Home ACTUALITE Quand populisme et ethnocentrisme se conjuguent …

Quand populisme et ethnocentrisme se conjuguent …

Mr. ABDOURAHAMAN ZAKARIAZakaria2016

L’esprit républicain ne rime pas avec certains réflexes rétrogrades tels que l’ethnocentrisme et le régionalisme qui constituent un poison pour la démocratie. En Afrique certains pseudo démocrates aux abois s’adonnent à coeur joie à ces pratiques d’un autre âge comme moyen de conquête ou reconquête du pouvoir.

Pour grandir et mûrir la démocratie a besoin de se nourrir de protestations, de manifestations et de propositions, le tout dans un esprit absolument constructif. En dehors des débats parlementaires et autres forums démocratiques, sa vivacité peut aussi s’apprécier à travers les manifestations qui peuvent avoir un caractère corporatiste ou politique, pourvu qu’elles servent à corriger et à améliorer la gouvernance parce qu’elle n’est pas irréprochable étant animée par des humains.

N’oublions surtout pas que notre démocratie est née après plusieurs manifestations populaires, progressistes et patriotiques. En outre, l’évolution socio- politique de notre pays a prouvé qu’à chaque fois qu’elle est mise entre parenthèses, les citoyens nigériens sortent pour courageusement réclamer son retour.

Par contre, nous avons récemment constaté une situation inédite créée par une alliance de conjuration composée en majorité de populistes et d’ethnocentristes fieffés qui veulent coûte que coûte dévoyer notre démocratie héroïquement et douloureusement acquise. Leur stratégie est purement factieuse et procède de l’anarchie, elle consiste à faire un usage abusif de la démocratie. Le mot d’ordre est clair, il s’agit de décrédibiliser les institutions républicaines. Les gourous et comploteurs qui agissent en sous-main dans cette dangereuse et sournoise alliance n’ont jamais voulu de la démocratisation de notre société.

Au moment des luttes démocratiques des années 90, pendant qu’ils faisaient la pluie et le beau temps, certains dignitaires du régime à l’époque ont fait feu de tout bois en utilisant l’intimidation, la diffamation, l’intoxication et les idées ethnocentristes pour diviser les forces démocratiques et étouffer leur combat. Aujourd’hui encore ces mêmes « pouvoiristes » nostalgiques et revanchards utilisent les mêmes méthodes et les mêmes idées pour déstabiliser la république. Ils abusent de la liberté de la presse et des réseaux sociaux en utilisant leurs sous-fifres incultes et irrévérencieux qui déversent leur venin à longueur de temps sur les institutions démocratiques et tous ceux qui leur apportent la contradiction. C’est ainsi qu’ils croient arriver à leurs fins, mais malheureusement pour eux, nos compatriotes ne sont pas dupes, ils ne renonceront pas à la démocratie et au vivre ensemble.

Si certains citoyens honnêtes sortent manifester pour réclamer leurs droits et œuvrer pour l’amélioration de la gouvernance, eux par contre, ils se camouflent dans cette liberté de manifestation, utilisent une phraséologie populiste et incitent les manifestants aux tumultes séditieux pour faire aboutir leur projet diabolique et funeste qui n’est rien d’autre que celui de mettre la démocratie à mal dans notre pays.

C’est une occasion pour eux pour conquérir le pouvoir et martyriser tous ceux qui ne pensent pas comme eux. C’est dommage d’avoir une telle obsession et une telle intention pour son pays! Le poison étant identifié, son antidote ne peut être autre chose que la vigilance. Voilà pourquoi nous attirons l’attention des honnêtes citoyens à la lucidité et au discernement pour ne pas se faire manipuler par des esprits nihilistes, populistes et ethnocentristes. Autant nous avons le droit de jouir de toutes les libertés publiques, autant nous avons le devoir de tout faire pour préserver et défendre le cadre qui les garantit.

Tout celui qui aspire à conquérir démocratiquement le pouvoir ne doit pas considérer l’alternance comme un obstacle. Pourquoi la contourner ou l’éviter? Seule elle nous offre des propositions différentes et variées pour cheminer vers le développement économique et social de notre pays. A chacun de choisir selon son libre arbitre et comme le dit l’adage « l’homme propose et Dieu dispose ».

[author ]Abdourahaman Zakaria[/author]

23 Comments

  1. Non, Zirbin! Vous dites bien qu’ « Avant son arrivée au pouvoir, 80% des nigériens pensaient que c’était un monsieur correct. », parlant du Président Issoufou. Et pourquoi est-il sorti avec 36% de voix à l’issue du 1er tour en 2011? Comment pouvez-vous expliquer le fait de ne pas voter pour quelqu’un qu’on pense être bon si ce n’est pas du fait des considérations ethno-régionalistes? Voyez-vous bien que vous vous faites plonger? « Je vote pour l’enfant du terroir, qu’il soit bon ou mauvais », c’est cela l’ethno-régionalisme, Zirbin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Nécrologie : Maman ABOU de la NIN n’est plus !

Mamane Abou, PDG de la Nouvelle Imprimerie du Niger et directeur de publication du journal…