Home ACTUALITE Précision de la SEEN par rapport a notre article sur « Deux incompétents à la tête de deux sociétés stratégiques: la Nigelec et la Seen »
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - Politique - 21 mai 2018

Précision de la SEEN par rapport a notre article sur « Deux incompétents à la tête de deux sociétés stratégiques: la Nigelec et la Seen »

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Subject: ARTICLE – éléments de réponse et précisions aux lecteurs

Cher Monsieur le rédacteur en chef,

Nous avons lu vos récents articles citant la SEEN, et le manque d’alimentation en eau potable dont il est fait référence. Je tiens à vous apporter les éléments suivants pour la parfaite information de vos lecteurs:

Aujourd’hui, les ouvrages de traitement et de production d’eau potable mis à la disposition de la SEEN sont exploités à 100 % de leurs capacités, alors que la demande en eau potable augmente d’environ 10% chaque année. Nous produisons environ 220 000 m3 d’eau potable par jour au niveau national.

La SEEN, ses techniciens, ses agents, s’emploient jour et nuit avec professionnalisme à délivrer un service de qualité que nous faisons progresser continuellement vers des solutions de plus en plus performantes, digitales.

Par ailleurs, en qualité d’opérateur, la SEEN ne fixe pas les tarifs, et ces derniers n’ont pas augmenté depuis 2012.

A ce titre, si vous le désirez, nous serions heureux de vous faire visiter nos installations de production et de traitement d’eau avec leurs dernières évolutions, et partager avec vous nos métiers, nos obligations, mais aussi notre vision du secteur.

Bien à vous

Marie RIET-HUCHELOUP
​Service Communication de la SEEN

 

NDLR : nous laissons aux internautes le soin d’apprécier vos précisions concernant notre article mais nous maintenons que la coupure d’électricité ne doit pas être un facteur de rupture d’eau.

Confraternellement

Aghali Ibrahim (Web Contributeur) Tamtam Info News

 

51 Comments

  1. les explications données par leur chargée communication n’est que vulgaire explication dans la mésure où si déjà la societé a des chicffres exact sur l’évolution de la demande annuel en eau de la population , pourquoi ne pas trouver des mésures préventives , aussi si elle dit vraie alors pourquoi en tant que chargée communication ne s’est elle pas présenté devant les médias avant que cela empire pour dire à cette de prendre ses précautions car des coupures en eau potable risquent d’être obserés les jours à venir.

  2. Au moins le Nigelec vous apporte des factures vérifiables et à des périodes données.
    Quant à la SEEN tout se passe que comme si les dirigeants de cette entreprise ne font qu’à leur t^te. Vous apporte des factures n’importe quand.
    Avec la SEEN vous ne pouvez jamais être sûr que vous avez payé toute vos factures. On vous en envoie à chaque instant.
    C’est une véritable pagaille. … Pour mieux gruger les clients que personnes ne protège.

  3. C’est vraiment décourageant…madame la SEEN, tu dois prendre tes responsabilités, un point un trait.
    Dans certains pays où les gens défendent leurs droits même pas sur les réseaux sociaux mais au niveau des services compétents, et la SEEN allait payer très cher pour sa gestion catastrophique. Ce qui se passe au Niger, c’est même de la moquerie pure et simple. Que certains quartiers de nos villes n’arrivent pas à avoir de l’eau à suffisance jusqu’à coupure définitive au 21ème siècle.
    Si vous ne pouvez pas alors il faut dégager…

  4. La SEEN n’a pas répondu au journaliste sur son incompétence, elle s’est écarté du sujet en parlant de ses infrastructures

    Quand on offre des services, on se doit de les maîtriser de bout en bout et de suivre les évolution du marché .

    La SEEN doit savoir qu’il y’a des coupures d’électricité au Niger. Par conséquent il faut qu’elle ait son indépendance énergétique pour continuer à fonctionner. Elle doit prévoir des panneaux solaires pour alimenter en électricité les pompes surpresseurs de ses châteaux d’eau. Il faut bannir les groupes électrogènes qui sont coûteux en fonctionnement et qui ne sont pas propres (écologiquement).

  5. C’est pas une raison ce qui vient d’être dit par le service de la communication de la SEEN.Partout la situation est désolante.Prenons l’exemple de Mirriah ou la SEEN n’arrive plus à honorer son engagement .En plus de la ville nourrit par délestage c’est tout le quartier administratif qui est privé d’eau depuis trois mois. La connexion avec Zinder n’a pas vu le jour et les gens souffrent énormement

  6. C’est une raison ce qui vient d’être dit le le service de la communication de la SEEN.Partout la situation est désolante.Prenons l’exemple de Mirriah ou la SEEN n’arrive plus à honorer son engagement .En plus de la ville nourrit par délestage c’est tout le quartier administratif qui est privé d’eau depuis trois mois. La connexion avec Zinder n’a pas vu le jour et les gens souffrent énormement

  7. Il y a un chiffre très intéressant dans le communiqué de la SEEN: il faut produire 10% DE PLUS D’EAU PAR AN.
    Ce qui fait que dans dix ans il faudra doubler la production et dans 20 ans la quadrupler!!!!
    C’est la conséquence, à la fois de l’urbanisation très rapide de notre pays et de l’augmentation trop rapide de la population.
    Nous tirons très dangereusement sur toutes nos ressources. Quel Niger laisserons nous à nos enfants et petits enfants????

    1. le problème n’est pas la croissante population, loin de la, le problème est quand cette population n’est pas éduquée et formée….sinon toute ressource humaine bien éduquée et formée contribuera au développement de sa société sans aucun doute….nous avons d’ailleurs vu la Chine comme exemple, et l’Inde qui est entrain de faire son chemin….leurs nombres en population n’ont jamais été des obstacles à leurs développements….alors cherchons l’erreur ailleurs

      1. Pour se développer la Chine a limité le nombre des enfants à UN PAR FEMME.
        L’inde fait de grandes campagnes de limitation des naissances.
        Je ne crois pas que nos maigres ressources dans de nombreux domaines soient à la hauteur de notre croissance démographique et pour moi la preuve est sous nos yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

PRODEC/ Formation de reconversion: Plusieurs jeunes diplômés outillés

Le restaurant ‘’Du potager à l’Assiette’’ de Niamey a abrité le mercredi 21 avril 2021, la…