Home ACTUALITE Ouverture de la deuxième mission de travail des experts régionaux du CTO-CCRS: M. Issifi Boureima encourage et salut l’engagement des experts pour la pertinence des échanges
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 7 juin 2021

Ouverture de la deuxième mission de travail des experts régionaux du CTO-CCRS: M. Issifi Boureima encourage et salut l’engagement des experts pour la pertinence des échanges

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Les activités entrant dans le cadre de la deuxième mission de travail des experts régionaux du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel (CTO-CCRS) ont débuté ce lundi 7 juin 2021 à Niamey.

Très tôt le matin, les experts en mission à Niamey , se sont donnés rendez-vous au siège du (CTO-CCRS) pour effectivement démarrer cet important événement. Et c’est parti pour une semaine de réflexions et d’échanges sur des questions d’intérêt régional.

Ainsi, les experts régionaux du CTO-CCRS, notamment M. Ibrahim Lankoandé du Burkina Faso au titre du Sahel Occidental, M. Mahamat Gueillet du Tchad au titre du Sahel Central, Mme Halima Bawa du Nigéria au titre du Sahel anglophone se sont attelés au travail sous le leadership et la  clairvoyance du coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel, M. Issifi Boureima.    

Pour rappel, au cours de cette deuxième mission de travail, les experts présents à ce rendez-vous vont aborder des sujets très importants, notamment : analyser la mise en œuvre des activités de plaidoyer  et de mobilisation des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), examiner l’état de mise en œuvre  des conventions de partenariat de CTO-CCRS avec les différents partenaires ; examiner les activités d’élaboration et de suivi des projets ; identifier et examiner le mécanisme de fonctionnement du futur Secrétariat Permanent de la Commission Climat ; préparer l’organisation  en juillet 2021 à Niamey de la 5ème réunion du GTC des experts de la CCRS qui permettra le renouvellement du mandat du GTC arrivé à terme ; préparer l’organisation du forum régional des acteurs non étatiques ( la société civile, les ONGs, les collectivités territoriales) de la CCRS en juillet 2021 à Niamey ; préparer la participation de la CCRS à la 26ème Conférence des Parties (COP26) à la CCNUCC qui sera organisée en novembre 2021 à Glasgow au Royaume Uni. 

A l’ouverture des travaux,  le coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima  s’est adressé à l’opinion nationale et régionale pour faire le point et le contour des activités de cette deuxième mission.

En effet, M. Issifi Boureima a précisé que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite de cet événement. « Cette deuxième mission de travail a pour objectif de travailler avec les experts et d’échanger sur un certain nombre de documents, notamment les termes de références qui sont relatifs à la préparation de deux événement majeurs prévus en juillet prochain » a déclaré le coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima.   

Auparavant, les experts en mission travail ont à tour de rôle pris la parole pour s’exprimer et donner davantage des explications et des détails sur les principales thématiques de cette session. Ils se disent tous prêts, pour un travail franc et ardu au bénéfice des pays membres de la CCRS.

Pour rappel, le CTO-CCRS est composé d’un personnel national mobilisé par le Niger, appuyé par quatre experts régionaux issus des autres pays membres de la CCRS notamment, du Burkina Faso au titre du Sahel occidental, de Djibouti au titre du Sahel oriental, du Nigéria au titre du Sahel anglophone et du Tchad au titre du Sahel central. Ces quatre (04) experts régionaux sont chargés, sous l’autorité du Coordonnateur du CTO-CCRS, de l’animation des deux pôles du CTO-CCRS à savoir le « pôle plaidoyer et mobilisation des ressources» et le « pôle suivi-évaluation ».

Ainsi, il faut noter qu’en outre la République du Niger, pays coordonnateur de la CCRS, le Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel, bénéficie aussi de l’appui de ses autres pays membres et de celui des partenaires techniques et financiers notamment, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Mondiale (BM), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Organisation Mondiale pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Royaume du Maroc, la Coopération Allemande.

Par Tamtam Info News 

Check Also

Cérémonie de lancement officiel du 3e Forum des Mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2021): Promouvoir les potentialités minières et pétrolières des Etats membres

Lancement officiel, ce matin, au Centre International de Conférences Mahatma Gandhi de Nia…