Home ACTUALITE Rebondissement dans l’affaire des bébés importés : la justice nigériane exige un test ADN pour les enfants de Hama Amadou

Rebondissement dans l’affaire des bébés importés : la justice nigériane exige un test ADN pour les enfants de Hama Amadou

Alors que l’on croyait l’affaire des bébés importés définitivement close avec le jugement de la Cour d’appel de Niamey et la condamnation des principaux prévenus à des peines privatives de liberté, voilà que par note verbale transmise par voie diplomatique, la justice nigériane vient d’adresser une requête ‘’d’entraide judiciaire pour conduire un test ADN sur Hadiza Hama Amadou pour déterminer la paternité de deux mineurs : Amadou Fadima Lillian (fille) et Amadou Guellian (garçon) à la justice nigérienne. (Voir fac similé).

Par cette requête, la justice nigériane, qui a en charge, le traitement d’un dossier de demande de passeports nigérians pour Amadou Fadima Lillian et Amadou Guellian qui seraient enfants du couple nigérien Hama Amadou et Hadiza voudrait connaitre la vérité sur la paternité des deux enfants.

Le couple Hama Amadou, c’est rappel, qui avait maille à partir avec la justice nigérienne sur ce dossier, aurait sollicité l’aide des personnes intermédiaires, des malfrats en quelque sorte pour faire venir ses prétendus jumeaux en France.

Les malfrats sont selon nos informations, présentement en prison au Nigeria. Ils sont poursuivis par la justice nigériane sous les chefs d’accusation suivants :

1. complot en contravention de l’article 10 (h) de la loi sur l’immigration acte 2015 ; fausse déclaration dans le but de se procurer un passeport pour lui-même ou pour une autre personne, en contravention de l’article 10 (c) de la loi sur l’immigration acte 2015 ; Trafic illicite de migrants contraires à l’article 65 de la loi sur l’immigration acte 2015 ; Tentative de commettre une infraction en contravention à l’article 72 de la loi sur l’immigration de 2015 et Assistance illégale d’un citoyen non-nigérian pour se procurer un passeport, en contravention de l’article 12 (2) de la loi sur l’immigration de 2015.

Selon la correspondance du Nigéria adressée au Niger, la commission rogatoire du Nigeria devrait arriver à Niamey à partir du 15 janvier 2018 pour procéder au test ADN sur Mme Hama Amadou Hadiza. Elle a séjourné déjà au Niger.

A –t-elle procédé au test, pour le moment, nous l’ignorons, toujours est-il qu’elle a eu plusieurs séances de travail avec des experts nigériens. S’agit-il encore d’un complot politico-politicien comme le prétend Hama Amadou ou d’un acharnement sur sa personne ?

Il serait difficile de répondre par l’affirmative tant la justice nigériane est indépendante.

Elle ne fait que son travail d’investigation pour connaitre enfin la vérité et elle n’obéit qu’à ses règles. Des individus ont été arrêtés au Nigeria en essayant de faire établir des faux papiers à des enfants en leur attribuant la nationalité nigériane.

Ils avaient affirmé que ces enfants seraient nés à Bouruku dans l’Etat de Benue State et que Hama Amadou et sa femme Hadiza seraient les parents.

Pour clore définitivement ce dossier, Hama Amadou et son épouse ont intérêt à se soumettre au test ADN des experts nigérians ou à défaut déclaré publiquement qu’ils ont acheté ces enfants au Nigéria pour palier à leur infertilité.

Autrement tout comme dans le fameux feuilleton les jumeaux du destin de la légende qui ont compromis le règne de l’impératrice de Chine, les Jumeaux de Benue risquent fort d’enterrer définitivement Hama Amadou.

[author ]Namalka Bozari (Web Contributeur)[/author]

29 Comments

  1. Mes chers frères et soeurs méfions-nous de ce que nous disons juste pour faire des commentaires. Une affaire aussi lourde que celle-là devrait être laissé à l’appréciation du bon dieu,car nous somme des musulmans qui sont en train de parler d’autres musulmans. Et si tout cela est faux Qu’allons-nous dire devant dieu au jour du jugement dernier?

    1. Car vous n’êtes toujours pas sans savoir qu’en islam,si une femme apporte un enfant qu’elle présente à son mari en lui disant que c’est son enfant, il est interdit au mari de chercher à vérifier la paternité de l’enfant qui devient automatiquement le sien.quand bien même d’autres dirons que c’est pas le cas,je vous exporté de laisser dieu s’en charger de cette affaiblie qui n’est aucunement pas le notre.et vous assure que dieu est le meilleur des juges. Donc chers frères, ne nous substituons pas à lui per favore.

  2. hi ho ha la justice nigeriane exige un test adn pour les enfants de hama , vs me faites bcp rire charlie et ta bande de malfaiteurs , vs prenez le peuple nigeriens pour des moutons . la justice nigeriane ne connais meme pas que l etat nigerien a des problemes de bbs importes d un certain hama amadou .et mme hama ,la concernee est la en prison ,la mere de bbs , faites -la jurer sur les versets du coran si reellement ces bbs elle les a achetes au nigeria , dites tout simplement que vs avez ecarter ce hama + de la politique sous pretexte qu il est le trafiquant d enfants , et moi j etais ce hama + les armes feront la solutions tels que rca , rdc , like former liberia of charles taylor …etc .

  3. Retenez bien le nom du couple: Mne Hadiza et Mr Hama Amadou.
    Par contre les enfants: Lillian et Guellian!!!!!!!
    Soyez sérieux çà sent pas la nigerienneté!!!.
    Prière retournez les enfants aux ayants droits ou sortez (le couple Hama) pour dire et reconnaitre comme les autres que ces enfants sont achetés.
    Et la vie continue. Labo et les autres l’ont fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…