Home ACTUALITE Présidence de la république: les inspecteurs généraux d’état limogés
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 16 août 2021

Présidence de la république: les inspecteurs généraux d’état limogés

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

La lutte contre la corruption et les infractions assimilées notamment le détournement des deniers publics, l’enrichissement illicite et l’abus des biens sociaux, en plus d’une volonté politique inébranlable, requiert des structures adaptées et aptes à mener cette lutte sans état d’âme.

Dans un article publié le 27 mai 2021, intitulé  opération Ba Sani Ba Sabo, une opération fortement accueillie et encouragée par les citoyens en date du 27 mai 2021, Tamtaminfo, soulignait que l’opération nécessite, pour sa réussite, des réformes en profondeur  immédiates  s’agissant des organes en charge de cette lutte.

En effet, l’article indiquait la nécessité de réformer l’Inspection Générale d’Etat, clé de voûte de cette opération afin qu’elle puisse incarner la rigueur, l’impartialité et qu’elle puisse être dotée d’un personnel hautement qualifié, compétent et intègre.

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum, qui veut redynamiser cette opération afin qu’elle atteigne sa vitesse de croisière, fidèle à son engagement d’être intraitable contre ces fléaux a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Ainsi, aux termes du décret N°2021 – 681/PRN du 12 août 2021, il a décidé de mettre fin aux fonctions des inspecteurs généraux d’Etat, y compris l’inspecteur général d’Etat en chef.

Certainement dès son retour des vacances, Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum, Président de la République procédera à des nouvelles nominations des inspecteurs généraux d’Etat qui seront sans nul doute sans état d’âme dans le traitement des dossiers. D’ores et déjà, une semaine a été accordée à chaque inspecteur général d’état pour déposer son rapport en instance, sans oublier également le matériel d’état mis à sa disposition.

Par Ibrahim Aghali (Contributeur Web) Tamtam Info News

8 Comments

  1. C’est la fin des haricots, en ce qui concerne la lutte contre le saccage des ressources publiques dans ce pays. Les délinquants en col blanc peuvent dormir sur leurs deux oreilles, pour peu qu’ils apprêtent quelques enveloppes à l’intention du nouvel IGE. Et pendant ce temps, les Ibou Karadjé et consorts peuvent continuer à prospérer dans ce « pays de cocagne ».

    1. Tu crois ça ?
      Dans cette Administration chacun tient l’autre quelque part. tu es grillé ici, tu refait surface la-bas
      Il faut que le nettoyage commencé par la tête pour que les gens puissent y croire. or la tête n’est en aucun moment touché. Des hommes politiques devenus milliardaires. ça ne hioque même pas !

  2. N’importe quoi! Un voleur pourchasser et débusquer ses collègues (d’autres voleurs), où a-t-on déjà vu ça? Cette affaire d’assainissement engagée par Bazoum, c’est du pipeau. Rien que de la poudre aux yeux! Bazoum était où, lorsque le sieur Zourkalaini a mis les paiements au Trésor sous coupe réglée, 6 ans durant? Il ne peut pas dire qu’il n’en savait rien, quand même! On n’a qu’à fouiller la gestion du Trésor de 2011 à 2016, et je parie qu’on va y découvrir une connexion entre Zourkalaini et Ibou Karadjé, Petit Boubé, et bien d’autres carnageurs d’argent du peuple. Et s’il s’en sort « indemne », vous pouvez le nommer Ministre des Finances si vous voulez.

  3. Ah! Le PR Bazoum semble enfin avoir compris que c’est de la racaille qui se trouve constellée à l’Inspection Générale d’Etat. Sinon comment un attelage constitué de Zourkaleyni Souleymane, de ses comparses du Trésor qu’il a emmenés là-bas avec lui, ainsi que de sa maîtresse attitrée, peut-il produire un travail requérant de la connaissance, de la rigueur et surtout de la probité? Le cancre de Zourkaleyni et les incompétents qui l’entouraient n’ont dû leurs nominations qu’à ces calculs politiciens de bas étage auxquels, hélas, nos dirigeants nous ont habitués. Pour ne pas frustrer son mentor (que tout le monde connaît), il a fallu à Issoufou Mahamadou le placer à l’IGS, après son éviction de son poste de DG du Trésor où il n’a semé que de la désolation dans son sillage, de par sa rapacité à nulle autre pareille. Il paraît qu’à ce jour encore, la seule évocation de son nom dans les travées du Trésor fait froid dans le dos, du fait des mauvais souvenirs qu’il y avait laissés en raison de son manque d’état d’âme dans le cadre des paiements qu’il monnayait avec les « grands fournisseurs ». L’on ne sait d’ailleurs par quel miracle son nom n’a pas encore été associé au désormais célébrissime Ibou Karadjé, tellement leur proximité (et même leur connivence) étaient de notoriété publique, d’abord au Trésor, et par la suite à l’IGS. Rompu comme personne d’autre dans l’art de la concussion, il monnayait aussi sa « mansuétude » avec les responsables des structures qu’il inspectait, biaisant, par ce fait, totalement les conclusions qui en émanaient. Comment, dès lors, peut-on raisonnablement envisager d’entreprendre quelque chose de sérieux avec un tel individu? C’est aujourd’hui une évidence: le PR Bazoum, avec les ambitions qui sont les siennes, ne peut (et ne doit surtout) pas s’accommoder de ce ramassis de tarés et de corrompus, pour traquer des … corrompus. En tout cas, merci PR Bazoum pour ce coup de balai! La nation entière vous revaudra ça.

    1. Mon ami, au risque de refroidir ton enthousiasme, je t’informe que Zourkaleyni a été reconduit Inspecteur Général d’Etat. Preuve de toute sa valeur intrinsèque en termes d’intelligence, de connaissance et de maîtrise de son travail, et surtout de sa probité morale et de sa crainte de Dieu.

      1. Donc le seul mec valable parmi les 15 IGE limogés c’est Souleyman Zoukaleini, alors?! Et puis, à quoi rime ce jeu qui consiste à faire partir tout le monde un jour, et puis, le même jour, ramener un seul d’entre eux? Quel péché ces pauvres ont-ils donc commis? Juste leur carence?

      2. En tout cas c’est al 1Ere fois qu’on dégomme une Inspection toute entière sans laisser au chef le choix de constituer son équipe
        Si c’est pas de l’incompétence, c’est quoi alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Lutte contre la corruption: Le président Bazoum donne des directives sur l’opération ba sani ba sa bo

Le Président de la République ,Chef de l’État son excellence Mohamed BAZOUM a présid…