Home ACTUALITE Permettre aux jeunes de pouvoir dialoguer directement avec les dirigeants…

Permettre aux jeunes de pouvoir dialoguer directement avec les dirigeants…

Après la première édition de la grande rencontre citoyenne avec les autorités,  Mme Abdoul-kader Rouki Sarkiss, ancienne présidente des députés juniors parle ici des objectifs de cette rencontre et des grandes attentes de ce dialogue citoyen.

Parlez-nous de la première édition de la grande rencontre citoyenne avec les autorités :

Cette initiative est inspirée de mon expérience de présidente des députés juniors. En tant que groupe de jeunes voire d’enfants nous avons eu le privilège de voir de très près l’avantage du dialogue direct entre jeunes et adultes, entre nous enfants et l’élite dirigeante. De ce fait il m’est venu d’élargir ce privilège à une échelle plus importante permettant à un plus grand nombre de jeunes de pouvoir dialoguer directement avec les dirigeants. Cela a l’avantage d’éviter le filtre politique habituel qui galvaude souvent le message des jeunes et rend en conséquent les réponses inadaptées.  

Comprenez par ces mots que cette rencontre n’était pas seulement pour un échange d’idées mais aussi une occasion  pour renforcer la cohésion à travers les jeunes venus de toutes les régions du pays.

En effet, tout est efficace quand c’est fait en tant opportun comme le dit les Grecs « Hik nok » Cela signifie ici et maintenant, cependant je vous poserai en retour la question..si c’est pas nous jeunes du Niger alors qui?Si c’est maintenant alors quand?Il n’est jamais trop tôt pour des initiatives salvatrices.

Il s’agit plutôt des attentes de la jeunesse pour laquelle j’ai voulu être un modeste porte-parole. 
Il s’agit ici pour les autorités d’écouter et de recueillir  directement les différentes doléances des citoyens et d’en apporter des solutions idoines. Comme je le dis en haut, ce créneau élimine le filtre ordinaire qui empêche une bonne compréhension des questions d’où forcément des réponses approximatives. 

C’est aussi l’occasion pour eux d’évaluer leur propre indicateur de réussite à travers les inquiétudes et satisfactions de la jeunesse et des citoyens en général.

Dans l’ensemble chacun doit prendre conscience de la chance que Dieu nous a offerte en nous donnant ce beau pays et particulièrement une jeunesse composant quasiment la moitié de la population. Ce sont là des atouts non négligeables dans un monde où la qualité des ressources humaines demeure la clé de voûte du développement. 
Il va s’en dire que chacun d’entre nous doit avoir comme sacerdoce sa part contributive au pays. Dès lors que le pays nous a tout donné, il faille raisonnablement qu’en retour nous contribuons chacun selon ses moyens à la prospérité collective. Il ne doit pas y avoir de la tricherie. C’est un cas de conscience. C’est à cette tâche que s’attelle mon ONG. 

Quant à la jeunesse je les exorte à travailler davantage pour porter vaillamment l’héritage qui lui a été léguée par les pères fondateurs de notre pays. Nous devrons être à la hauteur de porter cet héritage. 

Je reste optimiste quant à l’avenir qui semble plus promoteur au regard de cette prise de conscience. C’est un nouvel élan dans les deux sens : de la jeunesse qui parle directement aux dirigeants sans barrière et des dirigeants qui s’expliquent sur leurs actions, leur bien-fondé, et surtout qui écoutent à la source les préoccupations quotidiennes dont ils sont investis de la résolution.

Mme Abdoul-kader Rouki Sarkiss.

Africainement et Nigériennement vôtre !!!

2 Comments

  1. Effectivement c’est dans cette lancé que l’union des étudiants de l’université de Niamey a eu inviter les différents candidats aux élections présidentielles 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Abdoul Aziz Kountché, fabricant de drones au Niger« Il n’est pas nécessaire d’aller ailleurs pour réaliser ses rêves »

Abdoul Aziz Kountché est un jeune nigérien de 37 ans qui a fait la prouesse de fabriquer d…