Accueil / ACTUALITE / Obsèques de Saidou Sidibe: « Massaoudou Hassoumi rend hommage à un Homme bon »…

Obsèques de Saidou Sidibe: « Massaoudou Hassoumi rend hommage à un Homme bon »…

Lors des obsèques du 1er Président de la Cour des Comptes, M. Saidou Sidibe, le Ministre des Finances, Secrétaire général du PNDS Tarraya M. Massaoudou Hassoumi à dans l’oraison funèbre prononcée en cette circonstance rendu un hommage particulièrement émouvant à l’illustre disparu.   Il a entre autres décrit son parcours scolaire, professionnel et son engagement politique. Il a aussi brossé les qualités humaines de l’homme.   Compte tenu de la profondeur de cette oraison funèbre nous vous la proposons dans son intégralité.

MON CHER FREREMON AMI, MON CAMARADE SAIDOU SIDIBE

Il m’échoit, ce jour 31 août 2018, la douloureuse charge de prononcer au nom de tous, ce discours d’hommage, en cette triste circonstance.

Saidou, tu vis le jour le 3 décembre 1952, à Niamey. Tu effectuas des brillantes études primaires et secondaires sanctionnées par un baccalauréat série D à Niamey. Tes études supérieures t’ont conduit à l’Université de Dakar où tu obtins une maitrise de gestion, puis à l’Université de Bordeaux en France où tu fus titulaire d’un DESS en contrôle de gestion.

la fin de ce parcours scolaire et universitaire exemplaire, tu entamas une carrière de haut fonctionnaire dans l’administration nigérienne à partir de 1979. Sans être exhaustif, tu occupas successivement les fonctions suivantes :

– De 1983 à 1985 : Directeur du Centre des Métiers d’Art du Niger ;
– De 1986 à 1992 : Directeur du Projet de Développement Institutionnel des Entreprises Publiques ;
– De 1989 à 1997 : Président du Conseil dAdministration de l’Office des Postes et Télécommunications ;
– De 1990 à 1992 : Directeur des Participations, chargé notamment du suivi du Programme d’Ajustement Structurel des Entreprises Publiques ;
– De 1992 à 1999 : Membre du Comité National du Crédit de la BCEAO ; Administrateur de l’OPVN, du RINI, de la Somaïr et de la Nigelec ;
– De 1992 à 1995 : Directeurs des Relations Monétaires et Financières ;
– De 1995 à 1997 : Secrétaire Général Adjoint au Ministère des Finances et du Plan ;
– De 1996 à 1997 : Président du Conseil d’Administration de la Banque Commerciale du Niger (BCN) ;
– De 1996 à 1998 : Vice-Gouverneur de la Banque Africaine de Développement.

Cette riche carrière administrative fut associée à des multiples travaux, notamment de restructuration et de redressement de plusieurs entreprises publiques.

Tu fus aussi consultant pour le compte de l’Union Européenne, de la Banque mondiale, du Système des Nations Unies, au Niger comme à l’étranger.

Tu es aussi l’auteur de nombreuses publications ; je mentionnerai en particulier « L’aide publique au Développement, un outil à réinventer », ouvrage de référence co-écrit avec Guillaume Olivier, aux Editions Charles Léopold Mayer, en février 2004.

Cette vaste expérience, cette grande expertise, tu n’as pas hésité à la mettre au service d’un engagement politique.

Tu fus ainsi membre fondateur du PNDS- Tarraya.

Tu occupas les plus hautes fonctions au sein du parti, comme dans l’Etat au nom du parti.

Tu as animé le parti à tous les niveaux : local au quartier Liberté, régional à la Fédération de Niamey et national au Comité Exécutif National.

Tu fus notamment Secrétaire National à l’Economie, puis Secrétaire National à l’Intégration Africaine et à la Coopération Internationale.

Tu fus également Directeur de Campagne du PNDS à Niamey en 1999, 2004, et 2011.

Tu fus surtout le principal auteur et responsable des programmes successifs du PNDS-Tarraya, en particulier le Programme de la Renaissance de 2011.

Tu étais sans conteste, léconomiste du parti.

Je me rappelle encore, à l’occasion d’une conférence du parti en 1992, de ton propos sur le rôle de redistributeur de l’impôt dans l’organisation de la solidarité.

Cette expérience, mise au service d’un engagement politique, t’a conduit naturellement à occuper les fonctions suivantes après la victoire de son Excellence Issoufou Mahamadou aux élections présidentielles de 2011 :

– D’Avril à Aout 2013 : Directeur de Cabinet du Premier Ministre.
– D’Aout 2013 à Juin 2015 : Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République.
– De Juin 2015 à Septembre 2016 : Ministre des Finances, puis Ministre de l’Economie et des Finances.
– De Septembre 2016 au 30 Aout 2018 : Premier Président de la Cour des Comptes.

Partout, tu as accompli ces hautes missions avec rigueur, compétence, loyauté et honnêteté.

Le Président de la République ainsi que tous tes camarades du parti sont fiers de ton œuvre, le parti t’est éternellement reconnaissant.

Ton rayonnement t’a valu de nombreuses distinctions, dont la décoration au grade de Commandeur de la Légion d’Honneur par le Président de la République Française.

Saidou : 

Tous tes amis de ta Fada de la belote chez Daouda, de ta Fada du Liberté, de ta Fada de ton domicile,

Tous tes camarades du Comité Exécutif National, tous les militants du PNDS-Tarraya, tous tes collaborateurs des Ministères des Finances et du Plan pleurent aujourd’hui ta disparition.

Nous pleurons tous un homme d’une exquise courtoise, un homme aimable, un homme discret, un homme loyal, un homme honnête, bref un homme bon.

Nous tous, tes amis, tes camarades, tes collaborateurs présentons à Hadiza ta veuve, à tes enfants Ahmed, Aissa et Halima nos condoléances les plus attristées.

Saidou qu’Allah t’accepte dans son paradis éternel,

AMEN

À propos de l'Auteur

Ministre des Finances, Secrétaire général du PNDS Tarraya M. Massaoudou Hassoumi

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. Un hommage a l´image de celui qui l´a delivre, c´est a dire confus, inapproprie et sans substance aucune.

  2. Quel Eulogy funeral long et ennuyeux !!

    Est ce l’ebauche d’un CV pour postuler a un poste post mortem ???

    Saidou Sidibé ….fut il un savant jusqu’à être le CEO de la NASA ne l’a pas exclu d’être complice ou acteur d’une escroquerie a grande échelle au détriment des pauvres du Niger…,
    Pour dire ce n’est pas son parcours qui intéresse les Nigeriens pauvres …..

    Ce qui peut être d’intérêt pour ces Nigeriens de campagne qui cultivateurs qui éleveurs ….. c’est de savoir ce qui est advenu de leurs milliards du MUKURIGATE…..

    Pour dire ….si Saidou Sidibe veut partir … Il peut partir …. Mais auparavant ou sont ces millions de millions de beaucoup de AZAN des Analphabètes du Niger qui n’ONT JAMAIS MIS PIED DANS ZECOLE ?¿

    Hein ??

    Pourquoi n’a t il pas été entendu ou inquiété quand d’autres dans la même affaire croupissent en prison ????

    Pourquoi ?

    Pour dire nonobstant son long parcours fut il de savant l’a t il épargné d’être couché dans un linceul couché où il ne peut plus se lever de lui même … Son exemple palpable et visuel capturé par les caméra et vidéo ne doit il pas servir de cas de conscience …si bien sûr ils en ont une …a tous ceux là qui se sentent intouchables….immortels …. des nouveaux pharaons du fait de leur position d’autorité éphémère ?

    Pour dire …. Regardez ce monsieur avec son kilométrique parcours de . Il a occupé ceci …. Fut Patron des patrons de ça …. Couché où il ne peut même lever son petit … Doigt ..

    Pour dire … Saidou Sidibe …. ou ses complices … Ou ses coauteurs OU SONT LES MILLIARDS DU MUKURIGATE DANS lequel Saidou Sidibe fut cité…..: C’est ce qui intéresse le plus les Nigeriens….????

    Ceux là qui sont complices ne croient ils pas déposés sur terre dans un linceul inertes comme Saidou …. Un jour ???

    Ou sont les Diori, les Kountche, les Bare, les Dupuis Henry , Les Idi Amin ou Bokossa ou Mobutu aujourd’hui ??

    Mais de quoi se mêle TOTO A DIT.?

    SI tu te dis sensible n’est pas ton problème ?

    Ou bien,,😚😙

    Et si tu vas dire que TOTO A DIT est un IMBÉCILE ,😁☺, tu ne lui apprends rien de nouveau…. Il le sait aussi et déjà ….,,,,,😉😝

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.