Home ACTUALITE Outre Diffa, le gouvernement décrète l’état d’urgence dans deux autres régions

Outre Diffa, le gouvernement décrète l’état d’urgence dans deux autres régions

Le président Issoufou Mahamadou du Niger a décidé vendredi, en conseil des ministres, de maintenir l’état d’urgence dans la région de Diffa et de le proclamer à Tillabéry à l’Ouest et à Tahoua, au Centre du pays, pour une durée de trois mois.

En ce qui concerne la région de Diffa, indique le communiqué final du Conseil des ministres, « malgré l’accalmie relative observée dans la région », le gouvernement a néanmoins décidé de maintenir les
mesures exceptionnelles déjà prises pour faire face à la situation sécuritaire qui y prévaut.

En l’occurrence, les attaques du groupe terroriste Boko Haram, dans cette localité frontalière du Nigeria.

L’état d’urgence y a été décrété depuis février 2015, au lendemain des premières attaques contre les villes de Diffa et Bosso.

Pour pouvoir faire face efficacement à cette menace, et pour qu’il puisse être reconduit autant de fois que nécessaire, l’assemblée nationale a procédé à la modification de la loi en la matière.

Pour ce qui est des régions de Tillabéry et Tahoua, il a été pris eu égard aux attaques meurtrières menées ces derniers temps par des groupes terroristes en provenance du Mali, contre les départements frontalières de ces deux régions.

En l’occurrence, les départements de Ouallam, Ayorou, Bankilaré, Abala et Banibangou à Tillabéry et ceux de Tassara et Tillia à Tahoua.

Il faut préciser que c’est au terme de la Loi n°98-024 du 11 août 1998, portant réglementation de l’état d’urgence au Niger, que les mesures exceptionnelles sont prises pour lutter notamment contre le
terrorisme au Niger.

Aux termes de cette loi, le ministre de l’Intérieur, pour l’ensemble du territoire, et les gouverneurs des régions ont pouvoir entre autres, d’ordonner les perquisitions à domicile, de jour, comme de nuit.
En l’occurrence, cette mesure devrait permettre aux Forces de défense et de sécurité qui lutte contre les éléments des groupes terroristes qu’ils pourront traquer et débusquer, jusque dans les maisons d’habitation.

SA/of/APA

[author ]Source: Agence de Presse Africaine[/author]

3 Comments

  1. Les FDS DOIVENT rapidement ,en liaison avec Barkhane,procéder aux fouilles municieuses de villages et hameaux du département de Tassara avant qu l’arsenal des trafiquants et faux jihadistes ne soit déplacé et caché par leurs complices dans les autres régions environnantes

    1. En plus de ça, l armée nigérienne doit être plus offensive et surveiller sa garde.être en état d alerte maximum !!!!!!24/24. des helico de combats doivent survoler la zone de façon constante pour dissuasion. Et de grâce qui ils n abandonnent pas leurs postes un temps soit peu pour faire autres choses.ils doivent être en surnombre et lourdement armés a chaque déplacement sinon, on comptera tjour hélas nos morts.au fait où sont nos généraux??!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Des Caméras Partout À Niamey !

Encore un buzz mettant en scène des cas de vols filmés ! A peine une dizaine de jours aprè…