Accueil / ACTUALITE / Pour la deuxième fois, le gouvernement de Niamey dit « non » à l’arrivée de soldats italiens contre l’immigration clandestine et le terrorisme….

Pour la deuxième fois, le gouvernement de Niamey dit « non » à l’arrivée de soldats italiens contre l’immigration clandestine et le terrorisme….

La mission militaire au Niger est désormais dans l’impasse. Pour la deuxième fois, le gouvernement de Niamey dit « non » à l’arrivée de soldats italiens contre l’immigration clandestine et le terrorisme. La mission risque de s’arrêter, malgré le fait que l’équipe de 40 spécialistes italiens- envoyés en Afrique après l’approbation de la résolution du Parlement (qui a eu lieu le 17 janvier) – a déjà effectué la mission de reconnaissance et planification en vue du départ du premier contingent de soldats (100) prévu pour juin.

Le dernier “stop” a été communiqué hier par le ministre de l’Intérieur du Niger, Mohamed Bazoum, qui a répété ce qui avait déjà transpiré du ministère des Affaires étrangères il y a deux mois à propos de l’opposition à l’envoi du contingent, relancé par la station de radio française Rfi. Et c’est précisément le rôle de Rfi qui avait fait penser que derrière cette «fermeture» du Niger il y avait le gouvernement français, qui a un contingent présent dans la zone et qui joue un rôle de premier plan avec les États-Unis et l’Allemagne. Une situation qui met l’Italie en difficulté, même si la ministre de la Défense Roberta Pinotti a dans ses mains deux lettres signées par son homologue Kalla Moutari qui demande l’intervention et considère la présence de l’Italie au Niger comme stratégique.

«Seulement experts»

Le ministre Bazoum, en parlant à Rainews, a défini la mission italienne comme «inconcevable».

Il a déclaré avoir appris la nouvelle de l’envoi des militaires « par les médias, car il n’y a jamais eu de contacts entre Rome et Niamey sur le sujet ».

En réalité, Pinotti a rencontré Moutari le 26 septembre 2017 et a ensuite transmis au Parlement deux lettres datées du 1er novembre 2017 et du 15 janvier 2018, par lesquelles les autorités du Niger demandent à l’Italie une coopération pour “la formation pour contrôle des frontières.”

Mais Bazoum répète que l’on peut prendre en considération, à la limite, une « mission d’experts, sans rôles opérationnels » et en tout cas il exclu que le numéro puisse etre de 470 personnes, comme il avait été décidé.

La position de l’Italie a été clarifiée, après l’approbation de la résolution, par le ministre des Affaires Etrangères Angelino Alfano: « L’envoi de la mission ne peut avoir lieu qu’à la demande des autorités du Niger et sur la base d’un consensus, pour respecter pleinement la souveraineté du Niger et le droit international ».

Hommes et moyens

A ce stade, il faudra clarifier quelle est le pouvoir dominant au sein du gouvernement de Niamey. Aussi parce que l’engagement de l’Italie prévoit également une présence en Mauritanie, Nigeria et Bénin, avec l’envoi de 120 personnes dans la première moitié de 2018 pour arriver à 470 soldats à la fin de l’année et 130 véhicules terrestres dont Lince et deux avions C130. En particulier, le projet impliquait l’envoi de personnel pour des travaux d’infrastructure; une équipe d’investigation contre les menaces chimiques- biologiques- radiologiques-nucléaires (CBRN); une unité d’appui; une unité de collecte d’informations et surveillance à l’appui des opérations (ISR).

Le tout pour un coût d’environ 30 millions d’euros.

À propos de l'Auteur

Source: Corriere Della Serra

À propos Administrateur

11 plusieurs commentaires

  1. Je pense qu’il faut rester pragmatique ,faire le bilan de notre capacité de défense ,évaluer la capacité de nuisance de l’adversaire (Nous avons pour exemple les faits qui se sont produits au Mali ) .Nous pourrons ensuite si nécessaire demander l’assistance en fonction de nos lacunes .
    je ne suis pas pour l’assistance mais l’ennemi est coriace et il faut prendre toutes les dispositions pour se préserver .

  2. Maintenant reste a savoir si le gouvernement s’en lassera des autres troupes car le peuple en a ras-le-bol.

    • Il faut parfois essayer de se mettre aussi à la place des autres.
      Le continent africain, dont nous faisons partie a débarqué 150 000 migrants chaque année en Italie.
      Du coup, il n’est pas illégitime de voir comment ce flux énorme pourrait être contrôlé..!
      Enfin, nous devons aussi nous interroger sur l’état de nos sociétés où la pauvreté est telle que bon nombre d’africains et de nos compatriotes sont prêts à tous pour fuir notre continent et aller en Europe.

  3. l’ Italie; n’ est ni l’ Allemagne, ni la France.Elle n’ enverra aucun kopeck avant de voir clair de sa coopération avec les pays africains ou’ les sous prennent toujours un raccourci.Tant mieux si le gouvernement s’y oppose.nous n’ avions pas besoin de l’ arrié »e de la mafia dans notre pays.que la paix et la quiétude sociale s’installent chez nous.

  4. Djafarou Maman Matto

    La fin de non recevoir opposée à l’Italie d’envoyer ses troupes au Niger traduit l’attachement de notre pays à la souveraineté nationale.
    Le Niger a certes déjà autorisé les américains, les français et les allemands de s’installer dans nos bases militaires dans le cadre strict de coopération militaire afin de travailler de concert pour endiguer la menace terroriste qui peut surgir de partout tel un épée de damoclès.
    Au risque de répéter ce qui a été déjà dit, les forces spéciales américaines sont sur notre sol depuis un certain temps dans le cadre d’un accord bilatéral entre le Niger et les USA qui consiste en la formation de nos forces spéciales terrestres.
    Pour ce qui est de la présence des français, en premier lieu, ils se sont installés au Tchad, pour mener des opérations éclaires, il leur faut quitter Ndjamena pour atteindre le nord Mali dans le cadre de l’opération Barkhane, ce qui, du point de vue vue stratégique constitue un handicap. Ainsi, le Niger a permis à la France en tant que pays ami de s’installer dans nos bases militaires aériennes.
    En effet, dans la sphère de relation internationale et particulièrement géo-stratégique, même les États les plus avancés dans le domaine militaire ont besoin des amis, à plus forte raison nous qui sommes encore à la traîne dans ce monde menacé par le terrorisme et la criminalité de tout genre et ceci de façon imminente.
    Notre pays le Niger a incontestablement besoin d’allier pour assurer la sécurité de son peuple.

  5. ITALIE, FRANCE OU AUTRES=MEME PIPE, MEME TABAC.

  6. C´est un double langage d´un regime qui a perdu toute confiance chez les nigeriens. Ils disent haut et fort Non tandisque tout bas ils aident meme les italiens a se preparer ou a emmenager. Un pays souverain n´a pas besoin de repeter son refus du deploiement de militaires etrangers sur son sol. Quand il y´a insistance et repetition, c´est que c´est du cinema. Ce n´est pas le meme bazoum qui vantait le 4 mars dernier la presence des militaires occidentaux au Niger ? En qui les italiens seraient differents des francais, allemands, americains, belges, etc. pour que ce gouvernement de traitre leurs refuse ce qu´il a gracieusement offert aux autres? Un peu de respect pardon.

  7. le contingent italien n a pas sa place au niger , les maitres du niger sont deja present depuis tres tot a savoir la france ,usa ,l allemagne . Donc italie fous le camp et en meme tps le niger n est pas un pays de milices comme la libye ou avec complicites vs etes souffrir , les noirs africains ds de camps d detentions ,vs les faites subir toute sortes de totures par les milices drogues et en meme tps vous payer ces milices ,que le monde le sache l italie , en libye encadre ,equipe les grands criminels du monde : les milices ont couper les sexes certains noirs en publique , ils ont obliges certains a faire de rapports sexuels en publique, ils refusaient ,ils auront le sexe couper ,ils acceptent ,tjrs le sexe couper ,ou les milices brulent de sacs en plastiques et les decoulent sur les visages des emigrants noirs …non les types de tortures sont nombreux , pour eux l e noir n est pas un etre humain . Pour moi l italie n est pas un pays avec lequel il faut cooperer .

    • Maman Souleymane

      En tout cas, Bazoum à le mérite d’avoir dit non au nom du gouvernement. Continuez dans cette lancée.

      • Bazoum devrait dire non à la France, à l’Allemagne et aux USA. C’est parce que la voie est tracée que l’Italie est venue. Désormais c’est la Colombie qui en fera la demande.

      • C’est du divertissement d’un homme ayant déjà déçu son Peuple. Que font les Francais, les Américains, Allemands…… ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.