Home ACTUALITE Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus…

Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus…

Malgré leur dispersion sur terre, leur diversité et leurs différences, les êtres humains dans leur existence, ne peuvent tout naturellement pas se passer de l’interdépendance. Malheureusement, l’histoire a montré qu’au lieu d’une interdépendance pour un monde égalitaire, les Africains ont été victimes d’une hégémonie. Mus par les stéréotypes et le profit, les asservisseurs ont créé les conditions de tout ce que l’Afrique a enduré.

Une Afrique, berceau de l’humanité et de la civilisation qui est aujourd’hui devenue un continent qui tâtonne. Elle a vécu une succession de tragédies, du commerce triangulaire à l’apartheid en passant par la colonisation. Cependant, de nos jours, les causes des problèmes de l’Afrique ne sont pas qu’exogènes, elles sont surtout endogènes. Raison pour laquelle, l’africain d’aujourd’hui doit se ressaisir, se départir du complexe, de l’incivisme, du pessimisme et faire preuve d’un patriotisme constant pour faire face aux grands défis du 21ème siècle.

Pendant que nous sommes à l’ère de la mondialisation, l’Afrique peine encore à trouver ces marques. Il est impérieux que chaque acteur joue sa partition dans la gouvernance démocratique pour contribuer à juguler et à éradiquer les maux qui minent le développement de l’Afrique. Cela ne peut se faire qu’en améliorant la déplorable coexistence entre majorités et oppositions. Ces dernières doivent avoir une approche constructive de leur rôle et se positionner en alternative crédible. Elles doivent s’inscrire dans une logique de proposition, et non celle de contestation systématique.

Aujourd’hui, l’Afrique est même victime de la turpitude d’une certaine société civile. Nombreux sont les imposteurs tapis dans la société civile qui surfent sur l’afro-pessimisme ambiant sur fond de propagande prétentieuse pour se sucrer. Ce sont des véritables globe-trotteurs qui sautent d’un pays à un autre, d’un continent à un autre, au nom de l’altermondialisme et d’un simulacre de solidarité avec l’Afrique, pour organiser ou assister à des forums et autres activités pour se servir de l’Afrique.

Cette Afrique qui jadis, à travers des grands hommes et des grandes dames de la diaspora et du continent a commencé la lutte pour sa liberté, sa dignité, son indépendance et son intégration. Plusieurs mouvements traversés par des courants politiques et idéologiques comme le mouvement des droits civiques aux États-Unis, la décolonisation, le mouvement panafricaniste et celui de la Négritude ont été avant-gardistes, formateurs et mobilisateurs.

C’est l’occasion de rendre un vibrant hommage à des grands défenseur(e)s de la cause africaine. Des militants, des penseurs et des leaders comme Henri Sylvester-Williams, Toussaint Louverture, George Padmore, Martin Luther King Jr, Marcus Garvey, William Edward Dubois, Rosa Parks, Maya Angelou, Angela Davis, Kwame N’Krumah, Jomo Kenyata, Sékou Touré, Modibo Keita, Djibo Bakari, Mandela, Patrice Lumumba, Julius Nyerere, Gamal Abdel Nasser, Césaire, Damas, Cheikh Anta Diop, Steve Biko, pour ne citer que ceux-là .

Tous ces grands hommes et ces grandes dames se sont dévoués pour la dignité, la liberté et l’unité de l’Afrique. La création de l’Organisation de Unité Africaine (OUA), devenue aujourd’hui Union Africaine (UA) est une suite logique de toute cette prise de conscience et de ce combat. Malgré que l’OUA ait plus mis l’accent sur la coopération entre Etats, les dirigeants africains panafricanistes d’antan ont beaucoup insisté sur l’intégration africaine. A l’époque, le débat s’était plus focalisé sur des considérations politiques et idéologiques exacerbées par la guerre froide.

Aujourd’hui, si l’Afrique veut relever les défis de son développement et peser de son poids dans la mondialisation, elle doit réussir son intégration économique. Comme l’a dit à juste titre Issoufou Mahamadou, Président du Niger,  » si le panafricanisme politique a dominé le 20ème siècle, le panafricanisme économique dominera le 21ème siècle ». Sa conviction à ce sujet est claire :  » il nous faut réussir l’intégration économique du continent et il appartient à notre génération de leaders de relever ce défi », a-t-il déclaré. Effectivement, l’Afrique a besoin de tous ses leaders dont l’engagement et le patriotisme vont au delà de leurs pays respectifs pour servir la patrie élargie qu’est l’Afrique.

A l’image des autres peuples, les Africains aspirent aussi au bien-être, mais c’est à eux de créer les conditions pour en jouir. L’une d’elles est l’intégration économique du continent, car « on est jamais mieux servi que par soi-même ». C’est pourquoi, le sommet de l’UA au Niger qui va consacrer le lancement officiel de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECA) est historique à plus d’un titre. Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger et champion de la ZLECA a conduit avec brio et conviction ce processus de bout en bout. L’histoire retiendra que c’est avec lui et ses pairs que les jalons de l’intégration économique du continent ont été posés au Niger. Comme quoi, le bon leader est celui qui montre le bon chemin.

Par Zakaria Abdourahaman (Contribution)

12 Comments

  1. Un leader convaincu, patriote et confiant dans les capacites, le genie et la volonte de son peuple, c’est justement ce que Issoufou Mahamdouy a echoué à devenir depuis 8 ans qu’il se la coule douce au palais ne s’adressant aux nigeriens qu’il pretend l’avoir elu a 93% que depuis Paris sur les medias francais. Si c’est ce type de leardership que zakaria defend ici, alors il se trompe d’audience et d’epoque. C’est facile de balancer des formules chocs ronflantes sans contenu reel, mais impossible de dissimuler la vraie realite.

  2. J’ai une seule question. Que penser d’un ministre qui ne peut justifier son existence, sa fonction et son salaire qu’au travers de messages ridicules postés sur des forums sur Internet? Dans nos pays, pour « caser » des amis et des alliés politiques, on invente n’importe quoi, le plus souvent des ministères sans contenu réel, où des « ministres » qui se tournent les pouces oublient qui ils sont, perdent toute dignité jusqu’à descendre dans l’arène des forums pour ferrailler avec les internautes, parce qu’ils ne trouvent rien de mieux à faire de leurs journées de « travail », étant incapables de donner un sens plus élevé à leur fonction. Pour avoir la paix et s’occuper d’affaires autrement plus sérieuses, le grand patron n’a rien trouvé de mieux que de leur donner un os qu’il rongent, et rongent, et rongent. Sans fin.

      1. C’est vraiment bien dit.

        Zakaria n’apporte aucune plus-value (added-value) à l’état du Niger. Un véritable parasite qui vit au dos de tous les contribuables nigériens.

        Jean de La Fontaine n’avait-il pas dit que « tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute ». Il arrachera un jour le fromage dans le bec du fils de… on sait qui…

        Tout ce que Zakaria sait faire dans la vie c’est d’insulter les autres, comme si la leçon d’humilité que Hassoumi Massaoudou a honteusement bue ne lui suffit pas.

        Comme disait La Fontaine :  » En toute chose il faut considérer la fin ».

    1. Bien dit, Abdou. C’est peut-être parce que Zakaria n’arrive pas à oublier qu’il n’est plus un citoyen ordinaire et encore moins un étudiant frondeur sur les bancs de l’université, mais un vieillard aux cheveux blancs (qu’il est obligé de raser) avec des enfants et petits-enfants qui lisent les insultes qu’il profère à l’égard des autres et les insultes que les autres profèrent à son égard en étalant sur la place publique toutes ses tares. Il y a parfois des gens (comme Zakaria) qui restent bloqués au stade de l’adolescence, qui ont des cheveux blancs et un comportement enfantin et qui ne peuvent vivre que dans la confrontation permanente avec les autres. Pour se sentir exister, il faut qu’ils insultent les gens et ils n’ont même pas honte si des jeunes qui ont l’âge de leurs petits-enfants peuvent se permettre de venir les traiter de tous les noms d’oiseau sur la toile parce que eux-mêmes leur en donnent l’occasion. Pire encore, il s’agit d’un ministre, OUI, UN MINISTRE! Est-ce l’image que zakaria veut donner de son ministère?

      Tout ceci révèle une enfance douloureuse, un mal-être profond et une confusion identitaire (qui suis-je?) consécutive à une blessure psychologique et morale subie dans l’enfance et dont l’individu n’arrive pas à guérir. Ce genre d’individus devraient plutôt nous faire pitié et susciter notre compassion (et notre compréhension) au lieu des insultes dont les jeunes internautes les abreuvent à longueur de journées, car l’attitude de Zakaria est un appel au secours qu’il ne sait pas exprimer autrement que de façon agressive.

  3. nos politiciens ont ete tjrs mal conseille, ce qui les amene a leur perte, et le pays recolte les pots de l’inconsequence de ces especes de personnes. Nos dirigeants doivent banir de leur staff ce genre d energumenes, ca ete le cas de Bare, de Tandja et actuellement de Issoufou, c decevant.

  4. Pourtant Barack Obama suggérait aux africains de miser sur des institutions fortes plutôt que sur des leaders « charlatans » qui les laisseraient dans la dette et le dénuement.

    Barack Obama :« L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, elle a besoin d’institutions fortes ».

    Zakaria : j’imagine de B.O. ne sait pas de quoi il parle, c’est toi le nouveau gourou que les nigériens doivent écouter.

    Albert Tévoedjrè a bien résumé votre situation : » Quand l’intelligence déserte le forum, la médiocrité s’installe et tout finit en dictature »

  5. En conclusion vous nous expliquer que l’économie est la seule passion qui anime le coeur Africain = c’est une pure déviation de la vision réaliste + humaniste moderne à l’égard des causes nobles célestes en raison des bienfaits que nous octroi la suprématie du monde invisible à travers des pluies qui font germer nos plantes , la santé , le biens être climatique etc … = nous ne sommes sur terre que pour une jouissance éphémère car à Dieu sera rassemblé nos âmes entières et que seule nos bonne œuvres + notre foi nous épargneront des règlements de compte du jugement dernier dans la mesure qu’ils nous ont dotés du libre choix entre le ying + yang.
    Avant la colonisation il y avait des guerres tribunes (affrontement des deux troupes ) plus sanglante,plus meurtrière parce que les générations d’avant étaient plus robustes + fortunés que nous et que si l’on se contentait de fouiller les rendez vous manqué du passé personne ne s’en sortira (autodestruction ) car avant tout , nous avons tous commis des erreurs volontaires ou involontaires = réparer les tords en se soumettant + se faire pardonner auprès du Créateur Maitre de l’ Amour absolus puis progresser dans le droit chemin sans lui associé d’autres divinités , c’est ce qui constitue le socle d’un développement globale de tout les enfants d’Adam sans distinction géographique + ethnique + racial .
    Mr le chef d’invitation écouter moi très bien : laisser l’international de coté dans les affaires nationaux puisque eux , les enfants d’Israël qui ont témoigné la bonté Divine lorsqu’il les sauva de la main de pharaon qui tuaient sans cesse leurs enfants , confisquait leurs femmes + leur pardonna après avoir adorer le vaut au mont Sinaï à l’absence de Moïse (40 days to meet Lord ) + leur donnait à boire à travers la roche quand ils avaient soifs + qui les a aimé d’un grand Amour en vertus de l’Alliance avec leurs ancêtres ; savent bien que nous ne faisons que réaffirmer les versets (Coran ) du livre qu’il ont déjà reçu et ils ne sauraient le nier s’ils croient autant que nous en ce qui était descendus à ABRAHAM + ISMAËL + ISAAC + JACOB et ce qui fut donné à MOÏSE (feuillets Torah) + JÉSUS (Ingile ) ainsi qu’aux PROPHÈTES successifs ayant tous pour vocation l’adoration de l’unique Seigneur des cieux + terre . Donc contentons nous des réalités de cultes religieuses qui animent l’Afrique voir le Niger en question = un seul Dieu nous devons adorer et ne juger sciemment d’où la soumission parfaite aux lois célestes – association et ceux qui ne croient pas aux signe Divin sachez que bientôt vous serez vaincus + rassemblés à l’enfer , quel mauvais endroit pour se reposer .
    Puis je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela?pour les pieux , il y’a , auprès de leur seigneur ,des jardins sous lesquels coulent des ruisseaux ,pour y demeurer éternellement et aussi, des épouses purifiées , et l’agrément d’Allah .

    ANNONCE : Allah est défenseur de ceux qui ont la foi. Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quand à ceux qui ne croient pas ils ont pour défenseur les Thâghût qui les font sortir de la lumière aux ténèbres : voilà les gens de Feu, où ils demeurent éternellement.

    A BON ENTENDEUR SALUT .

  6. Que dire ????

    Sinon …… Broutes ….. broutes…… pour montrer que tu aies une added value zéro…. pour le citoyen lambda….ne dit on pas qu’il n’y ait que des courtisans soucieux de plaire.???

    Sinon aussi une question et une seule a toute personne pensant pouvoir éclairer::.

    Encore une fois est ce le dit porte parole du gunt qui parle ou le citoyen lambda?????????🤗🤔😱

  7. Tout mon encouragement à vous, cher cher frère et ami Monsieur Abdourahamane Zakaria Ministre Porte-Parole du Gouvernement, pour vos apports participatifs à l’édification d’un excellent peuple multidisciplinaire capable de se poser sur n’importe quelle balance socioéconomique aux fins simples de se mesurer à tout peuple qui participe aux compétitions mondiales. Incha Allah (swt), nous réussirons.
    Notifiant « Pour une intégration effective, l’Afrique a besoin de leaders convaincus…), cela est plus que nécessaire pour y parvenir. Mais, du fait d’un effet moutonnier qui conduit les uns et les autres à manquer la capacité de réfléchir pour inventer, (tel inclus au Ministère de l’intrépide Yahouza Sadissou dan Maza’Madobi) pour INNOVER le complétant au MESRI afin de produire des MOTEURS INCUBATEURS de talents pouvant devenir de véritables leaders efficients à même de prendre chaque pan de développement de notre pays. « TOUT VÉHICULE DE DÉVELOPPEMENT QUI MANQUE LA PETITE IMPULSION ÉLECTRIQUE POUR SE DÉMARRER PAR LE STARTER, NE PEUT TOUJOURS QUE DEMANDER D’ÊTRE POUSSÉ POUR AVANCER ».. Ce n’est pas ça que souhaitent nos dirigeants à notre service sous la clairvoyante conduite de SEM le Président Issoufou Mahamadou qui ne cesse de poser les jalons d’un développement durable pour le Niger et toute l’Afrique à ttravers la ZLECAf dont il est le Champion titré par ses pairs africains.
    Pour quelques exemples de ce que nos concitoyens manquent pour sûrement avancer vers le développement inclusif et global de notre pays, c’est cette toute petite impulsion excitatrice qui puisse faire diversifier les domaines d’intervention quand le seul bémol dans du comportement caractériel de notre ensemble force la plus part de nos compatriotes à faire la même chose dès que cette chose produit rapidement de l’argent sans pour autant qu’ils n’aient de maitrise dans le domaine générateur de richesses rapides qui pourraient devenir éphémères puisqu’il n’y a pas cette compétence pour parvenir.
    Je m’explique clairement suivant ce que mon père m’enseigna afin de mieux réussir quel que soit la peine que ça nous coûtera, l’essentiel c’est de rester patiemment convaincu des actions que nous posons:
    – Lorsque notre Regretté Père de l’indépendance, le défunt Diori Hamani prenait les rênes du Niger, il manquait des intellectuels suffisants capables d’occuper des postes stratégiques (ministériels, directorats général, national ou même de simples magistrat) parmi nos ancêtre autochtones. Il a fallu user de ses relations avec ses pairs de la sous région afin que le défunt Président Elhadj Ahmed Sékou Touré de Guinée Conakry lui envoie des Instituteurs pour l’Enseignement; le Togo apporta des médecins, infirmiers et autres assistantes sociales et sages-femmes quand la Haute Volta/Burkina Faso envoie des maçons et autres menuisiers tandis que l’ivoirien Houphouët Bogni accorda ce qu’il faut pour compléter le nombre des membres du 1er Gouvernement du Niger; d’où l’on voit la multiracialité de nos cadres qui ne sont actuellement que les enfants des descendants d’agents coloniaux au Territoire du Niger. En ce sens, le tonton STJ pourra éclairer davantage, nos compatriotes. Lamine Coulibaly/Koulibaly (fondateur du 1er Collège privé « le Lako » fut normalement envoyé pour occuper le directoire du Lycée Issa Korombé pendant que le Président Diori Hamani nomma le compatriote Harou Kouka au Ministère de l’Éducation Nationale. Arrivé avec un long retard à la rentrée scolaire, Lamine Koulibaly doit attendre.
    – Au lieu de retourner dans sa Cote d’Ivoire, Lamine Koulibaly resta au Niger et créa son Collège Privé, le LAKO qui fonctionna lentement mais sûrement puisqu’il a bien mûri ses idées et est du domaine d’action pendant que Jean Kaba fonda la 1ère clinique privée. Ces deux-là étaient restés longtemps sans concurrents dans notre pays. Aujourd’hui, ils font notre fierté. Depuis que les nigériens ont compris que les cliniques sanitaires et les Écoles génèrent de gros profits, l’Effet moutonnier fit son effet quand il faille compter la multitude de cliniques et écoles ou collèges jusqu’aux instituts privés dont la plupart ne sont créés que pour vendre les diplômes aux plus offrants pressés d’escalader 4×4 les escaliers de la hiérarchie administratives pour mieux et vite s’enrichir en vidant les coquilles pleines de l’État et appauvrissant le peuple.
    – Aujourd’hui, dès qu’un fin scrutateur de la situation nationale ou africaine, sort de son officine, la bonne idée de créer une société ou entreprise ; tout de suite tout le monde se ruent sur son idée et ce sont d’autres sociétés ou entreprises qui pullulent partout et sans compétence nécessaire des ressources humaines qui les activent et les animent d’où, l’apparence du mouvement de va-et-vient de notre développement.
    NB: POUR DES RESSOURCES FINANCIÈRES QU’ACCORDENT NOS PARTENAIRES AUX DÉVELOPPEMENTS ACCORDENT AUX ONGs, SOCIÉTÉS CIVILES, GROUPEMENTS ASSOCIATIFS, SYNDICATS, PARTIS POLITIQUES OU MÊME LES AGENCES DE VOYAGES POUR LE HADJ ET LA OUMRA, prenez vos calculatrices et envoyez leur nombre de ce que ça représente dans ce pays sans qu’on puisse relever le moindre geste d’élévation de l’IDH à notre pays toujours dernier au peloton mondial. Tout récemment, de très probes et sincères citoyens et citoyennes ont conjugué leurs efforts pour créer un ONG dénommée ALLIANCE D’APPUIS AUX DÉVELOPPEMENTS DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ET RÉSEAUX D’ACCÈS RURAL – ADER & RAR – NIGER pour apporter sa contribution dans la lutte contre le Changement Climatique, renforcer les moyens d’instauration du Mieux-Vivre aux habitants du monde Rural, renforcer le système sécuritaire et créer des incubateur de développement à travers la sensibilisation, l’information, la formation, l’éducation de masse par les NTICs. Tous les membres fondateurs sont chacun et chacune des routiniers dans leurs domaines car ce sont des Docteurs, Ingénieurs à la retraite ou en activité et des étudiants. L’on verra sous peu, quand cette ONG aura pris d’envergure, l’effet moutonnier poussera de nombreux autres amateurs de gains faciles, mêmes sans compétence dans le domaine d’action, qui vont créer de semblable pour courir de gauche à droite à la recherche des financements à bouffer sans rien réaliser. VOILA LES CAUSES À EFFET DE LA NÉCESSITE D’AVOIR DE LEADERS VALABLES ET CONVAINCUS POUR UNE INTÉGRATION EFFECTIVE DE NOTRE AFRIQUE.

  8. Toi-là, tu es encore là?
    Pourquoi tu ne peux pas la fermer et faire ton « manzé »?
    Mais manges peu et doucement, car quand ce sera le tour des autres, ce sera la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Invitation du Collectif des Nigériens de la Diaspora (CND) à un Débat Public sur l’Application Zoom…

La campagne électorale pour les prochaines élections présidentielles commencera le 5 décem…