Accueil / ACTUALITE / INFOS + / Problème d’eau à Zinder La population brandit le coran contre X !

Problème d’eau à Zinder La population brandit le coran contre X !

A l’orée de chaque saison de pluies, avant que celleslà ne tombent régulièrement, la communauté urbaine de Zinder observe un manque crucial d’eau de boisson. Dès l’aurore, on commence à observer des populations qui défilent aux bornes fontaines pour s’en procurer quelques bidons d’eau qui leur permettent de passer la journée entière.

En tout cas les vendeurs d’eau se font des sous pendant cette période de pénurie car ils arrivent à vendre deux bidons jusqu’à 1.500 F. Pour les parents pauvres, l’eau est précieuse et se gère jalousement. Nonobstant la présence du château mis en place par les chinois, la pénurie refait toujours surface. Selon quelques habitants de la ville c’est les quartiers périphériques qui ont plus de problèmes et qui méritent de ce fait, un traitement beaucoup plus particulier.

Certains habitants pensent que c’est un sabotage qu’on est en train de leur jouer et ont décidé de ce fait organiser il n’y a pas longtemps une marche qui les a amené jusqu’à la SEEN où ils ont saccagé tout à leur passage jusqu’à pouvoir brûlé quelques véhicules de service. Ils pensent que c’est exprès qu’on retient l’eau pour ne pas les alimenter pendant cette période de soudure. Ils s’en souviennent du passage d’un Préfet du temps de Baré Mainassara qui a instruit le Directeur de la SNE de l’époque à ouvrir tous les tuyaux pour alimenter la population quitte ace l’eau finisse définitivement.

Pour y remédier à cela, ils se sont transportés, au cours de leur marche, devant le gouverneur de la région où ils ont rendu public une déclaration. Après quoi, ils ont brandi un coran contre toute personne qui leur empêcherait exprès ou qui retiendrait exprès l’eau du robinet. Selon le ministre de l’hydraulique, la ville de Zinder se trouve sous des roches cristallines, ce qui explique la rareté de nappes. De surcroît en période de pointe la quantité de besoin en eau de boisson qui est de 12.000 m3/jour se voit multipliée. Notons encore la présence de la raffinerie qui consomme la même quantité d’eau que celle de la population c’est-à-dire les 12.000 m3/jour.

Afin de dénouer le problème, le ministre de l’hydraulique a prévu 4 camions citernes qui feront le tour des quartiers périphériques afin d’approvisionner les populations. Enfin, un troisième champ de captage a été repéré à Ganawa et qui permettra sans nul doute d’éradiquer complètement ce problème crucial dans la deuxième ville du Niger.

À propos Super User

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.