Accueil / ACTUALITE / Nouveau bras de fer enseignants chercheurs et gouvernement : le SNECS accuse le ministre YaHouza

Nouveau bras de fer enseignants chercheurs et gouvernement : le SNECS accuse le ministre YaHouza

 »Agissant au nom du gouvernement, le ministre des enseignements supérieurs Yahouza Sadissou a fait le choix du bras de fer  »c’est en ces termes que le Secrétaire Général du SNECS Na Balla Adaré a annoncé que les discussions débutées la semaine dernière avec le gouvernement sont suspendues.

Déjà après un arrêt de travail de 72 heures, les enseignants chercheurs ont reconduit une deuxième grève ce lundi 18 février 2018. Les enseignants chercheurs ne sont pas à leur premier débrayage ; le différend qui les oppose au gouvernement tourne au tour du mode de désignation des recteurs des universités.

L’on se rappelle que la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) avait engagé une médiation qui n’était pas arrivée au terme. Visiblement le gouvernement n’est pas prêt à lâcher sur cette question tant les raisons avancées étaient de voir clair dans les fonds que l’Etat investi dans le fonctionnement des universités.

Longtemps observateur de la gestion, le gouvernement a décidé, au nom de l’orthodoxie financière de jeter un coup d’œil dans la façon dont l’argent du contribuable est dépensé au temple du savoir. De leur coté, les enseignants chercheurs estiment qu’il s’agit d’un acquis qu’il faille coûte que coûte jalousement garder.

Affaire à suivre

Source: LA FLAMME N° 94

À propos Administrateur

46 plusieurs commentaires

  1. L’une des caractéristiques de l’Islam est son harmonie complète avec la science. Un Musulman considère qu’il n’ya pas de conflit entre les faits scientifiques et la religion. La religion vient de Dieu, Le Premier et le Dernier, et il en va de même de l’univers que Lui Seul a créé. Il est impossible que l’une contredise l’autre. L’islam nous permet également de profiter pleinement des fruits de l’ingéniosité humaine. Nous sommes encouragés à œuvrer pour améliorer le monde. L’islam accueille à bras ouverts les avancées technologiques. Il est de notre responsabilité d’utiliser la connaissance dont Dieu nous a bénis pour le bénéfice de toute l’humanité.

    Dans les premiers jours de l’Islam, quand les gens respectaient ses croyances et ses principes, il y avait une grande expansion de la science, de la culture, du commerce et de la technologie. Les savants dans le monde islamique entreprirent des recherches et contribuèrent aux avancées des mathématiques, de la chimie, de la physique, de la médecine, de l’astronomie, de l’architecture, de l’art, de la littérature, de la géographie, de l’histoire, et plus encore. Les scientifiques musulmans inventèrent la boussole, l’astrolabe, et l’horloge à pendule, pour ne donner que quelques exemples. Beaucoup de systèmes fondamentaux tels que l’algèbre, les chiffres arabes (qui sont les chiffres que nous utilisons actuellement), et le concept même de zéro (vital pour l’avancement des mathématiques) ont été introduits dans l’Europe médiévale par les savants musulmans. Les enseignements de l’islam ont provoqué une prise de conscience scientifique, qui a finalement déclenché la RENAISSANCE EUROPEENNE. Ce fut seulement après que les gens eussent commencé à s’écarter des principes islamiques de base et des croyances que les progrès et les réalisations scientifiques du monde musulman commencèrent à péricliter et à tomber dans l’oubli.

    Source : l’Islam c’est…. Extrait du booklet : « Une introduction à l’Islam et à ses Principes ». Centre Américain d’Information sur l’Islam.

  2. CONSCIENCE DU PEUPLE, Conscience Prudente, TARANA BAMARADATCHÉ, ADILA YAR TASSAOUA & GÉORGIENNE DE TBLISSI

    NOUS VOULONS DE NOS ENSEIGNANTS AUX UNIVERSITÉS ET AUTRES INSTITUTS, DE S’INSPIRER DE VRAIS IDÉOLOGUES TEL LE CONGOLAIS ENSEIGNANT LITTÉRAIRE UNIVERSITAIRE AU ÉTATS-UNIS QUE CHACUN ET NOUS TOUS AVIONS SUIVI AUJOURD’HUI , CE DIMANCHE SUR LES ANTENNES DE LA RADIO FRANCE INTER – RFI DANS SON ÉMISSION « GÉOPOLITIQUE ». Nos enseignants chercheurs doivent déplumer l’histoire et les sciences de nos Afriques afin de rénover, avancer et chercher à monter l’étendard de nos Universités et Instituts au sommet du firmament de savoir; mais non ce caractère moutonnier qui conduit à n’enseigner que ce qui est dicté par l’autre afin de ne point l’atteindre.
    Pendant que le Canada, les États-Unis, le Canada ou même les pays sans rapport avec la francophonie telles la Chine ou l’Inde accordent des bourses aux étudiants africains qui sont démunis des moyens de se payer les hautes études, regardons comment l’on augmente les frais d’inscription dans les Universités françaises comme s’il y a une inquiétude chez ceux-là qui nous dominent. De quelle inquiétude si ce n’est que l’impression qu’ils perdent les quatre points cardinaux de peur que les africains viennent dans leur pays et comprendre la face cachée de leur commission à l’utilisation des africains pour bâtir leur puissance économique et militaire?
    Ne sont pas les africains qui constituent le plus grand nombre de morts d’accident de travail à la construction de la Tour Eiffel, tous les ports et chemins ferroviaires français dans le monde ou aux deux grandes guerres mondiales? Où est la reconnaissance des efforts fournis par les africains pour le développement de cette France aujourd’hui libre et puissante? Nous admirons et encourageons la volonté du jeune Président français, Emmanuel macron qui tient à voir déplombé le développement durable de notre Afrique.

    C’EST POURQUOI NOUS NE CESSONS D’APPELER NOS FRÈRES AFRICAINS D’EVITER TOUTE TURPITUDES POUR AIDER NOS DIRIGEANTS À NOUS AIDER AFIN DE SORTIR DESS CARCANS DANS LESQUELS NOUS SOMMES CONSTITUÉS ESCLAVES.

    LE SAVEZ-VOUS?

    MACKY est un titre royal ! Ce titre considéré de nom donné à certaines personnes exceptionnellement intelligentes pour conduire les hommes aux rudes épreuves de combats contre les exterminateurs dinosaures qui mangeaient des humains dans l’histoire de l’Afrique; il existe encore au Sénégal des hommes qui le porte tandis qu’au Niger, à Zinder Capitale de Damagaram traditionnellement dirigé par l’intrépide Sultan Aboubacar Sanda Oumarou, le nom de MACKY est encore vivant dans sa noble Cour pour désigner le titre du PREMIER MINISTRE ou MACKY AWAL.
    Dans le temps, c’est le MACKY AWAL de la Cour Royale du grand Bornou qui a réfléchi et écrit de nombreuses techniques pour que la famille royale se maintint au pouvoir à cause des incessants soulèvements et autres révoltes populaires. Ainsi, il écrit et compila tout à travers un document que les dominateurs expropriateurs du savoir africain, ont emporté. Ils falsifièrent tout en prostituant ces écrits (pourtant nobles) pour en faire le leur donné à un autre nom dont ils ne savaient quoi considéré que « MACHIAVEL ».
    Par cette information notée dans les écrits de Batassayé Jikan Aggo qu’il espère un jour sortir de ses archivages pour un livre apportant un plus aux étudiants; ô, chers africains! Ne soyons pas surpris de ce qui arrive à travers le chaos du Nord Mali, le Bassin du Lac Tchad tout comme ailleurs (où des sans foi ni loi, servent la cause obscure en pensant exister des écrits dénonciateurs des actes barbares commis par ceux qui nous ont pris tout de nos richesses pour se prévaloir toujours les meilleurs) ou en Égypte quand malicieusement fut emporté ailleurs le TOTANKAMON afin qu’un jour, ils diront qu’il fut, des leurs.
    N’avaient-ils pas noté que le Prophète Moïse est de leur couleur de peau tout comme Salomon fils de David quand l’essence de la pureté Hadjara/Aggar fut considérée d’esclave alors qu’elle est la fille de S’R’K’ (Sarki/Guide des adorateurs croyants à l’Unique et Absolu Dieu Allah) de la Haute Égypte; et ils sont entrain de falsifier la vraie histoire de sacrifice de son fils Ismaël du Patriarche Prophète Abraham/Ibrahim en le remplaçant par Isaac son petit frère?
    Soyons raisonnables et méticuleux! Telle qu’on disait « LA DAME DE FER » à la Regrettée Margarett Theacher Premier Ministre d’Angleterre, ainsi fut la Sainte Sarah mère d’Isaac, qui édita « CE QUE FEMME VEUT, DIEU VEUT » à son époux Abraham.
    Comment cette dominatrice de son mari pour elle et à elle seule qui, par sa stérilité, finit par permettre à son époux de prendre celle-là Hadjara/Aggar dont elle a connue très jeune belle adolescente pucelle dans le harem du Pharaon et reconnue fervente croyante en tant que seconde épouse dont aucun homme n’eut approchée?
    Et, Hadjara/Aggar lui donna l’enfant Ismaël très respectueux de ses parents qu’il soutenait quand ils étaient devenus de loques humaines près de l’incapacité à se servir de l’eau dans la gourde à coté de leur couchette?
    N’est-ce pas à cause de ses lamentations jusqu’aux larmes de sang par crainte qu’un animal sauvage ne dévore Ismaël parti emmener le troupeau d’animaux de son père au pâturage. Malgré être l’épouse d’un Prophète Ami de Dieu, la Sainte Sarah n’était pas convaincue qu’Allah (swt) la rassure d’être le Gardien-Protecteur de leur unique enfant.
    Pour la rassurer et la calmer, le Tout Puissant Très Capable lui envoya des Anges pour lui annoncer un Consolateur malgré sa stérilité à quatre-vingt-dix-ans. Ainsi, elle eut Isaac. et fut convaincue qu’Allah (swt) est un Dieu capable de faire vivre une branche toute verdoyante sur un arbre sec.
    Quand le Père Abraham/Ibrahim enseignait les plus profonds savoirs sur la déité d’Allah (swt) et les grandes connaissances ésotériques à Ismaël qui à son tour, apprendra tout à son jeune frère Isaac; Sarah usa de l’astuce et de la ruse de toute femme pour tromper son mari devenu aveugle avec l’âge quand son fils se glissa au nom d’Ismaël parti chercher le gibier que son père lui recommanda d lui offrir.
    L’Élu de Dieu avait bien douté de celui qui fut présent à la place de celui qui aurait reçu les grandes connaissances de la science technologique pouvant aider l’humanité à vivre dans la tranquillité et l’harmonie tout en se défendant contre toute attaque d’où qu’elle vienne et de qui que ce soit, Ibliss ennemi des enfants d’Adam, soit-il. Ceci fut, et arriva Ismaël qui a manqué les connaissances de la vie éphémère d’Ici-bas (sciences technologiques) pour gagner les plus importantes Connaissances; celles de la vie future et éternelle à l’Au-delà.
    N’est-ce pas pour ce caractère jaloux et individualiste de la femme (elle et ses enfants d’abord) qui poussa la Sainte Sarah ayant son propre enfant (Isaac), en contraignant son époux Abraham/Ibrahim après l’épreuve du sacrifice, d’éloigner Ismaël et sa mère Hadjara/Aggar du Cana’an/Palestine en les emmenant loin dans un endroit aride (sans eau ni nourriture) où n’existent que des animaux sauvages extrêmement dangereux qui peuvent les dévorer? L’emplacement de la Ka’aba à la Mecque était le lieu idéal.
    Se rendant compte que cette histoire pouvait être falsifié à travers des films et des livres prostitués, les hypocrites tentent de faire croire que c’est Isaac qui fut placé sur l’autel pour le sacrifice où Allah (swt) envoya l’Ange Gabriel apporter un mouton du Paradis remplaçant de l’enfant respectueux de la Volonté divine et de ses parents. C’est aussi pour la supersonique vitesse turbo entre le Paradis et la Terre que les poils du mouton furent tous arraché et laissèrent l’amas blanc que l’on peut voir à partir de certains endroits de notre planète; c’est ce qu’on appelle « LA VOIE LACTÉE » qui restera dans le ciel pour l’histoire à éternité.
    Méfions-nous des hypocrites, ceux-là mêmes qui ne manquent jamais d’astuces dans leurs gibecières pour nous tromper et continuer de nous dominer. Réveillons-nous pour construire l’Afrique car les deux extrêmes d’âge qui gouvernent le monde et la troisième nation du juste milieu ; disons, l’emmerdé jeune Président français Emmanuel Macron par les mouvementés néocolonialistes et le grand-père Donald Trump dont (mœurs africaines nous permet de nous amuser de sa barbe même devant des parents) et la grande Chine, sont pour nous aider à profiter du leste de la bride qui nous commandaient. Nos dirigeants doivent penser à notre Afrique en cessant d’être de serviles serviteurs-protecteurs des intérêts extérieurs. Qu’Allah (swt) nous protège. Amen!

    • Merci de cette hauteur de vue.
      Mais certains de nos enseignants sont très loin de cette hauteur de vue.
      Ils préfèrent rester là à mépriser les autres nigériens, à se chamailler avec les enfants.

      • Les très nombreux enseignants chercheurs de la faculté de médecine qui dans des conditions que l’on connaît se battent pour former des professionnels de la santé tout en étant « au four et au moulin » (hôpital, faculté et clinique) méprisent-ils les nigériens? je ne donnerai pas de nom mais vous les connaissez ceux qui ont aussi brillé à l’échelle africaine en étant premier de leur concours.

        Les très nombreux enseignants de la faculté des lettres et sciences humaines dont des historiens qui ont sauvé, sauvent les archives de notre histoire, qui répertorient notre patrimoine culturel malgré le dénuement total en termes d’infrastructures méprisent-ils les nigériens? Au contraire ils sont dans la cité, sur les plateaux de la télévision débattant sans condescendance avec leurs concitoyens.

        Les très nombreux enseignants de la fast qui forment, répertorient nos plantes pour en découvrir les principes actifs, forment des masters, des thésards malgré le manque absolu de moyens techniques méprisent-ils les nigériens?

        Merci en son temps à Kabo l’ophtalmologiste, merci Prof. Nouhou Hassane, merci Samuillah, merci feu Sékou Hamidou, merci André Salifou, merci Tidjani Alou, merci Sidikou et tous les autres, certains d’hier, d’autres d’aujourd’hui. Continuez stoïques à supporter les insultes de la seule nation au monde qui dénigre les transmetteurs du savoir.

        En conclusion:

        -Si le système scolaire nigérien a été de-stabilisé à la base par les réformes impromptues, c’est la faute des enseignants chercheurs;

        – si des contractuels ont été massivement incorporés dans le système scolaire pour livrer à l’université des « produits » présentant des manques, c’est la faute des enseignants chercheurs;

        -si les infrastructures humaines et matérielles manquent et donc l’environnement pour montrer ses capacités éventuelles, c’est la faute des enseignants chercheurs;

        -si Toutankhamon a eu probablement un accident de char lors d’une partie de chasse il y a plus de 3000, c’était la faute des enseignanats chercheurs nigériens;

        -si Principe a tué l’archiduc autrichien à Sarajevo déclenchant la première guerre mondiale, c’était la faute des enseignants chercheurs nigériens;

        -si le très héroïique roi Babemba a succombé face aux coups de boutoir des terribles canons français, c’était la faute des enseiganats chercheurs nigériens;

        -isi le mena a enregistré une raclée en can, c’est la faute des enseiganats chercheurs nigériens;

        etc…

        CONCLUSION Il faut à l’image de la terrible inquisition espagnole dresser un bûcher et y brûler les enseignants chercheurs nigériens, il faut que la société déferle sur le campus pour corriger ceux qui la méprisent et e le problème sera réglé d’autant plus que ceux qui la méprisent sont perclus de rhumatismes, ont très tôt les cheveux blanchis errant sans bibliothèque centrale, sans moyens pour travailler sous le regard pervers d’une société qui cultive l’indiscipline absolue.

        • Conclusion:
          Les enseignants comme klyachko savent ce qui leur reste à faire. Partir, fuir « ‘ce cul » de sac qu’est devenu leur pays.

    • ZAKSKAB DE VANUATU

      Je précise à mes indomptables et courageuses sœurs CONSCIENCE DU PEUPLE, Conscience Prudente, TARANA BAMARADATCHÉ, ADILA YAR TASSAOUA & GÉORGIENNE DE TBLISSI, ces intrépides tigresses pour la Liberté et la Démocratie citoyenne qui ont déjà dépassé le Maitre dans les techniques de combats d’idées. JE VOUS TIRE LE CHAPEAU RÉVÉRENCIEL!!! Du courage dans la grande et longue bataille tant juridique que positionnelle à mener face à l’acoquinant dominateur pour libérer l’Afrique des mailles dans lesquelles, nous devons sauvegarder l’honneur de nos pères des indépendances africaines qui signèrent la pseudo-liberté de nos peuples. Le dominateur colonial ne sera pas prêts de nous lâcher du lest tant qu’il sait disposer de certains dirigeants myopes à la tête de nos pays qui l’aident à nous maintenir l’épée de Damoclès sur la tête ou rester dociles face à sa domination. Quand on écoute l’intervention de cet autre défendant le colonial franc CFA sous l’hégémonie occidental parce qu’il est allé rester sous l’air parfumée de l’Élysée alors qu’il ignore qu’intelligemment le vaillant jeune hôte Président lui donnait la voie à suivre pour aller transmettre la bonne nouvelle de lutter pour lla Liberté de l’Afrique. Toute l’Afrique doit l’aider en l’assistant dans son engagement à donner du leste à nos pays pour se libérer.

      « NE SOYONS DONC PAS DES ESCLAVES VOLONTAIRES QUI NE VEULENT POINT DE LEUR LIBERTÉ À CAUSE DE LA MYOPIE INTELLECTUELLE DE CEUX QUI DÉVELOPPENT L’EFFET MOUTONNIER DANS LA GESTION DES PEUPLES AFRICAINS ». Accordons la vaillance d’africanité à l’autre jeune jeune précédent Président Joseph Kabila de la République Démocratique du Congo qui a su offrir une alternance démocratique civilisée à son peuple congolais.

      La précision que je voulais apporter est d’ordre symbolique à L’ORIGINALITÉ LIÉE AU NOM DE « MACKY ».

      De MMACKY SALL, MACKY SARR OU MACKY AWAL (Makiavel), ces noms veulent tous dire « MA’Y’KY » ou le fameux oiseau antique appelé « AIGLLE » que ll’on voit sur l’Armoirie des Etats-Unis d’Amérique et beaucoup d’auttres pays de grandes puissances mondiales car;

      – Seul l’aigle « MA’Y’KY » a le pouvoir de monter à la plus haute altitude jusque-là où l’oxygène commence à manquer dans l’atmosphère; et, de ses yeux de lynx, il perçoit sa proie et y pique comme un missile pour la prendre et s’envoler pour aller nourrir ses petits aiglons.

      J’ai essayé de voir comment dévoiler toutes ces connaissances à mon grand frère le sénégalais Pr CHEICK ANTA DIOP quand, étudiant à l’École Multinationale des Télécommunications (EMT) de Rufisque je partais à Dakar le rencontrer à ses temps disponibles pour causer sur l’histoire de l’Afrique et l’égyptologie dont il eut pris certaines notes sur son calumet.
      Lorsqu’il vint au Niger pour animer nombreuses conférences à Niamey où d’ailleurs il a bien voulu de la création d’une école portant son nom à Haro-Banda, il avait demandé d’après moi. Mais, comme les auteurs de ma révocation arbitraire de mes fonctions en 1986 et leurs moult harcèlement moral exercés sur ma personne, me forçant d’aller en exil loin de leurs emmerdements (ce qu’ils eurent souhaité). Le Pr Cheick Anta Diop savait que j’étais très attaché à mon autre parent et Maitre scientifique, le Pr Abdou Moumouni Dioffo à qui, il me plaisais de lui rendre visite dans son Centre de Recherche Solaire depuis que j’étudiais à l’ex-CNIPT/actuelle ESMT. Alors, ceux qui aimaient écraser tous ceux qu’ils pensent leur constituer d’obstacles sur leur chemin d’ascension politique, ignoraient que la politique n’était pas ma tasse de thé ni mon terrain de prédilection. Ils affirmèrent alors que je suis allé en aventure en démissionnant de ma fonction de Chef de Centre de FH/MUX de l’OPT. Ainsi, il perdit mes traces jusqu’à son rappel au Royaume du Tout Puissant Seigneur Allah (swt). Que son âme soit agréée tout près du Trône Sublime au Palais Seigneurial d’Allah (swt).

      Donc, MACKY est la déformation linguistique de MA’Y’KY que les dominateurs coloniaux n’eurent quoi porter pour effacer ce mot Haoussa définissant le Puissant Roi des airs qui symbolise l’Endurance, la Vivacité, la Rapidité, l’Acuité visuelle et la Royauté dans son Empire Sol-Air. À nos Universitaires, je leur dis du courage tout en restant unis, solidaires et complémentaires pour mieux aider nos jeunes frères, filles et fils à ne point rester comme des moutons faisant du copie-collée de la même chose enseignée par l’autre.

      Sachez que seule la déculturation des peuples les amène à perdre leurs repères au point de rester les permanents esclaves qui ne veulent pas de leur Liberté afin de moisir sous la domination de ceux-là qui ne voudront jamais de se laisser dépasser dans la course au marathon mondial. Or, l’africain est brave, vivace, endurant et intrépide; ils le savent aux deux grandes guerres mondiales et dans toutes les manœuvres qu’il faille d’engagement sans faille et de courage. Merci.,

  3. D APRES Nigerdiaspora
    Retard dans le paiement des salaires : Les fins des mois deviennent de plus en plus difficiles pour les enseignants à l’Université de Niamey
    23 FÉVRIER 2019 PUBLIÉ DANS EDUCATION

    Retard dans le paiement des salaires Les fins des mois deviennent de plus en plus difficiles pour les enseignants à l’Université de NiameySelon des sources émanant des travailleurs de l’Université de Niamey, la fin du mois devient de plus en plus un véritable parcours de combattant pour les enseignants et autres travailleurs. Du reste, les salaires sont payés en retard, 10 à 15 jours après la fin du mois pour les enseignants. Les vacataires, eux, depuis un certain temps, ne connaissent même pas la fin du mois. Une situation qui plombe aujourd’hui les activités à l’Université de Niamey et rend les enseignements conjecturaux. Pour le cas des enseignants vacataires, la situation est plus qu’intenable. Avec plusieurs mois d’arriérés, difficile pour certains de pouvoir aller dispenser les cours. C’est dans cette situation de déliquescence, en terme financier, que se trouve le corps enseignant à l’Université de Niamey. C’est, peut être, une des raisons qui ont conduit le syndicat des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS) à débrayer et observer une grève de 72 heures. En tout cas, aujourd’hui, les enseignants et travailleurs de l’Université de Niamey se trouvent dans une situation de dénuement total. Cela, pendant que les autorités rectorales se la coulent douce dans des missions aux allures d’une véritable villégiature entre deux continents. Quant aux membres du bureau du SNECS, ils sont presque tous en mission à l’intérieur du pays dans le cadre des préparatifs des examens du baccalauréat. Une chasse aux frais de mission qui, à tout point de vue, discrédite le mouvement engagé. Vivement alors, que le ministre en charge de l’enseignement, Yahouza Sadissou prenne les choses en main pour éviter aux universités de notre pays de s’enfoncer davantage dans la dégradation académique. Il doit donc de tout mettre en œuvre pour un enseignement supérieur de qualité. Laquelle passe nécessairement par des meilleures conditions de vie et de travail des enseignants. Pour cela, nous ne doutons pas de son amour pour un travail bien fait et sa persévérance dans l’accomplissement de ses taches

    Soum

  4. CONSCIENCE DU PEUPLE, Conscience Prudente, TARANA BAMARADATCHÉ & GÉORGIENNE DE TBLISSI

    C’est regrettable que nos enseignants chercheurs n’aient pas lu les livres de Franz Fanon et surtout, les interventions clefs du défunt fils d’Afrique, dis-je, le sage ghanéen Koffi Annan. Je ne reviens pas dessus car c’est à nos enseignants chercheurs de se cultiver pour faire prévaloir donneurs de modèle.

    J’ai dû apprendre à la lecture d’un compte rendu d’une réunion préparatoire de l’ONG ADER & RAR – Niger; quand le président provisoire disait:

    « NOUS DEVONS ÉVITER L’EFFET MOUTONNIER » où les nigériens se font inconsciemment bloquer pour stagner la situation tant socioéconomique, administrative et politique.

    C’est aussi vrai de nos enseignants chercheurs quand les uns font du copies-collées avec les pensées et idées des autres qu’ils dispensent à leurs frères apprenants qui, leur tour, n’arrivent pas à innover pour avancer à plus forte raison dépasser les autres.
    Voyez comment les occidentaux nous ont maintenus sous le joug de l’obscurantisme en nous forçant à croire que tout ce qui ne vient pas d’eux est soit faux ou du fake-savoir, de sorte que nos constitutions tout comme nos outils de travail administratif n’est que copie-collée de leurs idées. Comment allons-nous nous exfiltrer de leurs emprises quand nos enseignants chercheurs, tels des complices pour nous maintenir asservissant, ne font rien pour créer, innover et emmener les étudiants à faire mieux.
    En dehors de quelques deux enseignants chercheurs dont un certain Laouali Mahamane Sani Gwagwaré qui, travers la Télévision Nationale/Télé Sahel de l’ORTN, a présenté sa découverte au public quand il dompta et transforma la fameuse Jacinthe d’eau ensablonneuse du Djoliba – le fleuve Niger – je ne vois aucun d’autres qui travaille pour faire émerger l’UAM ou autres instituts. Faudrait-il compter sur une autre qui n’hésita pas à concocter un livre de science égyptologique en traitant un sujet où elle crut que CIMMII veut dire Vérité dont elle titra « LA VÉRITÉ CACHÉE » sans comprendre que ce mot « CIMMII » veut dire « TCHIM ETE » ou origine étymologique de la science expropriée aux africains noirs que les dominateurs occidentaux désignèrent en la « CHIMIE » quand le scientifique Mandaw-Awal ou Mantaw-Awal (équivalent du Recteur de l’Université) établit un tableau mentionnant tous les éléments naturels découverts sur Terre appelé « TABLEAU DE MANDELIEV ».
    Remarquez que lors de l’arrivée de l’éminent Professeur sénégalais vint au Niger, il demanda d’après un certain Zakaria Saïdou Kabalé qui l’a approché lorsqu’il étudiait à l’École Multinationale des Télécommunications à Rufisque / Sénégal et lui signifia que:
    « POUR BIEN RÉUSSIR À DÉCOUVRIR ET DÉCOMPOSER LES ÉCRITURES HIÉROGLYPHES, IL FAUT MAITRISER LA LANGUE HAOUSSA; CELLE-LÀ MÊME – VIEILLE ET ANTIQUE LANGUE PARLÉE PAR TOUS LES ROIS ET PHARAONS, QUAND ELLE CONNUT ET SUBIT TOUTES LES CONSPIRATIONS DU SILENCE AUX FINS DE L’EFFACER AU SEIN DE L’HUMANITÉ SUR LE DOS DE LA PLANÈTE TERRE ». Mais, Allah Soubahanahou wa Ta’ala l’a sauvegardée et protégée d’où elle survécut jusqu’à nous et se perpétua à l’éternité.
    Ma seule NOTA est celle-là:
    1/ L’autre très ancienne génération de nos dirigeants, ont sacrifié les suivantes en s’associant aux nouveaux maitres de nos terres pour transformer la population noire africaine en l’animalisant, en l’abêtissant et la vendant comme des bêtes de somme au dévastateur esclavagisme.
    2/ La génération des dirigeants qui succèdent les aurores de nos indépendances, s’était comportée en Policière-gardienne des intérêts occidentaux au prix du sang en sacrifiant la vie de quiconque lève l’échine en pointant son petit doigt réclamant un peu plus du mieux-vivre => finalité, c’est la prison ou la guillotine.
    3/ La nouvelle génération de nos dirigeants (comprendre le jeune Kabila du RDC Congo, le Colonel Président Muhamadu Buhari du Nigeria ou le mutilé Moussa Dadis Camara de Guinée Conakry tout comme le notre qui ont étudié dans les mêmes sales de cours aux universités occidentales et centre de formation militaire avec ceux-là même qui nous ont déculturés pour nous imposer leur savoir sans aucune possibilité de nous sortir de leurs carcans pour avancer et nous développer.
    4/ Nous sommes dans un monde mondialisé où c’est la loi du meilleur qui prime; celle de l’excellent qui s’impose et celle de l’efficient qui gagne. L’esprit africain est sain, vierge et plein de créativité.
    4/ Avançons ensemble sans laisser la faille aux collabos pour nous semer des embûches capables de nous retarder tels l’ont été certains de nos historiens qui sont venus avec de diplômes délivrés aux universités occidentales pour rien que nous déraciner de nos vérités vécues en nous dé-culturalisant et nous égarer de nos valeurs.
    5/ Sachant que nous autres africains sommes pour la plupart croyants en Dieu Tout-Puissant Seigneur Créateur de la création; un jour, j’ai demandé à un expert en finances et banques de m’expliquer pour qui et quelle est la famille ou le propriétaire de:

    « LA MACHINE QUI FABRIQUE L’ARGENT EN CIRCULATION DANS LE MONDE? AUTREMENT, POURQUOI LES NATIONS, POURTANT – DITES TRÈS GRANDES PUISSANTES, SONT ELLES AUSSI SURENDETTÉES QUE NOS NATIONS PAUVRES »? Cet éminent intellectuel n’eut pu me répondre. C’était à moi de lui dire que notre maitre Zakskab nous a expliqué qu’au moment où Allah (swt) envoya l’Archange Gabriel emmener les Lumineux Saints Versets sur la question de la Femme et de l’Enfant (lire Souratoul Nisa’i et Souratoul Louqmane dans le St Coran); l’ennemi des enfants d’Adam se fixa l’objectif d’intercepter l’Émissaire d’Allah (swt) avant de transmettre les « Wahayi » au destinataire – le Prophète Mohamed (rsaws) Messager Envoyé pour avertir, prévenir et guider l’humanité sur le droit chemin. Atterri en Afrique noire et se dirigeant vers la péninsule arabique quand Ibliss et son contingent de brigands-coupeurs de route, eurent tendu le guet-apens au détroit entre l’Égypte et le désert de Sohur et de Paran dans le Cana’an, avant le Sinaï. Ibliss ignorait qu’Allah (swt) est capable de lire dans la poitrine de ses créatures. Depuis, fut mis au point, le convoi protecteur au transport de biens précieux tels les grandes autorités, les fonds aux banques ou les documents de hautes valeurs. Ainsi, pour la sécurité des seuls Versets sur la femme et l’enfant (la famille) assez suffisants pour tenir stablement le monde dans la Paix et l’harmonie ou le désordre et le chaos si toutefois Ibliss réussit à récupérer ce qui aurait fallu pour un ordre préétabli dans ce bas-monde que l’Ange Gabriel transporte, il fut escorté par 12000 Anges devant et derrière, 24000 Anges de chaque côté et plusieurs autres éclaireurs en avance ; soit un cortège de soixante-douze mille Anges-Gardiens de Protection rapprochée.
    Dès l’arrivée au point de rencontre, l’Ange-chef d’équipe d’Éclaireurs, empoigna Ibliss et le projeta au bout du monde Nord qu’il cogna comme un ballon ou un boomerang pour revenir cogner le bout du monde Sud avant de s’évanouir. Quand Ibliss revint à ses esprits, le convoi angélique conduit par Gabriel, est déjà loin. Ibliss l’ennemi de l’homme, la femme et de l’enfant (la famille) mordit le doigt et prit une poignée de poussière qu’il jeta sur la Mallette contenant les Saints Versets destinés à créer l’ordre et la discipline dans le monde.
    C’est cette poussière tombée sur la divine Mallette, qui est à l’origine du choc de civilisation, du désordre et du chaos que l’humanité vit dans ce monde tumultueux.
    REVENONS À NOS VALEURS CULTUELLES QUE LE PROPHÈTE MOHAMED (rsaws) A ENSEIGNÉES AUX CROYANTS AU DIEU ALLAH (swt); ET, CULTURELLES ANCESTRALES POUR MIEUX NOUS ORGANISER À AFFRONTER LE MONDE MONDIALISANT SINON, NOUS EN PÂTISSERONS SOUS LA LOI DES PLUS FORTS; ceux-là mêmes qui s’appuient sur les plus faibles pour se lever et marchent en écrasant les plus pauvres pour avancer.
    À moins d’être les nouveaux collabos de déstabilisation de nos pays mille fois meurtris par tant d’ignominies, nos enseignants chercheurs tout comme les étudiants doivent s’assoir sur la table de sagesse et traiter toutes ls questions dans la patience afin d’arriver au but escompter. SEUL HIC! PAR ALLAH (swt) QUI A CONFIÉ LE LOPIN DE SON POUVOIR À CELUI QUI AU SIÈGE PRÉSIDENTIEL POUR NOUS GOUVERNER ET POUR L’AMOUR DE CELUI QUI NOUS A GUIDÉS SUR LA VOIE DES HOMMES RAISONNABLES – le Prophète Mohamed (rsaws) Imam des prophètes et Guide de l’humanité – NOS AUTORITÉS DOIVENT SE REGARDER DANS LE MIROIR DE LEUR CONSCIENCE EN ÉVITANT DE METTRE AU PIED DU MUR, CELUI-LÀ – SEM ISSOUFOU MAHAMADOU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE QUI LEUR FIT CONFIANCE EN LES APPELANT DE VENIR, non pas pour saboter ses actions salvatrices du peuple et de la nation; mais, L’ASSISTER À RÉUSSIR LA MISSION À LUI, CONFÉRÉE PAR LE PEUPLE EN SES DEUX MANDATS POUR REDRESSER, ASSAINIR ET REMETTRE LA CANNE DE COMMANDEMENT AUX MAINS DE SON SUCCESSEUR SAGEMENT CHOISI.
    Qu’Allah (swt) vous accompagne Excellence Na Hadjia Aïssata et Dr Lalla Malika pour votre sagesse à cautionner l’équité dans la juste Justice aux justiciables tel l’autre aujourd’hui libre en Non-lieu de ce que le fuyard l’a contraint d’y être; et que son second soit jugé de ce qu’il fit. Aussi, doit être annulé le concours de recrutement direct des agents de Douanes où des gens sans foi ni loi se sont arrangés à refuser les mêmes chances à tous les citoyens filles et fils de riches comme de pauvres parce qu’ils pensent qu’à la Sage Douane du Niger, il y a l’argent même si la foi des uns et des autres serait bafouée.
    « LORS DES COURS EN CLASSE, ON NE PEUT PAS SE DIRE JUSTE ET ÉQUITABLE EN CONTRAIGNANT LES ENFANTS DE PAUVRES DE DONNER DOS AU TABLEAU ET DIRE AUX ENFANTS DES RICHES DE SUIVRE LE MAITRE POUR DONNER LA CHANCE À TOUS. Nous sommes où, là »? Le magistrat Suprême peut y faire quelque chose pour redresser la situation. Qu’Allah (swt) le guide sur le chemin éclairé de son Inépuisable Source de Lumière et lui accorde des conseillers qui lui disent la vérité au lieu de se taire sur des choses qui lui pèseront sur la conscience.

    • CONSCIENCE DU PEUPLE, Conscience Prudente, TARANA BAMARADATCHÉ & GÉORGIENNE DE TBLISSI

      SUR CETTE PARTIE DE NOTRE COMMENTAIRE, NOUS VENONS D’AVOIR UN RECTIFICATIF DU MAITRE ZAKSKAB QUI NOUS PRÉCISE QU’AU LIEU DE:

      « TCHIM ETE »; il faut lire => « TCHIMÉ » qui veut dire mélange composite de plusieurs graines, racines d’arbre, buses de vaches et de chameau, huile tirée de l’ail, arachide, poudre issue des éruptions volcaniques…pour constituer le mélange servant à enduire et couler dans le ventre de corps morts des Rois et Pharaons d’Afrique antique afin qu’ils ne se décomposent pour la longévité des momies.

      Évoquant la question du scientifique Mandaw-Awal ou Mantaw-Awal (équivalent du Recteur de l’Université) qui avait enregistré et établi un tableau mentionnant tous les éléments naturels découverts sur Terre appelé « TABLEAU DE MANDELIEV »; il faut lire:

      « MANDAW EL AWAL » que les dominateurs expropriateurs des savoir africains n’ont pu lui donner autre nom que « MENDELIEV » => Nom historique sinon antique qu’ont gardé certaines races sud-africaines pour l’historiquement héroïque nom d’où, celui du Regretté grand guerrier Nelson « MENDELA ».

      NB: L’Afrique et les africains ont une très grande, large et profonde histoire que les uns et les autres ont tenté de falsifier, prostituer et tenir dans l’obscurité du temps afin que l’oubli de ce qui fut et l’incertitude de ce qui sera, aient le temps d’avaler tout dans LA CONSPIRATION DU SILENCE.
      Mais Allah (swt) le Dieu que nos ancêtres ont adoré et que nous adorons l’a bel et bien dit dans la Sourate (22) => XXII / Versets 38~57: LE PÈLERINAGE » avant d’affirmer que tout Lui appartient dans toute la Sourate (45) => XLV et confirmer: « …PAR ORGUEIL OU PAR MANŒUVRES PERFIDES, CEPENDANT LA MANŒUVRE PERFIDE N »ENVELOPPE QUE SES PROPRES AUTEURS… ».

      Donc, croyons en ayant confiance qu’au Seul Dieu (des vrais Juifs, sincères Chrétiens et Fidèles musulmans qui n’ont que la même et inchangée Parole, la même et infalsifiable Constitution d’Allah (swt) l’Unique, ABSOLU, TOUT-PUISSANT TRÈS CAPABLE SEIGNEUR DES CIEUX ET DE LA TERRE => SEUL DIGNE D’ADORATION qui a recommandé à l’humanité de L’adorer d’un culte pur pour mériter LE SALUT.

      En dehors de quelques deux enseignants chercheurs dont un certain Laouali Mahamane Sani Gwagwaré qui, travers la Télévision Nationale/Télé Sahel de l’ORTN, a présenté sa découverte au public quand il dompta et transforma la fameuse Jacinthe d’eau ensablonneuse du Djoliba – le fleuve Niger – je ne vois aucun d’autres qui travaille pour faire émerger l’UAM ou autres instituts. Faudrait-il compter sur une autre qui n’hésita pas à concocter un livre de science égyptologique en traitant un sujet où elle crut que CIMMII veut dire Vérité dont elle titra « LA VÉRITÉ CACHÉE » sans comprendre que ce mot « CIMMII » veut dire « TCHIM ETE » ou origine étymologique de la science expropriée aux africains noirs que les dominateurs occidentaux désignèrent en la « CHIMIE » quand le scientifique Mandaw-Awal ou Mantaw-Awal (équivalent du Recteur de l’Université) établit un tableau mentionnant tous les éléments naturels découverts sur Terre appelé « TABLEAU DE MANDELIEV ».
      Le reste demeure identique.

  5. Il est temps de voir claire dans la gestion du fond alloué aux universités. Vous êtes facilement irritable dès qu’on évoque ce sujet…

    • Les bibliothèques datant de l’antiquité dans toutes les facultés, des laboratoires inexistants, le fonctionnement bloqué par manque de moyens à cause du guichet unique au point que même une impression se fait en se débrouillant, le manque de couverture maladie, quels fonds sont donc alloués à l’université? Une subvention juste bonne à couvrir les salaires. Et la bibliothèque centrale? Et les labos? Il est bien vrai que mieux vaut le béton et la quincaillerie, le bling bling qu’investir dans l’éducation.

      Mais au diable, encore une fois si les universités et les enseignants chercheurs vous posent problème? fermez les, vous ferez des économies et comme a dit Haba Kouma, vous investirez dans l’agriculture et l’élevage et alors les spécialistes sur-diplômés de la finance, du trading international, du droit international vous arnaqueront (africard), les ingénieurs chinois(Agadem) vous arnaqueront en termes d’exploitation du pétrole; vous conforterez votre « enviable » place de dernier. Alors courbez vous pour gratter la terre.

      • Moyens?
        Une question et une seule: le guichet unique « qui bloque » les université date de quand.?
        Cherchez les blocages de nos universités dans les comportements et les mentalités des acteurs.
        Quand ceux qui doivent donner le savoir sont toujours en conflit avec ceux qui doivent recevoir le savoir il y a problème.
        Quand ceux qui doivent donner le savoir font toujours de leur mieux pour se faire détester par leurs étudiants il y a problème.
        Quand des enseignants chercheures préfèrent passer leur temps à rédiger des plateformes revendicatives il y a problème

  6. Si j’ai bien compris, dans ce bras de fer, les militants du SNECS comptent prendre les étudiants en otage pour obliger l’Etat à leur faire ce qu’ils veulent.
    Est-ce digne des enseignants chercheurs de faire de leurs étudiants une monnaie d’échange?
    Comme quoi, le Niger ne finit jamais d’être un pays entièrement à part.
    Vous avez dit pauvre Niger?

  7. Avec un tel déferlement de haine contre les enseignants chercheurs, il faut donner ce conseil aux nigériens de la diaspora: vous voyez comment les enseignants chercheurs sont stigmatisés, insultés sans couverture médicale, sans crédit logement,..alors aidez votre pays de loin, réfléchissez à deux fois avant de plonger dans la mare aux crocodiles et à une nouvelle espèce les lycaons aquatiques en l’occurrence le pays.

    • Retenez bien: Voilà donc dit intellectuel, un enseignant chercheur (des problèmes?) qui demande à ses concitoyens de fuir leur pays.
      Et lui il ? Il reste pour stigmatiser son pays, créer la zizanie dans nos universités. Il reste au Niger brimer les enfants des pauvres paysans.
      Il reste au Niger pour se venger contre l’Etat du Niger qui lui garantit chaque mois un salaire confortable pour seulement quelques heures de cours.

      Si le Niger c’est le purgatoire pourquoi cet enseignant chercheur refuse d’aller vers d’autres cieux?
      En réalité au Niger cet enseignant chercheur des problèmes a des avantages qu’il ne peut avoir dans aucun autre pays.

      • A Koakdji,

        les nigériens n’ont pas attendu « cet » enseignant chercheur pour aller mendier en Algérie, pour aller travailler en Belgique, aux USA et ailleurs. Kokadji ne connait pas le sens du mot fuir. Personne n’a jamais demandé aux nigériens de fuir le pays mais à ceux qui n’y sont pas de ne pas revenir ici pour y subir les insultes et les accusations infondées. Des centaines de diplômés sortent de toutes nos universités. Seuls des débiles pensent que la rigueur est synonyme de brimade. Je maintiens mon conseil à la diaspora: réfléchissez à deux fois avant de revenir dans ce cul de sac pour y subir des retards de salaires, des coupures perverses de salaires, le manque de couverture médicale, des stigmatisations des gardes chiourmes de la classe politique qui leur jette des miettes.
        L’Etat garantit bien des salaires confortables à des députés « leveurs » de mains pour approuver des projets de lois ficelés d’avance, l’Etat garantit des salaires confortables à des ministres (certains) dont le travail consiste à « foutre le bordel dans leurs ministères et faire « des visites de terrain » pour montrer qu’ils travaillent, l’Etat garantit des salaires à très nombreux fonctionnaires errant dans les structures administratives à ne rien faire; ..etc
        « Il reste pour se venger de l’Etat du Niger »? Ridicule, grotesque car il ne s’appelle pas Bokko Hram, ni Moujao, ni Barka Wardougou ou les rebelles touaregs, au contraire il sert l’Etat du Niger comme tous les enseigants chercheurs et beaucoup d’autres fonctionnaires. Si « lui » n’est pas reconnaissant, cet « Etat » là l’est-il à l’égard des anciens, des nouveaux, cet Etat nombriliste où les gens s’autoglorifient?
        Salaire, salaire quels esprits bornés? et le fonctionnement?
        « Cet » enseignant et beaucoup d’autres chercheront ailleurs mais tout est question de temps, d’organisation. La terre appartient au Seigneur. Moussa s’écria « Seigneur délivre moi des méchants ».

        • A klyachko

          Vous conseillez aux nigériens qui sont à l’extérieur du Niger de « réfléchir avant à deux fois avant de revenir dans ce cul de sac.. » mais qu’attendez -vous pour quitter ce cul de sac? On retient que notre enseignant chercheur traite son propre pays de …. cul de sac.
          Salaire?
          Vous évitez de parler de votre salaire. Comme tous les jaloux vous ne voyez que ce que gagnent les autres.
          Faites le rapport entre votre salaire et celui des autres catégories socio-professionnelles.
          Du reste le rôle d’un enseignants chercheur n’est pas de chercheur des problèmes mais de proposer des solutions.
          Le rôle d’un enseignant n’est pas de faire de la fanfaronnade en distribuant des zéros à ses étudiants mais de travailler à former des cadres de qualité. Les fautes des analphabètes sont celles des savants.
          Pour terminer je vous conseille d’être plus modeste et de cesser de regarder les autres nigériens qui ne sont pas enseignants chercheurs avec mépris.
          L’humilité n’est -t-elle pas une des premières qualité d’un savant?

    • Quoi? Stigmatiser? Stigmatiser le roi du temple de savoir? Quoi? Qui a osé s’attaquer à un super-citoyen? Qui a osé touché à un cheveu de klyachko, qui n’a jamais stigmatisé personne?
      Cessez donc de stigmatiser, de distaire un enseignant chercheur très concentré sur la recherche.
      Circulez….

  8. Ce qui est sûr le Président de la République du Niger ISSOUFFOU MAHAMADOU investit assez dans le cadre éducatif notamment celui des jeunes de l’Université Abdou Mounmouni sous plusieurs formes dont la paie des bourses , transports , rations , logements etc .. Reste à savoir si les enseignants chercheurs se sentent aliéner dans l’exercice de leurs fonctions professionnels au service du peuple Nigérien ?
    Ou-bien, ses derniers tendent a abuser du support affectif du contribuable Nigérien ?

    NB : ce qui est à retenir de façon universelle en est que un Enseignant même s’il enseigne le primaire , nous affirmons qu’il est au coeur la domestication morale + empirique du genre humain dans sa quête du savoir qui constitue sa raison d’être dans ce monde politique + moderne + religieux et technologique voir industrialisé de nos jours = la sociétée = Le nourrisseur de l’esprit de la masse jeune du Niger en sagesse ,mérite toute valeur et( cnomique ) de notre patrie et valable pour le protecteur  » notre corps de l’armée .

  9. A quoi servent nos 8 universités?
    Le débat est posé…

    • Fermez les et chasser tout le monde. C’est aussi simple que cela.

      • Une autre solution serait de chercher les fils des autres nations du monde qui voudront bien nous aider quand les enfants du Niger brillent par leur irresponsabilité.
        Car le constat est là:nos universités ne servent plus à rien pour ce qui est du développement de notre pays.
        Marches, déclarations, « débats », insultes, dénigrement, telles sont leur spécialités.
        Et on continue à verser de l’eau sur le sable.

        • Ridicule. Une autre solution serait de chercher des maires étrangers pour la gestion de certaines de nos villes? des ministres étrangers pour la gestion de certains de nos ministères? des mercenaires ou militaires étangers pour notre défense? des travailleurs saisonniers chinois pour nous nourrir? pendant qu’on y est, il faudra alors dire au « blanc », reviens nous coloniser, nous chicoter..etc
          le comble du masochisme, de l’orgueil insensé et de la fierté des gueux.

          • Vous ne voyez jamais vos tares. Vous passez votre temps à stigmatiser les autres et vous ne comprenez pas le fait d’être stigmatisent. Vous exigez de l’Etat qu’il verse des milliards et qu’il regarde ailleurs. Tout ça parce que vous êtes enseignants chercheurs.
            Recourir aux autres ? Si certains fils du Niger prétendument détenteurs de la science préfèrent passer leur temps à faire des déclarations, à stigmatiser leurs étudiants, à brimer leurs étudiants, à stigmatiser l’Etat qui les nourrit, à stigmatiser les autres nigériens que nous reste -t-il à faire pour sauver notre enseignement supérieur??

      • La meilleure arme pour lutter contre la pauvreté c’est l’éducation. Un pays ne peut se développer sans une éducation de qualité. Une bonne entente entre toutes les parties prenantes est nécessaire et même une obligation. Bloquer un système c’est mauvais, mais négocier c’est mieux. Fermer les universités du Niger et envoyer les enfants des pauvres où ? Si des jeunes français et mêmes marocains vont étudier dans les universités sénégalaises pourquoi pas dans les universités nigériennes. Créons les conditions et lançons-nous dans la compétition pour être les meilleures de la région.

  10. Une question et une seule: pourquoi ce manque d’humilité de certains de nos enseignants?
    Le constat est là: nos enseignants chercheurs n’ont même pas la reconnaissance du ventre.
    Ils n’ont aucun respect pour les populations de ce pays qui tirent les diable par la queue, qui souffrent pour leur offrir tous les privilèges qu’ils ont. Et tout ça pour quelle utilité?

  11. Ne faut-il pas injecter tous ces milliards jetés par la fenêtre dans l’agriculture et l’élevage?
    Au moins on espèrera atteindre l’autosuffisance.
    Pourquoi continuer à financer des gens qui passent tout leur temps à se plaindre à vociférer?

  12. Universités publiques du Niger: temple du savoir ou temple de la zizanie?
    Gagner le combat? Pourquoi cette vision belliqueuse des choses.
    1. Le salaire c’est un alibi.
    2. Et puis le salaire de janvier n’a-t-il pas été payé?
    3. Pourquoi donc un nouveau préavis de grève ?
    4. Pourquoi tout ce temps que passez sur les médias?
    5. Pourquoi cette hargne contre l’Etat qui fait tout ce qu’il faut pour vous payer même des cours complémentaires que vous inventez?
    6. Salaires pour salaires, faites le rapport entre vos salaires et ceux des autres enseignants chercheurs des autres pays.
    7. Faites le rapport entre l’efficacité de votre enseignement et celui de vos collègues des autres pays de a sous-région. *
    8. Quelle est votre contrepartie de tous ces milliards que vous verse l’Etat ?
    9. Faites le rapport entre votre volume horaire et celui de vos collègues des autres universités de la sous région
    10. Faites un rapport entre la qualité de vos produits (vos étudiants) et ceux des autres pays.
    11. Pourquoi vous voulez vous conduire comme des super citoyens ?
    12. Pourquoi dès vous avez un problème avec l’Etat vouloir vous venger sur vos pauvres étudiants ?
    13. Pourquoi cette haine contre vos propres étudiants ?
    14. Pourquoi avoir besoin de normaliser les années académiques?
    15. Qui sont les responsables des retards?
    16. Les enseignants qui vont en grève pour un oui ou pour un non n’ont-ils pas leur part de responsabilité dans l’instabilité dans nos universités publiques?
    17. Y a-t-il un autre pays de la sous-région qui connait autant de perturbation dans ses universités publiques.

    • 1) Le salaire est un alibi solide car derrière ce dernier il y a la famille, les enfants, les factures et mille et une contraintes sociales.
      2) Le salaire de janvier a été payé le 21 février cher monsieur, veuillez chercher l’erreur.
      3) La grève est un droit absolu, couper les salaires à l’aveugle peut se retourner contre ceux qui sont mus par un excès de méchanceté juridiquement et religieusement parlant.
      4) Passez du temps sur les médias chers enseignants pour expliquer, débattre, la liberté d’expression est un droit.
      5) Les cours complémentaires ont bien été inventés par certains enseignants mais la majorité les fait avec dévouement et sérieux et bientôt, beaucoup ne feront que leurs charges, à charge si l’on peut dire pour l’Etat de trouver des vacataires pour les faire. Des tricheurs il y en a parmi les ministres, les citoyens ordinaires..etc
      6)Regardez les avantages des enseignants chercheurs sénégalais et voyez ceux des nigériens trimant pour se soigner, se loger; beaucoup meurent sur le champ de bataille, ont tout donné pour cette université sans aucune reconnaissance..etc
      7)Que de bons éléments issus de l’université de Niamey, hier, aujourd’hui et demain, le président ayant intégré une grande école n’est-il pas un example et beaucoup d’autres…?
      8)Leur contrepartie est la formation avec dévouement dans des conditions terribles (pas de couverture maladie, beaucoup meurent avant d’être évacués…etc) des médecins, juristes, scientifiques..etc
      9)Le rapport horaire est peu ou prou la même chose.
      10)Nos étudiants sont valables malgré tout (voyez le prix Ibni par exemple etc).
      11)Les super citoyens sont vos députés fainéants et opportunistes, certains de vos mentors politiciens bloquant les passages publiques à partir de 10h du soir..etc
      12)Personne ne se venge de ces pauvres étudiants sans bourse depuis des mois, sans logements décents, ni bibliothèque centrale digne de ce nom etc
      13) Haine contre leurs propres étudiants (calomnie quand tu nous tiens).
      14) Normaliser car l’affaire Bagalé, l’attaque de l’Anab par les étudiants et mille et un autres problèmes entre les étudiants et l’Etat avaient perturbé les années académiques.
      15) L’Etat, les enseignants chercheurs et les étudiants sont responsables à des degrés divers de ce retard surtout l’Etat car ne tranchant pas à temps (ex affaire Bagalé..etc).
      16) D’accord avec vous
      17) Toutes les universités francophones de l’espace dit Cames ont cette tare.

      • 1) « Le salaire est un alibi solide » . Droit et devoir doivent cheminer ensemble.
        2) « Le salaire de janvier a été payé le 21 février cher monsieur, veuillez chercher l’erreur ». C’est payé mais on nous parle encore de préavis…..
        3) « La grève est un droit absolu ». Ok, mais il n’y a pas de droit sans devoir. Certains de nos enseignants chercheurs oublient cette vérité. Ils ne parlent que de leur droit.
        4) Mais entre temps les étudiants attendent d’être efficacement formés…..
        5) Cad : « oui je suis mauvais mais les autres aussi ». On tourne en rond
        6) Mourir sur le champ de bataille ? Vous parlez peut être de nos FDS.
        7) « Que de bons éléments issus de l’université de Niamey » oui car il fut un moment où les autres aimaient venir se former chez. Et maintenant ?
        8) « Leur contrepartie est la formation avec dévouement ». Avec dévouement dites-vous ? Merci pour la modestie.

        9) « Le rapport horaire est peu ou prou la même chose » là vous dites une contrevérité..
        10) « Nos étudiants sont valables malgré tout ». Pourtant ils se plaignent des zéros collectifs que leurs enseignants trop savants leur distribuent.
        11) « Les super citoyens sont vos députés fainéants » députés par ci ministres par là cela ressemble à de la jalousie. Qui vous empêche d’être députés pour mieux faire ?
        12) « Personne ne se venge de ces pauvres étudiants » : demandez donc leurs avis aux étudiants. Que pensent-ils de vous ?
        13) « Haine contre leurs propres étudiants (calomnie quand tu nous tiens). ». Demandez une fois encore à vos étudiants ce qu’ils pensent de vous (à bulletin secret pour éviter les représailles votre spécialité).
        14) « Normaliser car l’affaire Bagalé, l’attaque de l’Anab par les étudiants… » vous avez oublié vos grèves perlées qui perturbent aussi les années académiques.
        15) Tout le monde est responsable selon vous…. On n’en finira jamais.
        16) « D’accord avec vous » j’ai compris , o n est d’accord sur un seul point.
        17) « Toutes les universités francophones de l’espace dit Cames ont cette tare » . Il y a une question du degré de perturbation..Chez nous la perturbation, l’instabilité, c’est une tradition..

        • Cher monsieur, si dénoncer des pantouflards dans les rangs des députés et autres ministres, c’est être jaloux, vous avez un raisonnement tordu. Je dénonce les fainéants qui vivent aux crochets de l’Etat. Les députés qui ne font pas leur travail (ne proposent aucune loi presque..) et les ministres incompétents ne méritent aucun égard, idem pour tout le monde. Oh que le temps des mongols rasant la racaille citadine assoupie aux combines et aux plaisirs et vols et autres perversités était un temps de purification. Hélas cher monsieur, je n’ai que mépris pour l’opportunisme inutile. Vous qui voyez la jalousie derrière la colère face à des parasites vivant sans contrepartie aux crochets de l’Etat comme certains députés ou ministres, veuillez méditer cette citation :

          « L’importance !Monsieur, n’est-ce rien? LE RESPECT DES SOTS, l’ébahissement des enfants, l’envie des riches, LE MEPRIS DU SAGE ».

          Barnave.

          • Modestie modestie monsieur. Vous demandez aux députés de faire leur travail. Ok, mais vous aussi faites le votre.
            Et le travail d’un enseignant chercheur ce n’est pas créer la zizanie dans les universités
            Le travail d’un enseignant chercheur ce n’est pas venir quotidiennement vomir sa haine à l’égard de l’Etat sur les médias.
            Le travail d’un enseignant chercheur ce n’est pas venir menacer ses étudiants pour en faire ses ennemis.
            Le travail d’un enseignant chercheur c’est d’incarner l’exemple, d’être une bonne référence pour les enfants qu’il enseigne, c’est d’être au dessus de la mêlée, c’est éclairer le commun des citoyens avec sa science, c’est aider son pays à avancer vers la lumière même quand l’histoire semble ne pas avoir de but…
            J’ajouterai ceci: nos députés, se souviendront que vous les avez traités de… fainéants….
            J’imagine que ce que vous dites sur les députés n’engage que votre personne.

  13. C’est quoi tout ce concert, ce consensus pour tirer a boulets rouges sur toute une communauté. Oui l’Etat a le « droit de ceci », « de cela ». Mais a-il le droit de ne payer les enseignants chercheurs le salaire du mois de janvier que le 21 février? A t-il le droit depuis ce maudit guichet unique de payer avec 20 jours de retard les enseignants chercheurs et ce depuis 7 mois au moins? C’est quoi ce pays de débiles (pardon de réduire le pays à quelques internautes partisans en service commandé) où on organise de compétitions genre mini can (football) alors que les enseignants de l’Emig, l’Ena etc n’étaient pas payés? C’est quoi ce pays de débiles arrogants mendiants qui désacralisent les dépositaires de la science (ce qui ne signifie pas que ces dépositaires de la science sont plus intelligents que les autres). C’est quoi ce pays de demeurés pervers qui ne disent mot sur des députés analphabètes ramassant les milliards du contribuables mais aiment dénigrer, insulter ceux qui forment des médecins, des administrateurs, des juristes, des ingénieurs..etc; qui lorsque les français avaient quitté au temps de Baré s’étaient sacrifiés pour régulariser les années académiques? qui se meurent en silence à cause de la surcharge non pour de l’argent mais surtout pour dépanner, qui n’ont pas de couverture maladie… Malédiction aux pays qui n’aiment pas les transmetteurs de la science malgré leur défaut (il y en a des cupides, des arrogants, des prétentieux comme du reste à l’image du pays..).
    De toutes les manières que Monsieur Laouli Danda et ses amis dont Yahouza Sadissou se disent que c’est désespérant et insensé de vouloir gagner le combat contre les enseignanats chercheurs car un individu passe mais les structures formelles demeurent.

    • Gagner le combat? Pourquoi cette vision belliqueuse des choses.
      1. Le salaire c’est un alibi.
      2. Et puis le salaire de janvier n’a-t-il pas été payé?
      3. Pourquoi donc un nouveau préavis de grève ?
      4. Pourquoi tout ce temps que passez sur les médias?
      5. Pourquoi cette hargne contre l’Etat qui fait tout ce qu’il faut pour vous payer même des cours complémentaires que vous inventez?
      6. Salaires pour salaires, faites le rapport entre vos salaires et ceux des autres enseignants chercheurs des autres pays.
      7. Faites le rapport entre l’efficacité de votre enseignement et celui de vos collègues des autres pays de a sous-région. *
      8. Quelle est votre contrepartie de tous ces milliards que vous verse l’Etat ?
      9. Faites le rapport entre votre volume horaire et celui de vos collègues des autres universités de la sous région
      10. Faites un rapport entre la qualité de vos produits (vos étudiants) et ceux des autres pays.
      11. Pourquoi vous voulez vous conduire comme des super citoyens ?
      12. Pourquoi dès vous avez un problème avec l’Etat vouloir vous venger sur vos pauvres étudiants ?
      13. Pourquoi cette haine contre vos propres étudiants ?
      14. Pourquoi avoir besoin de normaliser les années académiques?
      15. Qui sont les responsables des retards?
      16. Les enseignants qui vont en grève pour un oui ou pour un non n’ont-ils pas leur part de responsabilité dans l’instabilité dans nos universités publiques?
      17. Y a-t-il un autre pays de la sous-région qui connait autant de perturbation dans ses universités publiques.

  14. A quand la transparence dans nos universités publiques? L’Etat peut-il verser de l’argent sans aucun droit de regard?

  15. ça fait presque rire ce comportement mesquin de sois-disant enseignants chercheurs mais de toute évidence la faute à nous tous car c’est notre argent qui est dépensé sans jamais être mis au parfum de ce qui est reelement fait avec cet argent

    les parents lorsqu’ils donnent de l’argent à leurs enfants, en bon responsables, les parents s’assurent que l’argent qu’ils ont donné est utilisé pour une bonne cause en contrôlant bien sur leurs enfants mais s’ils ne les contrôlaient pas, ces enfants pourraient même aller boire de l’alcool, payer de la drogue etc…..avec cet argent

    il est important que celui qui donne son argent s’assure qu’il correctement utilisé, cela est tout à fait logique, d’ailleurs c’est ce que font les institutions internationales comme FMI, banque mondiale etc quand elles aident le Niger, elles contrôlent ou leur argent est investi et comment il est dépensé…….

    ces enseignants chercheurs se comportent en des enfants supers gâtés par leurs parents qui doivent les laisser faire ce qu’ils veulent tout en les finançant……..c’est absurde!!!

    • Vous avez tout dit.
      Et les parents et les enfants commencent à fuir nos universités publiques où règne le chaos pour aller vers d’autres cieux.
      Faut-il continuer à verser des milliards pour financer la pagaille, l’indiscipline et l’insécurité?
      A quoi servent nos 8 universités?

  16. Y a-t-il quelqu’un qui est satisfait de ce qui se passe dans nos universités ( États, étudiants, parents enseignants …)?

  17. Halte à l’arrogance!
    Certains semblent oublier que ces universités appartiennent à l’Etat.

  18. On semble dire à l’Etat: verse nous des milliards et tais-toi.
    Circulez…

  19. Certains de nos enseignants chercheurs passent plus de temps sur les médias que dans les amphis.
    Comment dans ces conditions espérer avoir un meilleur classement de notre pays quant à l’IDH?
    A quoi servent tous ces milliards dépensés par l’Etat dans l’enseignement supérieur?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.