Home ACTUALITE Président de l’ONG Alternative Espace Citoyen…« Je suis pour une révolution démocratique pacifique ».

Président de l’ONG Alternative Espace Citoyen…« Je suis pour une révolution démocratique pacifique ».

Moussa Tchangary
Président de l’ONG Alternative Espace Citoyen

De parents paysans kanouris, Moussa Tchangary est né à Nguimi en 1969. Bac littéraire en poche, il fait des études de philosophie à l’université de Niamey et milite dans le mouvement Organisation révolutionnaire pour la démocratie au Niger.

Puis il devient journaliste à LaTribune du peuple et à la gazette satirique Moustique. C’est dans les locaux d’Alternative Espace Citoyen, le mouvement de la société civile qu’il dirige, qu’il nous a reçu.

JEUNE AFRIQUE: Quel bilan faites-vous de la gouvernance de Mahamadou Issoufou?

MOUSSA TCHANGARY: Je déplore le bradage de notre souveraineté. Je suis indigné que nos richesses profitent d’abord à de grands groupes extérieurs. Et le pouvoir est de plus en plus confisqué par un seul homme!

Il y a pourtant des élections libres, une opposition?

Le Niger est une démocratie encore très superficielle, qui n’est pas achevée. L’opposition est à la peine, elle essaie de se battre, mais le régime tente de la diviser.

L’opposition, c’est donc la société civile?

Non. Nous avons juste un rôle de veille. Nous ne sommes pas là pour nous substituer aux partis politiques mais pour proposer des idées et défendre les droits de l’homme.

Que faut-il faire pour améliorer les choses ?

Il faut que nos richesses profitent d’abord au pays. Il faut former des ingénieurs, chercher des partenariats équilibrés, solidaires… On peut nous montrer les choses, mais c’est à nous de nous prendre en main. Il faut surtout changer de modèle pour instaurer une démocratie participative qui assure une meilleure représentation et une meilleure participation des citoyens à la vie politique, avec un droit de révocation des élus, un pouvoir d’action sur les lois.

C’est un vrai avantage sur la démocratie représentative telle que nous la connaissons au Niger, calquée sur le modèle français…

Vous critiquez la démocratie nigérienne… Existe-t-il un système parfait ?

Il faut redonner toute sa place au travail d’éducation et de conscientisation des pensées pour que le peuple redevienne acteur de son avenir.

Certains vous voient en futur leader de l’opposition…

J’essaie de faire ce que je pense être bon pour mon pays, mais je ne serai jamais un homme providentiel. Bien sûr, je peux être candidat en 2021, mais pas pour reproduire les mêmes erreurs. Il faut que l’action politique se renouvelle, dans ses manières, dans ses idées.

Je suis pour une révolution démocratique pacifique.

[author ]Propos recueillis à Niamey par F.-X.F (Jeune Afrique)[/author]

 

34 Comments

  1. Someone necesѕarily lend a hаnd to mae serіously articles I mіght state.
    Ƭhiѕ is the fіrst time Ι frequented yoսr website ρage aand
    ѕo far? I surprised ᴡith the analysis ʏou made to create this actual submkit incredible.

    Magnificent job!

  2. Hi I aam s᧐ grateful I fοund yyour site, I redally
    fօund ʏoս by accident, whіle I was researching onn Yahoo
    for somthing еlse, Nonetheless I am here now and ᴡould just likе to sɑy thɑnk
    you for a remarkable posst аnd a all гound interewsting
    blog (I ɑlso love the theme/design), Ι ԁon’t hqve tіme to read it all at the moment Ьut I hɑve book-marked it and aⅼѕߋ addeɗ in your RSS feeds, so when І have time Iwill be back
    to rеad a lot more, Please do keeр up tһe greɑt job.

  3. Je ne suis pas surpris de voir Tchangari s’exprimer en homme politique, d’ailleurs pour un œil averti il a quitté la société civile depuis la création de son groupe alternative espace citoyen. Cela n’est pas un probleme. Cependant, il est clair que pour faire la politique il faut aller sur le terrain politique. Les simples déclarations d’intention ne suffisent pas. Je suis d’accord pour le renouveau démocratique dont il parle mais la question est de savoir avec quels acteurs. Le dilemme au Niger est que tous les acteurs de la société civile sont enrôlés et actent comme des relais des partis politiques. Le terrain politique est toujours la chasse gardée des politiciens et le risque est très grand de prendre les mêmes et de recommencer.
    Je pense que le mouvement qu’il a lancé doit être fondé sur des valeurs très fortes d’intégrité et d’engagement pour le Niger. Le déterminant commun doit être le Niger avant et le Niger après.

  4. Ronald Heifetz,i Enseignant à l’École du gouvernment Kennedy de Harvard, avait il tort en affirmant que les vrais leaders travaillent à aider les gens à découvrir par eux-mêmes la meilleure façon d’aborder les défis qu’ils doivent relever ? 😕😕

    😳😳 Et qui disait la meme …… Si une révolution n’est pas fondée sur la vérité et l’honnêteté, rien ne pourra réussir. Les gens ne donneront leur appui à une promesse que s’ils sentent instinctivement qu’elle est juste…? 😊

  5. Les masques commencent à tomber;nous n’avons jamais cru à ta sincérité d’acteur de la société civile ,affiche toi bien dans ton ORDN pour faire ta politique tu comprendras qu’il n’appartient pas à n’importe qui au Niger d’être candidat aux présidentielles.

  6. Président du MC (le Niger en Meilleur changement pour l’intérêt des Nigériens) merci de nous donner les coordonnées, Nous allons commencer la mobilisation. Tu es un ange que dieu est entrain d’offrir aux Nigériens ( Vive encore le Niger et le MC).

  7. Merci Moussa, tu es un ange et tu va sauver les nigériens les plus pauvres ( paysans, éleveurs,commerçants, fonctionnaires moyens) soyons tous derière Moussa pour l’aider à implement la deémocratie participative, aidons tous Moussa être président en 2021. Le Mouvement MC vient d’être lancé et que Dieu le Tout Puissant nous accompagne.

    Vive le MC
    Vive le Niger
    La victoire du MC en 2021 pour un Niger uni et prospère.

  8. assalam. Nous vous l’avons toujours dit, et sans remords. Le plus digne et respectable acteur de la société civile au Niger reste et demeure Nouhou Arzika. Pour preuve Baba Tanja lui a même miroité un portefeuille ministériel qu’il a décliné. Qui se comporterait de la même manière? En tout cas ce ne seront pas les ali idrissa , siraji mojen/lumana qui auront ce degré de dignité.

  9. Piti », je ne lui donne pas 1%. Le zoro national Hamissou qui se croyait très populaire n’a même atteint 0.5%.
    J’espère qu’à même qu’il aura le courage de se présenter pour qu’il voit bien comment les nigériens sont conscients. En tous ca l’éclat de son ORDN Tarmamoua ne dépasse même pas l’éclat d’une brindille.

  10. La démocratie participative que prone Moussa Tchangari, s’apparente plus tôt a une espèce d’anarchie qu’a une véritable représentation du peuple et l’implication de celui ci dans la vie politique de la nation.

    Mes questions pour Mr Tchangari:

    Comment compte tu transposer, dans les faits, tes idées de participation du peuple à la gouvernance démocratique ?

    Quel est ton agenda pour 2021 ? et Quelle seront les rôle et la place des jeunes dans ta soit disant révolution pacifique ?

    En fin,sache que le NIGER n’a pas besoin de révolution de quelle que nature que soit_elle et en plus les nigériens n’attendent point un homme providentiel, d’ailleur tu est loin d’en être un, tu l’a avouer.

    Quant même il serait intéressant et souhaitable de dévoiler la vision politique du devenir du NIGER dans un livre que tu publiera dans les mois à venir en prélude de ta descente dans l’arène politique.

  11. Tchangari est une alternative, face à une oppostion dont la stratégie se résume à l’insulte, à la haine et à la division. Observez bien : quand un lumaniste intervient c’est toujours pour exprimer la haine et l’insulte.

  12. Les mêmes causes produisent les mêmes effets a-t-on coutume de dire. La majorité des acteurs de la société civile finissent toujours à se convertir en hommes politiques (Exples : Kassoum Mouctar, Marou Adamou, Ibrahim Yacouba et que sais-je encore). Finalement, Moussa T ne va pas échapper à la règle malgrès. Qui est con???? Vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Déclaration de S.E.M Issoufou Mahamadou Président de La République, Chef De L’Etat, Président du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour le mois de septembre 2020

Messieurs les chefs d’État et de Gouvernement, Monsieur le Secrétaire Général des Nations …