Home ACTUALITE Préparatifs du congrè du MNS-Nassara: Mobilisation de toutes les forces vives du pays en vue de la réalisation des grands projets et l’unité nationale !

Préparatifs du congrè du MNS-Nassara: Mobilisation de toutes les forces vives du pays en vue de la réalisation des grands projets et l’unité nationale !

Les structures du parti Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD-Nassara) continuent le renouvellement des structures du parti pour le prochain congrès prévu le samedi 23 mars 2019 à Tahaoua. Malgré quelques incompréhensions et l’ambition aveuglée de quelques militants, qui est tout à fait normal dans un grand parti, tout se passe bien dans le respect des textes du parti et de la démocratie. Ce qui encore, le plus, cette fois-ci, les militants sont entrain de choisir des hommes et femmes capables de défendre les idéaux du parti en toute circonstance.

C’est cette dynamique qui effroi les adversaires du parti.Ces spécialistes de la haine, de la rancune et de la destruction, pressés d’arriver au pouvoir à tout prix et à toutes les conditions, pour détruire, diviser et régler des comptes cherchent à tout prix faire échouer le MNSD-Nassara et son Président. Mais, ces attaques et intrigues des adversaires politiques du parti de Elh. Seini Oumarou, montrent une fois de plus la force et l’implantation du MNSD-Nassara sur le plan national et qu’il fait peur pour les futures élections à ses détracteurs comme de ses partisans.

Pour rappel, le 2 août 1988, à l’occasion du traditionnel message à la nation, le Président du Conseil Militaire Suprême (CMS), chef de l’Etat, le Général Ali Saïbou annonçait la création, prochaine, d’un parti politique unique le Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD), ancien parti Etat, le MNSD dont le congrès constitutif se déroula du 15 au 18 mai 1989 à Niamey.

Le congrès avait désigné 67 membres du Conseil Supérieur d’Orientation Nationale (CSON) et 23 membres du Bureau Politique National, les deux institutions étant placées sous la Présidence de Ali Saïbou. Le parti a dû s’adapter au nouveau paysage politique multi partisan. A cette occasion, il fut créé le 18 mars 1991, le MNSD-Nassara. Le parti a obtenu d’abord un récépissé provisoire en date du 4 avril 1991 (n°6) et enfin un arrêté définitif (n°0035/ MI/DAPJ) en date du 14 février 1992.

Le Conseil Supérieur d’Orientation National et le bureau politique national ont défini les objectifs et élaborer les textes du parti. Le premier congrès constitutif est tenu en mars 1991 avec trois candidats au titre de la présidence du parti à savoir Ali Saibou, Mamadou Tandja et Feu Adamou Moumouni Djermakoye. Ainsi à l’issue des élections libres et transparentes, Mamadou Tandja a été élu Président du MNSDNassara et Hama Amadou comme Secrétaire Général.

Pendant les élections législatives de 1993, le MNSD-Nassara a obtenu 29 sièges des députés nationaux. Au premier tour des élections présidentielles le MNSD-Nassara devient le premier parti au Niger. Après trois ans dans l’opposition, l’interruption par la dissolution de l’Assemblée Nationale le 17 octobre 1994 a permis l’organisation des élections législatives anticipées le 12 janvier 1995. L’alliance du MNSD-Nassara avec le PNDS-Tarayya, lui a permis d’avoir une majorité à l’Assemblée Nationale de 42 députés contre 41 de l’AFC.

Cette cohabitation se révéla rapidement conflictuelle entre le Président de la République Mahamane Ousmane et le Premier Ministre Hama Amadou, Secrétaire Général du MNSD-Nassara. Le 27 janvier 1996 un coup d’Etat du Colonel Baré Maïnassara mit fin à cette cohabitation. Mais les élections de 1999 ont permis au MNSD-Nassara d’arriver au pouvoir, après une dizaine d’années de traversée du désert, dans la lutte menée par le FRDD contre le régime du Général Baré.

La majorité de l’Alliance des Forces Démocratiques porte à la magistrature suprême Mamadou Tandja, Président du MNSDNassara. Pendant les dix ans d’exercice de pouvoir d’Etat, le Président Mamadou Tandja a mis en œuvre le programme du parti. L’objectif de ce programme est la mobilisation de toutes les forces vives du pays en vue de la réalisation des grands projets suivants : l’unité nationale ; l’éducation nationale ; la justice sociale ; la démocratie ; la formation des populations en vue d’élever leur niveau de conscience politique et d’assurer leur participation effective et responsable à la vie nationale et la préservation de l’environnement sur le plan national.

Dans le domaine des relations internationales, le MNSD-Nassara compte entretenir, l’établissement et le développement de relations amicales avec les partis et mouvements étrangers qui partagent les mêmes idéaux de paix, de liberté, de justice et de solidarité ; la mise en œuvre d’actions conséquentes de soutien aux peuples en lutte contre toute forme de colonialisme, de néocolonialisme, d’impérialisme et de discrimination dans le monde ; la conception et la mise en œuvre d’une politique dynamique d’intégration régionale et d’édification de l’unité africaine.

Dans la mise en œuvre de son programme, le MNSD-Nassara s’attellera à la réalisation des objectifs spécifiques tels que la défense de la démocratie ; la consolidation de l’indépendance nationale ; la sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale ; la défense de la forme républicaine de l’Etat ; la protection des libertés fondamentales et des droits de la personne humaine ; le renforcement de la bonne gouvernance et la lutte contre l’impunité.

Le parti combat l’intolérance, le régionalisme, l’ethnocentrisme, le fanatisme, le racisme, la xénophobie, le sectarisme, le népotisme, la manipulation du sentiment religieux, l’incitation ou le recours à la violence sous toutes ses formes. Il faut retenir que le MNSD-Nassara est le seul parti au Niger qui depuis sa création, et l’avènement de la démocratie au Niger, qui a connu quatre (4) Président en sa tête : Ali Saïbou (1989 à 1991), Mamadou Tandja (1991 à 1999), Hama Amadou (2002 à 2009) et Elhadji Seïni Oumarou actuel Président et candidat aux élections présidentielles de 2011 et 2016.

Militantes, militants et sympathisants, l’heure du rassemblement et de l’union a sonné. Le Mouvement National pour la Société de Développement (MNSDNassara), l’un des grands partis, plus que jamais uni derrière son Président Elhadji Seïni Oumarou. 28 ans d’existence, le MNSD-Nassara a connu des années d’opposition implacables, des épreuves et adversités dont aucune formation politique, au Niger n’a connu, et rester plus grand que jamais.

Il a supporté frustrations, discriminations et exclusions de tous genres. Mais courageusement, patiemment et avec dignité, il a vaillamment surmonté toutes les épreuves et a conquis le pouvoir d’Etat qu’il a su gérer pendant plus de 10 ans. 28 ans la vie d’un parti politique, c’est peu, mais c’est beaucoup, au vu des performances réalisées.

En effet, depuis que le MNSD-Nassara, soutenu par des alliés solidaires, a pris les rênes du pouvoir dans notre pays, le bonheur qui fuyait le peuple nigérien est revenu dans les foyers, le développement économique qui semblait être pour les Nigériens, un horizon lointain, est aujourd’hui, une réalité palpable, tous les voyants du Niger sont verts et couronnés du sceau Nassara.

La gestion du pouvoir par le MNSD-Nassara et ses alliés a redonné confiance aux Nigériens grâce à une lutte accrue contre la pauvreté rurale et à l’amorce des grands chantiers de développement économique. Le Niger d’aujourd’hui, fier et respecté sur la scène internationale est courtisé partout. Et pourtant, malgré les performances réalisées, le MNSD-Nassara, comme toute autre structure organisée qui regroupe en son sein diverses sensibilités de la nation nigérienne, a traversé une crise profonde.

Cependant, grâce à la clairvoyance des dirigeants du parti et de leur sens élevé de responsabilité et de l’intérêt national, mais aussi et surtout du triptyque : Consultation-Concertation et Participation, cette douloureuse épreuve n’a fait que renforcer la détermination des militantes, militants et sympathisants du MNSD-Nassara, la plus grande formation politique sur l’échiquier politique national pour aller en avant. Aujourd’hui, le MNSD-Nassara est plus que jamais prêt pour le combat qui s’annonce.

Il y a lieu de se convaincre qu’un sursaut unitaire doit être le credo de l’ensemble des militantes et militants du MNSD-Nassara, face à toutes les adversités et surtout face aux enjeux qui les attendent dans les prochains mois, à savoir les élections de 2020 et les présidentielles de 2021. Et comme toujours, vu la tournure des évènements et grâce à l’engagement et la détermination sans faille de ses militantes, militants et sympathisants, le MNSD-Nassara gagnera haut la main, les prochaines échéances électorales Incha Allah.

C’est ainsi comme le disait toujours, le Président du MNSD-Nassara Seyni Oumarou:  » dire ce qu’on va faire ! Faire ce qu’on dit ! Dire ce qu’on a fait ! Qui d’autres mieux que le MNSD-Nassara peut se permettre une telle déclaration ou un quelconque message devant les populations nigériennes, témoins de ce que le MNSD-Nassara est capable de faire ? Satisfaites du pouvoir MNSD-Nassara durant dix années, les populations du Niger n’avaient-elles pas voulu récompenser et magnifier sa profonde gratitude au camarade Président Mamadou Tandja qui, en fin de mandat, était sollicité de poursuivre encore pour trois (3) ans !

Nous sommes jaloux de présenter et de poursuivre le travail entamé, et même faire mieux. Pour nous, seul le Niger et son peuple comptent. Alors peuple souverain, mûr et reconnaissant, fait la différence « .

Par Z.S. ( LE TEMPS N° 148 )

  1. Le titre de l’article est totalement décalé de son contenu. Le « journaliste » nous sert plutôt la genèse du MNSD, au lieu de parler des préparatifs du prochain congrès, tel qu’annoncé. Cela dit, cette plongée dans l’histoire de ce parti est fort intéressante. Dommage que le récit n’ait pas été fait en … français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

LE REPRESENTANT PERMANENT DU PAKISTAN ET PRESIDENT DE L’ECOSOC CHEZ LE REPRESENTANT PARMANENT DU NIGER ET PRESIDENT DU COSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

Cette audience accordée au Représentant du Pakistan par le Représentant du Niger porte ess…