Accueil / ACTUALITE / Quand le président de la Délégation spéciale de Maradi nargue son Gouverneur…

Quand le président de la Délégation spéciale de Maradi nargue son Gouverneur…

Qu’est ce qui se passe réellement à Maradi ? Pourquoi cette remue ménage entre le Gouverneur de la Région et le président de la Délégation spéciale de Maradi ? Qu’est ce qui explique cette levée de boucliers d’une certaine civile et l’opposition contre le Gouverneur ? Pourquoi le Gouverneur de Maradi a écrit à son homologue de Dosso pour contraindre le président de la Délégation spéciale de Maradi à rejoindre immédiatement son poste ?

Pourquoi le président de la Délégation spéciale de Maradi tente t-il de mobiliser une certaine société civile et l’opposition contre le Gouverneur de Maradi  qui aurait donné l’ordre de lui empêcher de rentrer dans la ville de Dosso où il devait effectuer une mission ? Pourquoi cette passe d’armes entre le deux responsables à travers les réseaux sociaux ? En un mot de quoi s’agit –il ?

Selon des informations que nous avons recueillies sur place, il y a manifestement une volonté du président de la délégation spéciale de Maradi d’en découdre avec le Gouverneur afin de mieux jauger sa force tant à Maradi qu’à Niamey où semble-t-il , il dispose de soutien d’un cercle de vieux crocodiliens, maîtres dans l’art des coups tordus.

Sinon rien à notre avis ne peut justifier cette insubordination d’une simple autorité (non élu) à qui on a demandé de s’occuper d’abord de sa mission.

Comme vous le savez, notre pays a pesé de tout son poids pour obtenir l’organisation de la CAN U20. Les plus hautes autorités s’y sont impliquées et tout le monde espère l’organisation d’une CAN digne et honorable.

Niamey,  la capitale et Maradi ont été désignées pour abriter les compétitions. Et c’est au moment où les compétions ont débuté que le président de la Délégation spéciale a choisi pour déserter sa ville et aller « bronzer » à l’hôtel Toubal de Dosso.   Or, dans le cadre de cette CAN U20,  la ville de Maradi devait recevoir le dimanche 3 février 2019, une forte délégation de la Confédération Africaine de Football conduite par son président Ahmad Ahmad et des membres du Gouvernement. L’Etat a également mobilisé pour l’occasion plus de  500 éléments  de forces de défense et de sécurité.

De part sa fonction, le président de la Délégation spéciale est le coordinateur local de cette manifestation.  Mais au lieu de s’assumer et de tout coordonner pour la réussite d’un tel événement, il a préféré quitter la ville pour  prendre part à un atelier à  Dosso où selon des indiscrétions, il doit défendre une requête de 16 millions auprès  d’une ONG.

Face à l’honneur et à la dignité de toute une Région, face à l’image et à la crédibilité de tout un pays,  que représente 16 millions de FCFA ?

Initier des projets pour le développement de nos communes est une bonne chose, mais rien n’oblige le président de la Délégation spéciale à abandonner sa charge pour aller se pavaner à Dosso (surtout au moment précis de la présence de nos hôtes de marque), alors qu’il peut se faire représenter par un de ses adjoints.

Se croyant intouchable, il a fait fi des injonctions du Gouverneur de la Région qui lui a demandé de revenir pour raisons de service.

Selon toujours, nos informations, c’est devant  le refus de  l’intéressé , que le Gouverneur a fait un message radio (voir face similé) à  son homologue de Dosso pour faire revenir le spécial président de la Délégation spéciale.

Maître dans l’art de la manipulation des réseaux sociaux (ce qui lui a d’ailleurs permis d’être coopté comme maire provisoire par son mentor), le président de la Délégation spéciale a jeté ses « chiens de garde » dans la liasse pour scalper le Gouverneur.

Si, dans le passé cette courte échelle a servi pour être promu président de la délégation spéciale de Maradi, après avoir passé tout son temps sur les réseaux sociaux à la solde d’un édenté politique, vieux sorcier aigri à insulter et injurier des honnêtes gens de la Région, cette fois-ci l’autorité au plus haut sommet, doit sévir contre  cette rébellion.

Il ne s’agit point de mettre du caillou sur le chemin des hommes politiques de la Région, mais il s’agit d’une affaire du respect de la hiérarchie.

Il faut que ce président de la Délégation spéciale sache et accepte que le Gouverneur est le Représentant du Président de la République. A ce titre, il incarne toute l’autorité dans sa Région. Le piétiner, c’est piétiner le chef suprême de l’administration et cela mérite une sanction exemplaire.

Correspondance particulière à Maradi de Makaou Nakourégaw

À propos Administrateur

13 plusieurs commentaires

  1. The information you have posted is very useful. The sites you have referred was good. Thanks for sharing.

  2. This is really great,unique and very informitive post, I like it. thanks

  3. La délégation spéciale de Maradi est composée de 7 membres, à quoi l’absence d’un seul membre va jouer sur la réussite de U20? Et d’autre part la ville attend beaucoup de lui, sa mission à Dosso pour notre intérêt (nous Maradawa) vaut mille fois sa présence à cette CAN qui peut être assurée par son intérimaire.il faut par ailleurs savoir que personne n’a été mobilisé à l’encontre du gouverneur. La société civile c’est son rôle qu’elle à joué, et toi dan kouregaw et tes paires de l’opposition Allah vous jugera de vos actes

  4. L’obtention d’une aide pour la ville vaut mille fois mieux que l’accueil des personnalités de la CAF. Le gouverneur et les adjoints du maire sont là, ils peuvent accueillir les personnalités de la CAF. Je pense que le comportement du gouverneur est désolent surtout pour une des rares personnalités du PNDS Tarraya que je pensais être sage.

  5. Ces chamalleries d’enfants gates du regime malfaisant du guri n’interessent pas les nigeriens qui gagnent leur vie a la sueur de leur front.

  6. on dit un remue menage

  7. C’est ça le grand inconvénient de nommer des gens à la place qu’il ne faut pas !

  8. Le délégué spécial a le statut d’un maire central. Comment un gouverneur peut-il l’empêcher d’exécuter une mission d’une communauté urbaine ?
    Le gouverneur a passé outre ses attributions.
    Réferez vous aux cours des pratiques d’admiration générale . En droit administratif le gouverneur n’a pas le droit de faire obstacle à une mission d’une mairie et surtout que le maire a des adjoints qui peuvent le remplacer pour acceuillir les invités du gouverneur. Cette guegeure n’a pas sa raison d’être.

  9. BATASSAYÉ JIKAN AGGO

    Qui du fabricant et du pilote vainqueur au Rallye Paris-Dakar, connait mieux la voiture conduite pour gagner la course?

    Si la notice d’exploitation de cette voiture, n’eut pas été respectée par le conducteur, le convoyeur et le mécanicien qu’en conséquence, ils n’eurent pas considéré les instructions du code Rousseau sur la route et les pistes; parviendront-ils à la destination jusqu’à déboucher le champagne et poser les pieds sur le podium des gagneurs? Méditez-en car l’homme, loin de l’animal, doit savoir qui il est, d’où il vient, là où il est et dans quelle direction se diriger. Allah (swt) qui nous aime plus que toute autre créature et nous connait mieux que nous-mêmes, n’est satisfait de l’homme que quand l’homme se sert de ses facultés pour réfléchir afin de savoir choisir la meilleure entre les bonnes choses ou la moins pire des mauvaises. S’achemine-t-on vers une culture de médiocrité au sein des gouvernants de la Région de Maradi ? Autrement, on nous démontre que l’homme n’est pas différent de l’animal.

    Anoblissons-nous et humanisons-nous pour nous reconnaitre, tel le conseillait SEM le Président Issoufou Mahamadou à tous les citoyens du Niger.

    Le Savant et Sage Créateur Suprême, l’Éternel Dieu Tout-puissant qui nous a aimés (les humains) en nous accordant le bâton de commandement de toutes ses créatures sur Terre afin d’y vivre et exister en qualité de « vicaire » (voyez combien est le pouvoir d’un humain quand un petit – tout petit berger – conduit des dizaines de vaches et bœufs restés tous soumis à ses ordres. Ceux des lecteurs en ligne qui ont vécu en Thaïland, n’ont peut-être pas manqué de voir un gosse sur le dos de la mère éléphant avec d’autres mastodontes qu’il conduit à la rivière pour le bain hebdomadaire); n’y voyez-vous pas la manifestation de la Toute-puissance divine quand on sait qu’il suffit d’un coup de corne ou une patte qui peut écraser ce jeune berger; mais, les animaux s’y soumettent sans rechigner. C’EST AINSI DE LA LOI ÉTABLIE PAR LE TRÈS FIDÈLE À SA PAROLE – ALLAH (swt).

    Pour nous aider à bien nous diriger sur la route vers l’inévitable destination à la Barre de son Tribunal Seigneurial du Jour du Jugement final, Allah (swt) nous a gratifié d’un Livre-Code de la Route Cultuelle dans lequel, furent mentionnées l’Abeille et la Fourmi; car, ces créatures savent parfaitement « LE MIEUX-VIVRE-ENSEMBLE » que toute autre, les hommes soient-ils.

    Dans la fourmilière ou la ruche, chaque sujet sait et respecte scrupuleusement ses devoirs d’où leur vie n’a pas besoin d’une Police intérieure. Les maçons chargés de construire la fourmilière, les chasseurs de nourriture partent partout pour chercher le nécessite vital à la communauté, les brancardiers chargés d’y ramener tous les morts et les blessés, les soldats aux grosses têtes avec de puissants mandibules, défendent le logis quand des militaires sortis protègent le territoire. EST-CE QUE NOUS LES HUMAINS (nous croyant les meilleurs et intelligents) SOMMES COMPARABLES À CES PETITES BESTIOLES (meilleures que les hommes dans la vie sociétale)? C’est pour cela même que le clairvoyant et sage Président Issoufou ne cesse de demander les nigériens de s’anoblir en quittant le stade animal où nous étions (sommes) pour atteindre le stade humain aux fins de mieux nous organiser pour nous développer et MIEUX VIVRE ENSEMBLE.

    Sinon, comment admettre qu’un simple planton s’en prenne à son chef de service ou même le Directeur, du fait qu’il soit un parent d’une autorité, bras droit (passeur de femmes) ou monteur des banderoles durant les campagnes électorales; et, rien ne se passe quant à une punition par PV, blâme, mise à pied ou même suspension à son encontre?

    Ce Président de Délégation Spéciale de Maradi outrepasse ses compétences s’il n’est pas la marionnette politique d’une opposition pour créer du désordre dans la gestion de toute la population dans la Région. Qu’il se rappelle (s’il l’ignore ou feint l’ignorer), la Région de Maradi est sous la menace des terroristes (cas des 4 enlevés à Gabi). Si les autorités de cette Région en particulier et de tout notre Niger en général, ne synchronisent en mutualisant leurs forces et leurs idées axées sur la bonne gestion socio-administrative; ils risquent d’ouvrir la faille à la pénétration des malveillants qui sèmeront de regrettables et pires actes. Allah (swt) a banni l’orgueilleux! Si c’est par orgueil ou par perfidie que ce comportement s’instaure entre nos autorités régionales, il est temps que l’humble Excellence Bazoum Mohamed Ministre de l’Intérieur de la Décentralisation siffle l’arrêt de ce jeu dangereux car, SEM le Président Issoufou Mahamadou dort peu en veillant plus pour garantir la sécurité et le développement durable du peuple nigérien. À bon entendeur, salut!

  10. Mr BIRGI + HALCIA sachez que ce sont des désordres pareil qui font atteinte au dynamisme de la fonction publique , au moment où les jeunes Nigériens sont là physiquement et moralement apte à exercer des travaux professionnels mais n’en trouve pas , il existe encore au Niger des professionnels de la fonction publique qui perçoivent des facilités de caisse débité dans le compte du denier publique bien qu’ils n’assurent pas correctement leurs taches = enlever les mauvaises graines des bonnes .

  11. Curieuse voire tendencieuse facon de lire les faits qui se passent entre les deux coqs tarayistes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.