Accueil / ACTUALITE / RENOUVELLEMENT DU BUREAU EXECUTIF DE LA FENIFOOT: le Colonel Major Pelé réélu à une écrasante majorité

RENOUVELLEMENT DU BUREAU EXECUTIF DE LA FENIFOOT: le Colonel Major Pelé réélu à une écrasante majorité

Gianni Infantino avec le président de la Fenifoot, Djibrilla Hima Hamidou, au Niger, le 27 février 2017. (VOA/Abdoul-Razak Idrissa)

Le colonel major Pelé va rempiler pour un 3eme mandat à la tête de la FENIFOOT. Il a battu son challenger Salif Mayaki cet après-midi à Maradi par un score sans appel de 101 voix à 26. Cette Assemblée générale élective s’est déroulée en présence de tous les délégués et des représentants de la FIFA. C’est donc l’épilogue d’un long feuilleton qui a tenu en haleine les amoureux du ballon rond de notre pays depuis plusieurs semaines. Pelé a été reconduit à la suite d’un bon bilan et d’un programme attractif qu’il a soumis à l’assemblée générale. Espérons simplement que le perdant et ses partisans se plieront à la dure réalité des urnes. Le Fair-Play et l’union de tous derrière le nouvel élu doivent prévaloir pour l’intérêt du football Nigérien.

Maradi, la capitale du Gobir a abrité ce dimanche 16 juillet 2017 les travaux des  Assemblées  Générale  Extraordinaire et Elective de la Fédération Nigérienne de Football (Fenifoot).  Pour la cérémonie officielle d’ouverture présidée par le ministre de la jeunesse et des sports Kassoum Moctar, en présence  des autorités régionales, coutumières et des représentants de la CAF, de la FIFA ; quatre allocutions ont été prononcées. Tour à tour, le mot de bienvenue du président de la ligue hôte, le gouverneur de la région de Maradi, le président sortant de la Fenifoot, et le discours d’ouverture des travaux du ministre de la jeunesse et des sports.

Tous ont  insisté dans leurs  interventions  sur la responsabilité des acteurs afin que les élections se déroulent dans la sérénité et le fair-play.

Après la pause, les participants ont d’abord procédé à l’élection sous la supervision de la Commission Electorale et des émissaires de la CAF et de la FIFA.  C’est d’abord le président de la CEI Me  Abdoul Salam Cissé qui a expliqué à aux délégués la procédure de vote et les dispositions statutaires et légales applicables aux élections. Juste avant le début du scrutin, le candidat Salifou Mayaki a soulevé une inquiétude sur la présence dans la salle de certaines personnes qui ne sont pas des  délégués. En réponse au candidat, le représentant de la FIFA a expliqué que même aux élections de la FIFA près de 2000 personnes sont dans la salle mais ce pas de moins de 200 qui ont droit au vote.

La mise au point terminée, place au début des opérations de vote.  Au finish, ce le président sortant candidat à sa propre succession qui a recueilli  101 voix pour  et  26 voix contre   face à  son adversaire Salifou Mayaki.  Cette écrasante victoire du Colonel Major Djibrilla Hima Hamidou dit Pelé est la preuve de la confiance qu’il jouit au sein  de la famille footballistique du Niger. Aussitôt après a proclamation des résultats, le candidat perdant a félicité le vainqueur par une poignée de main chaleureuse.

Dans ses premiers mots après sa réélection, le colonel Major Pelé a salué la maturité des délégués qui ont résisté face à l’achat de conscience et chantage du camp adverse. Pelé a indiqué se mettre au travail sur plusieurs chantiers dont entres autres la préparation du Mena Cadet pour la Coupe de moins de 17ans, et la construction des sièges des ligues régionales sur financement de la FIFA.

C’est donc sur un satisfécit général  qu’ont pris fin les travaux de l’assemblée génrale élective de la FENIFOOT.

À propos de l'Auteur

Ibrahim Tikiré (Tamtam Info News)

À propos Administrateur

6 plusieurs commentaires

  1. Mr Tikiré faites attention dans vos ecrits pour éviter d’attiser certaines considérations, si vous écrivez Maradi Capitale du Gobir, vous faites une grosse erreur.

  2. Que le meilleur des candidats gagne.

    • 😀 Ou ru n’as pas lu ..
      Ou tu as lu tu n’as pas compris

      Ou tu es sarcastique

      pour dire a te suivre ….Que le meilleur des candidats gagne …..le meilleur a deja gagne avec un score sans appel de 101 voix à 26 ..

      Et ce n’est pas TOTO A DIT qui le dit …reprends l’effort de relire l’article😄

  3. La Brigade des martyrs

    Dans quelques heures, nos collègues enseignants seront évalués, et ce malgré que tous les syndicats d’enseignants, la société civile et une bonne partie de Nigériens se soient opposés. La Brigade des Martyrs se joint ainsi à la majorité pour décrier cette évaluation illégale tant dans son fond que dans sa forme. Cette évaluation à laquelle sont impliquées tous les Directeurs centraux malgré eux (car tous, sans exception sont contre mais ont peur de le manifester sous crainte de perdre leurs postes) a commencé à faire de victimes innocentes, car c’est avec regret que nous avons appris la mort subite du Directeur de l’Evaluation scolaire et des concours professionnels, Monsieur ALPHARI DJIBO AMADOU. A sa famille éplorée, la Brigade des Martyrs présente ses condoléances les plus attristées au nom de tous les enseignants du Niger. Que Dieu le Tout miséricordieux et le très miséricordieux l’accepte dans son paradis. Amin.
    Ce sage enseignant n’a pas pu survivre face aux humiliations criardes de MARTHE qui l’a dessaisi véritablement de la gestion de cette évaluation mais que les observateurs non avertis insultaient bêtement. On lui a fait endosser, les responsabilités qu’il n’a pas sans savoir que Marthé n’a jamais perdu de vue toute voie où circule l’argent, surtout que le défunt ne se compte ni parmi ses parents, ou les parents de ses parents, ni parmi ses amis ou complices.
    Repose en paix et que justice te sera faite.
    Par rapport à cette évaluation, nous tenons à dire à nos collègues inspecteurs, pour qui nous nous battons qu’ils ont intérêt à saboter cette évaluation qui leur ferait porter le chapeau de ses conséquences dont on sait qu’elles seront fâcheuses, car elle n’a d’autres objectifs que le débauchage des enseignants alors que nombreux ont fondé des foyers grâce à ce métier. N’oubliez pas que c’est vous qui vivez avec ces enseignants, leurs parents, leurs frères, leurs épouses, leurs époux, contribuer à les mettre sauvagement au chômage compliquerait vos relations avec eux. Vous n’êtes en rien responsable de la déliquescence du système éducatif nigérien que cette évaluation, même bien faite, même avec votre total soutien n’arrangerait rien. Autant Mathé est nul mais malgré tout le président de la République le maintien mordicus à ce poste, autant vous devaient faire en sorte que ces enseignants soient maintenus dans le système en les surévaluant. Ce ministre est aujourd’hui le ministre le plus corrompu du gouvernement, car, sur tous les marchés, il exige, via des personnes interposées de pots de vin, malicieux qu’il est. Son objectif, c’est de gagner beaucoup d’argent pour acheter les consciences des militants dans sa région d’origine afin de s’imposer sur l’échiquier politique de sa région où il est haï par tous dans cette région. Dans son projet machiavélique il a le ferme soutien de Bazoum de qui il prend l’essentiel des instructions. Tout ce que Marthé fait, c’est avec le concours de Bazoum..Le MEP/A/PLN/EC est ainsi devenu leur propriété privée où ne sont nommés que les leurs.
    Sachez aussi que tous les ministres en charge de l’éducation n’apprécient pas l’arrogance du Ministre Marthé, parce que disent –ils, il prend des décisions sans les associer et au nom de tout le secteur parce que qu’il a Bazoum, et après on leur impose des activités qu’ils n’ont ni initiées, ni préparées, dans la plus grande précipitation. Il se prend pour le point focal des ministres en charge de l’éducation ou le Ministre d’Etat. Vous n’êtes donc pas les seuls que ce bandit d’Etat humilie.
    La seule solution face à ce raté qui, visiblement aime se faire parler de lui est de favorisez vos enseignants comme eux (lui et son soutien Bazoum) ils favorisent leurs parents, amis et connaissances en donnant plus de la moyenne à chacun. Dans tous les cas ils n’ont jamais cru à la qualité de l’éducation malgré que ce soit sur toutes leurs lèvres. Sinon comment comprendre atteindre les objectifs du millénaire en éducation et laisser les inspections sans véhicules, les secteurs pédagogiques sans motos, les enseignants sans formations, l’argent des partenaires détournés, des parents incompétents à la tête de toutes les directions nationales stratégiques, d’éternels directeurs des Ecoles normales qu’on maintient environ une décennie sans aucun résultat qui motive leur maintien, etc. . Bref tout le contraire de ce qui devait nous conduire à cette qualité.
    En fin, nous invitons tous les enseignants, à murir déjà les réflexions sur les points sur lesquels vous devrez entretenir les populations rurales afin de leur empêcher par tous les moyens d’accorder leurs suffrages au PNDS. Il n y a pas mieux que vous pour le faire, parce que non seulement vous êtes les plus nombreux de tous les fonctionnaires, mais aussi vous êtes ceux qui ont l’expérience des deux mondes : rural et urbain. Vous pouvez pencher la balance où vous voulez. Le moment venu, ils essaieront de vous faire oublier le calvaire vécu par des billets de banque qu’ils ont volés, prenez les, c’est l’argent du peuple nigérien destiné à construire le pays qu’ils ont détourné, mais voter ailleurs, ne voter même pas leurs alliés, vous ne commettrez aucun péché à agir de la sorte.
    Le PNDS a toujours été considéré comme un parti des enseignants, ce qui n’est pas faux, mais ceux qui l’animent sont ingrats, issus tous de petites familles dont plusieurs sans origines de référence, c’est ce qu’ils viennent de nous démontrer. Nous leur disons merci et que Dieu les paie comme ils nous l’ont fait.
    Du courage et la lutte continue.
    Ne craignez rien, Dieu est avec nous et la victoire est toute proche.

  4. Un troisième mandat à la tête de la Fenifoot… Pélé doit être plus ambitieux et viser la CAF voire la FIFA. Il n’a plus rien à prouver à la Fenifoot même si les moments présents sont un peu difficiles parce que le financement du sport au Niger demeure problématique. L’Etat à lui seul ne peut pas tout assurer. Il va falloir trouver d’autres sources de financement. Je pense beaucoup au Mena Cadet qui doit représenter le Niger au Mondial de la catégorie. Je me demande si ils auront une préparation digne d’une participation à un Mondial quand cela a fait défaut lorsqu’il il s’est agi de leur participation à la CAN. Le Président de la République doit prendre en main cette question de la participation du Mena Cadet au Mondial c’est une affaire d’honneur de la Nation et je suis convaincu qu’avec un soutien ferme ses enfants ne nous décevront pas en Inde en Septembre prochain.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*