Accueil / ACTUALITE / NOTRE ÉTAT SERAIT – IL SI FAIBLE FACE À AREVA?

NOTRE ÉTAT SERAIT – IL SI FAIBLE FACE À AREVA?

Le 28 septembre 2017, les conseils municipaux et régionaux de la Région d’Agadez rendaient publique une déclaration fustigeant l’incivisme fiscal de SONICHAR, SOMAIR et COMINAK. En effet, ces sociétés minières refusent de payer les impôts rétrocédés par l’État aux collectivités territoriales en l’occurrence la taxe professionnelle, indique la déclaration.

Le 14 octobre 2017, la coordination de la société civile d’Arlit apporte son soutien sans faille au conseil municipal de la mairie de la même localité qui est victime de l’incivisme fiscal d’Areva et demande à cette dernière de suspendre tout plan social visant à mettre des travailleurs en chômage.

Mais nous sommes où? 

Arlit est un département de la Région d’Agadez qui est une des 8 Régions de la République du NIGER qui est un État unitaire; une et indivisible République.

Il appartient donc au gouvernement de la République indépendante et souveraine du NIGER, de surcroît partie à la convention qui lie notre État à AREVA de s’assumer face aux agissements de cette société.

Il ne revient pas à la société civile ni aux autorités municipales et régionales d’interpeller AREVA, le gouvernement de l’État du NIGER a le devoir et la responsabilité de faire en sorte que le conseil municipal d’Arlit et d’autres municipalités puissent rentrer dans leurs droits et que les velléités de licenciement de près de 200 travailleurs soient étouffées. 

Il est donc grand temps que l’État prenne ses responsabilités et toutes ses responsabilités quant aux agissements d’Areva.

Trop c’est trop dit – on ?

À propos de l'Auteur

Elhadji Idi Abdou (Contribution FB)

À propos Administrateur

6 plusieurs commentaires

  1. Pendant qu il se prépare à mettre des milliers de père de famille en chômage… il ramène des expatriés bugdetivoire pour les sociétés minières SOMAIR et COMINAK…
    Comment est ce que l inspection de travail délivré les permis de travail…
    Il y a pourtant des compétences nationaux expérimenté tant en interne qu l externe…
    Nous autres ouvriers on nous met à la porte sous le regard complice des camarades Issa et indatou…

  2. Areva refuse de payer la taxe professionnelle……….
    SOMAIR et COMINAK s apprête à mettre au au chômage plus de 1000 famille…
    Sous l’oil complice de certain proches du PR,…
    Pourtant la sécurité des expatriés qui n ont aucune valeur ajoutée crevé la finance des sociétés.. autant de Dantchiyawa et courmo les exact était quasiment absent parque c était difficile….
    1000 familles ne vaut pas mieux qu dizaine D expatriés qui coûte trop chère aux sociétés minières… Et qui sont présents la moitié de L année……

  3. Pour rappel, SONICHAR n’est pas une société du groupe AREVA mais bien une société dont le capital est détenu en majorité par le NIGER. Si elle aussi refuse de payer cet impôt c’est peut être parce que les sociétés minières en sont exonérées. L’article n’est pas assez précis et ne donne toute la génèse de cette histoire mais à mon avis pointer le doigt sur cet agissement aujourd’hui n’est que de la démagogie. D’ailleurs il serait temps que les collectivités de la région commencent à rendre compte aux citoyens de l’investissement qu’ils font des différentes redevances payées par les sociétés minières et qui leur sont rétrocédées par l’Etat. Plusieurs milliards disparaissent ainsi chaque année dans les poches des Maires de la région sans qu’un seule action palpable ne soit répertoriée.

  4. Si reelement, elles ont refusé de payer leurs impôts, il doit y avoir une raison et cet article ne dit pas toute l’histoire….

    elles ont peut être refusé de payer leurs impôts, mais dites nous pourquoi??? dire que quelqu’un a fait quelque chose et ne pas donner le pourquoi serait arbitraire de l’accuser à mon avis…

  5. Elhadji Idi Abdou, n’aurais-tu pas une autre photo pour tes publications. Cela là est franchement moche. On dirait un buveur de SOGOU SOGOU. Sans rancune mon pote!

Répondre à Surpris Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*