Accueil / ACTUALITE / Rencontre entre une délégation de Cinq Chefs de canton de la Section ACTN Dosso et le Lignage Sarkin Aréwa de la Chefferie du canton de Tibiri le 25 novembre 2018 à Douméga

Rencontre entre une délégation de Cinq Chefs de canton de la Section ACTN Dosso et le Lignage Sarkin Aréwa de la Chefferie du canton de Tibiri le 25 novembre 2018 à Douméga

Le 25 novembre 2018, une rencontre a eu lieu à Douméga, entre d’une part, une délégation de cinq (5) chefs de canton de la Région de Dosso, mandatée par l’Association des Chefs Traditionnels du Niger (ACTN) conduite par l’Honorable Chef de Canton de Dioundiou, et composée des Honorables chefs de canton du Takatsaba, de Zabori, de Kara-kara, et de Dogondoutchi et, d’autre part, le Lignage Sarkin Arewa représenté par soixante-neuf (69) chefs de villages Arawa et Alliés (non compris 13 absents), avec comme porte-parole le Sarkin Aréwa Chekaraou KOUABO, de Nassaraoua, les personnes ressources et les quinze candidats du Lignage Sarkin Arewa ou leurs représentants.

La délégation des honorables chefs de canton a informé les Arawa et Alliés avoir reçu un mandat de l’ACTN pour une médiation visant à améliorer les relations entre les communautés Arawa et Goubawa, distendues depuis l’arrêt du Conseil d’Etat du 24 mai 2017, écartant le Lignage Sarkin-Aréwa de la succession du chef de canton de Tibiri. En effet le dossier du contentieux de la chefferie du canton de Tibiri est en instance de jugement à la Cour de justice de la CEDEAO et au Conseil d’Etat.

Après avoir vivement remercié les Honorables Chefs de Canton, les Arawa et Alliés ont communiqué sans détours à la prestigieuse délégation venue à leur rencontre, leurs conditions pour un retour à la sérénité, conditions qui doivent nécessairement passer par :

  • la reconnaissance de leurs droits de succession à la chefferie du canton de Tibiri par un acte notarié ;
  • la reprise intégrale du processus électoral avec l’inclusion de tous les candidats du Lignage Sarkin Arewa retenus par la Commission consultative régionale de Dosso, après le retrait volontaire de Boubacar Marafa, dont le processus de désignation en août 2017 a été entaché d’irrégularités de bout en bout ;
  • La cessation des menaces et intimidations des chefs de village ainsi que des diffamations et autres mensonges éhontés sur l’histoire du canton de Tibiri, notamment la prétendue création d’une principauté de Tibiri par Samna Karhé Tounkara.

Quant au dossier du contentieux, en instance de jugement à la Cour de Justice de la CEDEAO, pour violations des droits du Lignage Sarkin Arewa et Alliés, et au Conseil d’Etat pour une requête visant l’annulation de l’arrêté de nomination du chef de canton de Tibiri, il a été convenu, d’accord parties, de le laisser suivre son cours au niveau de ces deux institutions judiciaires.

Les cinq (5) Honorables Chefs de canton ont déclaré avoir compris le message des Arawa et Alliés consigné dans un mémorandum.

J’ai le devoir, en tant que Facilitateur de la rencontre, d’informer l’opinion nationale et régionale, qu’à ce jour, soit plus de trois (3) mois après la rencontre de Douméga, la délégation des cinq (5) Honorables Chefs de Canton, après plusieurs tentatives, n’a pas eu la possibilité de matérialiser sa rencontre avec le Lignage Goubé, ce, conformément au chronogramme de la médiation convenu.

Les Arawa et Alliés, prenant acte de ce blocage, expriment, à travers les Chefs de village Arawa et Alliés, leur profonde gratitude aux Honorables Chefs de Canton qui n’ont ménagé aucun effort afin de rapprocher les Arawa et Alliés et leurs cousins.

Fait à Niamey, le 15 mars 2019

Le Facilitateur

Par Djibrilla Mainassara Baré – Petit-fils et arrière petit- fils du 12 ème et 10 ème Sarkin Arewa, Souverains du Royaume du Katarma, actuel Canton de Tibiri

À propos Administrateur

Un commentaire

  1. Chef de Canton de Dioundiou ainsi que tout les autres de Dosso la segmentation politique de la renaissance a aussi atteint votre niveau et ce pourquoi nous vous prions de faire une multitude de <> afin que la chance d’obtenir les mod€$lité démocratiques croisent toujours les routes de notre Président ISSOUFFOU MAHAMADOU .
    Surtout veiller à juguler les problèmes entre parents d’élève + enseignants de brousses = ses prof quittent leurs familles ,parents ,amis etc dans l’espoir d’apporter le savoir à vos enfants + avec se savoir vos enfants prendront la relève gestio$€conomique un jour lorsque que vos forces empiriques s’épuiseront .
    Le travail champêtre des jeunes gens détruit l’ambition du Berceau de l’humanité qui n’est rien d’autre que quitter  » l’ignorance « 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.