Home ACTUALITE Ouverture D’une Ecole Militaire Supérieure À Niamey : Un Outil Essentiel Pour La Formation Supérieure Des Forces Armées Nigériennes
ACTUALITE - DEFENSE - 5 février 2021

Ouverture D’une Ecole Militaire Supérieure À Niamey : Un Outil Essentiel Pour La Formation Supérieure Des Forces Armées Nigériennes

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, SE Issoufou Mahamadou a présidé, hier jeudi 4 février 2021, à Niamey, la cérémonie officielle d’inauguration de l’Ecole Militaire Supérieure. C’était en présence du Président de l’Assemblée Nationale, SE M. Ousseini Tinni, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement,  SE M. Brigi Rafini, du Ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé, des représentants des pays et institutions partenaires du Niger et de plusieurs personnalités civiles et militaires.

Peu après la coupure du ruban, et la visite des installations et infrastructures de cette nouvelle école, le Président de la République s’est confié à la Presse Nationale où il a exprimé toute sa satisfaction et expliqué l’importance d’une telle école dans notre pays. « Je me réjouit d’avoir présidé, ce matin, la cérémonie d’ouverture de l’Ecole Militaire Supérieure de Niamey. Comme vous le savez, depuis plusieurs années le Niger fait face aux assauts des organisations terroristes et criminelles. Pour faire Face à ces assauts, nous avons décidé de la montée en puissance des Forces de Défense et de Sécurité du Niger en Général et des Forces Armées Nigériennes en particulier. C’est ainsi que nous avons recruté, nous avons formé, nous avons entrainé, nous avons équipé des effectifs de plus en plus importants. Cet accroissement des effectifs entraine naturellement un besoin croissant en encadrement. La formation est un secteur essentiel pour préparer les forces armées en leur mission. Nous avons au Niger tout le maillon de la chaine de formation depuis le centre de formation des militaires de rang, jusqu’ au centre de  formation d’officiers en passant par le centre de formation des sous-officiers, mais il nous manquait jusqu’ici un maillon de la chaine, c’est cette école militaire supérieure, qui nous permettra de former des Officiers d’Etat-Major et des Officiers Brevetés de guerre. Donc je me réjouis de cette cérémonie. Cette école vient de combler un vide et désormais notre pays est doté de tout le maillon de la chaine de formation des éléments des forces des Armées Nationales », déclare le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées.

Auparavant, deux importantes allocutions ont été prononcées à savoir, le discours inaugural de l’école prononcé par Pr Issoufou Katambé Ministre de la Défense Nationale et l’allocution de bienvenue dite par Colonel Bello Garba Aboul Hassane Commandant des Organismes des Formations des Forces Armées Nigériennes.

Ainsi, dans son discours inaugural, le Ministre de la Défense Nationale Pr Issoufou Katambé n’a pas manqué de rappelé que la création de cette prestigieuse école s’inscrit dans le plan quinquennal 2021-2025 de dédoublement des effectifs des Forces Armées et « marque le début d’une nouvelle ère dans le domaine de l’Enseignement Militaires Supérieur », dit-il. Pr Issoufou Katambé a souligné que cette initiative répond au contexte actuel auquel notre pays et le sahel font face, celui de l’insécurité grandissante qui demande une adaptation permanente afin de mieux garantir l’intégrité du territoire. Parlant de l’importance de cette école, le Ministre de la Défense, Pr Issoufou Katambé, a souligné que la vocation de l’Ecole Militaire Supérieure des Forces Armées Nigériennes est exclusivement dédiée à l’enseignement militaire supérieur. Cet enseignement, centré sur la deuxième partie de la carrière, concerne essentiellement les officiers à l’issue de leur temps de commandement d’unités élémentaires. « Il est surtout destiné à la formation de ceux appelés à exercer des responsabilités importantes de commandement et de direction ou à occuper des postes nécessitant des qualifications techniques élevées », a-t-il souligné. L’ambition qui se cache derrière cette école, est d’arriver à un enseignement militaire de second degré sanctionné par l’obtention du Brevet d’Ecole de Guerre et destiné à préparer les officiers supérieurs à commander des grandes unités et à exercer des responsabilités dans les États-Majors d’armées, interarmées et interalliés, au sein des directions et services, ainsi que dans les organismes ministériels et interministériels où se conçoit et se conduit la politique de défense et de sécurité », a notifié le Ministre de la Défense Nationale.

Occasion solennelle pour le Ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé, de rendre un grand hommage au Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées pour tous les efforts qu’il a bien voulu déployer depuis son accession à la magistrature suprême de notre pays, au profit des Forces Armées Nigériennes, mais plus spécifiquement en faveur de la création de cette école. « Conséquences de ces efforts, les Forces Armées Nigériennes constituent l’armée la plus puissante de l’espace UEMOA. C’est ce que relève le dernier classement de Global Fire Fower. Dans l’espace CEDEAO, le Niger n’est devancé que par le Nigéria et le Ghana. A l’échelle du Continent Africain les FAN figurent dans le Top 20 des puissances militaires », a déclaré le Ministre de la Défense Nationale.

C’était aussi l’occasion pour le Ministre de la Défense Nationale, de transmettre les salutations et les félicitations du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, au Chef d’Etat-Major des Armées et au comité chargé de la création de l’Ecole Militaire Supérieure pour toutes les initiatives conduites dans le cadre de l’effectivité du continuum de la formation au niveau des différents corps, à savoir celui des Officiers, celui des Militaires du Rang. Avant de terminer son discours, le Ministre de la défense Nationale a rendu un hommage à tous les éléments des  Forces de Défense et de Sécurité tombés sur le Champ d’honneur.

Quant au Colonel Bello Garba Aboul Hassane, Commandant des Organismes des Formations des Forces Armées Nigériennes qui a prononcé l’allocution de bienvenue, il a saisi l’opportunité pour rappeler le processus ayant abouti à la réalisation de ce projet de création de l’école militaire supérieure de Niamey. « L’inauguration de cette école s’inscrit dans un long processus visant à doter les Forces Armées Nigériennes de structures de formation adéquates, piliers essentiels de la modernisation de notre outil de défense et de sécurité. En effet, dans le cadre de la mise en place de ces outils de l’enseignement militaire, en plus des centres de formations des militaires du rang et des techniciens, les Forces Armées ont créé l’Ecole de Formation d’Officiers (EFOFAN) en 1998 à Niamey, suivi de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers d‘Actives d’Agadez en 2003 », a-t-il dit. Il a mentionné que cette école permettra aux Forces Armées Nigériennes de faire face à la faible disponibilité des offres de places de stages dans les écoles des pays amis et un besoin de plus en plus pressant en personnel mais aussi un besoin d’harmonisation des compétences. « Cette étape marque donc une étape importante qui rapproche les Forces Armées Nigériennes un peu plus de leur objectif de se doter de la totalité du spectre de formation par la création d’écoles de formation capables de dispenser une éducation militaire et technique de qualité à toutes les catégories de personnels. Aussi, cet outil moderne de la connaissance militaire vient-il étoffer la liste déjà appréciable des Ecoles et Centres de Formation des FAN, en comblant le vide de formation et sans nul doute de répondre à la forte demande en formation d’Officiers d’Etat-Major et d’Officiers Brevetés d’Ecole de Guerre », a-t-il dit.

Par Ali Maman (ONEP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Plus jamais ça au Niger…

Après la proclamation officielle des résultats du second tour des élections présidentielle…