Home ACTUALITE Réseau des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (RINDH) G5 Sahel : M. Khalid Ikhiri reçu par le Président en exercice du G5 Sahel…

Réseau des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (RINDH) G5 Sahel : M. Khalid Ikhiri reçu par le Président en exercice du G5 Sahel…

Le Président de la République du Burkina Faso, président en exercice du G5 Sahel, SE Rock Marc Christian Kaboré a reçu, en audience, le jeudi 5 septembre dernier, notre compatriote Khalid Ikhiri, président du Réseau des Institutions Nationales des Droits Humains des pays membres du G5 Sahel (RINDH/G5 Sahel), également président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH).

L’entretien a porté sur un certain nombre de points à savoir la présentation du Réseau au président en exercice du G5 Sahel, le plaidoyer pour l’ancrage du RINDH-G5 Sahel dans l’architecture institutionnelle du G5 Sahel, et l’appui au fonctionnement et au lancement des activités dudit réseau. En outre, le Président du réseau des INDH des pays du G5 Sahel a évoqué l’urgence de l’instauration de la confiance entre les communautés locales et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. En effet, cette mise en confiance est, comme l’enseigne l’histoire, la seule garantie du succès durable de nos Forces de Défense et de Sécurité sur les forces du mal.

Au cours des échanges, le Président du Faso a salué l’initiative de la mise en place d’un tel réseau qui devrait être un instrument d’alerte pour les autorités des pays membres du G5 Sahel. Rock Marc Christian Kaboré a donné son accord pour l’ancrage du RINDH-G5 dans le cadre institutionnel du G5 Sahel. Par rapport au fonctionnement du réseau et au lancement de ses activités, le président en exercice du G5 Sahel a pris l’engament d’inscrire ledit point dans l’agenda de la rencontre des Chefs d’Etat du G5 Sahel du 14 septembre.

A sa sortie d’audience, le président du Réseau des INDH des pays du G5 Sahel a répondu aux questions de la presse burkinabé. Pr. Khalid Ikhiri a tout d’abord remercié le Président de la République du Burkina Faso, en sa qualité de Président du G5 Sahel pour «sa disponibilité avant de lui transmettre un message de son homologue nigérien Issoufou Mahamadou ».

Notons que le Président du réseau des INDH des pays membres du G5 Sahel était accompagné de Kalifa Rodrigue Namoano et de Mohamed Kawa respectivement Vice-président et Secrétaire permanent par intérim du réseau.

Par A.Tikiré Ibrahim AP/CNDH

  1. Ce n’est pas fortuit que le Créateur de la création a dédié une Sourate entière titrée « LES ABEILLES » dans le Saint Coran – le Livre des Livres – renfermant toutes les Constitutions destinées aux hommes depuis le Prophète Adam (créé sans père ni mère) ancêtre des humains, duquel fut tiré la matière de création d’Ève/HAWA la mère de l’humanité quand les biologistes peuvent affirmer et confirmer QUE TOUT ÊTRE MÂLE COMPORTE UN NOMBRE MOINS UN (impair) DE COTES PENDANT QUE LES FEMELLES EN ONT UN NOMBRE PAIR (une cote de plus que leurs mâles desquels furent créées leurs compagnes).
    Le Seigneur Majestueux a dédié la Sourate XVI titrée « LES ABEILLES » afin que les vicaires du Créateur sur Terre, s’inspirent de ces minuscules insectes dont la société est très organisée quand nous autres (les hommes) qui nous croyons dotés d’intelligence par et pour la faculté de réfléchir pour savoir choisir la meilleure entre deux bonnes choses ou opter pour la moins pire de deux mauvaises => l’art de réussir par « LA SCIENCE DU MIEUX-VIVRE-ENSEMBLE / BASE DE TOUT DÉVELOPPEMENT DURABLE ».

    Chez les fameuses Abeilles, le Roi et la Reine de la ruche ne sont gouvernants que lorsque l’ensemble de la société vit en paix où les soldats restent et demeurent défenseurs de tout ennemi venant de n’importe où quand les bâtisseurs sont chargés d’entretenir la bonne harmonie et la quiétude au sein de la ruche pendant que les brancardiers s’occupent de ramasser les blessés d’entre les ouvriers chargés d’aller chercher le nectar des fleurs jusqu’aux confins des savanes, steppes et forêts pour le besoin de tous les membres où les paresseux et les oisifs n’ont pas leur place.

    « CHEZ LES ABEILLES, SEUL LE TRAVAIL DONNE LA CARTE D’IDENTITÉ AUX MEMBRES DE LA SOCIÉTÉ ».
    Quand les sincères amis américains des États-Unis accordent de bons boulots bien rémunérés aux africains selon leurs compétences; le sage homme de culture MARY MALLAN DAOUDA nous prévint de nous méfier des ces autres qui s’en foutent des compétences de leurs colonisés pour leur accorder du travail chez eux; mais, l’on leur demande « CELUI QUI DES GOUVERNANTS LES ONT COOPTÉS »; cela explique la méthode coloniale usitée pour nous maintenir toujours dominés, sous formés et pliés à rester subordonnés alors qu’au lieu de nous donner le poisson du repas quotidien, les puissants amis asiatiques nous apprennent à pêcher par notre capacité pour la survivre. Zakhskab dit: « SEUL LE TRAVAIL LIBÈRE ». Que la mère tutrice coloniale de nos pays, équilibre la balance socioéconomique afin de nous permettre de nous affranchir du joug de la servitude dont elle nous a modelés.

    Dans toute société organisée qui évolue, ceux qui savent sont respectés parce qu’ils constituent le centre de réflexion afin d’évoluer et innover vers la PAIX qui reste et demeure la pièce maitresse quant au fondement de tout développement l)à où la justice sociale enduit en embellissant l’ensemble pour la stabilité durable de toute l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commission Climat pour la Région du Sahel M. Issifi Boureima nommé Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel…

Par Décret du Président de la République, M. Boureima Issifi a été nommé Coordonnateur du …