Accueil / ACTUALITE / Réception par le Président de la République de l’Hôpital général de Référence de Niamey Un investissement de 45 milliards de francs CFA: fruit de la coopération sino-nigérienne

Réception par le Président de la République de l’Hôpital général de Référence de Niamey Un investissement de 45 milliards de francs CFA: fruit de la coopération sino-nigérienne

KallaMic2016

Le Président de la République, Issoufou Mahamadou a présidé mardi 2 août dernier, la cérémonie officielle de réception de l’Hôpital général de Référence de Niamey. Le plus grand centre hospitalier jusque-là jamais réalisé au Niger bâti sur un terrain d’une superficie 160.000 m2 a une capacité d’accueil de 500lits et dispose des dizaines de départements et de services.

On peut citer entre autre les services de la cardiologie, de la neurologie, de la neuro-pédiatrie, la cardio-pédiatrie, de l’hémato-gastro-entérologie, de rhumatologie, de gériatrie, de l’allergologie ainsi que de l’hospitalisation du jour, sans oublier le département de la chirurgie générale et de spécialités chirurgicales, les services d’ophtalmologie, d’ORL, d’orthopédie, d’urologie andrologie et le département des urgences et d’anesthésie réanimation.

HopitalIssoufouvisitA tout cela s’ajoute un personnel composé des nombreux médecins spécialistes et généralistes et techniciens en soins infirmiers médicaux qualifiés à même d’offrir tout ce dont le patient attend. L’Hôpital général de Référence est un établissement sanitaire à la pointe de la technologie disposant de tout ce dont peut se prévaloir un hôpital de référence. On y trouve également un bloc opératoire doté de 14 salles d’opération bien équipées, des salles d’imagerie médicale, des pavillons des urgences, des salles de prélèvement, une centrale d’oxygène, une buanderie moderne et des nombreuses salles d’hospitalisation commune et catégorie.

C’est ce bijou d’une rare beauté architecturale et technologique, ce méga complexe hospitalier splendidement construit dans le quartier Tchangarey ou Koira-Tégui pour certains, que le Président Issoufou Mahamadou est allé réceptionner la veille de la fête nationale de l’indépendance car, comme on le dit souvent « à chaque date, un évènement ». La réception de cet Hôpital est intervenue, comme prévu, à moins de trois ans après la pose de la première pierre, le 1er octobre 2013.

Pour cette heureuse circonstance, le Chef de l’Etat avait à ses côtés, le Président de l’assemblée Nationale, le Premier ministre, chef du gouvernement, les présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique dont l’ambassadeur de la République populaire de Chine, pays ami du Niger qui a construit l’hôpital.De nombreux invités de haut rang étaient de la fête pour être témoins du passage du Niger dans cette nouvelle ère, celle de « la révolution médicale ». Dans son mot de bienvenue, le gouverneur de Niamey a dit toute la gratitude de ses administrés pour tous les investissements consentis en leur faveur.

M.HamidouGarba Mamadou a indiqué que la réception de l’ Hôpital Général de Référence vient compléter une longue liste d’infrastructures dont a bénéficié la capitale avant d’affirmer que cet ouvrage moderne améliorera sans doute les conditions de vie et de santé des populations du Niger en général et celles de Niamey en particulier. Le ministre de la santé publique s’est dit heureux de la réception de cette infrastructure, fruit de la coopération sino-nigérienne qui a coûté 45milliard de F CFA.

Qualifiant cet investissement, de ‘’contribution inestimable de la Chine au renforcement du système sanitaire du Niger’’, le ministre Kalla Moutari a indiqué que l’HGR de Niamey est un des multiples appuis et actions que ce grand ami du Niger a bien voulu réaliser dans notre pays. La Chine et le Niger, c’est 40 ans de coopération multiforme avec un accent particulier pour le domaine de la santé a dit le ministre tout en précisant que la Chine « appuie notre pays dans le renforcement des capacités des ressources humaines, en personnel médical de haut niveau à Maradi, Niamey et Zinder, en ressources matérielles et en médicaments ».

M. Kalla Moutari a souligné que les divers appuis de la coopération sino-nigérienne contribueront efficacement à l’atteinte des objectifs du programme de renaissance par l’amélioration de la qualité de prise en charge des patients. Réaffirmant la constitutionnalité du droit à la santé, le ministre de la Santé publique a indiqué que ce droit n’est pas de vains mots car, il est traduit en actes concrets par le programme de renaissance avec le recrutement massif du personnel, l’application de la gratuité des soins, le renforcement de la politique en matière de vaccination, la construction des centres de soin intégrés(CSI) et des hôpitaux de référence en région ainsi que de bien d’autres infrastructures.

Pour M. KallaMoutari, les progrès rapides enregistrés dans le domaine de la médecine imposent au Niger d’offrir des soins de qualité à toute la population. C’est d’ailleurs pourquoi « la construction de cet hôpital est une nécessité pour le Niger » a-t-il dit, expliquant que le constat actuel est qu’aucune structure ne dispose de services de pointe pour la prise en charge de certaines pathologies. La construction de cet hôpital a le mérite de permettre à l’Etat de faire des économies pour les évacuations sanitaires, mais elle règle surtout une question d’équité dans la mesure où l’hôpital accueillera les citoyens nigériens de toutes les catégories sociales, a fait remarquer le ministre de la Santé publique.

Il a affirmé que son département ministériel est conscient du rôle éminemment social que le Président de la République a conféré à cet hôpital en optant pour le statut d’établissement public à caractère administratif. M. KallaMoutari a énuméré les dispositions et mesures que le Ministère entend prendre pour assurer la quiétude des malades admis dans cet hôpital et pour une meilleure prise en charge. L’ambassadeur de Chine au Niger a loué l’exemplarité de la coopération sino-nigérienne vieille de quarante ans. SE Shi HU a surtout évoqué la nouvelle dynamique qu’a prise cette coopération ces dernières années sous la conduite du Président Issoufou Mahamadou.

Le moment tant attendu de cette cérémonie a été la coupure du ruban inaugural effectuée par le Président de la République et l’ambassadeur de Chine au Niger et la visite guidée. Celle-ci a permis au Chef de l’Etat et à toutes les personnalités qui l’accompagnent de découvrir les différents compartiments et équipements de ce merveilleux complexe hospitalier. Avant de quitter les lieux, le président de la République est allé apprécier les ambulances médicalisées mises à la disposition de ce centre.

A l’issue de la visite guidée clôturant la cérémonie de réception de l’hôpital le Président de la République a donné ses impressions dominées par un sentiment de grande satisfaction. « Je dois dire que je suis heureux aujourd’hui de présider la cérémonie d’inauguration de cet hôpital de référence de Niamey, dont les travaux ont été engagés il y a de cela quelques mois. Je voudrais également profiter del’occasion pour saluer l’excellence de la coopération entre le Niger et la Chine. La Chine n’est pas d’ailleurs à sa première réalisation au Niger et ça ne sera pas la dernière non plus.

Il y a d’autres réalisations qui vont suivre. Il s’agit d’un outil extrêmement important pour les soins de santé non seulement au Niger mais pour l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest parce que je voudrais souligner ici que, je crois, c’est le plus grand hôpital de référence de toute l’Afrique de l’Ouest. Ça veut dire quoi ? ça veut dire qu’il y aura de moins en moins d’évacuations sanitaires vers l’extérieur. C’est un hôpital très bien équipé et il sera animé par des grands spécialistes nigériens et chinois qui vont travailler, la main dans la main. Je pense qu’avec la mise en service de cet outil, les Nigérienspeuvent être satisfaits du point de vue de leur aspiration à la santé.

A l’endroit de la population, je veux qu’elle veille à ce que cetoutil continue à rendre le maximum de service à l’ensemble des populations. Il faut que cet hôpital soit propre. C’est d’abord le travail de l’administration de l’hôpital, mais c’est aussi pour tous ceux qui viendraient à le fréquenter, les malades comme les accompagnants ».

À propos de l'Auteur

Zabeirou MOUSSA (Sahel dimanche)

À propos Administrateur

3 plusieurs commentaires

  1. M. Zabeirou;le lieutenant-Général Salou a « décoré »Niamey.Ce n’est certes pas un gâchis mais il aurait dû proposer à nos « amis »Chinois d’équiper les hôpitaux des régions et d’apurer les arriérés des soins graduits que l’Etat doit aux CSI.

  2. Allahamdoullilah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*