Accueil / ACTUALITE / Non, non l’hôtel Gawèye n’est pas un refuge de margouillats…

Non, non l’hôtel Gawèye n’est pas un refuge de margouillats…

Décidément le ridicule ne tue plus dans ce pays. Sinon comment comprendre qu’un Ministre de la République qui a décidé souverainement de concéder la gestion d’un complexe hôtelier à l’Etat à autrui peut-il se permettre de qualifier cet hôtel 4 étoiles de nids des margouillats, des rats et des cafards ! Se croit-il dans une arène de Sumo (lutte japonaise) ou de catch pour se permettre un tel coup fourré ou bien cherche-t-il à masquer sa carence légendaire et son appétit vorace pour les petites choses ?

Toujours est-il que qualifier l’hôtel Gawèye de la sorte est irresponsable et inapproprié.

En effet, comme l’ont déjà fait souligner plusieurs internautes,  l’hôtel Gawèye fait partie des meilleurs hôtels de la sous-région.
Sa gestion actuelle et sa rénovation sont irréprochables.

Pour le Député national Boukary Sani Zilly c’est un bradage d’une fierté nationale. Aussi a-t-il juré de se battre pour annuler cette concession ridicule, qui n’apportera rien à notre pays.

Monsieur le Ministre du Tourisme, si vous ne pouvez pas reconnaitre et apprécier le travail remarquable effectué par le Directeur Général de l’Hôtel Gawèye, Baba Ahmed et son staff depuis sa nomination, le bons sens recommande de dire au moins la vérité sur ce joyau qui a tant fait la fierté de notre pays.

En effet, lorsque Baba Ahmed Sanady a été nommé à la tête de cet hôtel, cet établissement agonisait à cause surtout d’un stock important d’arriérés de l’Etat. Le nouveau DG a mis en place une nouvelle équipe dynamique pour l’accompagner dans sa tâche de redressement de l’hôtel. Il a insufflé un dynamisme nouveau, instauré un esprit managérial moderne avant d’entreprendre un vaste chantier d’investissement pour rénover cet hôtel.  

Aujourd’hui, en dépit de tout cet investissement, on décide sur un simple coup de tête de brader l’hôtel Gawèye tout en se précipitant sur les micros des médias pour raconter des bobards.

Selon un document que nous avons consulté, « L’Hôtel Gawèye n’a jamais bénéficié d’une subvention de l’Etat du Niger, propriétaire direct avec 95,5 % du capital ;

Le rafraîchissement de l’hôtel, initié en 2003, a été réalisé par l’équipe de Monsieur Elhadj Dan Foulani et a coûté la somme de 2 milliards de Francs CFA entièrement payée sur fonds propres de l’hôtel ;

Tous les investissements réalisés depuis 2011 ont été financés sur fonds propres de l’hôtel. Il s’agit notamment de :

– l’acquisition d’un groupe froid à 9 compresseurs ;

– l’acquisition de deux groupes électrogènes de 700 KVA chacun ;

– la réalisation de la clôture du périmètre de l’hôtel avec des portails d’accès ;

– la mise en place d’un système de vidéosurveillance avec 24 caméras, un portique et un scanner de bagages ;

– la réhabilitation du système de sécurité incendie ;

– la rénovation complète du principal restaurant (La Potinière), du barbecue avec salle restaurant & bar en matériaux définitifs ;

– l’acquisition d’un bus (navette clients) de 32 places ;

– la transformation / équipement de 02 suites présidentielles en suites prestiges ;

– le rééquipement des centres de production (cuisine, buanderie, restaurant, bar, etc.) ;

– le relookage du site web, édition des plaquettes publicitaires et autres kakemonos ;

– le rafraîchissement des chambres, hall, couloirs et salles de réunion.

L’Hôtel a généré, rien que de 2011 à 2017, plus de 22 milliards de Francs CFA de valeur ajoutée sous forme de revenus distribués qui stimulent la consommation : impôts et taxes, cotisations sociales, gros et petits fournisseurs, prestataires de service, salaires, actions sociales et de soutien à la jeunesse, la culture et le sport ;

L’allégation à la catégorie actuelle de l’Hôtel Gaweye, sans évaluation préalable des services du ministère en charge du secteur, est pour le moins irréelle. Quelles que soient les normes de classification les plus exigeantes des hôtels, l’Hôtel Gaweye, dans son état actuel, mérite honorablement les 4 étoiles.

Le Ministère du Tourisme et de l’Artisanat aurait pu tout simplement mettre à jour l’arrêté conjoint n° 00058/MT/A/MUH/C/DL du 04 octobre 2006 déterminant les normes de classement des Etablissements de Tourisme, aujourd’hui obsolète et dépassé, pour intégrer les nouvelles  normes : wifi, surveillance (sûreté), développement durable, qualité (HACCP) des services et du personnel, etc. ;

S’agissant de l’hygiène des locaux, le dernier rapport d’activité d’inspection de l’Hôtel Gaweye établi par les services de la Police Sanitaire en date du 11 octobre 2018 n’a pas fait cas ni mention d’une présence de bestioles et souris contrairement aux propos du Ministre Ahmet BOTTO qui n’a jamais fait de reproches dans ce sens à la Direction Générale de l’hôtel ».

Ce document est très clair et les informations qu’il contienne sont vérifiables.

Mieux, l’hôtel Gawèye demeure la référence pour l’hébergement des hôtes de marque de notre pays. Pas plus tard que le mois passé, des grandes personnalités dont notamment des Chefs d’Etat en visite dans notre pays ont été hébergés là-bas et aucune plainte n’a été enregistrée.

C’est pourquoi venir sur des plateaux de télévisions raconter des insanités, simplement pour nuire, ne fait pas honneur à notre pays.

Si on n’a pas sa place au Gouvernement, on peut bien s’adonner au Sumo, il n’est pas encore tard.

Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam Info News

À propos Administrateur

12 plusieurs commentaires

  1. C’est la tête qui ne tient pas, sinon comment peut-on laisser un ministre soit-il d’état prendre des décisions de son propre chef.

  2. L’hôtel Gawèye a toujours été le carrefour des événements / réunions des grands Homme du Niger et ses personnels sont assidus + accueillant donc pourquoi remettre en cause le potentiel professionnel de ce site de retrouvaille et loisir qui a permit au Niger de rendre possible l’hébergement des coopérateurs économiques + les migrants pendant des années .Non un ministre ou haute personnalité n’a pas droit à l’erreur verbale ou mentale car ceci explique une irresponsabilité vis à vis de sa propre personne + déficit de respect à l’égard de l’honneur de l’égo = que la honte sabbat sur ceux qui souhaitent faire perdre à une personne morale / physique son économie grâce à une atteinte à sa réputation .Même si un nouveau hôtel voit jour au Niger ISSOUFOU MAHAMADOU le juste , ne manquera de regarder le Gawèye dans son rétroviseur pour des raisons d’ anciennetés . Le Nigériens nous n’ avançons pas parce que l’attente n’existe pas entre nous , c’est sûrement pourquoi les Présidences antérieurs nous ont laissé dans nos doutes économiques .

  3. Baligui Dan Garba

    Ce ministre fait honte au Niger !
    Il n’a pas besoin de mentir sur l’hôtel Gaweye !
    L ‘État du Niger a le droit de donner la concession, c’est son pouvoir discrétionnaire. Donc pas besoin de dévaloriser un bijoux qui a fait la fierté du pays. C’est ça l’inconvénient de nommer n’importe qui ministre !
    Un homme bien averti ne peut jamais se comporter ainsi. C’est dommage pour la République du Niger !

  4. Comment des enfants incapables de gerer en bon pere de famille un heritage peeuvent faire mieux que celui ou ceux qui leur ont legue cet heritahe.

  5. Juste après le conseil, ce meke ministre est aller au Gawaye avec une vingtaine d’invités pour manger. Comment après ça il peut tenir des propos de ce genre? Il doit se ressaisir.

  6. Il y a 13 milliards de passif, les indiens payeront ce montant pour libérer les employés? On doit regarder tout ça de prêt.

  7. Si seulement le gouvernement versait tout ce qu’il doit au Gawaye, je pense que toute les rénovations auraient été poussées jusqu’au bout. Bon courage à nous tous pour une meilleure option sur les intérêts du grand Niger.

  8. Le président Issoufou doit écouter le peuple. On doit arrêter ces choses la et prendre en compte l’ibteret Général de notre pays.

  9. Bonjour
    Dans notre pays, certains Nigériens se comportent comme des étrangers tout juste a cause des prébendes.
    Ce ministre ignorant ne sais même pas l’histoire de Gaweye . Il ne voit que de l’argent. Lui qui est incapable d’innover un seul complexe touristique cherché a détruire ce qu’il a trouvé.
    Son compte en banque doit grossir !!
    C’est ça qu’on apprend aux ministres d la Renaissance des qu’ils sont nommés

  10. Monsieur Bozari en quoi un hôtel est il une fierté nationale . Dans le monde ou nous évoluons actuellement est ce à un Etat d’avoir des hôtels ! c est cela la question Même les banques appartiennent à des privés . Alors sachons garder raison

    • La raison c’est l’intere Général de notre pays. Est ce que vous acceptez que pour les prochaines 13 années on donne comme paiement à l’etat Du Niger 20 millions ? Quand même arrêtez ces propos non patriotiques. On ne va pas se laisser faire, Bozari continuera de dénoncer.

  11. Quand Zilly vocifère c’est qu’il n’a pas eu ce qui veut. Par ailleurs, vous connaissez mal l’hôtel Gaweye apparemment. il ne vaut pas ses 4 étoiles. Le Directeur et son équipe font plus que de leur mieux pour maintenir ce joyau en état. Le réel problème ce sont les dettes que l’hôtel traîne comme un boulet…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.