Home ACTUALITE Opération Ba Sani Ba Sabo au ministère de l’équipement Un consultant voit son contrat résilié
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 24 septembre 2021

Opération Ba Sani Ba Sabo au ministère de l’équipement Un consultant voit son contrat résilié

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe
IMAGE D’ILLUSTRATION

Le ministre de l’équipement a refusé de renouveler le contrat d’un consultant national qui le liait à ce ministère pour motif de non observation d’obligations de réserve et d’impartialité. Selon les premiers éléments de notre enquête interne au niveau de ce ministère, le ministre Hamadou Adamou Souley, vient par cet acte de faire sa première victime de l’opération Ba Sani Ba Sabo.

Le ministre cherche à mettre à nu les pratiques obscures qui ont pignon sur rue dans ce ministère et debusquer tous les ogres suceurs de deniers publics tapis au niveau du Ministère de l’Equipement. En attendant de revenir en détails sur les raisons de ce limogeage ou non renouvellement du contrat, il faut rappeler que l’état s’est endetté auprès de la Banque mondiale pour mettre en oeuvre 2 grands projets le PMRC et le PACNEN.

Mais des petits malins comme le fameux consultant s’adonnent à des pratiques corruptives avec la complicité des chargés de projets vivants dans les pays de la sous région. En effet, il paraît qu’on aurait voulu passer un contrat avec une entreprise étrangère plus chère de 10 milliards que les entreprises nationales pour qu’à la fin se sucrer avec ce gap que l’état est obligé de chercher pour combler.

Malgré les injonctions du Ministre, un passage en force a été tenté. Avec cette première opération, la lutte contre la corruption et dilapidation des biens de l’état commence à faire des victimes dans les projets de développement.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …