les marchés dans le nord du Nigeria. Près de 200 camions qui étaient immobilisés à la frontière depuis plusieurs jours ont finalement été autorisés à titre exceptionnel à entrer au Nigeria mardi, mais les autorités ont prévenu que c’était la dernière fois.

Les insurgés islamistes confisquent aux pêcheurs du lac Tchad leurs cargaisons de carpes et de silures une fois que les poissons d’eau douce ont été séchés et fumés, a indiqué à RFI une source sécuritaire à Diffa.

Ces poissons, pêchés dans des zones du lac Tchad contrôlés par Boko Haram, sont ensuite revendus selon cette source à des commerçants véreux qui les écoulent sur les marchés du nord du Nigeria pour ensuite reverser des dividendes, des vivres ou du carburant aux insurgés côté Nigeria, le long de la rivière Komadougou Yobé.

« Autoriser le transport du poisson fumé revient à financer Boko Haram », abonde une source au gouvernorat de Diffa qui a donc décidé d’une mesure d’interdiction mercredi dernier. Une mesure prise grâce aux pouvoirs conférés par l’Etat d’urgence dans la région de Diffa. Il court jusqu’à ce mercredi et a toutes les chances d’être reconduit.

« Cette interdiction, reconnaît la même source, entraînera sans doute des pertes de revenus pour des foyers du sud-est du Niger, mais c’est le prix à payer pour assécher Boko Haram ».

À propos de l'Auteur

Source: RFI

À propos Administrateur

12 plusieurs commentaires

  1. Attention, j’invite les autorités de cette région à ne pas prendre des décisions aussi hâtives. Le poisson, peut être est source de revenu pour BOUKOU HARAM certes, mais il l’est plus pour la population vivant dans cette zone qui n’a d’autres moyens de subsistance que cette pèche. Par ailleurs, vs savez que cette population est plus rattachée au Nigeria qu’au Niger pour celui qui ne le sait pas, du fait qu’il ne connait que la naira et la monnaie camerounaise, comme monnaie d’change. Il y a des zones ou le CFA n’est même pas connu. Alors prendre des telles mesures suppose qu’on a suffisamment réfléchi sur la spécificité de la zone et que des mesures compensatoires sont prises. Sinon des problèmes encore pires, risquent de naitre.

  2. Nous payons un lourd tribut humain contrairement aux Tchadiens et contrairement à ce fait entendre le beau discours.

  3. si c’est la meilleure solution de bloquer BH DIEU merci et courage a nos autorités ,on est prés a contribué moralement,physiquement et financièrement,que DIEU guide nos FDS et leurs donne la chance et la gloire,ameen!

  4. Toute décision permettant a étouffer et asfficssier économiquement et alimenterairement boko haram serait la bien venu si sa permettra d’ en finir avec cette neubuleuse

  5. Idfaa tu ne connais rien du coran.Lis correctement tes écrits,tu vas comprendre.

    • Alhamdulillah ! apprend nous de ce que tu connais

      • Tu es partisan de boko haram, n’est ce pas, mon frère ? Tu essaies de nous endormir avec ton discours totalement vide. Tu ferais mieux de retourner à l’école pour apprendre à bien écrire d’abord, car on ne comprend rien de ce que tu racontes. Tu n’as aucun argument à part ton charabia. Essaies de penser et raisonner par toi même. Dieu t’a doté d’une raison et d’un libre arbitre pour te différencier des hamars. Salam aleika.

  6. >>Wala antum abiduna ma a’aboud lakum dini kum waliya din>>> sadaq’Alllh houl azim.
    Si je n’ecris pas l’arabe,j’ai quand meme buché des ayats et que je peux reproduire en alphabet latin….(d’ailleurs je fais la meme chose pour transcrire ma langue maternelle qui ne dispose pas de caracteres propres connus.
    Soit ! Allah SWT par Qouliya ayhwal kafirun établi de facto le respect des croyances des autres.
    A mon frere Idfaa,avec tous respects,il s’agit d’un debat intellectuel sur notre vision de NOTRE Religion.
    Je souhaite etre eclairé par un Hafiz comme toi qui maitrise les arcanes.
    Sans rancune

    • Il ne suffit pas de lire et d’ecrire, mais aussi de comprendre le fond.

    • Mon frère, Alhamdulillah wa salât wa Salam aãla sayidil murçalline wa imam almutaqinne.

      Allah SWT n’a jamais établi le respect des idolâtres et le shirk dans le qoran.
      Et sourate al kafiroun ne signifie pas cela.

  7. « Cette interdiction, reconnaît la même source, entraînera sans doute des pertes de revenus pour des foyers du sud-est du Niger, mais c’est le prix à payer pour assécher Boko Haram ».

    On explique partout que c’est la pauvrete, la misere et l’absence d’opportunites economiques qui poussent les gens a rejoindre BH ou ils pourront au moins se gaver des produits pilles. Sachant cela, les machin de Diffa decident de leur retirer le pain de la bouche et ce en plaine guerre, ce qui revient tout simplement a faire du recrutement indirect pour BH. Quel amateurisme.

    « Autoriser le transport du poisson fumé revient à financer Boko Haram »
    Les sources de financement de BH sont diverses pour dire tout simplement mal connues. Que represente le trafic de poisson pechee et fumee de maniere artisanal dans le financement d’une organisation qui utilise des armes sophistiquees coutant des centaines de milliers d’euro pas grand chose. Le vrai mabnque a gagner est situee du cote des populations qui vient de ce commerce en l’absence de tout autre appui de l’etat. Cette mesure n’est qu’une punition voire une condamnation des ces populations qui pour survivre n’hesiteront pour certains a rejoindre BH. Cette guerre est aussi celle des images, des symboles mais surtout de communication. Avant d’interdire ce trafic, il aurait fallu prealablement identifier les potentiels beneficiares de ce commerce parmi les populations et communiquer utilement et positivement sur la decision tout en les rassurant que l’etat compensera le manque a gagner. Mahamadou Issoufou passe son temps a gueuler a gauche a droite, NOUS ALLONS GAGNER CETTE GUERRE, mais croit il vraiment y arriver en ayant des representants de l’etat aussi ignorants et incompetent dans cette zone? NON

    • @maiga vous raisonner mieux que les menteurs malades mentaux de Diffa.

      Wallahi lazi khalaqa samawat billa âmad,

      le gouvernement du Niger est en déclin,ils est au bout de sa fin, des malades qui gère une population inoffensif qui font d’elle tout ce qui leur passe dans la tête.

      Hasbouna’allah wa nïmahu’wakil wa la hawla wa la quwata ilaã b’illahi-l’azim.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.