Home ACTUALITE Pose de la première pierre, pour la construction du Pipeline Niger-Bénin par le Président de la République Issoufou Mahamadou…

Pose de la première pierre, pour la construction du Pipeline Niger-Bénin par le Président de la République Issoufou Mahamadou…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou  a lancé officiellement, hier, sur le site de Koulélé dans la région de Diffa, les travaux de construction du pipeline Niger-Bénin. Pour un linéaire total de 1982 km dont 1298 km en territoire nigérien et 684 km au Bénin, cette infrastructure vise à améliorer de façon substantielle les revenus de l’Etat en même temps qu’il impactera de manière positive sur la création des emplois, le niveau de vie des populations et par-delà le développement économique et social du Niger.

C’est donc un engagement fort du Président de la République, Issoufou Mahamadou qui vient d’être concrétisé. Comme l’ont clamé les femmes de la troupe Al Bichiri deTchiro, le Président Issoufou entrera dans le panthéon de l’histoire de notre pays, comme l’un des grands bâtisseurs et visionnaires.

En deux mandats successifs, il a transformé radicalement le visage du Niger, devenu désormais un pays respecté et respectable sur la scène internationale.

Cette renaissance en marche mérite d’être poursuivie pour le grand bonheur du peuple nigérien.

Pour revenir à la cérémonie, d’hier, indiquons tout simplement que la construction de ce pipeline constitue donc une étape importante dans la production pétrolière au Niger. Les travaux de construction seront exécutés par la CNPC et la société de pipeline au Niger dénommée West African Oil Pipeline Company (WAPCO-Niger). Conformément à la feuille de route que le gouvernement s’est fixée en collaboration avec ses partenaires, le gros des travaux démarrera en janvier 2020 et sera achevé en novembre 2021 et la mise en exploitation n’interviendra qu’en janvier 2022.

La cérémonie de lacement des travaux de ce pipeline a enregistré la participation de plusieurs personnalités.

Pour le Président de la République, cette 2èmephase de l’exploitation du champ pétrolier est un moment historique pour le Niger en ce sens qu’elle constitue le projet le plus grand dans l’histoire de notre pays depuis l’indépendance. « Cette phase du champ pétrolier connaitra un investissement de près de 4 milliards de dollars américains entre 2019 et 2021. Si on tient compte des investissements programmés jusqu’en 2031, ce sont au total 7 milliards de dollars qui seront investis.

Ces investissements vont soutenir la croissance du Niger dans la mesure où à partir de 2021-2022, le Niger connaitra un taux de croissance à deux chiffres. En 2022, on pense bien que le Niger aura un taux de croissance de 12%.  Autant dire que ce projet va apporter près de 6 points de croissance. Mieux, cette seconde phase va permettre de restructurer l’économie du Niger. Jusqu’ici, le pétrole représente 4% du PIB. Il va représenter 24% du PIB  Nigerà partir de 2022.Ce projet va générer en 2022près de 45% des recettes fiscales de l’Etat qui viendront du secteur pétrolier, soit d’environ400 milliards de FCFA.

Par ailleurs, ce secteur va créer plusieurs emplois à la jeunesse nigérienne et augmentera la poursuite du développement des champs pétroliers. La réalisation des stations de traitement ; des centrales électriques en l’occurrence l’électrification de N’Gourti ; d’un nouvel aérodrome à Koulélé etc. A cela vient s’ajouter la réalisation de plusieurs infrastructures routières et sociales dans les régions traversées par le pipeline.

S’agissant des infrastructures routières, il est convenu la réalisation de la route Diffa-N’Guigmi, frontière avec le Tchad. « J’ai demandé à la CNPC la réalisation de la route du Pétrole qui va quitter la frontière avec la Libye pour venir à Dirkou-Bilma-Agadem jusqu’à N’Guigmi pour joindre la route Diffa-N’guigmi frontière avec le Tchad. En perspective, le Niger compte poursuivre la transformation du pétrole en cherchant davantage de valeur ajoutée.

Il sera envisagé à cet effet, l’augmentation des capacités de la Raffinerie de Zinder pour tenir compte de la consommation nationale qui est en hausse. En plus, j’ai demandé aussi à la CNPC, de réfléchir sur la mise en place d’une véritable industrie pétrochimique au Niger. Bref, on peut dire que le Niger est promis à un bel avenir sur le plan pétrolier’’.

Le pipeline international export va permettre d’acheminer le pétrole brut du Niger au port de Sèmé où sera construite la station terminale. C’est à partir de ce port que le pétrole brut sera exporté vers le marché international. Ce pipeline est le plus long en Afrique, soit au total de 2.085 Km. Ce qui va certainement attirer l’attention de tous les pétroliers du monde. Les travaux de construction de ce grand projet structurant vont démarrer entre décembre 2019 et janvier2020 pour un délai d’exécution de deux (2) ans. La durée de vie du projet est estimée à 40 ans voire 70 ans selon les spécialistes du domaine. D’après le ministre du Pétrole M. Foumakoye Gado, ce pipeline traversera 5 régions au Niger à savoir Diffa, Zinder, Maradi, Tahoua et Dosso.

Il sera construit selon les normes internationales, avec les caractéristiques ci-après : une capacité de transport de 4,5 millions de tonnes par an, soit 35 millions de barils, capacité extensible par ajout de pompes supplémentaires ; un diamètre de 508 mm ou 20 pouces ; huit (08) stations de pompage y seront construites dont six (06) au Niger et deux (2) au Bénin ; une Station Terminale sera construite au port de Sèmè au Bénin. Le pétrole brut y sera stocké avant son envoi au terminal par un pipeline maritime long de 15,4 km vers la bouée de chargement des tankers ; la station sera équipée d’un débit mètre pour le comptage du brut chargé ; trente-cinq (35) salles de vannes réparties entre les six stations au Niger seront installées. Un grand centre de maintenance et de réparation sera installé près de SORAZ à Zinder ; 1276 km de ligne de fibre optique sur la partie nigérienne du pipeline seront construites ; 1280 km de pistes sur l’emprise du pipeline seront réalisés etc.

En outre, sur les 1298 km en territoire nigérien, le pipeline permettra, selon le ministre du Pétrole, de développer des opportunités pour les collectivités locales, notamment dans les secteurs de l’énergie, de la communication, de l’hydraulique et de l’éducation. M. Foumakoye  Gado devait par la suite relever que la bonne gouvernance, notamment la transparence, dans l’exploitation de ces ressources, sera de rigueur.  « Si d’autres pays ont pu financer leur développement industriel à partir des excédents dégagés par leur agriculture, le Niger, à l’inverse, pourra financer son développement économique et social à partir des excédents dégagés par l’industrie minière et pétrolière. Source de malédiction ailleurs, compte tenu des guerres qu’ils suscitent, je veillerai à ce que les revenus qu’on en tire, parce que bien redistribués, contribuent à l’épanouissement des Nigériens notamment à travers l’accès à l’école, à la santé et à l’eau », a assuré le ministre M. Foumakoye Gado.

De par sa taille, son niveau d’investissements, les recettes attendues et les emplois qu’il générera, ce projet est l’un des plus importants que notre pays ait enregistré depuis son indépendance. Il faut noter que pour le développement de la Grande autorisation exclusive d’exportation (Grande AEE) et la mise en évidence des réserves récupérables estimées à 844,8 millions de barils, ce sont des investissements de l’ordre de six (6) milliards 870 millions de dollars US, soit 4000 milliards de FCFA qui sont prévus dont plus de cinq (5) milliards de dollars ou 2800milliards de FCFA pour les seules années 2019, 2020 et 2021 correspondant à la période de construction.

Ces investissements vont permettre le développement du champ pétrolier, c’est-à-dire la préparation à l’exploitation de 112 gisements destinés à l’export à travers la réalisation de 430 forages ; la construction d’un nouveau centre de collecte et de traitement à Koulélé d’une capacité de traitement 90.000 barils/Jour. C’est dire que ce projet d’oléoduc impactera positivement la marche du Niger vers l’émergence économique et sociale.

En effet, le secteur pétrolier représente déjà un fort levier de croissance au Niger. A titre illustratif, de 2011 à 2018, il a représenté en moyenne 4% du PIB ; 19% des recettes fiscales et 16% des exportations. A terme, avec la mise en œuvre de cette nouvelle phase, le secteur pétrolier sera le principal levier de l’économie nigérienne. Il représentera ainsi, à l’horizon 2022, quelque 24% du PIB ; 45% des recettes fiscales ; 68% des exportations et 8 à 12% des emplois salariés formels au Niger.

En outre, un des atouts de la construction de ce pipeline d’exportation du brut réside également dans les opportunités et les conditions favorables qu’il offre pour d’autres investissements sur les blocs pétroliers du Niger, devenus alors plus attractifs permettant ainsi de booster l’exploration, d’augmenter les réserves et d’accroître les niveaux de production. Ce qui veut dire qu’on peut alors espérer dans quelques années bien au-delà de 100.000 barils/Jour.

Notons que l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine Zhang Li Jun et le président de la CNODC, partenaire stratégique de ce présent projet ont  indiqué qu’avec la réalisation de cette infrastructure pétrolière, le Niger occupera une place de choix dans le secteur du pétrolier en Afrique et dans le monde d’ici quelques années.

Par Tamtaminfo (d’après le Sahel)

15 Comments

  1. Poser la première pierre c’est facile.
    Achever le chantier est une autre chose…
    Si on avance à la vitesse de la construction du barrage de Kandadji…
    Ce n’est pas demain que le pétrole va couler dans le pipe line…

  2. Les populations de diffa sont massacres, mutiles par milliers et jamais issoufou ne s’y est rendu ou meme eu un mot de compassion a leur egard. A present que de l’argent est en jeu, il se precipite pour aller poser un pierre et revenir dare dare dans son palais frais et securise. Elle est ou la grandeur?

    1. Bjr notre cher Nostradamus sensé être de la lignée de l’autre qui a su mettre en exergue, tous les plans machiavélique sur l’avenir de l’humanité; certes, parce qu’il est peut-être, un grand Maitre de la Franc-maçonnerie pour appartenir au groupe fermé de l’obédience ayant fondé les grands empires tant socioéconomique que financier. Au cas où tu n’es qu’un prête-nom pour un pseudo; mieux vaut te taire, petit. Autrement, DIS-NOUS CE QUE TU AS COMPRIS, COMPRENDS ET COMPRENDRAS » quand, à la sortie de l’audience accordée à SEM. Eric P. Whitaker, ce diplomate chevronné a déclaré:

      « …Au cours de cette rencontre avec le Président de la République du Niger, nous avons discuté des questions liées à la collecte et le partage des renseignements, la surveillance et la reconnaissance, ainsi que l’engagement des États-Unis d’Amérique à former et à équiper les forces de défense et de sécurité du Niger pour les aider à faire face aux menaces régionales et à dissuader les activités criminelles. « Nous avons salué la volonté du Niger d’être un partenaire efficace et précieux dans la lutte contre l’extrémisme violent, comme en témoigne sa participation à la Force Conjointe du G5 Sahel et à la Force Multinationale Mixte dans le Bassin du Lac Tchad… »

      Et, le Général Stephen Townsend affirme que cette visite au Niger lui donne l’occasion importante de rencontrer les dirigeants nigériens afin de mieux comprendre les problèmes liés à la sécurité et les questions d’importance pour le Niger, un leader régional et un partenaire de sécurité durable, déterminé à renforcer ses capacités de défense pour lutter efficacement contre les réseaux terroristes dans la région dès que les opérations aériennes auront commencé à Agadez, le Niger permettra aux États-Unis et à d’autres partenaires de faire face plus efficacement aux menaces à la sécurité ».

      Pendant que Stephen Townsend, rappela que le Niger est un partenaire important et précieux des États-Unis et un leader inconditionnel contre le terrorisme. « Il convient de le féliciter d’avoir combattu les groupes terroristes dans le but d’instaurer la stabilité tout en restaurant la sécurité et la stabilité aux citoyens du Niger et de la région »

      Alors Nostradamus:

      – QUAND ON SAIT QUE SEM LE PRÉSIDENT ISSOUFOU MAHAMADOU N’EST PAS UNE MACHINE PROGRAMMABLE AUX FONCTIONS MULTIPLES POUR ÊTRE PARTOUT, EN TOUT LIEU ET À TOUT TEMPS PRÉSENT POUR ASSURER ET ASSUMER SES RESPONSABILITES…
      – QUAND BIEN MÊME ARNAULD SWAZNNEGGER DANS LE FILM « TERMINATOR », N’EUT PU JOUER ET ACCOMPLIR SA MISSION QU’EN ATTAQUANT LES SITUATIONS UNE À UNE JUSQU’À LA DERNIÈRE…

      – Quand tu dis que les populations de diffa sont massacres, mutiles par milliers et que là, il se précipite pour poser un pierre et revenir dard dard dans son palais frais et sécurisé; où est la grandeur?

      Cher Nostradamus, ne feins pas ignorer que SEM le Présideent Issoufou Mahamadou Na Hadjia AÏssata et Dr Lalla Malika, est un siimple être humain comme toi, moi et les autres; mais le Créateur de la création l’a élevé surhumain tels les hommes exceptionnels au corps chaud, on dit qu’ils font la fièvre du cheval. SEM le Président Issoufou Mahamadou est de ces hommes qui sortent en béton-armé dans toute traversée des difficultés quand les autres crèvent d’infarctus aux moindres soubresauts…

      Ainsi, dis-nous selon toi et de ton avis, cher « Nostradamus », si ce n’est SEM Issoufou Mahamadou Chef de l’État Président de la République; est-ce toi ou ton respectable père ou qui d’autre se serait rendu au site de Koulélé dans la région de Diffa pour poser la première pierre et officiellement lancer les travaux de construction du pipeline Niger-Bénin. Pour un linéaire total de 1982 km dont 1298 km en territoire nigérien et 684 km au Bénin; et, (tel le Regretté Président Ahmed Sékou Touré digne fils d’Afrique capable de mettre toutes ses activités en veille aux fins de satisfaire les capmrices d’un journaliste de passage occasionnellement temporisé à Conakry) REVENIR À NIAMEY POUR ACCORDER L’AUDIENCE À UNE SI IMPORTANTE MISSION DE TRÈS HAUT NIVEAU VENUE TRAITER DE NOTRE QUESTION SÉCURITAIRE EN FAVEUR DE LA SOUS-RÉGION ET D’AILLEURS, TOUTE L’HUMANITÉ?

      C’était le Professeur ANDRÉ SALIFOU qui disait: « SI TU N’AIMES PAS TA FEMME QUE TU DIVORCES, SOIS HONNÊTE POUR AU MOINS DIRE SES QUALITÉ ». Dans l’espoir que son successeur qui sera issu des élections de 2021 (élections voulues libres, transparentes et crédibles) puisse emboiter ses pas dans la culture socioéconomique de notre pacifique peuple, reconnaissons que SEM le Président Issoufou est une miséricorde humainement contemporaine qu’Allah (swt) nous a accordée pour remettre le TGV-Niger sur les rails afin de nous cheminer vers notre plein épanouissement dans un développement durable et sécurisé. Merci was Salam!

    1. Un compatriote vient de lancer son livre intitulé « LE ROI DES CONS ».

      Le vrai roi des cons n’est autre que cet usurpateur qui servit d’un noble nom de nos frères de l’Est « CHÉTIMA » pour paraitre quelqu’un qui connait le Sage Baba Tandja Mamadou pour usurper et faire croire une délation de plus afin d’embrouiller une cause patriotique vers un non-sens patent.

      Dis, cher pseudo « Chetima »; de part ton âge et ta culture générale sur le Niger contemporain; sais-tu comment le défunt patriote Président de la 1ère République Diori Hamani a géré le pouvoir exécutif de 1960 avec l’autre législateur Boubou Hama président de l’AN jusqu’un 15 Avril 1974?

      Conspiration! Conspiration! Quand le pouvoir tient à créer un lobby social dans une région à acquérir à la cause de leur pouvoir, il suffit de désigner une personne très influente dans la société et la considérer militante avérée de l’autre camp favorable au « NON » à la politique de la France colonisatrice. Et, c’est l’Exécutif qui ordonne l’arrestation de l’importante personnalité derrière laquelle vivent des milliers de personnes. Pour lâcher du lest au but de la libérer, des intercesseurs courront dans toutes les directions à la recherche d’un geste d’amour, de compassion et de soutien en faveur de sa libération. Et, c’est Diori Hamani et Boubou Hama qui jouaient le ping pong sur le cas jusqu’à la soumission totale de l’individu incriminé à servir la cause du pouvoir DE TELLE SORTE QUE PERSONNE N’ARRIVE À DÉFAIRE LE RAI NŒUD CAUSAL DE TOUT LE TOHUBOHU auquel, les deux dirigeants aboutissent à leur but franc-maçonnique.

      Il faut remarquer que le nombre des hommes aux instincts corrompus est plus grand que celui des gens aux instincts nobles. Du moment où tout homme a soif du pouvoir; et, chacun aimerait à téter ses mamelles ou goutter son jus si seulement il le pouvait quand bien rares sont ceux qui ne consentiraient pas à sacrifier le bien-être d’autrui pour atteindre leurs buts personnels. C’est pourquoi, en politique, les meilleurs résultats s’obtiennent en employant l’intimidation plutôt que les discussions académiques.
      Par quoi et pourquoi les hommes et femmes ont-ils été gouvernés jusqu’à ce jour? Aux premières époques de la vie sociale, ils étaient soumis à la force brutale et aveugle, puis ils se soumirent à la loi, qui n’est, en réalité, que la même force masquée. Cette constatation mène à déduire que, de par la loi naturelle, le droit réside dans la force translatée à la tromperie et le mensonge chez les uns comme l’H+ypocrite fuyard PM qui crut que tous les coups sont permis pour avoir ce qu’on désire. ERREUR!!! Aujourd’hui, il est ailleurs terré en exil dans la désolation et la honte de rentrer au Niger tout en manipulant des idiots mentalement aveugles prêts à sacrifier leur vie pour lui servir le Pouvoir. IDIOTIE!

      Pourquoi n’est-il pas immoral qu’un État qui a deux ennemis, l’un au dehors, l’autre au dedans, emploie, pour les combattre, des moyens différents (plans secrets de défense, attaques nocturnes ou avec des forces supérieures)? Pourquoi, en effet, serait-il immoral que l’État employât de tels moyens contre celui qui ruine ses fondements et sa prospérité?

      Il n’y a pas de plus logique au Sage Président Baba Tandja de combattre quelqu’un dont la malveillance contre le Niger et les nigériens, est avérée car tout était clair que l’ennemi à écarter à succéder au pouvoir après les deux mandats réglementaires de na maman Hadjia Larba; CE QUELQU’UN N’ÉTAIT AUTRE QU’UN COLLABO MAQUILLÉ DE LA FRANCE FOCCARTIENNE AU SERVICE DE L’AUTRE FUYARD CHASSÉ PAR LE BRUIT DES BOTTES DE LA RUE CHEZ LES HOMMES INTÈGRES.

      C’était ainsi que l’idée d’inventer furtivement une imaginaire histoire de cousinage entre le groupe social des « Bagobiris » et ceux-là, fut inventée, historisée et imposée dans le système éducatif nigérien afin de ne point y douter. Ainsi, les « Bagobiris » situés au centre sociale névralgique, restèrent de véritables surveillants-informateurs de tous ceux qui osent se soulever contre le pouvoir tout en acquérant tous les privilèges des cousins des gouvernants: les BALA DAN SANI DANGARA de Maradi, se voit cousinamment permis de dire ce qu’il veut (ex:Hansi! »quand il veut, comme il veut à l’effrayant Président Seïni Kountché qui se met même à rire sans sentir l’affront. De nos jours, tout fut du BLA BLA BLA politique pour arriver à des fins politiques; mais, réaliser ce qu’a réalisé SEM le Président Issoufou Mahamadou Na Hadjia Aïssata et Dr Lalla Malika, n’est donné qu’aux dignes patriotes fils du pays

      C’est pourquoi et là que nous Soldats Libres, Soldats de la Liberté et nos Compagnes, étions, sommes et demeurerons convaincus qu’il n’y eut aucun deal entre l’intrinsèque CSRDien Général Salou Djibo venu comme un temporisateur-modérateur entre des politiciens qui ont toujours refusé de s’entendre pour gouverner notre NIGER qui ne cesse d’en pâtir quand SEM le Président Issoufou Mahamadou gagna, à la régulière, l’élection finale à la Magistrature Suprême de notre pays pour gouverner sur le pouvoir de la 7ème république où Allah (swt) étala sa Large Main assistante pour sauver les nigériennes et les nigériens du naufrage certain auquel les politiciens nous y conduisaient. SOYONS INTELLIGENTS ET CULTIVÉS AVANT DE POSTER DES COMMENTAIRES SUR LA TOILE DU NET.

  3. Allahou Akbar ! L’homme, cette créature insolente en ce qu’elle ne soit capable de s’assurer le moindre mécanisme intellectuelle pour comprendre que lui-même (homme) et tout ce dont il a besoin lui a été gratuitement inventé, réalisé, mis à sa disposition pour garantir une existence parfaite sur Terre où il fut parachuté les yeux bandés (afin de ne pas reconnaitre le chemin suivi pour arriver dans ce bas-monde afin de se racheter en se mortifiant à la soumission aux Principes des causes de sa création, Ordres à lui recommandés pour savoir reconnaitre la Voie à suivre afin de regagner la résidence éternelle de laquelle il fut chassé pour la faute commise sous les conseils de ‘Satan (ennemi déclaré qu’il ne doit jamais regarder, écouter pour partager des avis ou conjuguer une même route ou espace) ; car, Ibliss est plus fort intelligemment et plus puissamment armé pour abattre n’importe quelle créature humaine. Il n’y a que la protection d’Allah (swt) qui puisse défendre l’être humain face aux attaques malveillantes de Satan qui a juré devant l’Eternel Seigneur Majestueux, de détourner tous les humains faibles d’esprit, de leur voie du Salut en les égarant dans l’immoralité, l’avilissement et la perdition. C’est pourquoi, nous ne cessions de rappeler aux lecteurs en lignes de vulgariser en perpétuant le sens éducationnel de nos posts, non pas parce que nous sommes des maitres ésotériques mais de simples et insignifiants citoyens qui appellent chacun et chacune de se mirer dans le miroir de sa conscience pour voir et relever les points désolants présents sur son visage en rentrant dans son lit pour dormir et en sortant se son lit le matin avant de vaquer à ses occupations quotidiennes. Ainsi, tel l’a dit SEM le président Issoufou Mahamadou, chacun et nous tous (s »appliquant la compréhension de la Sourate 103 (l’Instant, le Temps, la Période, la balance de ses actes et actions du jour) afin de se décider à porter de correction à temps pour s’améliorer la condition d’existence avant d’être rappelé à l’Au-delà près du Juge des juges au Jour des comptes où l’on n’a que ce qu’on eut réalisé durant la vie éphémère sur Terre pour dégager les Droits du créateur et payer ses dettes envers les autres.
    Voyons la situation relative à la pseudo-citoyenneté de certains d’entre nos politiciens et leurs journaleux qui ne savent évoluer dans leurs comportements ni ne comprennent le sens de toutes les chansons sensibilisantes de l’incontestable et incontesté ALA SARKIN WAQA na FATY NIGER que les fondateurs de l’Alliance d’Appui au Développement des Energies Renouvelables et Réseaux d’Accès Rural – ADER & RAR – Niger, invitent à devenir le Porte-Parole de leur ONG engagée à corriger le déséquilibre entre nos villes très nanties des commodités modernes de développement au bonheur des citadins et les plus nombreux habitants (90% de la population de notre pays) du monde rural en comblant le fossé numérique et infrastructurel pour avancer tel voulu et prôné par nos autorités et les partenaires au développement durable de notre pays.
    Qu’Allah (swt) assiste le Niger et les nigériens à bien choisir nos futures autorités qui seront issues des scrutins électoraux qui interviendront en 2021 et souhaitées des plus libres, transparentes et crédibles par SEM le Président Issoufou Mahamadou pour le succéder ainsi que SE le PM Brigi Rafini tout comme nos Honorables Représentants à l’Hémicycle de l’AN présidée par SEM le PAN Ousseïni Tinni. Que nos futures autorités emboitent les pas de ceux-là sinon œuvrer mieux qu’eux au bonheur de notre pays et son peuple. Après tant de réalisations dont le temps manque pour les énumérer, VOYONS LA GIGANTESQUE ŒUVRE DE CONTRUCTION DU PIPELINE INTERNATIONAL RELIANT NOS PUITS DE PETROLE DEPUIS AGADEM EN PASSANT À L’USINE DE SORAZ (à Zinder de S.A Aboubacar Sanda Oumarou) EN PASSANT À TASSAOUA (de S.A MANSOUR KHANÉ MAÏGUIZO ET CONTINUER SUR GAZAWA (de l’Honorable Mahaman Sani Maroussa) et MARADI (de S.A Ali Zaki Chef de Province) POUR ARRIVER JUSQU’A DOSSO (de Djermakoye Maï Danda) AVANT DE BIFURQUER SUR LA REPUBLIQUE POPULAIRE DU BENIN DE SEM LE PRESIDENT PATRICE TALON.
    Mais certains de nos journalistes au service des apatrides poussent leur cynisme jusqu’à trouver de quoi dire sur les camions citernes approvisionnant les équipements de la base américaine venue nous assister pour défendre notre territoire au Nord. Se moquant du peuple qu’ils croient ignorant à esprit de livre, ces mêmes apatrides concitoyens ennemis de la nation ; ils ont déjà oublié leur mentor qu’en son temps où il était l’usurpateur PM non élu mais nommé par le sage Baba Tandja Mamadou sous une constitution conçue sur mesure pour avoir des pouvoirs plus que son Président qui l’a nommé parmi trois noms proposés ; il a fallu que les Représentants du Peuple à l’Hémicycle de l’AN de la 5ème République, le dessoudent et meulent ses fesses du fauteuil primatorial pour l’y éjecter par la grâce d’une motion de censure avec le concours de sa propre majorité qu’il a qualifiée « SANS ÂME ». Ce jour, Dieu seul sait comment l’hypocrite fuyard PM a pu cacher ses larmes coulées dans son esprit.
    Or, on se rappelle encore comment l’h+ypocrite PM avec la complicité de ses acolytes, ont pu faire disparaitre ce don du chargement plein de carburant d’un tanker que l’humaniste défunt Hugo Chavez ancien Président vénézuélien, a fait pour aider le survivant peuple de notre pays. Ces millions de milliers de tonnes de carburant furent vendu directement en haute mer sans que les citoyens nigériens n’eurent gouté à la saveur de cette manne. Nous ne souhaitons simplement que nos hommes de médias, les Soldats armés de plume et de micro – Journalistes – pointent leurs canons suivant la ligne de tir pour désintégrer tout malveillant contre les intérêts de notre pays et son peuple tout en se comportant en excellents « Voyants » bien cultivés car « UN AVEUGLE NE PEUT CONDUIRE UN AVEUGLE ». Au lieu de jacasser comme des chimpanzés en voulant fournir du pouvoir à un fuyard qui ne croit même pas au pouvoir dont il escompte avoir pour lui et ses seuls PACs alors qu’il ironise tous les nigériens à partir de son gîte en exil; comprenons, comprenez, apprenons, apprenez le bon sens des mécanismes qui nous font avancer vers l’émergence et le développement durable dans cet ilot de paix où Dieu nous a garanti l’existence.
    Elisons plutôt des dirigeants prêts à se sacrifier pour l’essor commun de notre population tel l’a montré et magnifié les dirigeants de la 7ème République avec à leur tête, SEM le Président Issoufou Mahamadou – l’homme qui dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit – vient officiellement de lancer les travaux en posant la première pierre de construction de cet oléoduc, le Pipeline international d’Agadem à la République béninoise à partir du site de Koulélé dans la région de Diffa. Qu’Allah (swt) le Tout-puissant Assistant soit avec nos autorités et tous nos partenaires aux développements pour un avenir radieux et prospère du Niger pacifié, son peuple et l’humanité tout entière. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Repenser La Sécurité Collective !

On dit souvent qu’à «chacun ses problèmes dans la vie». On pourrait y ajouter aussi qu’à c…