Accueil / ACTUALITE / Réhabilitation de la RTA : la part de vérité de MBC

Réhabilitation de la RTA : la part de vérité de MBC

IMAGE D'ILLUSTRATION

IMAGE D’ILLUSTRATION

Depuis un certain temps, un confrère de la place s’est répandu sur les réseaux sociaux pour indexer un certain nombre d’entreprises d’être à la base de la non réalisation de la route nationale Tahoua Agadez. A tamtaminfo, nous n’avons pas pour habitude de répondre à des confrères, ni de servir de relais à des informations erronées. Nous préférons faire des recoupements et baser nos articles sur des faits vérifiables.

C’est ainsi que nous nous sommes approché des enquêteurs au niveau du Ministère de l’Equipement pour nous éclairer davantage sur ce marché.

Il ressort de nos investigations, que le Projet de réhabilitation de la route Tahoua Arlit (RTA) est subdivisé en plusieurs lots.C’est Areva qui devrait financer une grande partie de sa réalisation, mais entre temps, il ya eu la fameuse affaire Africard et le blocage des comptes d’Areva par ces vautours d’Africard.

Pour le responsable de la société MBC que nous avons rencontré à Paris, « Nous on a Agadez –embranchement Ingall, un des lots financés par Areva. Areva a mis normalement 60 milliards pour la RTA qui vont être payés en 4 tranches  de 15 milliards  de FCFA. Dans la premièretranche, nous devons être payés de 6 milliards de FCFA et Areva a versé sa côte part à l’Etat du Niger sur les caisses du Trésor et l’Etat a utilisé cet argent à d’autres fins au lieu de nous payer. Cela remonte à 3 ans et l’affaire Africard est venue se greffer pour compliquer les choses, car non seulement on n’a pas été payé mais l’argent de Areva pour le Niger a été bloqué par Africard.

Nous avons acheminé nos matériels sur le terrain, dépêché nos équipes et débuté les travaux. Normalement sur toutes ces étapes, nous devons être payés. Nous avons été obligés de recourir à des lignes de crédit dont les frais sont exorbitants.

Nous avons acheminé la plus grande centrale d’enrobé du Niger et beaucoup d’autres matériels.  Donc, nous, nous n’avons aucun intérêt à arrêter les travaux, mais nous sommes contraints, car le bureau d’études Louis Berger (c’est un bureau d’études français), est parti par ce qu’il n’a pas été payé. Je suis personnellement parti voir le Ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou pour plaider le paiement d’au moins 300 millions de FCFA au bureau d’études afin que nous puissions reprendre les travaux ; car nous estimons que la RTA est une route stratégique.

S’agissant de l’affaire du Burkina Faso, il s’agissait d’un appel d’offres de la Banque Mondiale où il est stipulé qu’il fallait avoir réalisé des travaux dans le Sahel de 15 à 20 milliards de FCFA. Nous, nous avons réalisé des travaux dans le Sud de la Libye. Nos techniciens pensaient que c’est le même climat qu’au Sahel et nous avons soumissionné et obtenu le marché.

Mais après lorsqu’au dernier moment, ils ont constaté que nous avons travaillé uniquement au Sud de la Libye et non au Sahel, on a été exclu par la Banque Mondiale ; donc on n’a pas été chassé du Burkina Faso. Et automatiquement au niveau du MBC, nous avons licencié le technicien qui était à la base de cette lourde erreur. Donc, il ne s’agit nullement d’une histoire de manque de matériel ou de personnel qualifié, comme cela a été insidieusement insinué.

Réagissant à l’article qui l’incriminait, le responsable de la société MBC indique au journaliste « ou vous êtes de mauvaise foi, ou vous êtes mal informé ou vous manquez de professionnalisme ou vous avez des comptes politiques à solder avec le gouvernement nigérien et que vous utilisez MBC pour y arriver.

D’abord M. , la société MBC n’a pas le tronçon Agadez Arlit,  c’est Gepco qui l’a. Ensuite la société MBC n’a pas reçu l’avance de démarrage comme vous dites et qu’elle a refusé de travailler. Depuis 3 ans, MBC a mobilisé ses équipes et son matériel et dispose actuellement sur le terrain de 82 engins de chantiers.

Malgré le fait que MBC n’ait pas reçu l’avance de démarrage conformément au contrat,  la société a démarré les travaux,  qui ont
par la suite été suspendus parce que le bureau de contrôle est parti faute d’avoir été payé. Vous qui avait l’air de si bien connaître les travaux de route, comment une entreprise pourra t-elle travailler sans la présence d’un bureau de contrôle? Et je vous informe que c’est à l’Etat de choisir et de payer ce bureau de contrôle et non à l’entreprise qui exécute les travaux.

MBC n’a aucun intérêt à ce que les travaux restent à l’arrêt puisque rien qu’en frais bancaires, elle a payé en 3 ans presque 800 millions sans oublier la mobilisation de son matériel et de ses équipes.

Et puis renseignez-vous, malgré le fait de ne pas être payée,  MBC demande tous les jours à pouvoir travailler mais ne peux le faire faute d’autorisation de l’Etat et l’absence du bureau de contrôle.

Quand aux autres travaux confiés à MBC,  ils ont tous été exécutés.

MBC a fait Agadez Sokni sans même être payée 2 ans après.  MBC a fait Agadez Tiguidit dans les délais et en respectant le cahier des charges.  Je vous invite à venir sur le terrain enquêter avant de salir les gens. C’est la moindre des choses quand on se dit journaliste ».

Ça, c’est la version des Tunisiens qui ont été accusés de tous les péchés d’Israël par notre confrère.

Nous laissons le soin aux internautes de se faire une idée sur cette affaire, mais nous déplorons tous, l’état de la route Agadez-Tahoua et nous implorons l’Etat du Niger à tout faire pour sa réhabilitation
dans les meilleurs délais.

Tamtaminfo News.

À propos Administrateur

6 plusieurs commentaires

  1. La vérité finit toujours par jaillir.

  2. Tchiana qui a posé ce problème aurait dû le faire quand il était aux affaires en démissionnons/
    On allait tous voter lui. Pourquoi avoir attendu d’être chasser du gouvernement pour venir nous casser les tympans?

  3. Vous êtes dans un autre débat. Ici nous sommes fier de voir que MBC doit être mit dans ces droit.

  4. Issoufou n’a jamais cessé de trahir ce pays

  5. AGALI TAMAR INGALLIM

    TAMTAM SI VOUS ETES POUR LA MANIFESTATION DE LA VERITE ,ALLEZ Y ECOUTER ISSOUFOU POURQUOI IL A DETOURNE LE PREMIER VERSEMENT D’AREVA A D’AUTRES FINS.
    1) il se moque de nous de la région d’Agadez ?
    2) a-t-il recu des fermes instructions de la part des forces occidentales pour laisser la route en l’etat afin de decourager les migrants?
    3) pourquoi les deputés ne l’interpelent ils pas pour constater l’acte de haute trahison.

    Je lance un vibrant appel à tous les nobles ressortissants d’Agadez et de Zinder afin de faire entendre raison à cette racaille qui nous gouverne et cela par toutes les voies et moyens.

Répondre à Verite Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.