Accueil / ACTUALITE / Politique: Albadé Abouba fourbit ses armes chez Seini Oumarou !

Politique: Albadé Abouba fourbit ses armes chez Seini Oumarou !

Le Ministre d'Etat Albade Abouba

Le Ministre d’Etat Albade Abouba

A mesure que la date du double congrès du MNSD-Nassara prévu pour la fin de ce mois s’approche, la mobilisation des troupes s’intensifie chez les deux ailes qui se disputent désormais la tête du parti. L’aile d’Albadé Abouba a été la plus active ces derniers temps avec les différents meetings que les dissidents du MNSD organisent dans les chefs lieux de région du pays, des meetings suivis par la tenue de Conférences régionales en prélude à la tenue du Congrès convoqué par celui qui se considère toujours comme le Secrétaire Générale du MNSD- Nassara.

Après Dosso et Tahoua ces dernières semaines, c’est au tour de Tillabéry d’accueillir, ce weekend, Albadé Abouba et son armada de partisans. Il a pourtant été suspendu du parti pour un an, au même titre que 34 autres membres, par le bureau politique du MNSD-Nassara que dirige Seni Oumarou, en dépit de la décision de justice qui a annulé leur exclusion précédemment. L’actuel ministre d’Etat à la Présidence qui a rallié la majorité au pouvoir  et avec le soutien de plusieurs personnalités du parti, continue donc de mobiliser les militants jusque dans le fief du ‘’provisoire’’ président du parti, Seini Oumarou.

A l’étape de Tillabéry, tout comme à Dosso et Tahoua, Albadé Abouba a animé un meeting populaire en parallèle à la conférence régionale MNSD Tillabéry. A la manœuvre à la tête de cette section, coté dissidents, c’est l’actuel ministre Ada Cheffou, ex Dg de l’OPVN, lui aussi ‘’suspendu’’ du bureau politique du parti tout comme un des autres barons MNSD de la région, Wassalké Boukary, lui aussi actuel ministre et visé par la même sanction disciplinaire que Albadé et les autres.

Au cours de ces manifestations, les intervenants ont multiplié les déclarations de soutien au Programme de la Renaissance du Président de la République, au SG du parti ainsi qu’aux camarades membres du gouvernement ». L’occasion aussi d’attaquer le président Seini Oumarou accusé d’être le principal responsable de la situation que traverse actuellement le parti. A Dosso, par exemple, l’ancien député Hama Zada, actuel DG de la SOPAMIN, a été très critiqué avec Seini au point de le qualifier de « président par accident » et de remettre en cause certaines réalisations de la 5e République sous Tandja, au temps où le MNSD dirigeait la majorité au pouvoir. Pour l’heure donc, Albadé Abouba s’appuie sur les régions où les sections, ou du moins les présidents de section, lui sont fidèles.

Il ne reste plus dans ce cadre que Zinder et Niamey pour boucler la boucle avant le Congrès qui s’annonce assez houleux. Le dernier mot revient, en effet, aux congressistes sauf si les deux ailes se boycottent mutuellement, ce qui est le scénario le plus plausible en l’état actuel des choses. A l’évidence, donc, on s’achemine vers un double congrès au niveau du parti de l’ancien président Tandja Mamadou, première force de l’opposition politique. La procédure judiciaire n’ayant pas encore permis de partager les deux ailes, le Congrès de fin novembre a de fortes chances de creuser, un peu plus, le fossé entre les partisans de Seini Oumarou qui règne sur une portion congrue du parti et ceux d’Albadé Abouba qui contrôlent désormais les 2/3 du MNSD.

Il va sans dire que la justice sera appelée à statuer encore sur ce dossier dont l’issue reste incertaine, chaque aile se prévalant du respect de la légalité et de la légitimité au titre du parti. La succession des meetings et autres réunions de ces dernières semaines illustre l’état de branle-bas de combat au niveau des deux ailes, en attendant le double congrès de fin novembre et l’épopée judiciaire qui se profile à l’horizon. A la fin des travaux, les participants à la conférence régionale de la section MNSD-Nassara de Tillabéri a réaffirmé son soutien au président de la République et leur volonté de porter à la tête du parti Albadé Abouba, Secrétaire général dudit parti. Ils ont en outre reconduit Ada Cheffou à la tête de leur section.

À propos de l'Auteur

A.B. (OPINIONS N° 245 DU 19 NOVEMBRE 2014 )

À propos Administrateur

11 plusieurs commentaires

  1. Le guristes sont entrain de diviser les nigeriens, je plein vraiment ceux qui se laissent faire, ces dissidents sont les pires traitres de la nation…. Allah ya Issa!!!

  2. Quand dans un match, on l’arbitre de son côté, la victoire est sûre. On peut même narguer les spectateurs

  3. tout homme bien né dans une famille bien constituée autour de la dignité et des bonnes moeurs ne peut soutenir albadé et sa clique

  4. le torchon d OPINION toujours dans ces œuvres journalistequement minable

  5. C’est ridicule. comme si nous ne voyons pas ce qui se passe dans ce pays. Allez voir ce que Albadé fait à l’intérieur du pays, là où il a le contrôle bien sûr:
    – la chasse aux fonctionnaires engagée contre tous ceux qui ne sont pas dans leur système;
    – l’achat de conscience et à grands frais;
    – le transport des militants acquis à sa cause dans tous les meetings organisés à travers le pays et dans toutes les directions créant un dysfonctionnement de l’administration locale.
    Qui cela peut enchanter dans un pays où l’insécurité devient grandissante?

  6. Les Albade contrôlent 2/3 du partir? Votre source monsieur

  7. hybride ou métisse

  8. Quel poid Albade peut prétendre offrir au Mnsd. Griotisme ?!

  9. IL ARRIVE QU’ON SE PERD DANS SES CALCULS. ÇA PEUT ARRIVER DE CHAQUE CÔTÉ.

  10. AU NIGER ON PEUT SE RÉCLAMER DE L’OPPOSITION ET ÊTRE AVEC LE POUVOIR.
    NO LIMIT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>