Home ACTUALITE Notre réflexion sur la tenue des élections générales consensuelles, inclusives, transparentes et honnêtes…

Notre réflexion sur la tenue des élections générales consensuelles, inclusives, transparentes et honnêtes…

Les élections générales démocratiques sont si très importantes dans la vie d’un peuple pour qu’ on les laisse  organiser  dans un climat de malentendu.

La crédibilité, la transparence, l’inclusivité , l’honnêteté et la justesse, des élections démocratiques dépendraient en partie du consensus national acceptable par tous , qui sera obtenu pour les organiser ,ce qui rendrait la proclamation des résultats crédible, exempte des contentieux , des conflits post-électoraux.

L’organisation des élections générales démocratiques doit être une affaire de tous les citoyens sans exception. La classe politique dans son ensemble a grand intérêt à s’entendre envue de parvenir à un consensus national acceptable par tous, pour permettre d’organiser les dites élections générales dans la sérénité.

Il serait hautement souhaitable que des dispositions diligentes, utiles soient prises afin d’éviter à certains nigériens d’avoir le sentiment d’être exclus des élections générales démocratiques.

Il y a des moments dans la vie d’une nation où un arrangement national acceptable par tous, est préférable que l’application de la règle de droit .
Nous l’avons observé aux élections générales organisées en 1993.
Car un arrangement acceptable par tous est source de la quiétude sociale.

Il est très indispensable et impératif de créer les conditions afin d’instaurer un climat de confiance mutuelle entre les différents acteurs politiques.

Si l’organisation générale des élections ne peut être organisée dans les délais prévus pour cause de force majeure , il serait hautement souhaitable de faire une large sensibilisation d’explication, et d’explorer une autre possibilité de faire participer tous les nigériens à toutes les élections générales prévues.

Le fait d’ajourner certaines élections réglementaires ou d’exclure certaines catégories des nigériens aux dites élections, risqueraient d’être sources d’incompréhension entre nigériens.

Il pourrait être possible d’envisager la transformation de ce cas de force majeure à une grande opportunité de rassemblement, de bien se concerter pour bien organiser les élections générales consensuelles,libres, inclusives, transparentes, démocratiques et honnêtes dans la cohésion sociale.

Pour dissiper tout malentendu inutile avec nos compatriotes de la diaspora qui ont commencé à réagir par des communiqués , et les autres partis politiques qui misent sur les élections locales pour faire leur entrée dans l’arène politique, deux possibilités pourraient être explorées si les parties prenantes accepteraient de s’accorder sur les nouvelles règles de jeux.

En effet, Il pourrait être exploité la possibilité de confier les opérations d’enrôlement des électeurs de la diaspora au personnel diplomatique et consulaire du Niger à l’extérieur, déjà sur place.

Les élections locales pourraient être couplées au premier tour des élections présidentielles et les élections législatives couplées au deuxième tour des élections présidentielles . Ces solutions si elles seraient acceptées, auraient l’avantage de ramener la sérénité et de calmer les fronts sociaux.

La solution aux problèmes que posent le retard accusé pour la tenue des élections générales, dans les délais prévus, réside dans un dialogue franc et constructif.
Les invectives , les ruses, les fauxfuyants, les malentendus, le refus de participer au dialogue, ne font que compliquer la situation et ajourner les échéances et pourrait même créer un désordre regrettable pour tous .

Le Niger gagnerait beaucoup plus dans un dialogue franc et constructif.
Les acteurs politiques se devraient de prendre les affaires politiques au sérieux , la politique ce n’est pas la grande gueule, ce n’est pas des insultes, c’est la persuasion par des arguments dans le fair-play, dans le respect de l’adversaire . C’est un art de bien gérer la cité dans l’ordre et la discipline.

Soyons constructifs, vigilants, élégants, c’est le Niger qui gagne et qui progresse !

Par Isssoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

2 Comments

  1. Merci Kado. Mais il faut reconnaitre que l’attitude de Issaka Souna, n’est pas du tout acceptable.
    La decision ne lui revient pas de dire que la disapora ne sera pas enrolee. Ca c’est un parti pris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

LE REPRESENTANT PERMANENT DU PAKISTAN ET PRESIDENT DE L’ECOSOC CHEZ LE REPRESENTANT PARMANENT DU NIGER ET PRESIDENT DU COSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

Cette audience accordée au Représentant du Pakistan par le Représentant du Niger porte ess…