Accueil / ACTUALITE / Niger: le président Issoufou tire son bilan, pouvoir et opposition restent à couteaux tirés

Niger: le président Issoufou tire son bilan, pouvoir et opposition restent à couteaux tirés

Le président du Niger Mahamadou Issoufou. © AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Le président du Niger Mahamadou Issoufou.
© AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Le président Mahamadou Issoufou a dressé Jeudi 31 Décembre 2015 à l’occasion du traditionnel message à  la Nation,  un bilan globalement positif de ses cinq années à la tête du Niger estimant avoir mis le Niger sur les rails, alors que le pays retient son souffle dans l’attente des résultats de l’audit du fichier électoral par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Le pays est sur les rails

« Le chemin parcouru en cinq ans grâce à la mise en œuvre du Programme de Renaissance nous autorise à ressentir une satisfaction légitime, malgré les défis multiformes qui restent à relever. Le prochain mandat, quel que soit celui auquel le peuple fera l’honneur de le conduire, s’appuiera sur les acquis importants enregistrés entre 2011 e 2015”  a indiqué le Président Issoufou lors de son intervention.

“C’est la somme des efforts continus, d’un mandat à un autre, d’une génération à une autre qui nous permettra de construire une nation forte et prospère » a-t-il précisé. Un bilan rejeté par la coalition de l’opposition regroupée au sein du Front Patriotique et Républicain (FPR) et par l’ancien ministre d’etat M. Amadou Boubacar Cissé, qui estiment que le président sortant n’a pas de bilan.

Mais résister  à toutes les pressions et pouvoir achever un mandat est en soi déjà une grande victoire pour le président Issoufou dans un pays ou l’armée a pris l’habitude d’intervenir sur la scène politique pour jouer les arbitres. ”Toutes nos institutions ont bien fonctionné, chacune ayant bien assumé son rôle. Elles ont ainsi réussi à résister à tous les chocs ” s’est réjoui le chef de l’etat. Mi-décembre, les autorités avaient déclaré avoir déjoué une tentative de coup d’etat militaire. L’enquête se déroule normalement selon le président. et permettra d’identifier les auteurs et leurs complices.

Le Niger retient son souffle, l’opposition appelle a manifester 

Au même moment le Niger attend avec impatience les résultats de l’audit du fichier électoral par l’OIF à la demande express de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en vue de rétablir le climat de confiance entre les partis de l’opposition et ceux du pouvoir, les premiers accusant le régime de vouloir préparer des fraudes massives, les seconds soupconnant  l’opposition de manœuvres dilatoires pour empêcher la tenue des différents scrutins faute de ne s’etre pas préparés.

Declaration de l’opposition FPR

Le collège électoral en vue premier tour de l’élection présidentiel couplée aux législatives est convoqué pour le 21 Février prochain alors que la campagne électorale pour les deux scrutins doit s’ouvrir dans un mois.
“J’exhorte tous les acteurs à aborder ces élections dans un esprit de saine compétition et avec le souci de mener des débats programme contre programme afin de mieux éclairer le choix du peuple souverain”  a indiqué le président Issoufou.

Appel déjà rejeté par l’opposition FPR qui a appelé ses partisans à manifester pacifiquement le 9 Janvier prochain pour dit-elle exiger la libération de ses militants récemment arrêtés. Simple volonté de mettre de la pression sur le régime ou contestation d’avance des résultats de l’audit fichier au cas ou il ne lui serait pas favorable?

Une douzaine de candidats  dont le président sortant, trois anciens président de l’Assemblée Nationale (Mahamane Ousmane, Seini Oumarou et Hama Amadou), deux anciens Premiers Ministres (Cheiffou Amadou et Amadou Boubacar Cissé) ainsi que plusieurs autres personnalités dont l’ancien directeur adjoint de cabinet du président Issoufou, M. Ibrahim Yacouba sont en lice pour les présidentielles. La Cour Constitutionnelle se prononcera dans quelque jours sur la validité des différentes candidatures.

À propos de l'Auteur

Maaroupi E. Sani

À propos Administrateur

9 plusieurs commentaires

  1. je prie Dieu pour qu’il nous ramene pas Mahamadou Issoufou au pouvoir car pendant 5 ans nous les habitants d’Agadez nous n’avons connu que des licensements(Imoraren plus de 2000 pères de famille, Somair plus 130 pères de famille, Goviex plus de 70 pères de famille et j’en passe……..)
    Si on fait le calcul 2200 pères de famille en situation de détresse.
    Si chaque père de famille a en moyenne 4 charges( 3 enfants et une femme ) faite le calcul du nombre de vies en détresse sans compter les autres familles ratachées à chaque père de famille.
    Monsieur Issoufou Mahamadou a échoué lamentablement à Agadez.
    La population d’Agadez contribuera in cha ALLah inéluctablement à la chute de Issoufou en février

  2. Y-a-t-il une différence entre « opposant » et « ennemi » ? Si non, les opposants au Niger sont des ennemis. Si oui, au Niger, il n’y a pas d’opposants mais des ennemis. L’opposition a été faite et elle a été digne de son nom au temps de Issoufou Mahamadou. Il a été comme un conseiller à Tanja. Il faisait des critiques objectives : ce qui est bon est un acquis et ce qui n’était pas bon était à rectifier ou à corriger. Tanja en tenait compte. Il était tellement content qu’il pensait que toutes les idées étaient les siennes et enjamba les limites de son mandat sans le savoir. C’était quand on lui avait signifié qu’il était en fin de mandat qu’il s’en était aperçu et….et….les chantiers étaient là… le pouvoir est fini. Et c’est le tazartché.
    Voilà une opposition constructive qui met le pays en avant, et fait même oublier au Président qu’il est en fin de mandat.
    L’actuelle opposition en est loin d’en être une. Mahamadou Issoufou n’a pas d’opposants mais seulement des ennemis. Des ennemis que l’avenir du Niger ne les intéresse point, seulement ils veulent voir la chute de Mahamadou Issoufou. C’est tout leur programme de société.
    Celui à qui on dit on construit un échangeur au rondpoint Mali Béro de Niamey, il dit que c’est faux. On construit un autre échangeur au rondpoint des martyrs, il dit faux…etc. Est-ce réellement un opposant ou un ennemi ?
    Tout ce bilan positif du Président est nul. L’opposition n’a vu ne classes ni routes ni CSI, ni logistique, etc.
    Est-ce la myopie ou la mauvaise foi?
    Si c’est cela que appelez faire la politique, hommes de l’opposition, retournez à l’école ou sous les arbres à palabres car apparemment c’est cette école que vous connaissez.

  3. Oui nous sommes des griots d’Allah nous allons continuer de prier pour le bonheur du peuple Nigérien et pour ceux qui vont des choses palpables pour le Niger.
    Notre guri nous prions Allah pour que S E M Issoufou Mahamadou revienne sur son trône, on l’ a pas demandé à quelqu’un non ??????
    Allah exhausse nos prières pour le bonheur du Niger et barre la route aux égoïstes

  4. ça donne envie de vomir,aucune critique que de fausses louanges,chers griots de guri.
    soyez objectifs car Dieu n’aime pas le mensonge.

    • C est au falsificateur de CV qu il faut le dire , de même qu à ABC qui dit que Issoufou ne peut établir de bilan concret alors qu il était son ministre durant près de 4 ans .

  5. Bonne chance à S E M Issoufou Mahamadou Votre cœur est blanc et Dieu sait ce que vous avez fait pour notre pays, comme c’est Allah qui donne Intcha Allah- hou l’ avenir sera positif pour vous.

  6. Bonne chance à S E M Issoufou Mahamadou Votre cœur est blanc et Dieu sait ce que vous avez fait pour notre pays, comme c’est Allah qui donne Intcha Allah- hou l’ avenir sera positif pour vous, faire et laisser parler les détracteurs auront honte le jour J quand Allah va vous ramener sur le Trône.
    Les chiens peuvent aboyer longtemps la caravane passe sans regard.

  7. Nous sommes indefectiblement heureux et incontestablement fiers du programme de la Renaissance .
    Les grandes villes du Niger retrouvent successivement leurs vrais visages et la capitale en est vraiment une!
    Des dipômés jeunes et vieux trouvent l’emploi qui leur convient!
    Merci Monsieur le Président!

  8. Issoufou est l’homme de la situation et a fait preuve de leadership pendant son premier mandat. Il a montre ses capacites a diriger le pays malgre toutes les pressions. Vivement un second mandat mon president

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.