Home ACTUALITE Point de presse de la présidente du CNRCEP, Mme Bety Aichatou Habibou Oumane Edifier l’opinion publique sur le Rapport 2019 de l’ARCEP

Point de presse de la présidente du CNRCEP, Mme Bety Aichatou Habibou Oumane Edifier l’opinion publique sur le Rapport 2019 de l’ARCEP

La présidente du CNRCEP, Mme Bety Aichatou Habibou Oumane a animé un point de presse le vendredi 03 vendredi juillet 2020 au siège de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP). Ce point de presse  a pour but de présenter le rapport annuel 2019 de l’ARCEP.

Ce rapport présenté par la Présidente du Conseil National de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (CNRCEP) vise à satisfaire les obligations de l’article 12 de la loi n° 2018-47 du 12 juillet 2018 portant création, organisation et fonctionnement de l’ARCEP qui exige la production d’un rapport annuel d’activités par le CNRCEP.

Dans ce cadre, le CNRCEP  a transmis solennellement le mardi 30 juin 2020, le rapport 2019 au bureau de son Excellence Monsieur le Premier Ministre.

Pour assurer un fonctionnement meilleur, l’ARCEP a procédé à la mise en place des comités pluridisciplinaires qui ont pour mission la relecture des textes législatifs et réglementaires dans les secteurs régulés.

 En effet, aux multiples missions de contrôles des opérateurs titulaires de licence et ou d’autorisation fournissant au public des services de communication électroniques et de la poste, s’ajoute l’analyse des données statistiques produites par l’ARCEP en collaboration avec ces différents opérateurs.

Ainsi, selon Mme Bety Aichatou Habibou Oumani, plusieurs progrès ont été réalisés entre 2018 et 2019 dans les domaines tels que : le parc d’abonnés fixe, le parc d’abonnés mobile, le taux de couverture des services de communication électroniques, le taux de pénétration globale où des augmentations notoires ont connu respectivement une hausse de 1%, de 11, 7%, de 92% au 31 Décembre 2019 pour le taux de couverture et enfin 5% pour le taux de pénétration. 

Durant cet exercice, le chiffre d’affaires de 2019 de l’ensemble des opérateurs est de 219 505 858 387FCFA, en régression par rapport à celui de 2018 qui s’élève à 237 380 795 894 FCFA soit une baisse notoire de 7,5% a déclaré la présidente du CNRCEP. 

Aussi, les investissements réalisés par les opérateurs détenteurs de licence se chiffrent à 47 413 026 832 FCFA en 2019 avec une baisse de 9% par rapport à 2018. Cette situation est née de la régression d’investissement de l’ATN d’environ 9 milliards par rapport à 2018 et ceux d’orange pour environ 15 milliards par rapport à 2018 a indiqué Mme Bety Aichatou. 

La présidente du CNRCEP a aussi mentionné  les atteintes aux activités postales, particulièrement marquées par la persistance d’une concurrence déloyale, avec la présence de 15 opérateurs informels étouffant le développement efficace du marché. Ce rapport précise de même que, l’autorité de régulation des communications électroniques et de la poste œuvre pleinement pour la protection des usagers à travers des contrôles périodiques des prestations des opérateurs et de la mise à disposition régulière des décisions et avis du CNRCEP sur le site web ( www.arcep.ne) de l’ARCEP.

Il est surtout judicieux de notifier les faits ayant contrariés l’exercice 2019, nonobstant les activités de contrôle, dont notamment l’insuffisance du respect de cahiers de charge par les opérateurs avec comme conséquence la persistance de la détérioration de la qualité de service de téléphonie ; l’insuffisance des investissements des opérateurs ; la persistance des activités liées à la SIMBOX; la concurrence déloyale tant décriée, avec la présence d’opérateurs informels annihilant le développement harmonieux et efficace du marché postal entre autres.

Au regard de ces divers aléas entravant les activités de cette autorité, le conseil national de régulation des communications électroniques et de la poste n’a pas manqué de formuler les recommandations suivantes : accélérer le processus d’adoption des textes du secteur postal ; respecter les engagements internationaux auxquels l’Etat a souscrit, notamment le Free Roaming régional ( CEDEAO, G5 Sahel …); permettre à l’autorité de régulation de faire recours au Fonds d’investissement au Développement (FID) pour finaliser les investissements essentiels au profit d’une régulation efficace ; accélérer la mise en œuvre de l’accès universel et enfin accélérer l’adoption du décret relatif aux effets des rayonnements électromagnétiques sur les populations, etc.

En terme de perspectives, la Présidente estime que l’élaboration du plan stratégique 2020-2024, et l’acquisition d’outils performants de contrôle, participeront avec certitude , à une plus grande performance de l’ARCEP.

Enfin, la présidente du CNRCEP, Mme Bety Aichatou Habibou Oumani a réitéré leur engagement ferme pour renforcer ses relations de coopération avec les autres structures sœurs, dans l’objectif de mutualiser les efforts de régulation, indéniable en cette ère de globalisation.

Par Tamtaminfo News

Check Also

Lettre ouverte à l’ex pensionnaire du Lycée National Issoufou Mahamadou sur les souvenirs provoqués par l’inauguration de l’Hôtel du Ministère des Finances

Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officie…