Home ACTUALITE Préparatifs de la 33ème conférence de l’Union Africaine Niger 2019: quatre commissions spécialisées de l’Agence UA-Niger-2019 installées

Préparatifs de la 33ème conférence de l’Union Africaine Niger 2019: quatre commissions spécialisées de l’Agence UA-Niger-2019 installées

Créée le 26 Janvier 2016, l’Agence nationale pour l’organisation de la conférence de l’Union Africaine Niger 2019 entre chaque jour un peu plus dans sa phase opérationnelle. Après le lancement de plusieurs activités entrant dans le cadre des préparatifs de cette importante rencontre continentale à laquelle le Président de la République attache du prix, le président du comité d’orientation et de contrôle, le ministre Directeur de cabinet du Président de la République, M Ouhoumoudou Mahamadou a procédé hier à l’auditorium Sani Bako du ministère des Affaires étrangères à l’installation de quatre commissions spécialisées à savoir la commission protocole, la commission sécurité et protection civile, la commission infrastructures et la commission assainissement et salubrité.

Le ministre Ouhoumoudou Mahamadou qui avait à ses côtés le ministre des Affaires étrangères, M Kalla Ankouraou et le Directeur général de l’Agence UA-Niger 2019, M Mohamed Seydil Moctar a félicité les membres des différentes commissions, issus des ministères et structures pour le choix porté sur eux afin de participer à la mission noble d’organiser la tenue de ce grand évènement historique que le Niger va abriter.

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement est le plus grand rendez-vous politique continental, et le Niger s’est vu confier l’organisation de la 33ème session de cette instance en reconnaissance à son leadership démontré et prouvé et celui du Président de la République, a rappelé le président du Comité d’orientation et du contrôle.

Rappelant aussi que le Président de la République s’est engagé devant ses pairs à tenir le pari, M. Ouhoumoudou Mahamadou a indiqué que le Chef de l’Etat entend atteindre entre autres objectifs de renforcer l’action diplomatique et accroitre la visibilité du Niger, permettre aux opérateurs économiques de tirer profit de l’évènement et de renforcer aussi les capacités du Niger en termes d’infrastructures et de savoir-faire à même de lui permettre d’abriter d’autres évènements de portée internationale.

Outre la vitalité diplomatique du Niger qu’elle révèle, l’organisation de la 33ème conférence sera l’opportunité pour lui de se hisser au rang des pays en mesure d’organiser de grands évènements a dit le ministre avant de souligner l’ampleur des défis à relever en termes de préparation et d’organisation.

« Le Niger aura à accueillir plus de 4000 participants dont plus de 50 Chefs d’Etat et de gouvernement et cela dans de conditions optimales de séjour et de travail conformes aux standards internationaux et dans la tradition de l’hospitalité du Niger » a précisé le ministre Directeur de cabinet.

Après avoir énuméré les travaux à réaliser, le président du comité a assuré que le gouvernement a conscience du défi que constitue l’organisation de cette conférence dans le contexte des difficultés multiples tout en étant convaincu de la « nécessité pour le pays de se doter d’infrastructures aux standards internationaux et d’un savoir-faire pouvant lui permettre d’être capable d’organiser des rencontres de haut niveau et de tirer profit de son positionnement géographique ».

M Ouhoumoudou Mahamadou a salué le travail énorme déjà réalisé par l’Agence UA Niger 2019 quelques mois seulement après son installation avant d’indiquer que la mise en place de ces 4 commissions, sur les treize prévues à terme, permettra de réaliser des actions spécifiques conformément au cahier de charge global. Il a rappelé la responsabilité des membres des commissions, maillons essentiels de la réussite de la conférence, qui vont apporter leur expérience et expertise.

Se basant sur les compétences et qualités des membres qui composent les commissions, le président du comité d’orientation s’est dit rassuré que les missions qui lui ont été confiées seront pleinement réalisées « dans le sens des orientations politiques et du cahier des charges de la conférence ».

A vous, à nous, maintenant de donner corps à ce défi. Je sais que vous serez audacieux, imaginatifs, créatifs et que vous ne laisserez pas passer cette opportunité que nous avons de construire ensemble le Niger de demain », a lancé le président du comité d’orientation à l’endroit des membres des commissions tout en les exhortant à faire preuve d’engagement et d’abnégation.

[author ]Zabeirou Moussa (ONEP)[/author]

4 Comments

  1. Bonjour à tous,

    C’est bien de mettre des commissions par ci, des commissions par la. Ce qu’on a pas dit ce sont les budgets de ces quatres commissions ? et c’est sur que l’argent va couler à flot.

  2. Pour une simple conférence qui aura lieu en 2018, on a besoin de dilapider nos sous dans des comités préparatoires ?

    Confiez l’organisation au Ministère des affaires étrangères. laissez les gens travailler, beaucoup n’ont rien à exécuter dans leurs bureaux. certains ont tout concentrés sur eux . Ils sont devenus incontournables

  3. Quand TOTO A DIT lit et partage…….😎

    Lettre au Premier Ministre du Niger : Par M. Mahamoudane AGHALI

    Je me permets de vous interpeller car non seulement vous êtes PM du Niger mais tous les deux nous sommes proches étant ressortissants de la même région et avons fait les mêmes bancs au CEG d’Agadez…certes nos chemins se sont séparés, vous, de hautes études politiques à l’ENA, et moi, le secteur minier à Arlit et le tourisme dans le Désert.

    On entend souvent les ministres –surtout deux ministres devenus impopulaires au Niger à cause de leur extrême arrogance..- intervenir, décider, menacer, mais jamais vous, malgré votre haute fonction de Chef de l’Exécutif.

    Pourquoi ? D’aucuns pensent que vous êtes seulement Administrateur et que vous regardez les vrais Taraayistes à la barre sur leur bateau, loin du prétexte « socialiste » par lequel ils sont arrivés au pouvoir pour assouvir leur faim de pouvoir et d’aisance. Vous seriez maintenu à cette place par pur dosage régionaliste.

    Vous connaissant pour ma part, je sais que votre intégrité est intacte ainsi que l’amour du Niger et de sa stabilité. Vous ne vous salirez pas.

    Les Nigériens en général ne vous reprochent rien, vous respectent et reconnaissent votre sagesse.

    Cependant, ils ne comprennent pas votre effacement dans la vie politique en tant que Premier ministre. Pas d’interventions ni de sorties médiatiques sur des sujets brulants, émaillant la gestion du pouvoir que vous avez l’honneur de coiffer et intervenir pour la prise des décisions justes comme il se doit dans un Etat de droit.

    Vous regardez sans rien dire la descente aux enfers du pays, conduite par Bazoum (qui, comme le journaliste Alpha présumé Malien, lui est assurément Libyen) et Massaoudou, qui par leur arrogance et leur peu de considération pour les Nigériens, ont, progressivement instauré l’arbitraire à la place de la Justice et la dictature à la place de la démocratie.

    Ils ont transformé la police Nationale en une milice qui gaze ses frères, les bastonnent, arrachent les caméras des journalistes et envoie les leaders de la société civile en prison sans jugement et pour avoir voulu manifester comme le prescrit la Constitution.

    Sommes- nous en régime d’exception ou en état d’urgence ?

    La raison invoquée –à savoir l’insécurité- ne date pas d’aujourd’hui pourtant tout marchait. A vrai dire la manifestation est empêchée parce que votre gouvernement ne veut pas de voix discordantes et ne dialogue pas. « Les chefs ont décidé, on ne discute pas ! ».

    Ces deux ministres, après tous leurs détournements (que l’on se souvienne de la fille de Bazoum et des milliards d’Areva de Massaoudou..), de leurs vociférations qui attirent l’insécurité sur les frontières du Niger, de leurs lois antisociales imposées manu militari, de leur gestion du cadre réglementaire des manifestations et de leur manque de dialogue, on se croirait dans un pays sans constitution et où la démocratie est enterrée.

    PM, le peuple du Niger est contre cette loi du budget 2018. Elle est à réviser. Que les »sages » l’expliquent aux égarés. Ne laissez pas ces deux ministres mettre le feu au Pays.

    C’est le peuple qui a élu le Président de La République et celui-ci a juré sur le St Coran de respecter et de faire respecter la Constitution. Cette promesse devant Dieu et le monde semble bien lointaine..

    Plus que moi, vous voyez le danger car vous vivez et voyez ce qui se passe. Tout cela peut être très nocif pour ce cher pays qui a tant souffert de ces non respects constitutionnels au cours des dernières décennies.

    Il est plus qu’urgent que des personnes sages dans la haute sphère des rouages de l’Etat se remettent en question et tirent la sonnette d’alarme.

    Toute la sphère dirigeante est comptable, directement ou indirectement, du non respect de la Constitution que le Niger s’est librement donné et du désordre qui en résulterait inévitablement, si aucune correction n’est envisagée.

    M. Mahamoudane AGHALI

    1. Vraiment, le Niger est bon, vive la démocratie, cher expediteur, on sent un peu la politique et puis la demagogie. Y a peu de sincerité. Tu fais le serieux conseiller mais au fond…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Poursuite du séjour du Président de la République à New York : SEM Issoufou Mahamadou a participé lundi à d’importantes rencontres bilatérales, régionales et internationales…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, accompagné de la Pr…