Home ACTUALITE POINT DE PRESSE DE LA HALCIA : LES 234 MILLIARDS QUE LES PREDATEURS DES DENIERS PUBLICS NE VEULENT PAS RESTITUER A L’ETAT
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 11 juin 2021

POINT DE PRESSE DE LA HALCIA : LES 234 MILLIARDS QUE LES PREDATEURS DES DENIERS PUBLICS NE VEULENT PAS RESTITUER A L’ETAT

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Suite à sa vaste opération portant sur le contrôle des recettes internes de l’Etat, la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HALCIA) en relation avec les services concernés notamment l’Inspection Générale d’Etat, l’Inspection Générale des Finances, la Direction Générale des Douanes, la Direction Générale des Impôts, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Générale, a rendu publics les résultats qui découlent de ses investigations , ce vendredi, 11 juin 2021. En effet, ce sont 234 milliards de francs CFA de droits qui n’ont pas été versés à l’Etat par des personnes physiques et morales s’agissant des grandes et moyennes entreprises ainsi que d’autres recettes de Niamey.

Au niveau des services des douanes, les investigations révèlent que des marchandises de plus de 21 milliards de francs ont été enlevées sans que cela soit régularisé au   Bureau Spécial Exonérations. Des liquidations d’un montant de plus de 56 millions de francs n’ont pas été payées et les investigations se poursuivent.

S’agissant, des marchandises importées provenant des ports de débarquement (Cotonou, Lomé, Accra et Abidjan) ou des achats locaux, les investigations ressortent qu’une quantité importante de marchandises importées ne sont pas parvenues aux bureaux des douanes de destination ; plusieurs déclarations simplifiées n’ont pas été régularisées et des liquidations qui n’ont pas été payées. Cependant, une mobilisation des recettes douanières de plus de 215 millions a été enregistrée.

Ce sont ces résultats qui ont mis les prédateurs des deniers publics dans tous leurs états, eux qui s’estiment être au dessus de la loi et qu’ils peuvent impunément spolier les droits de l’Etat. Ils ne comprennent plus que la Halcia, à travers cette opération, mette fin à l’impunité dont ils jouissaient et qui leur avait permis de s’enrichir illicitement sur le dos du peuple. Ils ne savent plus à quel saint se vouer et malheureusement pour eux la volonté politique du Président de la République, Son Excellence Monsieur, Mohamed Bazoum est ardente et inébranlable s’agissant de la lutte contre la corruption et les infractions assimilées. Il vient encore de la manifester avec la présence du ministre d’Etat à la Présidence de la République et en charge de la bonne gouvernance M. Rhissa Ag Boula  à ce point de presse de la Halcia. La présence du ministre Rhissa Ag Boula au point de presse de la Halcia est l’expression du soutien inconditionnel du Président Bazoum à la Halcia dans l’accomplissement de  sa mission conformément à la loi et que les prédateurs des deniers publics comprennent une fois pour toutes que l’on sonne la fin de l’impunité.

Au demeurant, la Halcia rappelle à ces prédateurs qu’elle ne dispose pas de pouvoir spécifique de recouvrement mais si dans le cadre de ses investigations sur les faits de corruption et d’infractions assimilées, elle décèle des distorsions au régime de recouvrement, les services compétents entrent en action pour rassurer le recouvrement conformément à la loi.

La Halcia marque, à travers ce point de presse,  sa détermination à poursuivre cette vaste opération de contrôle en vue de faire rentrer l’Etat dans ses droits avec le soutien inconditionnel du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum.

Par Ibrahim Aghali (Contribution Web) Tamtam Info News

Check Also

Cérémonie de lancement officiel du 3e Forum des Mines et du pétrole de la CEDEAO (ECOMOF 2021): Promouvoir les potentialités minières et pétrolières des Etats membres

Lancement officiel, ce matin, au Centre International de Conférences Mahatma Gandhi de Nia…