Accueil / ACTUALITE / SOCIETE / Portrait : Dr Abdou Harouna, le «Sarkin yaki Katsina», un enfant prodige ?

Portrait : Dr Abdou Harouna, le «Sarkin yaki Katsina», un enfant prodige ?

Celui que les Maradawas désignent sous le titre de « Sarkin Yaki », de son vrai nom Abdou Laouali Harouna, est plus que jamais, en train de confirmer sa stature de personnage de premier plan dans le paysage socio politique de Maradi. Agé de 45 ans seulement, « le cadre d’AREVA » est un personnage qui ne laisse personne indifférent.

Adulé par les uns et craint par les autres, ses apparitions à Maradi, suscitent à chaque instant des mouvements de foule et des vagues d’admirateurs. Une fois de plus, il vient d’en faire la cinglante démonstration de sa « popularité », lors de l’élection des membres du bureau de la section communale PNDS de Maradi. Pressenti au départ pour briguer le poste de président, la quasi totalité des délégués (sauf un seul) lui avaient déjà prêté allégeance, il s’est finalement retrouvé à la 2ème vice présidence, après des conclaves et des conciliabules alambiqués dont seuls « les barons » du PNDS de Maradi ont le secret. Mais qu’importe, la « star » incontestablement, c’était bien lui.

Tout se jouait autour de sa personne. Les militants à la base ne juraient que par lui. C’est finalement par « consensus » que PNDS de Maradi nomma à sa présidence, un commerçant du nom de Elh Sani Dan Biri. Revenons plutôt au personnage de SarkinYaki. Dans la foulée de la mise en place du bureau où il prononce un discours conciliateur et rassembleur (preuve d’élévation d’esprit et de leadership), il octroie à la section PNDS de Maradi un véhicule 4×4 en bon état, histoire de passer l’éponge sur tout ce qui s’est passé. Ce geste plein de volontarisme et de désintéressement a émerveillé plus d’un militant rose et au delà, toute la ville de Maradi.

Pour beaucoup de militants présents au moment de l’action, SarkinYaki, même relégué aux seconds rôles, est incontestablement la personne la plus influente de la Section communale de Maradi. Pour preuve, aussitôt après la fin de la cérémonie, une nuée de griots et des meutes de militants l’accompagnèrent jusqu’à son véhicule, comme si c’était lui le président. Le même soir le fameux orchestre de Tchiro donna un concert devant son domicile en présence d’une marrée de supporteurs. Qui est ce personnage déroutant qui fait une entrée très remarquée sur l’échiquier socio politique de Maradi ?

Mai Kano, comme l’appellent ses grands parents du quartier Indaka, Abdou Laouali Harouna, en dehors de ses amis de collège et de lycée, était assez peu connu des jeunes Maradawas car ayant passe plus de 20 ans entre Niamey et l’extérieur du Niger. Il a fallu qu’il soit intronisé au sultanat de Maradi comme SarkinYakin Katsina, pour que son nom sorte au grand jour. Beaucoup de ses amis d’enfance disent pourtant ne pas être surpris de sa trajectoire politique. Ancien SG et président de l’USN au lycée Dan Baskore de Maradi et au lycée Kassai de Niamey, il fut également membre du service d’ordre et de la discipline du présidium de la conférence nationale souveraine du Niger, SG de l’ des étudiants nigériens au Nigéria, puis une fois aux états unis, vice président des ressortissants nigériens dans ce pays. Le garçon incarnait déjà un certain leadership.

Un chef de guerre, un chef de file, un intellectuel des temps modernes ; Abdou incarne à la fois le modernisme et la tradtion. Tout cela n’est pas fortuit. Au pays d’Obama, Abdou Harouna occupa des postes pointus dans plusieurs multinationales américaines, notamment dans l’aéronautique ou il échelonna les grades jusqu’au prestigieux poste de Directeur exécutif en charge des achats, de la logistique et de la planification de la production. Il fut également Directeur régional en matière des achats et de la logistique de CELTEL et coiffait tous les Directeurs du dit domaine de l’Afrique de l’ouest et du centre, avant de se retrouver à AREVA depuis bientôt quatre ans.

À Maradi, il symbolise et incarne, avec les Ibrahima Yacouba, les Laouali Dan Dah et bien d’autres « riches intellectuels » de leur génération, cet esprit de Maradi qui consiste à « réussir » sans l’aide de personne et à « partager » abondamment. Sur ce plan là, Abdou Harouna est l’un de ces rares « yantakarda » de Maradi qui remplissent les deux conditions essentielles pour prétendre à un quelconque leadership à Maradi. A savoir la richesse et la générosité. Beaucoup de Maradawas apprécient sa disponibilité, son sens élevé d’écoute, sa compassion et son style de franc parler.

Le fait d’être un « intellectuel » est pour lui un avantage comparatif, et pas des moindres. Reste maintenant son côté « blingbling » que ses détracteurs ne cessent de mettre en avant. En effet, Abdou Harouna, même à Niamey, entretient chez lui comme à Maradi, une foule de courtisans qui ne le lâchent pas d’une semelle. Ambition démesurée pour les uns, volonté de se montrer pour les autres. Ici également, ce sont ses camarades de classes qui comprennent le mieux le personnage. « Depuis que nous étions petits, Abdou a toujours fait montre d’une propension au leadership ; il avait de ces traits qui le distinguaient des autres.

Il était l’acteur principal ou meme le centre de gravité de tout ce que nous organisions à l’époque … nos parents disaient de lui qu’il avait la tête d’un grand monsieur… et ce n’est pas un hasard si le Sultan Ali Zaki l’a intronisé Sarkin Yakin Katstina …» déclare un de ses amis d’enfance. Sans commentaire.

À propos Super User

17 plusieurs commentaires

  1. Irene Gbetholancy

    People stop hating and celebrate others success. Dr. Harouna mes sinceres felecitations et que Dieu vous guide dans votre destine.
    Que Dieu allege et change le coeur des frustres et des eternels jaloux et haters).

    I am truly happy for you, use your talents and skills to help your community and Niger in general.

    God bless you and your family !
    Irene depuis les USA

  2. dan tanin mayrogo

    au pseudo Vrai Diallo: des gens comme toi finissent toujours sur des tas tas d’ordures entrain de collecter des chiffons…! tu fais piti

  3. Salut les gars; au lieu que des messieurs comme ce brave serkin yakki nous inspire, il devient l’objet de la jalousie;;;;Nigeriens kenan ;;;;relisezbien et voyez de vous meme si ce monsieur n est pas un ppotentiel leader de ce pays ;;;et si Dieu le decide ainsi, vos ragots n’y feront rien::::soyons fiers que de jeunes de sa carrure emergent dans ce Niger mourant pour au moins ressusciter l espoir

  4. Combien couterait un article comme celui ci?

  5. Que le journaliste exagere enormememnt en termes de « lechage de bottes » est un fait. Mais au dela de ca, de grace evitez la jalousie, ce monsieur a eu un parcours exceptionnel, chapeau! Essayez en bon musulman d’esperer qu’il apporte quelque chose a son pays en restant humble, en se disant qu’il y a eu, qu’il y a et qu’il y aura autant sinon plus que lui. Evitez cette terrible norceur du coeur, cette jalousie qui vous fait deverser des stupidites sur les gens de l’est, de l’ouest, les haoussas, les djermas..etc. Tout le monde je le jure a ete barbare un moment. EVITEZ LA JALOUSIE.

  6. Sarkin Yaki Katsina? Ok j’espere qu’il a Boko Haram dans sa ligne de mire.Que des titres d’ une certaine epoque, de la fanfaronade quoi.

  7. [quote name= »dan dawra »]kay depuis kan un haoussa est guerrier,un haoussa est commer

  8. kay depuis kan un haoussa est guerrier,un haoussa est commer

  9. Ce journaliste est un minable.

  10. Le monde entier maintenant sait a quoi ressemble un vrai Diallo. Tu es sure que te anc

  11. Hey Kamougu

  12. C est avec une tr

  13. A vrai Diallo

    C’est quoi ton probl

  14. Du n’importe quoi; Depuis quand un ressortissart de l’est est devenu grand. grand par le titre oui, mais mesquuin dans les faits. Un ressortissant de l’est a beau devenir un docteur il reste toujours un ressortissant de l’est , c’est-

  15. journalist? ou Griot?

  16. Il ne faut pas lui attirer des ennemies, SVP laissez le en paix.Un gars de Maradi qui r

  17. C’est toujours comme

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.