Home ACTUALITE Rencontre d’échanges entre le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers sur la situation alimentaire et nutritionnelle en cours dans notre pays : Accompagner le gouvernement du Niger pour faire face à la situation alimentaire

Rencontre d’échanges entre le Gouvernement et les partenaires techniques et financiers sur la situation alimentaire et nutritionnelle en cours dans notre pays : Accompagner le gouvernement du Niger pour faire face à la situation alimentaire

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini a présidé vendredi dernier, dans la salle des banquets de la primature, une rencontre d’échanges entre le gouvernement et les partenaires techniques et financiers sur la situation alimentaire et nutritionnelle en cours dans notre pays.

Il s’est agi pour le Premier ministre à travers cette réunion de faire part à l’ensemble des partenaires du Niger qui interviennent dans le domaine humanitaire y compris les ambassadeurs ; les représentants des organisations internationales; les ONG; les partenaires bilatéraux, de la situation alimentaire qui prévaut actuellement au Niger afin qu’ils puissent soutenir les populations affectées.

Au sortir de la campagne d’hivernage 2016, le Niger a accusé surtout un important déficit fourrager qui est à la base de la situation de la crise pastorale actuelle dans la partie Nord du pays. L’Objectif ultime de la présente rencontre est justement de porter à la connaissance des partenaires du Niger à travers un exposé toutes les caractéristiques de la situation alimentaire ; les réponses planifiées et le niveau actuel de mobilisation des ressources.

En s’adressant aux partenaires du Niger, le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini a précisé que la situation alimentaire dans le Niger profond est extrêmement préoccupante. C’est pourquoi, il est important d’intervenir pendant la période de mai ; juin et juillet pour atténuer les difficultés des populations. Pour ce faire, a dit le Premier ministre trois chiffres sont à retenir dans l’exposé qui a été présenté. Ces chiffres représentent les gaps ou les besoins urgents à combler. Au niveau des céréales, on note 43.000 tonnes de gap ; 68.700 tonnes d’aliments bétail et 13.051 tonnes de semences.

 » Ce sont là les trois chiffres qui nous préoccupent actuellement. Nous demandons encore une fois de plus votre accompagnement et votre assistance. Nous lançons un appel pressant à tous nos amis pour venir en aide à notre pays », a insisté le Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini qui souligne qu’une réponse dans l’immédiat est le souhait le plus ardent du gouvernement au regard de la situation alimentaire.

Dans l’exposé qu’il a présenté aux participants à cette rencontre, le coordonnateur de la cellule crise alimentaire, M. Yabilan Maman a relevé que le besoin global est de l’ordre de plus 142 milliards. A la date d’aujourd’hui, il y a un niveau de mobilisation de 56%. C’est dire qu’il reste un gap de 44% à mobiliser.

En effet, les plus grands gaps se trouvent au niveau de vente de céréales à prix modéré ou le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E Issoufou Mahamadou, lors de la dernière réunion du comité Interministériel d’Orientation des programmes de l’Initiative 3N a demandé de rehausser la quantité de vente à prix modéré qui était planifiée au départ à 52.000 tonnes pour l’amener à 75.000 tonnes. Cette décision est assez pertinente compte tenu de la situation de hausse de prix des céréales sur l’ensemble du territoire national. Il est absolument important de pouvoir augmenter les quantités de céréales sur le territoire afin d’atténuer la hausse de prix commercial.

En réagissant par rapport à l’exposé, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Religieuses et Coutumières M. Bazoum Mohamed a estimé que les besoins urgents du Niger tels que présentés sont sous évalués. Quant au ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, il a relevé qu’à partir du moment où le gouvernement est obligé de faire face à la situation alimentaire actuelle, les appuis en matière d’aides budgétaires sont d’une grande utilité en cette période.

[author ]Hassane Daouda (ONEP)[/author]

20 Comments

  1. en votre image ,vs ne meritez pas une assistance qelconque , car sur cette photo mr brigi a ta droite je vois une tortue bien dodue et de coter gauche ,le janjawid mohamed bazoum bien lisse en forme ,il n est plus le bazoum de la conference nationale , squelettique ,habiller en djallabia blanc et en ce tps c est a peine qu il arrive a tenir debout et sa voix etait tres faible , on dirait un yemeniste . maintenant alhandou lilahi le janjawid bazoum est joufflu , beau , il est different de bazoum de conference nationale . pardon cessez de mendier au nom du peuple c est haram , mohamed bazoum et brigi vs le savez bien , faites travailler le peuple pour se nourir que d attendre l assistance de partenaires .

  2. Honnêtement qu’avons -nous fait collectivement et individuellement pour nous éviter cette honte?
    La honte? Vous avez dit honte?
    – La honte ce sont nos 530 km d’eau du fleuve qui traversent notre pays et qui se déversent inutilement dans la mer
    – la honte c’est le maintien de ce climat d’insulte et de zizanie qui nous empêche de conjuguer nos efforts pour sortir de la mendicité
    – la honte c’est quand certains nigériens souhaitent des calamité à leur pays parce qu’il n’ont pas le pouvoir d’Etat
    – la honte c’est quand nous continuons à trouver normal que les enfants du Niger soient continuellement en grève quand les autres enfants des autres pays sont en classe
    – la honte c’est quand certains enfants du Niger sont prêts à créer le chaos dans leur pays pour accéder au pouvoir pour

  3. Au delà de la haine du voisin
    – cette mendicité n’a pas commencé avec ce pouvoir
    – quand TANDJA a dit de que les nigériens ont tout pour cesser de tendre la main il a été conspué par les restaurateurs de la démocratie ( les Issoufou, les Ousmane les Hama..)
    – la mendicité mettra du temps avant de disparaître de nos mentalités compte tenu notre méchanceté

  4. Les nigériens n’ont pas honte de tendre la main aux autres. Voilà pourquoi nous passons notre temps à nous chamailler au lieu de mettre en valeur nos potentialités.
    530 km d’eau (le fleuve) qui se déverse inutilement dans la mer…..

  5. Patientez les nigériens. IN SHA ALLAH, en 2021, un mouvement révolutionnaire « libérer le Niger des mains de la classe politique » va remporter les élections présidentielles et législatives pour implanter une gouvernance administrative, politique et économique de qualité où seuls les méritants seront nommés et où chaque responsable sera jugé sur la base de sa performance.

    1. pourquoi attendre jusqu’en 2021…..et puis laissez cette histoire de pseudo ridicule….ça veut dire que vous etes deja entrain de donner des idées à ces vieux politicards ….nous ce qu’on demande c’est une nouvelle conference nationale ….c’est tout

      1. Parce qu’il faut faire les choses démocratiquement. C’est ça le meilleur chemin: les urnes rien que les urnes, les urnes seulement.

  6. Le Niger avec son petrole, son uranium, son peuple travailleur, son potentiel hydrique, son positionnement strategique, etc. ce Niger est le seul aujourd´hui a quemander de l´aide pour nourrir sa population. Ca fait 5 ans sinon plus que des milliards sont engloutis dans un soit disant programme 3N et malgre tout vous continuez a faire la manche pour nourrir une population qui s´est sacrifiee pour vous. Honte a toi mahamdou issoufou, honte a toi brigitte, honte a toi le clown du guri nomme bazoum, honte a vous tous pour toutes ces humiliations a l´endroit du peiuple nigerien. Avec moins de ressources, Kountche avait vaincu la faim et vous avec des milliers de millards vous n´etes meme pas capable de ….. La Honte.

    1. Salam!
      n’insultez pas s’il vous plait vos dirigeants, prier sur eux afin qu’il retrouve la guidance et le juste milieu. Si vous pensez qu’ils ne représentent pas un modèle de social ou de gouvernance, remettez-vous en cause aussi car ils sont le fruits d’une société et la résultante d’une éducation éducation et des valeurs sociales héritées d’elle. Dieu ne changera ce qu’il ya (de bien ou de mauvais) dans un peuple tant qu’il n’aura pas lui meme changé ce qu’il a en soi.

      1. Dieu ne fait pas de politique mon frere sinon y’a longtemps que ce pouvoir aurait change de camp. C’est aux nigeriens de se lever tous comme un seul homme pour reconquerir leur dignite et leur honneur si tel est qu’ils en ont encore.

        1. Les nigériens se lever pour donner le pouvoir à qui?
          A Salissou n’est-ce pas?
          En réalité:
          – ALLAH fait ce qu’IL veut.
          – ALLAH est au courant de TOUT
          – ALLAH donne le pouvoir à qui IL veut
          – ALLAH arrache le pouvoir des mains de qui IL veut.
          Indépendamment de la volonté de tous les Salssou du monde.

  7. Bande de honteux, vous avez fini de prendre crédit pour le pays, vous avez épuisé toutes les possibilités pour commencer à quémander ouvertement Mr Le 1er Ministre ou bien c’est une demande pour sauver vos parents du Nord comme précisé.
    Les mensonges du MCA ne sont pas parvenus encore ou bien TRUMP a bloqué votre projet avec OBAMA?
    Il faut vraiment changer de stratégie et commencer à sensibiliser vos parents de se réveiller, certes il y’a eu catastrophe naturelle et beaucoup de pertes de biens matériels, mais vous avez trop pourri les cervelles de ces pauvres citoyens à ne pas compter sur eux même, le gouvernement va vous aider, ce sont vos promesses. Cette année peut être et l’année prochaine, l’année sur-prochaine….? La solution ne se trouve pas en Europe ou aux Etats-Unis, elle se trouve au Niger.
    Massaoudou, où sont les 200 Milliards que tu as viré, tu veux te mettre à l’abri pour l’après Issoufou avec l’argent des pauvres citoyens, soit sûr que tu trompes, je n’ai rien contre toi, mais tu vas remboursé et tu seras emporté, wallaye on détourne pas les biens publics et aller dormir tranquillement.
    Ces 200 Milliards peuvent financement un bon plan de redressement de l’économie du Nord. Si c’est aussi pour dissuader la vigilance de ce peuple Nigérien, vous vous trompez énormément avec cette requête ridicule d’aide.
    Ou sont vos partisans qui ont géré vos marchés publics, ils peuvent aussi venir en aide pour le Niger, ce n’est pas pour un autre pays, alors c’est bien pour le Niger.
    Vous devenez de plus en plus inadmissible au fil du temps, si aujourd’hui vous faites honte, demain vous en faites plus pire.

  8. Un pays dont le PR roule dans un Boeing 737 800 surfactures dans les paradis fiscaux, dont le DRCAB vire 200 millards sur un compte offshore a Dubai, dont les crimes economiques et financiers se comptent par centaines et dont ses chiens indignes, sans aucune fierte detournent viennent quemander de l´aide pour une population dont le sort est le cadet de leur soucis. Honte a vous.

  9. Cette culture de l’assistanat tue le génie créateur des populations qui confronter à l’instinct de survie créeront et développeront toutes les stratégies pour y faire face! Mais l’assistanat à amener la corruption et les pratiques corrutpives au fin fond de nos villages! Dans une zone où l’eau est à 6 mettre de profondeur si la pluviométrie est mauvaise il n’y a pas de raison à ce que les gens crient au secours! Qu’Allah nous assiste

  10. « Nous lançons un appel pressant à tous nos amis pour venir en aide à notre pays », a insisté le Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini qui souligne qu’une réponse dans l’immédiat est le souhait le plus ardent du gouvernement au regard de la situation alimentaire. » C’est hallucinant que le Niger continu à quémander de la nourriture malgré les 3N, les ressources hydrauliques, les mines, le pétrole, l’or et les impôts, même ces derniers ne sont pas payés par les entreprises étrangères.

  11. « Ce sont là les trois chiffres qui nous préoccupent actuellement. Nous demandons encore une fois de plus votre accompagnement et votre assistance. Nous lançons un appel pressant à tous nos amis pour venir en aide à notre pays »
    Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Religieuses et Coutumières M. Bazoum Mohamed a estimé que les besoins urgents du Niger tels que présentés sont sous évalués. Quant au ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, il a relevé qu’à partir du moment où le gouvernement est obligé de faire face à la situation alimentaire actuelle, les appuis en matière d’aides budgétaires sont d’une grande utilité en cette période

    Le Niger n’est pas un pays pauvre qui continue chaque année a tendre la main pour demander une assistance si seulement ceux la qui sont au pouvoir et a l’opposition pensent au dela de leurs interets personnels pour la NATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Drame d’inates : le Président Issoufou écourte sa mission en Égypte…

A la suite du drame survenu à inates où une base militaire des FDS a été attaquée par plus…