Home ACTUALITE Opération Ba Sani Ba Sabo fortement accueillie et encouragée par les citoyens
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 27 mai 2021

Opération Ba Sani Ba Sabo fortement accueillie et encouragée par les citoyens

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe
IMAGE D’ILLUSTRATION

Sitôt lancée, l’Opération BA SANI BA SABO s’est revêtue d’une légitimité extraordinaire, les citoyens exacerbés par l’impunité, la corruption et les infractions assimilées notamment le détournement des biens publics, l’enrichissement illicite et l’abus des biens sociaux l’attendaient, en réalité, impatiemment.

Sur les radios nationales et internationales, les télévisions et les journaux, on ne parle que de cette opération. Et plusieurs leaders d’opinion ont appelé à une union sacrée derrière le Président Bazoum pour combattre ce mal endémique.

Aujourd’hui, l’opération est en marche. Elle est accompagnée d’une volonté politique inébranlable du Président de la République, Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum. Fortement soutenue et encouragée par les citoyens, cette opération nécessite pour sa réussite, des réformes en profondeur immédiates.

L’Inspection générale d’État, clé de voûte de cette opération sans état d’âme et sans merci, doit incarner la rigueur, l’impartialité et doit être dotée d’un personnel hautement qualifié, compétent et intègre. Il faudra donc se débarrasser des certaines brebis galeuses qui polluent les lieux.

Primo, il faudra réformer l’IGE afin de rendre effectif le principe du contradictoire et que les inspecteurs d’Etat puissent témoigner de leur travail devant le juge lorsque leurs rapports sont transmis à la justice. Il faut que les inspecteurs défendent leur travail devant la justice contrairement à la posture actuelle où ils produisent des rapports assortis d’une arrogance inacceptable, souvent en violation du principe du contradictoire.

La fermeté doit prévaloir s’agissant de secrets professionnels afin qu’il n’y ait plus de fuite dans les journaux, les médias ou ailleurs des conclusions des rapports souvent provisoires.

Cette réforme doit être assortie d’un assainissement au niveau du personnel qu’il s’agisse des inspecteurs et du personnel d’appui afin que l’intégrité et le professionnalisme puissent être les seuls critères dans la nomination des inspecteurs d’état et du personnel d’appui.

Secundo, il faut renforcer les capacités de la Cour des comptes, de la Halcia, de l’Inspection des finances et de la Justice notamment le pôle économique. Il s’agira notamment de renforcer notre arsenal juridique et d’appliquer sans complaisance les peines prévues par les textes en vigueur.

Sous le règne du Président Kountché, la peine de mort s’appliquait aux gros délinquants en col blanc car ils étaient considérés comme criminels. Pour certains, il faut réactualiser ces dispositions afin de décourager les candidats au détournement des deniers publics, devenu sport favori de certains agents publics. Nous pensons qu’on ira pas aussi loin que ça, néanmoins, il est grand temps de renforcer notre arsenal juridique afin de prévoir des condamnations extrêmement lourdes assorties de recouvrement des biens spoliés ou du montant équivalant aux deniers détournés. Tolérance- zéro pour cette nouvelle race d’indélicats dont la proportion va crescendo.

En République populaire de Chine et dans de nombreux pays qui luttent farouchement contre ce fléau, on n’hésite à passer au poteau les agents publics malveillants.

Il faudra également durcir les conditions d’obtention de la mise en liberté provisoire de ces délinquants et confisquer au besoin jusqu’à leur maison familiale s’il le faut pour permettre à l’Etat de rentrer dans ses droits.

Il ne doit y avoir aucune circonstance atténuante pour ces prédateurs des temps modernes.
Notre pays a trop souffert par la faute de certains individus sans foi ni loi, il est temps de rendre justice à notre vaillant peuple.

Par Ibrahim Aghali (Contributeur Web)

6 Comments

  1. Une partie des PPA concernée par la mauvaise gestion était gérée par la maîtresse de Souleymane Zourkaleini , Mme Rakia Zanguina et une autre concerne la gestion de Zourkaleini au Trésor.
    Comment peut-on s’attendre à une lumière dans des telles situations. Ils cherchenont à brouiller les pistes indiquées par le comité des finances, régler des comptes sur des fausses accusations.

  2. Toh! Pourvu qu’il ne s’agisse pas, là encore, d’un simple effet d’annonce visant, comme les fois précédentes, à se mettre l’opinion nationale « dans la poche ».

  3. « L’Inspection générale d’État, clé de voûte de cette opération sans état d’âme et sans merci, doit incarner la rigueur, l’impartialité et doit être dotée d’un personnel hautement qualifié, compétent et intègre. Il faudra donc se débarrasser des certaines brebis galeuses qui polluent les lieux ».

    Mais la première brebis galeuse de l’IGE c’est Souleymane Zourkaleyni himself, mon ami! Secondairement, nous avons les bras cassés qui l’entourent actuellement, et qu’il a, pour la plupart « ramenés dans ses valises », en débarquant du Trésor National où il a brillé comme l’un des plus redoutables prédateurs de ressources publiques que le Niger ait jamais connu. Pour l’heure, l’inspection en cours n’effleure même pas sa gestion (comme par hasard!), ce qui jette un sérieux doute quant aux conclusions qui en émaneront. Quand, en plus, on se rend compte que ce sont les anciens « lieutenants » de Zourkaleyni (pour ses 6 ans passés au Trésor) et une meuf avec qui il entretient des rapports plus que troubles depuis des décennies qui sont chargés de mener les investigations dans cette scabreuse affaire, on n’en serait que moins rassurés.

    1. Une partie des PPA concernée par la mauvaise gestion était gérée par la maîtresse de Souleymane Zourk]aleini , Mme Rakia Zanguina et une autre concerne la gestion de Zourkaleini au Trésor.
      Comment peut-on s’attendre à une lumière dans des telles situations. Ils cherchenont à brouiller les pistes indiquées par le comité des finances, régler des comptes sur des fausses accusations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Cérémonie de lancement officiel du 3e Forum des Mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2021): Promouvoir les potentialités minières et pétrolières des Etats membres

Lancement officiel, ce matin, au Centre International de Conférences Mahatma Gandhi de Nia…