Accueil / ACTUALITE / Présidentielles sénégalaises, les opposants au franc CFA doutent…

Présidentielles sénégalaises, les opposants au franc CFA doutent…

Lors du lancement de la campagne présidentielle sénégalaise, nous, Collectif sortir du Franc CFA, avions lancé une initiative sous forme d’une lettre en direction des 5 candidats pour recueillir leur position sur l’avenir du franc CFA afin de faire un état des lieux et d’imposer le franc CFA comme l’un des thèmes majeurs de la campagne. Nous avons eu des échanges globalement courtois et apaisés, preuve de la grande maturité de la démocratie sénégalaise.

Cependant, nous avons décidé de ne pas prendre position et de rester neutres. En effet, aucun des 5 candidats ne nous a semblé crédible et réellement décidé à sortir le Sénégal de la monnaie coloniale. Bien que certains aient essayé d’en faire un thème de campagne – et ce sans grande conviction.

Voici un résumé de nos échanges avec les 5 candidats :

Concernant Macky SALL, candidat à sa propre succession, nous avons pu échanger avec Monsieur Hamidou KASSE, son Chargé du pôle communication, par téléphone. Il a réitéré les propos de son candidat sur le franc CFA qu’il considère que comme une bonne monnaie. Pour rappel, le Président sénégalais sortant est un grand défenseur de la monnaie coloniale à l’instar du Président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara. Le monarque ivoirien a d’ailleurs récité un plaidoyer truffé d’erreurs et de raccourcis en faveur de cette mauvaise monnaie devant les cameras du monde entier, sur le perron de l’Elysée, preuve s’il en était de sa servitude volontaire ou d’une incapacité à comprendre que le monde évolue trahissant une cécité fasse à une jeunesse qui demande une émancipation totale vis-à-vis de la France. Avec lui, les Sénégalais sont sûrs d’être encore pour longtemps des colonisés économiques ;

Pour Monsieur Ousmane SONKO, nous avons eu Monsieur Malick N’DIAYE le Secrétaire National à la communication de PASTEF par téléphone. Il nous a fourni deux adresses email pour recevoir notre lettre, ce que nous avons fait sans jamais recevoir de réponse. Son candidat avait néanmoins dit dans son livre Solutions, que le Sénégal quitterait le franc CFA s’il était élu. Nous ne croyons pas beaucoup aux promesses électorales. Nous sommes donc allés regarder les faits et nous n’avons rien trouvé qui puisse nous faire croire que le candidat ait décidé de libérer le Sénégal de la monnaie coloniale. En clair, nous soupçonnons le candidat d’adopter la posture purement électoraliste en mettant dans le même panier la fin du franc CFA, les accords APE… pour séduire notamment les mouvements antifrançais comme le collectif incongru France DEGAGE. Il n’a rien dit des modalités pratiques à adopter pour sortir de cette monnaie. Le flou et son silence sur cette question centrale, malgré nos nombreuses relances téléphoniques, sèment le doute.

Pour Monsieur Idrissa SECK, plusieurs numéros de téléphone nous ont été communiqués, notamment celui de son proche collaborateur Déthié FALL, qui a lu nos messages sur Whatsapps sans jamais y répondre. Nous avons donc scruté les différentes déclarations du candidat: Idrissa Seck donne le change sur le franc CFA, et modifie son discours en fonction du vent et laisse accroire qu’il est un candidat girouette sans grande conviction sur le sujet. Toutefois son Porte-parole M. Abdourhamane DIOUF a fini par lâcher : le franc CFA va mourir de sa belle mort.», sans s’expliquer sur le rôle éventuel de son candidat sur cette fin inéluctable ni sur les modalités pratiques envisagées.

Pour les deux autres candidats Madické NIANG et Issa SALL, nous avons tout fait et usé de tous les moyens pour les joindre directement et obtenir des réponses à notre question. Nous avons considéré leur silence comme un refus de répondre et nous le respectons. Même si l’adage dit bien qui ne dit mot consent.

Nous souhaitons bonne chance aux 5 candidats ainsi que des élections transparentes et apaisées pour le Sénégal et le peuple sénégalais.

Par M. Makhoudia DIOUF (Coordonnateur du Collectif Sortir du franc CFA Email : contact@sortirdufranccfa.fr)

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. l’Afrique doit en premier lieu respecter les terres de ses ancêtres et se projeter dans une vision plus loin que les bénéfices à court terme . Avec ou sans le Franc Cfa son developement économique dépendra avant tout de sa présence dans la politique monétaire + marché international qui serait possible que si les coopérations occidentaux approuve le respect des textes démocratiques de nos Dirigeants en lui octroyant des apports en natures + numéraires + industries lui permettant d’avoir son propre Fond de roulement (FR ) et pourquoi pas Satellite comme le suggère la modernisation globale de la planète terre ou objectif du mondialisme juste de 2030 .
    La monture d’un étage (escaliers ) à pied est plus difficile que la descente du fait qu’elle requière plus d’effort physique = c’est de même en politique , il faut grimper les échelons de façon stratégique sans sauter certaines étapes dans un climat d’évolution globale = notre continent à terre fertile , riche est victime de la fuite intellectuel + manque de technologie digital facilitant nos échanges monétaires avec le tiers .
    Sénégal + côte d’Ivoire nous somme en réalité les auteurs actuel du Berceau de l’humanité et nous n’avons pas droit à l’erreur = notre continent doit être industrialiser car il y’a encore trop de secteur + espace vierge qui feront de nous une Civilisation noir unique riche ,tolérante , brillante sur l’écran International.

    • Toute économie et finance sont basées sur le socle de la monnaie. Il nous faut d’abord notre monnaie et transformer nos matières premières sur place, revoir tous les accords avec l’Occident.

      • Tout au contraire c’est l’économie qui fait la monnaie.
        La nôtre étant mauvaise notre monnaie sera faible et tout le commerce se fera en monnaie étrangère dont le change sera difficile.
        Ainsi nous serons à la merci du dollar et de l’euro.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.