Home ACTUALITE Présidentielle 2021 : Acteurs de la société civile Nigérienne : Des Politiciens de l’ombre !

Présidentielle 2021 : Acteurs de la société civile Nigérienne : Des Politiciens de l’ombre !

Certains parmi les hommes de la classe politique l’avaient murmuré depuis fort longtemps, mais aujourd’hui, les faits leur donnent raison. Oui ! Ils avaient vu en l’activisme de certains acteurs de la société civile, une sorte de… concurrence déloyale. D’autres plus directs avaient dits de Nouhou Arzika, Tchangari, Ali Idrissa et consorts, qu’ils étaient des… politiciens déguisés. Eux aussi ne s’étaient pas trompés.

Et d’ailleurs, certains acteurs ou animateurs attitrés de la société civile n’étaient-ils pas au devant de marches et autres grands mouvements de contestation tendant à soulever les populations contre leurs dirigeants ? Oui ! Les Nouhou Arzika, Tchangari et tous les autres ne sortaient pas de toute évidence de manière désintéressée. Aussi longtemps qu’ils le faisaient, qu’ils pratiquaient le petit jeu de la contestation populaire, ils avaient derrière la tête, leur petite idée.

En effet, depuis fort longtemps, certains comme Nouhou Arzika Mahamadou et Moussa Tchangari cachaient mal leurs ambitions à peine voilées. En effet, depuis quelques temps et dépit du grand temps que nous sépare des perspectives de la présidentielle de 2021 et d’ailleurs contre toute attente, l’on entend par média interposés que Nouhou Arzika Mahamadou et un de ses compères de la société civile Nigérienne, Moussa Tchangari en l’occurrence sont tous deux candidats déclarés à la présidentielle de 2021.

Nouhou Arzika est donc candidat à une présidentielle qui n’est même pas à l’ordre du jour. Mais qu’est-ce qui pourrait justifier une telle précipitation de la part de nos deux acteurs majeurs de notre société civile ?

L’heure de la maturité selon Nouhou Arzika Mahamadou ! En même temps qu’il a distillé la bonne nouvelle dans quelques milieux qui lui sont favorables, Nouhou Arzika a choisi le plateau d’une télévision privée de la place pour se faire valoir, comme pour rompre le rythme d’une grosse rumeur qui circulait dans la ville de Niamey. Puis, il l’affirme sans dé- tours sur le plateau de ladite Télé : Oui ! je suis candidat…..

Et dans une envolée verbale dont il détient le grand secret, il se justifie à sa manière. Ainsi, Nouhou affirme que cela fait 27 ans, donc plus de deux décennies qu’il s’est mis au service du peuple et qu’il se bat pour que toutes les libertés soient assurées au peuple ou que les richesses de notre pays soient quant à elles bien reparties au profit des populations vulnérables etc.….

En fait, sans le savoir, Nouhou avait lui aussi un programme politique bien articulé.Les faits se confirment amplement alors : Le camarade Nouhou Arzika, dès le départ nourrissait des ambitions politiques, sinon même d’une carrière d’homme politique. La prochaine élection présidentielle, celle de 2021 qui se profile à l’horizon s’avère être pour lui, l’ultime rendez-vous. C’est même la meilleure des opportunités. Une chance incroyable, pense-t-il pour essayer de ravir la vedette aux politiciens de métier.

Nouhou Arzika en plus de sa robe d’acteur de la société civile est aussi un gros amateur d’oracles nous a-t-on dit dans son petit cercle d’amis. Naturel, lorsqu’on sait de lui qu’il est d’ethnie Maouri, soit les descendants de Saraounia, Baoura et tous les autres mystiques de l’Arewa. Est-ce donc les fameux oracles qui poussent notre Nouhou à l’aventure de la présidentielle de 2021 ? Nous conseillerons aux incrédules de prendre cette candidature avec beaucoup de sérieux. Elle n’a rien de superflu….

Les chances de succès de Nouhou Arzika Mahamadou sont bien minces ! Le fait est connu au Niger, car ce n’est pas pour la première fois qu’un candidat de la trempe de Nouhou Arzika, de surcroit acteur de société civile comme lui se jette à l’eau. Non ! Disons dans la grande compétition que constitue une présidentielle. Que Nouhou Arzika en touche mot à un certain Mamane Hamissou. Celui-ci lui en dira bien de choses…..

En effet, lors des précédentes élections générales, Hamissou avait fait acte de candidature, mais l’histoire retiendra que le score qu’il a pu réaliser ne lui a même pas permis d’accéder au rembour sement de sa caution de candidat. De plus, un candidat à une présidentielle devra justifier d’autres qualités autres que de simples envolées verbales. Puis, est-il simple qu’un simple individu se dresse lui seul contre de véritables structures et leurs nombreuses sections au niveau de toutes les régions de notre pays ?

Mieux, contrairement au candidat déclaré Nouhou Arzika, qui de toute évidence aura besoin d’importants moyens pour les besoins de sa cause, les partis politiques quant à eux disposent de moyens et ressources pour faire face au rendez-vous d’une présidentielle. De plus, ils ont de leur côté, une expérience avérée en la chose puisqu’ayant régulièrement participé à toutes les joutes électorales qui se sont jusquelà déroulées. Cherchez donc l’aventurier…..

Toutefois et pour une sorte d’animation de l’ambiance politique nationale, nous pourrions dire de la candidature de Nouhou Arzika trouve tout son grand sens. De toutes les façons, la candidature elle-même est plus significative que la personne du candidat. Mais, n’est-ce pas qu’il faut du tout pour faire un monde ?

Quant à Moussa Tchangari, il donne raison à Bazoum qui disait des acteurs de la société civile qu’ils sont des politiciens. Ni plus, ni moins puisqu’ils appellent régulièrement au renversement de régimes démocratiques et régulièrement installés. Lui aussi se dit candidat. Il est attendu au tournant,lui-même, tout comme son ami du reste.

Le Niger n’est pas encore au même niveau de pratique politique pour croire que l’effet Macron peut se réaliser ici. Mais nous sommes contemplatifs avant tout et attendons de voir…

[author ]Souley Zoubeirou (LE TEMPS N° 103)[/author]

 

28 Comments

  1. ha ha ha ha ha le diable du niger nouhou arzika futur president du niger et peut-etre le vieux tandja sera son conseil principal . le niger devient un ane tout racaille monte . no sens .

  2. Je vois même pas matière à faire débat là dessus. C’est pas des citoyens, comme tous les autres quii peuvent prétendre à être candidats ? Et j’ai suivi l’intervention de Nouhou Arzika sur l’émission Gaskia de Bonferey. Il a bien expliqué les raisons qui l’ont poussé à cela et c’est la déception qui l’anime et même toute la population sur la mauvaise gouvernance qui a caractérisé les régimes qui se sont succédés depuis la Conférence Nationale.
    Et puis rappel pour rappel, Lech Valessa qui fut président de la Pologne et Lula DaSilva au Brésil c’est des syndicalistes et qui avaient bien géré leurs pays.
    Donc s’il vous plait laisser les gens tranquilles avec vos feuilles de salades et trouver autre chose de bpc plus digeste.

    et puis la bande de bazoum; issoufou et autres étaient des syndicalistes avant de rentrer en politique;

    vraiment ton article est nul

  3. Je vois même pas matière à faire débat là dessus. C’est pas des citoyens, comme tous les autres quii peuvent prétendre à être candidats ? Et j’ai suivi l’intervention de Nouhou Arzika sur l’émission Gaskia de Bonferey. Il a bien expliqué les raisons qui l’ont poussé à cela et c’est la déception qui l’anime et même toute la population sur la mauvaise gouvernance qui a caractérisé les régimes qui se sont succédés depuis la Conférence Nationale.
    Et puis rappel pour rappel, Lech Valessa qui fut président de la Pologne et Lula DaSilva au Brésil c’est des syndicalistes et qui avaient bien géré leurs pays.
    Donc s’il vous plait laisser les gens tranquilles avec vos feuilles de salades et trouver autre chose de bpc plus digeste.

  4. Article nul à chier. Pourquoi interdire aux acteurs de la société civile de se présenter aux élections présidentielles? Au contraire leur prétention à se présenter pourrait pousser les candidats de l’establishment à tenir compte de ce que défend traditionnellement la société civile.

  5. MAIS, OU EST LE MAL A PRETENDRE ETRE CANDIDAT? MEME MOI JE SERAI CANDIDAT AUX PRESIDENTIELLES 2021 INSHA ALLAH. ALORS REDIGE UN AUTRE TORCHON, PLUMITIF DE MON…!!!

  6. MASSOUDOU et BAZOUM n’ont jamais été dupes, ils savaient car anciens camarades !!! HAMISOU aura sûrement fait un meilleur score que ces  »petits niaméizés » qui n’ont plus de nouvelles de Korémairoua et Nguigmi.
    Les masques sont tombés !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Vers l’implication des média pour un renforcement de la participation citoyenne des femmes et des jeunes dans le processus démocratique…

Un Atelier sur l’identification des médias et Blogueurs pour un partenariat sur le renforc…