Home ACTUALITE Poursuite du séjour du Président de la République à New York : SEM Issoufou Mahamadou a participé lundi à d’importantes rencontres bilatérales, régionales et internationales…

Poursuite du séjour du Président de la République à New York : SEM Issoufou Mahamadou a participé lundi à d’importantes rencontres bilatérales, régionales et internationales…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, accompagné de la Première Dame Hadjia Aïssata Issoufou Mahamadou, poursuit son séjour à New York où il prendra part à la 74ème Session Ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

En marge de cette session, le Chef de l’Etat a participé à d’importantes rencontres bilatérales, régionales et internationales.

Ainsi, le Président Issoufou Mahamadou a pris part lundi matin, 23 septembre 2019, au siège des Nations Unies, à une réunion sur l’Amazonie et les Forêts Tropicales, co-présidée par les dirigeants français, Colombien et  Chilien.

SEM Issoufou Mahamadou a également participé au Forum de la Corporate Council for Africa (CCA) au cours duquel il a livré un discours sur la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf).

Dans ce discours, le Champion de la ZLECAf a indiqué  que ce forum « donnera aux compagnies américaines membres de Corporate Council for Africa et aux agents économiques américains l’occasion de se mettre à jour et de suivre les récents développements qui se déroulent sur le continent, procéder à des échanges et nouer des partenariats économiques durables. »

Le projet de la ZLECAf, qui entre dans le cadre du processus d’intégration économique du continent Africain, a connu des progrès rapides et remarquables, depuis la désignation en janvier 2017, de SEM Issoufou Mahamadou, par ses pairs de l’Union Africaine, comme champion de la Zone de Libre Echange Continentale.

Ainsi, à l’issue des négociations, l’Accord portant Zone de Libre-Echange Continentale Africaine a été signé en Mars 2018 par 44 Etats, suivis depuis lors par 10 autres Etats, portant le nombre de signataires à 54.

Cet Accord a été ratifié en un an par plus de 22 Etats, minimum requis pour son entrée en vigueur, ce qui a permis le lancement officiel de la phase opérationnelle de la ZLECAf, le 7 Juillet 2019 à Niamey au Niger, a rappelé le Président de la République.

SEM Issoufou Mahamadou a dit que « les gouvernements africains sont impatients de travailler avec le secteur privé Américain à travers tout le continent » et a invité les partenaires américains «  à saisir les opportunités offertes par ce nouveau paradigme. ».

Lire l’intégralité du discours prononcé par le Champion de la ZLECAf à cette rencontre.

Le Président Issoufou Mahamadou s’est rendu le même jour au Siège de la Banque Mondiale (BM) où il a eu des entretiens avec les responsables de cette institution financière internationale.

Il faut noter qu’un déjeuner a été offert par la Chancelière allemande Dr Angela Merkel à certains Leaders africains dont le Président de la République.

Dans l’après-midi, le Chef de l’Etat recevra successivement, les Premiers Ministres de l’Inde SEM Narendra Modi, de Norvège SEMadame Erna Solberg et du Portugal SEM Marcelo Rebelo de Sousa.

Après- l’ouverture du Débat Général de l’ONU, mardi matin, 24 septembre 2019, le Président de la République s’adressera le même jour dans l’après-midi, à l’Assemblée Générale.

Source: Presidence de la Republique

  1. Nous avons deux points presque disjoints par rapport à la grandeur d’esprit et la sagesse qui font de SEM le Président Issoufou Mahamadou du Niger, l’homme que les uns et le autres au mental limité, de le traité de Chef de guerre. Oui, il est Chef de guerre bataillant contre toute situation qui menacerait son peuple, sa nation, la sous-région, l’Afrique dans son ensemble et l’humanité tout entière.

    Par rapport à la question libyenne et du nord-Mali; rappelons-nous des premiers moments de cette crise quand il ne cessait de prévenir les conséquences liées à la contagion dans tous les pays limitrophes à cette entité autrefois très stable et prospère. A-t-il été mal écouté, mal compris pour sous-considérer ses prises de position et ses déclarations? Où en est cet État devenu un « No mans land » où les africains subsahariens sont traités comme des bêtes de somme monnayables sur les places des marchés publics quand la République sœur malienne cherche son unification pour n’évoquer le cas du bassin de Lac Tchad déstabilisé par Boko Haram alimentée avec les grandes armes en débandade? Tout est RUINE ET DISLOCATION pendant que des groupes terroristes cherchent à tout embraser.

    Il est rare d’avoir un homme clairvoyant tel l’est SEM le Président Issoufou Mahamadou, qui sait activer instantanément sa conscience et place sa position en la considération absolue de l’opinion internationale tel qu’à la mise en place des moyens nécessaires pour l’effectivité de la Force militaire du G5 Sahel – FORCE – en faveur de la stabilité socioéconomique et la Paix dans notre zone, dans toute l’Afrique et le monde. Il faut être un excellent visionnaire pour savoir aligner son téléobjectif intellectuel aux fins de déceler les plus lointaines comètes qui puissent représenter des menaces à l’humanité et y prendre les dispositions qui s’imposent avant l’impact désastreux.

    SEM le Président Issoufou Mahamadou en est un de ceux-là qui s’oublient pour le bien-être de leurs peuples avant de penser à soi-même. Il est respectueux de tout ce qui représente d’obligation.

    Il est clair à n’en point douter qu’avec la complicité de nos chefs d’antan ayant manqué du tact à affronter ou à négocier des situations difficiles, les premiers maitres-conquérants des terres africaines, ont été des plus cruels. Selon Khazakstanian Storm évoquant la question de la liberté, suffit-il d’un instant accordé à la foule de disposer du pouvoir pour se gouverner pour qu’aussitôt devenir une cohue désorganisée (cas de la Libye khadafienne ou les Gilets jaunes en France si l’équipe de l’intrépide jeune président, arrivera intelligemment et patiemment à conduire cette foule apparemment aveugle vers son autodestruction). Immanquablement, naitront des dissensions qui ne tarderaient pas à devenir des conflits au sein de cette masse populaire. Or, lorsqu’on laisse s’installer et s’instaurer des conflits sociaux, l’importance de l’État disparaît; et, tout peut arriver. Qu’un État soit épuisé par ses propres convulsions intérieures (marches de protestations attisées par l’opposition politique, syndicats, Société Civile ou l’opposition elle-même), sont machiavéliquement manipulés par des mains invisibles cherchant la grâce des guerres civiles, l’un dans l’autre ou les deux cas à la fois, on peut considérer l’État dans cette situation comme définitivement détruit pour tomber aux mains de l’ennemi marionnettiste qui y tirera ses intérêts escomptés.
    Le Me Zakhskab disait: « Restées et demeurées de vieilles demoiselles célibataires endurcies, la Démocratie tout comme sa mère Politique et sa fille Liberté, sont nées aux États-Unis d’Amérique sous les soins méticuleux de leur gynécologue Abraham Lincoln ». Si ridicule qu’il puisse paraitre, depuis qu’elles existent sur Terre; elles n’ont engendré que de politiciens au service de la politiques et de la politique au service des politiciens. L’un, l’autre ou les deux à la fois; tous sont faits pour séduire la masse populaire qui ne peut profondément pas penser mais, reste entièrement guidée par des raisons mesquines, des habitudes, des conventions et des théories sentimentales qui n’arrange rarement l’existence des hommes et des femmes qui constituent la grande masse populaire. La politique n’a rien de commun avec la morale; c’est ce qu’on inculqua dans l’esprit de nos ainés dont la génération consciente de nos Chefs d’États actuels, tint à inverser la position pyramidale des actes et des faits préétablis à la période coloniale; ce, grâce à l’engagement humaniste de SEM le jeune Président Emmanuel Macron en sa République française en Marche afin de restaurer le bon droit des peuples.

    « NE NOUS ATTENDONS PAS À VOIR LES CLIMATOSCEPTIQUES (ces populistes) SE JOINDRE AUX SOUCIS DES PEUPLES MEURTRIS PAR TANT D’ANNÉES D’EMPOISONNEMENT DE NOTRE SEULE ET UNIQUE ATMOSPHÈRE; CAR, DANS TOUT LE COSMOS, NOUS (les humains et ce qui nous accompagne pour l’existence) N’AVONS QUE CETTE SEULE ET UNIQUE TERRE POUR Y VIVRE ET EXISTER DURABLEMENT ». C’en est là, la pensée d’un des membres fondateurs de l’ONG Alliance d’Appui au Développement des Énergies Renouvelables et Réseau d’Accès Rural – ADER & RAR – NIGER quand ils disent qu’aux pays de ces climatosceptiques, il existent des immeubles dont la consommation électrique journalière d’un seul équivaut à celle des localités de Dosso, Agadès et Tillabéri réunies quand on connait que le PANAM-OIL dispose de près de 337 ascenseurs montants et descendants à lui seul dont les câbles des installations électriques, mécaniques et électroménagères; tous réduits sous formes de fils électriques de 1/8ème de diamètre, ça peut faire deux fois le tour de la France.
    Sans compter les besoins en énergies pour l’entretien et le fonctionnement de toutes leurs installations de manutentions lourdes (tankers, bateaux, paquebots, avions civils et militaires, trains, camions et véhicules électriques…); peut-on penser que ces pays des climatosceptiques sont prêts à accepter toute convention devant lutter contre la pollution atmosphérique dont ils sont les grands pollueurs à causes de leurs besoins en énergies fossiles? N’ÉTANT PAS DES SEMEURS À LA DERNIÈRE PLUIE, LE MIEUX VAUT USER DE LA MÉTHODE POUR LES EMMENER LÀ OÙ ILS CRAIGNENT D’Y ALLER À CAUSE DE LEUR IMPRÉPARATION TECHNIQUE COMPTE TENU DES MOYENS MATÉRIELS ET FINANCIERS QUE CELA EXIGERAIT POUR CE MARIAGE AVEC NOTRE BIO-ATMOSPHÈRE, POUR UN MONDE BIO OÙ L’HUMANITÉ ENTIÈRE EXISTERA DANS DES ESPACES PACIFIQUEMENT BIO. Alors, ils comprendront la nécessité d’accepter et signer l’accord de Paris afin de sauver l’humanité.

    Selon sa base donnant naissance au Nouveau Programme de Développement de l’Afrique (NEPAD) Zakhskab disait:

    « SI CES PUISSANCES INDUSTRIELLES SAVAIENT QU’IL LEUR VALAIT MIEUX DE TRANSFÉRER LEURS TECHNOLOGIES EN AFRIQUE OÙ L’ESPACE, LE TEMPS ET LA MATIÈRE SONT DISPONIBLE; IL SUFFIT DE LA GRÂCE DES NTICs POUR AVOIR LE CONTRÔLE DE TOUTES LEURS INSTALLATIONS AFIN DE NE S’Y DÉPLACER QUE POUR DES VACANCES. LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION SONT DÉJÀ PRÊTS POUR ASSURER LA TÉLÉSURVEILLANCE, TÉLÉMÉCANIQUE, TÉLÉCONTRÔLE, TÉLÉSIGNALISATION, TÉLÉCONFÉRENCE, TÉLÉMÉDECINE, TÉLÉ, TÉLÉ… AYANT RENDU LE MONDE COMME UN VILLAGE PLANÉTAIRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima nommé Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel…

Par Décret du Président de la République, M. Boureima Issifi a été nommé Coordonnateur du …