Home ACTUALITE Rapport des représentants de l’opposition au sein de la commission d’enquête parlementaire Sur l’affaire des deux cents milliards de francs CFA viré du compte de la Sopamin…

Rapport des représentants de l’opposition au sein de la commission d’enquête parlementaire Sur l’affaire des deux cents milliards de francs CFA viré du compte de la Sopamin…

Rapport des représentants de l’opposition au sein de la commission d’enquête parlementaire
Sur l’affaire des deux cents milliards de francs CFA viré du compte de la Sopamin dans un compte à DUBAI par Mr Hassoumi Massaoudou Directeur de Cabinet du Président de la République (à l’époque des faits)


Lorsque le 03 mars 2017 l’opposition parlementaire déposait sur le bureau du Président de l’Assemblée Nationale une demande de mise en place dune commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite « URANIUMGATE » c’était pour faire toute la lumière sur ce scandale sans précédent par sa nature, son ampleur et la fonction des protagonistes.

En effet :
par sa nature ce scandale révélé par la presse indépendante porte sur une transaction douteuse assimilée à un détournement massif de deniers publics et un blanchiment de capitaux à grande échelle par son ampleur il porte sur une vente circulaire et frauduleuse de 55 millions de livres d’uranium propriété des filiales de Sopamin et Areva, dune valeur de plus de deux cent milliards de francs CFA par la fonction des protagonistes il s’agit pour la première fois dans notre pays du Directeur de Cabinet du président de la République, qui est directement impliqué.

Les faits relatés par la presse, notamment l’hebdomadaire le courrier, étant étayés par des preuves accablantes il s’agissait donc pour nous uniquement de recueillir les aveux des mis en cause par rapport au Rôle joué par chacun et les bénéfices tirés à titre personnel ,les noms des complices nationaux et internationaux , puis le relevé du compte de sopamin créé par le directeur de cabinet du président de la république en toute illégalité auprès de BNP Paribas (il est fort à craindre que ce compte nait pas recueilli seulement les ressources liés à cette affaire mais bien d’autres qui ont suscité beaucoup d’interrogations mais dont on a aucune trace ).

Pour rappel, ce compte a été ouvert le 08 Décembre 2011 avec début de mouvements dès le 09 D2cembre 2011, alors même que le fameux mandat, à l’insu du conseil d’administration de la sopamin na été délivré que le 14 Décembre 201.

Le champ d’application du dit mandat quoique non conforme a été clairement déterminé selon le Directeur Général de SOPAMIN de l’époque, à savoir : Réfléchir à des modalités financières pour la sécurisation des activités uranifères.

Nous avouons ici toute notre surprise lorsque contre toute attente, la majorité a donné son accord pour la mise en place de ladite commission.

Malheureusement nous avons compris chemin faisant que la majorité pensait pouvoir compter sur sa prédominance au sein de la commission pour imposer SA VERSION oubliant de fait que la vérité ne s’établit pas par le vote mais par les faits.

La précipitation avec laquelle un soit disant rapport est déposé 17 jours avant le délai imparti, après un travail de la commission organisé en catimini le 15 Avril consacré à l’examen et au vote de la levée d’immunité d’un Député et la mise en accusation de DEUX anciens Ministres prouve à suffisance la volonté de torpiller le processus de la manifestation de la vérité.

Et les faits que nous avons pu établir au cours de nos auditions confirment ce qui suit :

Le DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE reconnaît avoir ouvert un compte au nom de la Sopamin auprès de BNP Paribas le 08 Décembre 2011 ;
Le DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Massoudou Hassoumi reconnaît avoir signé un ordre de virement de 200 milliards de francs du compte de Sopamin à BNP PARIBAS dans un compte à DUBAI
Le DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Massoudou Hassoumi reconnaît avoir signé sur la facture adressée à sopamin par OPTIMA ENERGY
Le Directeur Général de la Sopamin au moment des faits Mr Hammadou Hama reconnaît avoir donné mandat au DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE le 14 Décembre 2011 après avoir été convoqué au cabinet du Directeur de cabinet Adjoint le 06 Décembre 2011 en présence du Vice-président d’Areva monsieur De MONTESSU.

Le Directeur Général de la Sopamin Mr Hammadou Hama ne conteste pas sa signature sur le document attestant que les fonds appartiennent à Sopamin mais dit ne pas se souvenir avoir fourni un tel document.

Toujours selon lui , à la demande de la Présidence de la République, deux chèques leur ont été émis le 19 Janvier 2012 : De Trois cent millions ( 300 000 000) et le 20 janvier 2012 de soixante dix sept millions (77 000 000).
Il dit n’avoir jamais manipulé le compte, n’avoir jamais tiré un profit personnel et que tout ce qui se serait fait antérieurement au 14 Décembre 2011 n’est pas fait avec lui.

Le Directeur de cabinet de lépoque Massoudou Hassoumi est revenu sur certains aspects de sa conférence de presse qu’il dit avoir tenue de mémoire , en dépit de la gravité de laffaire et lémoi suscité au sein de lopinion
L’ancien PCA na jamais eu connaissance de cette affaire avant quelle soit révélée par la presse,
Le DG actuel et le PCA actuel également, étaient au courant comme tout le monde à travers la presse
La commission na fait aucune démarche visant à obtenir le relevé du compte de sopamin chez BNP

La commission na fait aucune démarche visant à entendre les autres complices
Il n’existe aucune trace de virement de 800 millions de francs CFA de Areva à Sopamin
Il n’existe aucune trace de virement de 800 millions de francs CFA de sopamin au trésor national correspondant à une quelconque commission.

Il n’existe aucune trace de ces fonds dans la loi rectificative 2011 et dans la loi de règlement 2011.

La commission na jamais reçu la copie du journal banque et du grand livre et la balance de clôture de l’année ou les écritures sont passées quelle a demandé à la sopamin de mettre à sa disposition

Il ressort de ce qui précède:
Que les différentes auditions, n’ont fait qu’amplifier le doute quant à cette transaction, que l’implication du directeur de cabinet du PR monsieur Massoudou Hassoumi est confirmée et que seule une action judiciaire permettra au peuple Nigérien de rentrer dans ses droits et de démêler les ficelles de ce vaste scandale qui a fortement entaché la crédibilité de notre pays

NOUS RECOMMANDONS PAR CONSÉQUENT QUE L’ASSEMBLÉE NATIONALE VOTE UNE MISE EN ACCUSATION CONTRE LE DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MONSIEUR MASSOUDOU HASSOUMI

ONT SIGNÉ
LES DEUX SEULS MEMBRES DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE AU TITRE DE L’OPPOSITION : Mr SOUMANA SANDA Vice Président de la commission d’enquête parlementaire, Mr MANMAN DJIBO membre de la commission…

 

4 Comments

  1. « NOUS RECOMMANDONS PAR CONSÉQUENT QUE L’ASSEMBLÉE NATIONALE VOTE UNE MISE EN ACCUSATION CONTRE LE DIRECTEUR DE CABINET DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE MONSIEUR MASSOUDOU HASSOUMI
    ONT SIGNÉ
    LES DEUX SEULS MEMBRES DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE AU TITRE DE L’OPPOSITION : Mr SOUMANA SANDA Vice Président de la commission d’enquête parlementaire, Mr MANMAN DJIBO membre de la commission… »
    Mais évidemment… Qui peut attendre une autre conclusion de la part d’une opposition nigérienne?
    Personne….
    En effet nous sommes au Niger pays où:
    – tout va très très très bien pour les uns
    – tout va toujours très, très, très mal pour les autres.
    Un pays dont les fils n’ont jamais fait consensus sur rien…
    Et c’est toujours comme ça depuis 30 ans.
    Et pendant ce temps le Niger et le peuple du Niger continuent leur décente aux enfers…
    Un Niger toujours classé parmi les quatre dernières nations du monde en termes d’IDH et ce depuis le début de notre médiocratie….
    ALLAH protège le Niger…

    1. A Pauvre Niger
      Si comme vous le pensez hassoumi est innocent dans cette affaire pourquoi ne pas le mettre à la disposition de la justice? la même justice dont vous vouliez que hama se mette à sa disposition?

  2. « Il y a un mensonge, le vrai: Quand un homme applaudit sans comprendre; Quand un homme ferme les yeux pour ignorer la vérité; Quand un intellectuel troque sa conscience et son âme pour des biens matériels; Quand par peur de la mort ou simplement de certains désavantages, un homme sourit au malfaiteur, au tyran et au voleur. Quand un peuple refuse de se battre, de se responsabiliser parmi les autres; Et quand un dirigeant agit comme s’il avait inventé son pays, quand il ruse avec les lois. Ce mensonge tue les hommes et les nations. »

    NORBERT ZONGO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Panorama de Diffa N’glaa…

10 janvier 2020 Le Comité Interministériel d’Orientation du Programme de modernisation des…