Accueil / ACTUALITE / POLITIQUE / Politique : Des nouvelles défections au sein du Moden FA Lumana

Politique : Des nouvelles défections au sein du Moden FA Lumana

Plusieurs militants du Moden FA Lumana ont annoncé leur ralliement au PNDS-Tarraya, le principal parti au pouvoir mais aussi le principal allié du parti de Hama Amadou, actuel président de l’Assemblée nationale.

 

 

Parmi ceux qui ont quitté Lumana, on cite le nom d’un grand opérateur économique et meneur d’hommes de Téra, Seydou Morey et celui de Gremah Boukar Koura, un militant de première heure de Moden FA Lumana qui a transmis sa lettre de démission au président Hama Amadou. A Téra, les grands du PNDS comme Tahirou Guérouel, ont honoré de leur présence à ce grand meeting organisé à l’honneur des nouveaux venus. Du côté de Maïné Soroa, également l’on s’apprête à tenir un autre meeting géant avant la fin de la semaine, pour célébrer l’arrivée de l’ancien député Gremah Boukar et ses hommes au PNDS-Tarraya. Si pour le premier Seydou Morey, on n’ignore les réelles motivations qui l’ont poussé à prendre la carte du parti rose, la défection de Gremah Boukar est elle motivée par un certain nombre de raisons que celui-ci a énuméré dans sa lettre de démission qu’il a envoyée au président de Moden FA Lumana.

Dans un courrier adressé à Hama Amadou, Gremah Boukar invoque la non prise en compte des «préoccupations » des militants, le «clanisme », le silence du bureau politique face à des séries «d’atteinte à son honneur», «l’exclusion », «l’unilatéralisme», une «campagne ciblée de dénigrement des militants de première heure », comme les principales raisons qui ont suscité son départ de Luamana. Du côté de Lumana on estime que les militants sont libres d’adhérer ou de quitter un parti. Toutefois, il n’est pas rare d’entendre les militants de cette formation politique manifester leurs mécontentements suite aux toutes premières défections notamment celles qui avaient grossi les rangs du PNDS à Maradi. Il est vrai qu’aucun texte de portée national n’interdit aux deux partis alliés d’arracher à l’un ou à l’autre des militants.

Mais ce dont on est au moins sûr c’est que ces départs massifs des militants au profit du PNDS ont ouvertement été critiqués par certains dignitaires de Lumana qui les assimilent à des pratiques déloyales. A coup sûr, les départs des grands militants de Lumana de la trame Seydou Morey et Gremah Boukar Koura va renforcer la côte du parti rose à Tillabéry et Diffa.

À propos Super User

14 plusieurs commentaires

  1. Ce sont des militants sans

  2. Soyons plus forts face

  3. Le temps nous le dira si un GREMA BOUKAR est bien un militant du poids politique qu’on lui pr

  4. Ce Grema a eu le traitement qu’un traitre m

  5. faut pas se tromper!les gens attendent les occasions pour se lancer du bon c

  6. faut pas se tromper!les gens attendent les occasions pour se lancer du bon c

  7. pour votre information seydou morey n a jamais milit

  8. Si tous ceux qui ont de dossier avec la HALCIA vont rejoindre le PNDS, alors c’est tout LUMANA qui va se vider. Car je n’ai jamais vu un seul membre de LUMANA qui cherche du halal, tous des pr

  9. Seydou Morey etais de MNSD quand Tandja a eject

  10. Ledoux 01 tu mens je suis

  11. Vraiment je ne crois pas

  12. monsieur le journaleu tu ments seydou n a jamais pris la carte de loumana, et on sait pourquoi il est parti au PNDS , C EST A CAUSE DE SES SA CRIMINALITE CAUSE DANS LE DOMAINE DES DEDOUANEMENT, DONC IL EST POURSUIVI PAR LA JUSTICE PLUS PRECISEMENT LA HALCIA.TOUT CE QUE JE SAIS; SI LE REGIME ACTUEL UTILISE LES INSTITUTIONS ETATIQUES COMME GAGE POUR MENACER DES CITOYENS DELINQUANTS POUR QU IL ADHERENT LEUR PARTI, JE PENSE QUE C EST MALHEUREUX ET ILS N IRONT NUL PART.MEME ARRIVER AUX BOUT DU PREMIER MANDAT LEUR SERA DIFFICILE VOIRE IMPOSSIBLE.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.