Accueil / ACTUALITE / Réaction de la représentation de la Banque Mondiale au Niger par rapport au fameux article qui circule.

Réaction de la représentation de la Banque Mondiale au Niger par rapport au fameux article qui circule.

The World Bank

Depuis un certain temps circule sur les réseaux sociaux une analyse attribuée à la Banque mondiale qui insinue que «La situation politique est un frein au développement au Niger (Banque mondiale)

Et parmi les difficultés auxquelles fait face le pays, la classe politique qui, selon la banque, ne favorise pas cette promotion à la prospérité.» Face aux différentes attaques et autres interprétations tendancieuses, la représentation de la Banque mondiale au Niger, donne ses precisions:

La Banque mondiale tient à se dissocier des conclusions publiées dans un article paru dans un média local insinuant que la situation politique dans le pays représentait un frein au développement.

Ceci ne reflète aucunement la position de la Banque mondiale face aux efforts mis en œuvre par les autorités nigériennes pour lutter contre la pauvreté et développer l’économie de manière durable et inclusive.

Les citations attribuées à la Banque mondiale provenaient d’une version préliminaire et non validée du diagnostic systématique pays du Niger (Systematic Country Diagnostic – SCD) –dont les travaux ont été finalisés en consultation avec le gouvernement le 20 novembre 2017 — et faisait référence au cadre institutionnel dans le passé.

L’objectif du SCD est d’identifier de façon empirique les principales contraintes au développement économique afin d’aider le gouvernement à mieux faire face à ces contraintes. Les objectifs de la Banque mondiale sont étroitement associés à ceux du gouvernement nigérien qui, dans son Programme Renaissance, s’est fixé des objectifs ambitieux afin de réduire la pauvreté de manière significative d’ici 2035.

La Banque mondiale, en consultation avec le gouvernement, prépare un nouveau Cadre de partenariat pays pour la période 2018-2021, qui entend relever les principaux défis identifiés dans le diagnostic. Le gouvernement, la Banque mondiale de d’autres partenaires co-organisent la Table Ronde pour le financement du Plan de Développement Economique et Social du Niger (PDES 2017 – 2021) qui se tiendra à Paris du 13 au 14 décembre prochain.

Pour plus d’information sur la Banque mondiale au Niger, consultez : http://www.worldbank.org/en/country/niger.

 

 

À propos Administrateur

13 plusieurs commentaires

  1. C est dommage que le bureau local de Banque mondiale nie les conclusions d un rapport final publié sur son site. Il est clair que le rapport en question n est pas un «  draft ». Ce qui est sûr aucun membre de la nomenklatura guriste, nouveaux milliardaires, sur le dos du peuple nigérien n aura le courage et la décence de venir contre argumenter les conclusions de ce rapport.

    Au demeurant, ce rapport ne dit rien de nouveau qui n a déjà été dit par les nigériens eux mêmes. C est pas les contredits de quelque petit fonctionnaire de la BM , apeuré que les autorités ne les déclarent personnae non grata qui vont un tant soit peu convaincre les nigériens par rapport à ce communiqué farfelu qui est une insulte aux cadres de l institution qui ont rédigé le rapport en toute objectivité car ne risquant pas eux d être des personae non grata.

    Les nigériens doivent cesser de se regarder en chiens de faïence, se parler pour trouver des solutions idoines pour sortir le pays de l ornière , de la rapine institutionnalisée.

  2. Il faut d’abord reconnaitre que les choses tournent très mal au Niger.
    La BM n’a pas la légitimité de se prononcer ouvertement sur ce point, mais il faut très bien se dire qu’elle a ses conclusions dans son rapport et s’en servira pour ses engagements.
    Alors si la situation politique représente un frein ou pas au Développement économique du pays, nous vivons tous la situation dans ce pays et il faut avoir l’honnêteté de reconnaitre la mal gouvernance, faire le diagnostic, poser le problème et trouver la solution.
    Tout le monde se plaint au Niger sauf les quelques têtes de la mouvance présidentielle, cela veut dire tout simplement qu’il ya mauvaise gouvernance et il faut d’abord le reconnaitre pour trouver la solution.

  3. Pendant que nous y sommes

    Et si la BM nous explique aux nigériens pourquoi elle appuyé les opérateurs privés de téléphonie contre l’Etat du Niger à propos de la suppression de la TATIE.
    Et si la BM mondiale explique aux nigériens pourquoi elles va donner des aides budgétaires en contrepartie de ce cadeau fait aux entreprises de téléphonie.
    Et si la BM mondiale nous donne le nombre d’années au cours desquelles elle va accorder ces aides budgétaires au Niger

  4. … PUISQUE LES CONCLUSIONS PROVISOIRES NE SONT PAS INFIRMÉES PAR LA BM, ….

    NOS DIRIGEANTS DOIVENT SIMPLEMENT NOTER, PRENDRE ET FAIRE PRENDRE DES RECTIFICATIFS ….AFIN DE SE METTRE DANS UN PROCESSUS DE DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE ET DE PARTAGE OBLIGATOIRE INCLUSIF DES RICHESSES CRÉES ET APPARTENANT AUX NIGÉRIENS!!!!

    …L’EXERCICE POLITIQUE QUI CONSISTE A CONTREDIRE LES CONCLUSIONS DU RAPPORT DE LA BM…EST INUTILE ET POURRAIT ENTRAÎNER DES DOMMAGES IRRÉPARABLES …POUR TOUT LE MONDE!!!

  5. « … version preliminaire non encore validee … » tempoigne de l´usage du langage diplomatique pour menager les susceptibilites mais sans infirmer l´authenticite. Les pratiques malsaines de la meute au pouvoir qui avait ete denoncee par la societe civile sont a present sur la place publique internationale corroboree par la banque mondiale. Comme a leur habitude, au lieu d´en tirer les lecons pour les negociations a venir, ils vont se mettre la a vociferer accusant pele-mele sans se dire que la banque mondiale ne fait que dire haut ce que les nigeriens vivent quotidiennement et qui se raconte dans les chancelleries.

    • vraiment ne jouons pas avec nos consciences une version que ça soit finale , préliminaire , ou autre émane tous de l’auteur de l’écrit . donc en réalité la BANQUE MONDIALE nous demande de nous corriger est ce la fin du monde . Corrigeons nous ou continuons sur le même chemin et on verra qui paiera les peaux cassées .

  6. c est vrai ! la pauvreté extrême et la mauvaise gestion sont dues au gouvernement des politiciens qui n’a pas d’objectif de développement économique et social pour le pays…. le PR et 2 ses proches sont dépassés par les autres membres du gouvernement qui ont un seul objectif : profiter de cette occasion et attribuer la responsabilité au PR. LE document qui circule est bien fiable et objectif…… la corruption, le clientélisme actuel, les détournements, la confusion chacun veut en profiter, le silence hypocrite de l’opposition, de la société civile et l’indifférence du PR apparament ensorcellé présagent pour le niger une situation plus difficile. M. le PR agissez vite et chasser loin de vous ce gouvernement destructeur qui va appauvrir le pays et vous créer des problemes! courage

    • Vous vous dites musulmans et vous parlez d´ensorcellement. le PR n´est pas ensorcelle, il est juste incapable et complice a la fois. Ses collaborateurs, il les chois lui meme car il se fiche royalement des consequences pour le niger et ses citoyens des actes qui sont poses par ces derniers. Il n´y a aucune excuse a cette trahison et croit moi que issoufou et les autres paieront chers les souffrances et la detresse des masses populaires de ce pays

  7. c’est comme le siflet du policier;il est deja parti:le document a deja fait le tour du monde,et la banque mondiale aussi ne dement ,donk c’est vrai.
    Qui nous croira pour la présentation du PDES,

  8. Et vous les soit disants Nigériens? Vous n’avez pas hontes ? Voilà pourquoi le Niger n’est pas le Sénégal ou le Mali ou Bénin. Vous n’aimez pas le pays.

    • La honte est pour ceux qui ont organise le holdup electoral pour s´incrustrer au pouvoire et sucer le sang des pauvres masses nigeriennes sans rien leur offrir en contrepartie. La honte c´est pour tous ces rebus de la societe qui les soutiennent.

  9. Honte a vous les gurustistes et vos soit disant partenaires financiers. Mobiliser les partenaires pour endetter le pays et detourner les fonds. c’est tout… le bon DIEU est ne dort jamais

Répondre à ASZ Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*