Home ACTUALITE Police Nationale/Lutte contre l’insécurité et la criminalité: Plusieurs groupes et réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire…

Police Nationale/Lutte contre l’insécurité et la criminalité: Plusieurs groupes et réseaux de malfaiteurs mis hors d’état de nuire…

La Direction de la Police Judiciaire (DGPJ) de Niamey, a procédé le vendredi 20 Septembre dernier, dans la matinée, à la présentation de plusieurs groupes et réseaux de malfaiteurs arrêtés. Cette présentation a eu lieu dans les locaux de la DPJ,  en présence du Procureur de la République, M. Cheibou Samna Soumana.

Il s’agit au total de six (6) groupes de malfaiteurs qui ont été présentés à la presse. A cette occasion, le Directeur de la Police Judiciaire, a présenté un à un l’ensemble de ces groupes et réseaux au Procureur de la République. L’Inspecteur général de Police Rabiou Dady a expliqué au Procureur, la spécialité et le mode opératoire de chaque groupe. Le DPJ a, aussi, informé le Procureur que tous les groupes ont reconnu les faits qui leur ont été reprochés. Cette présentation a aussi concerné les biens en espèce et en nature que possédaient certains des groupes lors de leur arrestation. Tous les objets qu’ils utilisent pour commettre leur sale besogne ont été également présentés au Procureur de la République. Il s’agit des objets tels que : des coupe-coupe,  des armes à feu,  des couteaux et bien d’autres outils.

Dans un communiqué de la Police, lu par la Commissaire de Police Mme Ousman Maka Nana Aïchatou, Directrice Adjointe du Service Central de l’Information, Relation Publique et Sport, des détails ont été donné sur les arrestations de ces six (6) groupes.

Ainsi, le premier groupe est une bande de quinze (15) malfrats qui ont pour mode opératoire le ciblage d’un client nanti sortant d’une banque. Ils profitent de l’inattention de la victime pour lui subtiliser l’argent qu’il venait de retirer de la banque, parfois en usant de la violence (usage d’armes à feu) lorsqu’ils n’arrivent pas à tromper sa vigilance. Le communiqué a précisé que sur ce mode opératoire, treize (13) victimes ont été recensées avec un préjudice estimé à 329 574 000 FCFA, dont 140 000 000 en une seule fois. Ce groupe a été arrêté grâce aux services de la Direction Départementale de la Police Nationale de Gaya, qui, lors d’une fouille de sécurité, ont identifié l’arme que les malfrats utilisent et trois (3) personnes membres de ladite bande.

La deuxième bande est composée de cinq (5) malfrats, dont trois (3) interpellés, pour plusieurs cas de vol de nuit à mains armées par infraction avec violence ayant laissé des traces de blessures. Leur mode opératoire consiste à parcourir en journée les rues à la recherche d’une cible principalement des ONGs ou des entreprises, pour lesquelles ils se renseignent parfois auprès des vigiles qu’ils amadouent et reviennent opérer tard dans la nuit à bord de véhicules loués au préalable. A leur actif, la police a dénombré onze (11) cas de vol entre juillet et Septembre 2019, avec un préjudice de 43 000 000 FCFA. La Police a récupéré entre leurs mains 29 ordinateurs, 30 tablettes et divers articles ; trois (3) PA et trois (3) véhicules.

La troisième Bande quant à elle est composée de quatre (4) malfrats dont un voleur de véhicule et ses trois (3) receleurs. Ledit voleur opère le plus souvent en journée en usant de fausses clés pour subtiliser le véhicule pour ensuite aller le vendre à un de ses nombreux receleurs. Le voleur a été arrêté grâce à la vigilance des services de Police de la Direction Départementale de la Police de Birni N’Gaouré. Le communiqué a précisé que quatre (4) véhicules ont été retrouvés à ce niveau.

La quatrième bande est composée de quatre (4) délinquants notoirement connus par les services de la Police Nationale. Ils ont été interpellés pour meurtre d’un jeune de 21 ans au quartier Lacroussou le 11 Septembre 2019.

L’autre bande, elle aussi composée de délinquants, comprend trois (3) individus interpellés pour escroquerie par voie électronique. Leur mode opératoire consiste à se faire passer pour de grands entrepreneurs à la recherche d’un produit et ainsi user de stratagèmes pour se faire remettre d’importantes sommes d’argent par le potentiel partenaire.

Le dernier cas est un individu, auteur de l’assassinat d’une enseignante chercheure au quartier Banikoubaye (derrière le Centre Aéré BCEAO) le 10 Aout 2019.

La plupart des éléments de ces groupes sont de nationalités étrangères, plus précisément des pays de la sous-région. C’est pourquoi, la Police Nationale ne cesse d’inviter la population nigérienne à la vigilance et à la prudence, mais aussi, à une meilleure collaboration avec les Services de sécurité intérieur, à travers la dénonciation, l’alerte et la fourniture de bonnes informations en cas de suspicion. 

Profitant de sa présence à cette occasion, le Procureur de la République a, au nom des plus hautes autorités Nigériennes, salué la Police Nationale de manière générale et spécifiquement les agents des Services des Directions Départementales de Gaya et de Birni N’Gaouré pour ce remarquable travail. Il faut noter que tous les individus interpellés dans ces affaires ont reconnu les faits qui leur ont été reprochés. C’est pour cette raison que le Procureur a justifié la présentation des membres de toutes ces bandes à visage découvert pour permettre à la population et à toutes les victimes qui reconnaissent un de ces individus de venir témoigner.

M. Cheibou Samna Soumana a saisi, cette opportunité pour inviter la population nigérienne dans son ensemble à une meilleure collaboration avec les Forces de Défense et de Sécurité dans cette lutte contre l’insécurité dans nos villes et sur tout le territoire national. La sécurité, a-t-il rappelé, est une affaire de tous. Le Procureur de la République a ainsi demandé à tous ceux qui auraient reconnu des visages parmi ces malfrats de ne pas hésiter à venir témoigner. Il a conclu en invitant la population à la vigilance et à la dénonciation de tout mouvement, tout comportement sur lesquels l’on a des doutes.

Par Ali Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima nommé Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel…

Par Décret du Président de la République, M. Boureima Issifi a été nommé Coordonnateur du …