Home ACTUALITE Orange Niger à plat ventre …

Orange Niger à plat ventre …

Il est 18 heures à Niamey. Pour la première fois la société Orange Niger à été contrainte de se mettre à quatre pattes pour demander pardon de ses actes d’arrogance et de mépris.  En effet, devant l’intransigeance de la DGI soutenue fermement par les autorités nigériennes,  les dirigeants
d’Orange Niger toute honte bue et la queue entre les pattes se sont agenouilles pour s’acquitter de leurs obligations fiscales. .

Ainsi, après 40 jours d’un bras de fer inutile, après avoir tenté toutes les portes de la courte échelle, Orange Niger qui était sur le point d’être définitivement fermée a choisi la voie de la sagesse qui était la seule qui lui restait si elle voulait continuer ses activités au Niger.

La DGI de son côté a ordonné immédiatement la réouverture des bureaux d’Orange Niger à Niamey.

Le Président de la République, Chef de l’Etat  qui suivait attentivement l’évolution de la situation a appelé le Ministre Massaoudou Hassoumi pour le féliciter et pour qu’il transmette les vives félicitations du Gouvernement et du peuple nigérien à l’ensemble des agents de la DGI pour leur détermination à faire entrer l’Etat dans tous ses droits.

Comme nous l’avons d’alleurs toujours fait depuis le déclenchement de cette affaire, il faut se féliciter et saluer le courage et la détermination de la dgi qui a résisté à tous les chantages. 

Il faut également vivement féliciter le ministre des finances Massaoudou Hassoumi qui a résisté à toutes les pressions en mettant en avant les intérêts du Niger.

Cette nouvelle politique du Niger d’abord, Niger ensuite, Niger enfin
initiée par le Président de la République Issoufou Mahamadou et mise
en œuvre méthodiquement par le Ministre Massaoudou Hassoumi doit être encouragée et soutenue par tous.

Aujourd’hui, après les multinationales qui ont goûté à l’intransigeance de cette nouvelle politique, il faut s’attaquer à tous les autres malfrats qui sont assis sur des milliards de FCFA et qui refusent de  reverser au Trésor public, ce qui devrait lui revenir de droit.

Par Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam Info News

74 Comments

  1. Ghandhi : <> .
    Zaki c’est sa nous appelons stratégie dans stratégie = Niger d’abord .Nul ne pourra piéger notre pays encore et fini les jeux politiques pour de bon nous avons le devoir de renaitre ce qui nous justifiera devant le monde entier = la vérité ne triomphe pas .Heureusement que le moteur du bus rose Nigérien ralentit quand son allure déborde ,la jeunesse accélère seulement même s’ils aperçoivent le danger de loin , sinon prochainement on ne tolère pas à ceux qui refuseront les négociations préliminaires = Il faut forcément avorté ce coup bas étranger que nous apercevons de près = piège économique .

  2. Qu’est-ce qu’on ne va pas entendre sur Internet dans ce pays.

    Il n y a qu’au Niger qu’on peut voir des Nigériens espérer ou souhaiter la fermeture d’une entreprise qui a un impact aussi important sur l’économie et l’emploi.

    Est-ce l’ignorance ? L’insouciance ? Ou simplement la jalousie (Hassada) ?

    En tout cas, ça peut être tout sauf du patriotisme.

    Un véritable patriote aurait compris qu’il était indispensable de trouver une issue favorable, et c’est ce qui a été fait, heureusement.

    Honte à vous , Tamtam info !

  3. Pour sieur le contributeur:
    Il faut savoir que trop d’impôt tue l’impôt. Dans cette affaire le 1er perdant serait le Niger en tant que pays et tous les pauvres qui s’y trouvent. Trop d’impôt tue des milliers d’emplois des pauvres nigeriens. Les investisseurs quitteront ou ne viendront au Niger. Perte d’emplois, manque d’ emploi. Ces sont des centaines de millions que les entreprises privées versent rien que pour les IUTS(manque à gagner). Elles contribuent énormément dans l’économie du pays. Alors qu’appelez vous l’intérêt du pays ??? Le redressement fiscal injuste dont on ignorerait où vont ce argent collecté ou bien les pertes d’emplois qu’occasionerait ce redressement et la réticence des investisseurs à investir au Niger.?

  4. « Aujourd’hui, après les multinationales qui ont goûté à l’intransigeance de cette nouvelle politique, il faut s’attaquer à tous les autres malfrats qui sont assis sur des milliards de FCFA et qui refusent de reverser au Trésor public, ce qui devrait lui revenir de droit »

    Les vrais malfrats sont tapis dans l’administration nigérienne et au gouvernement ou détourner un milliard est devenu un jeu d’enfants.

    Si tous le voleurs de la république payaient leurs impôts sur les sommes volées, le Niger allait être un pays développé depuis belle lurette.

    Si tous les projets de la république ont été bien gérés, le Niger allait très vite se développer.

    Il n y a aucune cohérence entre ce que vous chantez là et ce qui se passe dans le Niger presque chaque jour. Chaque jour a son lot de scandales politico-financiers.

    Balayons d’abord au niveau de nos portes, et allons chercher les malfrats ailleurs….

  5. en effet Idi, je suis d’accord avec vous, on entend souvent des situations de problèmes de fisc dans d’autres pays mais ça ne prend pas autant d’ampleur avec des gens comme l’auteur de ce article qui veulent uniquement mettre du feu dans l’huile au lieu d’écrire pour un consensus de deux parties…ils passent leur temps à donner des leçons de vie à l’autre partie du litige comme si c’est elle l’unique responsable de la situation alors que l’autre partie (Niger) a aussi sa part de responsabilité (car de toute évidence, ce redressement fiscale est du peu être à cause d’un travail mal fait les années précédentes par les mêmes agents de l’État)

    mr l’auteur de cet article, quand tu écris, tu ne devrais en aucun cas personnaliser les choses, c’est un problème entre l’État du Niger et Orange, quand tu écris, fait pas sortir ta personne dans ton écriture, car de toute évidence, tu as un problème avec cette entreprise…..

    tu fais certainement partie de ces personnes qui souhaitaient que cette filiale du groupe français ferme mais sache que ça n’arrange aucune partie cette fermeture et surtout pas une bonne affaire pour le president qui prône actuellement au prés de l’UE, qu’il faut promouvoir et multiplier les emplois pour réduire le taux d’immigration vers l’Europe, par la mème occasion, le Niger reçois des aides même si ce n’est pas à la hauteur de ce qui est attendu, mais supprimer des milliers d’emplois est loin d’être un scenario plaisant pour un pays aussi pauvre comme le notre….

    à l’avenir mr l’auteur, écris sans partie prise et surtout ne personnalise pas les choses, pour être plus crédible…

    beaucoup d’autres entreprises sont entrain d’être redressées, nous souhaitons une issue heureuse comme avec Airtel il y a 3 semaines et Orange cette semaine….

    aaaaaaabbbbbbbaaaaaaaabbbbbbbbaaaaaaaaaaaa

  6. Monsieur le Journaleux,

    C’est plutôt les gars qui ont commandité ce torchon qui sont à plat ventre et ont reconnu leurs erreurs face à Orange. Au lieu de vouloir chercher l’argent dans la poche d’autrui, si vous êtes garçons il faut créer des sociétés de la trempe d’Orange.

    Demande aussi à tes petits patrons de fermer Orange, de fermer Total, de fermer Areva….s’ils le peuvent, s’ils sont vraiment garçons comme disent les ivoiriens.

    Vous êtes obligés de faire les quatre pattes pour sortir de ce tunnel que vous vous êtes mis. Et du fait preuve de partialité dans tous tes écrits, qui ne sont ni plus ni moins des écrits incendiaires. J’espère que tes commanditaires t’ont bien payé, petit journaliste….

    Ces écrits font de tamtaminfo, un media qui ne sait pas faire la part de choses

  7. Tamtam info, un peu de sérieux SVP , ce n’est pas du tout professionnel , comment faites vous pour publier de telles sottises. Vous n’avez pas assisté à leur rencontre, vous n’avez aucun détail sur les termes de leur accord. Soyez factuels , cherchez des preuves avant de dire qu’ils se sont agenouillés devant la DGI.
    Le plus important dans cette histoire c’est qu’ils ont pu trouver une issue favorable.

  8. Cette nouvelle politique du Niger d’abord, Niger ensuite, Niger enfin
    initiée par le Président de la République Issoufou Mahamadou et mise
    en œuvre méthodiquement par le Ministre Massaoudou Hassoumi doit être encouragée et soutenue par tous.

    1. Bonjour,

      « Cette nouvelle politique du Niger d’abord, Niger ensuite, Niger enfin
      initiée par le Président de la République Issoufou Mahamadou et mise
      en œuvre méthodiquement par le Ministre Massaoudou Hassoumi doit être encouragée et soutenue par tous. »

      Ca fait vraiment rire. Demande aux gens que vous avez cité plus haut de rendre les sous volés sous les projets suivants, s’ils sont vraiment pour le Niger.

      1. Les 200 milliards de Uraniumgate que Massaoudou a volé. Est ce qu’il a d’ailleurs payé ses impôts ?
      2. Le train bolloré
      3. Africard
      4. Wallgates

      Qu’ils ramènent d’abord cet argent…..

      1. Franchement il faut être ignorant pour continuer à parler de cette affaire de 200 milliards que vous attribuez à Massaoudou. Vous êtes sérieusement, malhonnête et ignorant de brandir cette affaire comme si vous pensez avoir un dossier solide. Apportez quelque chose de plus consistant monsieur après on pourra débattre.

        1. Bonjour,

          C’est tres simple. Il n a qu’à rendre cet argent, et c’est tout.

          Et les autres dossiers ?

          – Africard
          – Le train bolloré
          – Wallgates
          -etc….

          Vous avez vilipendé, détourné, caché, volé, l’argent du contribuable. Il ne s’agit pas juste de récolter les impôts. Il faut aussi savoir comment les utiliser pour le bien être de tous. Pas les détourné au profit de quelques uns.

          Dans toutes les affaires que j’ai citées plus haut, qui a été inquiété ? Et pourtant on les connait ces gars. Vous avez crée un systeme de gros projets vides, avec de grosses commissions au sommet de l’Etat, et vous demandez des dossiers solides ? Les dossiers vous et vos semblables les connaissent tous.

          Vous vous gargarisez d’avoir fait ceci, fait cela. Il faut d’abord balayer devant sa porte.

  9. La société Orange a fait ce qu’elle a pu pour se défendre.

    La DGI a fait de son mieux pour défendre les intérêts du Niger.

    A la fin, les deux parties se sont entendues, c’est tout !

    Les badauds qui s’attendaient à une fin catastrophique (juste pour avoir des sujets de débat à la fada) , allez voir ailleurs, oust!

  10. Les deux parties ont fini par s’entendre, nous en sommes heureux. Elles devaient inéluctablement s’entendre, la fermeture s’arrange personne.

    Je me demande bien pourquoi Tamtam info, un media à priori crédible et respectable, publie un tel torchon qui ne l’honore pas et n’honore pas le Niger.

    1. Parce que justement Bozari n’est pas comme toi, il est un patriote qui aime son pays. Si toi tu étais en France tu crois un seul instant que tu pourrait y rester et refuser de payer tes impôts? Faut pas rêver. Si ils sont au Niger ils versent les impôts ou ils quittent. Donc reste dans ta politique d’ennemi De la République. Bozari, continu dans ton noble travail de défense des intérêts de notre pays , même demain…

      1. Oui, ce « journaliste » (j’ai du mal à l’appeler journaliste) n’est pas comme moi, ne peut pas être comme moi, je peux dire que je suis heureusement à un niveau largement au dessus : j’arrive à voir au delà du bout de mon petit nez.

        Pseudo-patriotes oui!

    2. Parce que ce journaliste ne comprend rien des affaires, il ne comprend rien de la coopération internationale, il ne comprend rien de l’économie, il ne comprend rien des rapports entre pays, il ne comprend pas l’impact qu’une décision mal placée peut avoir sur toute une économie.

      Tout ce qu’il comprend ce qu’Orange ferme ses portes. Ca se voit dans ses écrits tout au long de ce contentieux.

      Les articles d’actuniger sur ce sujet sont plus impartiaux et plus professionnels.

  11. Merci. Le journaliste. Restons Responsable.
    Le cas de Orange Niger est un cas pratique du climat des affaires au Niger.
    Vos propos ne feront qu’eloigner es investisseurs.
    Dans cette bataille, il n’y a ni vaincu ni gagnant.
    Si ne ne prenons garde, nous perdrons des investisseurs précieux avec tout cet intox autour du litige fiscal.

    1. en effet Idi, je suis d’accord avec vous, on entend souvent des situations de problèmes de fisc dans d’autres pays mais ça ne prend pas autant d’ampleur avec des gens comme l’auteur de ce article qui veulent uniquement mettre du feu dans l’huile au lieu d’écrire pour un consensus de deux parties…ils passent leur temps à donner des leçons de vie à l’autre partie du litige comme si c’est elle l’unique responsable de la situation alors que l’autre partie (Niger) a aussi sa part de responsabilité (car de toute évidence, ce redressement fiscale est du peu être à cause d’un travail mal fait les années précédentes par les mêmes agents de l’État)

      mr l’auteur de cet article, quand tu écris, tu ne devrais en aucun cas personnaliser les choses, c’est un problème entre l’État du Niger et Orange, quand tu écris, fait pas sortir ta personne dans ton écriture, car de toute évidence, tu as un problème avec cette entreprise…..

      tu fais certainement partie de ces personnes qui souhaitaient que cette filiale du groupe français ferme mais sache que ça n’arrange aucune partie cette fermeture et surtout pas une bonne affaire pour le president qui prône actuellement au prés de l’UE, qu’il faut promouvoir et multiplier les emplois pour réduire le taux d’immigration vers l’Europe, par la mème occasion, le Niger reçois des aides même si ce n’est pas à la hauteur de ce qui est attendu, mais supprimer des milliers d’emplois est loin d’être un scenario plaisant pour un pays aussi pauvre comme le notre….

      à l’avenir mr l’auteur, écris sans partie prise et surtout ne personnalise pas les choses, pour être plus crédible…

      beaucoup d’autres entreprises sont entrain d’être redressées, nous souhaitons une issue heureuse comme avec Airtel il y a 3 semaines et Orange cette semaine….

      1. Effectivement, tout cela est le fruit d’un travail mal fait dont l’administration et le politique sont comptables.
        Orange n’est pas créé en 2018 !!!.
        C’est en une seule année.qu’on arrive a cette situation alors que le régime actuel est en place 8 ans déjà !
        Qui sont ceux qui ont audite Orange Niger par le passé. N’ont ils rien trouvé ?

        Sommes nous dans une stratégie d’éclat politique.?

        1. Pour sortir de la honte, sans vendre totalement il faudra penser ouvrir le capital de Nigertélécom aux privés pendant qu’il est encore temps.
          A bon entendeur…

          1. Niger Telecom peut être sauvé, d’ailleurs, c’est ce que nous souhaitons, dans pratiquement tous les pays de ce monde, l’opérateur de telephonie mobile, fixe, data et internet fixe n°1 est national, ensuite viennent les autres opérateurs étrangers, ex: Burkina Faso, Senegal (Sonatel, société du groupe Orange mais en majorité détenu par l’État senegalais, Mali aussi je pense etc…..

            il faut tout d’abord auditer Niger Telecom et lui débarrasser de tout ce qui l’a rend non compétitive sur ce marché nigérien qui pourtant devait etre le sien à plus de 50% minimum

    1. La société Orange a fait ce qu’elle a pu pour se défendre.

      La DGI a fait de son mieux pour défendre les intérêts du Niger.

      A la fin, les deux parties se sont entendues, c’est tout !

      Les badauds qui s’attendaient à une fin catastrophique (juste pour avoir des sujets de débat à la fada) , allez voir ailleurs, oust!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT…

Le mardi, 10 décembre 2019, des groupes terroristes lourdement armés ont attaqué le Poste …